January 2019


Books

Wednesday, January 30 2019

Harold Armstead Covington - La brigade

Harold Armstead Covington.jpg


Harold Armstead Covington - La brigade


La Brigade est un roman écrit par le romancier américain Harold Covington. Cet ouvrage raconte une insurrection dans le Nord-Ouest des États-Unis contre le pouvoir anti-blanc.

La fiction, en nous sortant du quotidien, peut nous toucher profondément. Elle peut tout à la fois nous enseigner des choses et créer une mythologie mentale.
Aujourd’hui, cependant, nous sommes de plus en plus assaillis de films et d’ouvrages hostiles, qui cherchent à promouvoir ce qui nous nuit, et qui rarement montrent les blancs exerçant leurs qualités uniques.
Dans ce contexte, des oeuvres qui ravivent la flamme de l’esprit européen, qui nous passionnent dans leur récit et nous poussent à agir pour les nôtres, sont des gemmes précieuses.


Avant-propos du traducteur
Chapitre I : « J’en ai plein le dos de ce qui n’est pas juste ! »
Chapitre II : Le Trio de Choc
Chapitre III : Dans l’ombre
Chapitre IV : La Saint Valentin
Chapitre V : À la chasse aux chasseurs
Chapitre VI : La bimbo et le babouin
Chapitre VII – Quelqu’un qui sait qui ils sont
Chapitre VIII – Et vogue le navire
Chapitre IX – Au volant des carcajous
Chapitre X – L’appât à requins
Chapitre XI – Celle qui entendit les hurlements
Chapitre XII – Est-ce que vous en êtes, jeunes gens ?
Chapitre XIII – Une souris dans le logis
Chapitre XIV – Changement de tutelle
Chapitre XV – Ragnarok sur Flanders Street
Chapitre XVI – Les choses qui explosent dans la nuit
Chapitre XVII – Mettre à bas la Ville des Paillettes
Chapitre XVIII – Le monde entier est une scène
Chapitre XIX – Une étoile est subornée
Chapitre XX – La mise en scène
Chapitre XXI – Un grand moment de télévision
Chapitre XXII – La chasse aux clowns
Chapitre XXIII – Dans la tanière du lion
Chapitre XXIV – Entre terre et mer
Chapitre XXV – Les premières lueurs de l’aube
Chapitre XXVI – Les producteurs
Chapitre XXVII – Un duo en cavale
Chapitre XXVIII – La facture du boucher
Chapitre XXIX – « Nous avons gagné ! »
Chapitre XXX – Les noms sur le mur


Harold Armstead Covington - The brigade
Harold Armstead Covington - PDF - English

Friday, January 25 2019

Guy S. Stanton III - Flat Earth

Stanton III Guy S Flat Earth.jpg


Guy S. Stanton III - Flat Earth
Evidence to consider ... if you dare to
A handbook meant to help those in pursuit of the Truth


Dedicated to all the intrepid explorers before me who opened up the way for a late comer to grasp a truth never really considered before that now in realization has in its own way affected everything.
Some may view the debate of whether the earth is flat or not to be a take it or leave it discourse and while that would be the socially acceptable response to agree to I’m afraid that I cannot. There are few things more fundamental than fully understanding the significance of what we stand on each day and that holds the air for our next breath of life. It’s not a political argument that can be dialed out of because we’re tired of it, because face it, we’ve all been elected to know where we stand on this issue by due point of the fact that we live on this rock.
We need to know everything there is to know about the domain that we live in and more importantly for me as a Christian man I need to know whether or not I can trust God, because regardless of what anyone’s opinion may be the Bible is quite simply a Flat Earth book. So for me to believe in a Flat Earth has now come to be a belief, and while it may not be the belief of many yet, it is for the brave ones that this book is dedicated to for their courage to ask the questions and pursue the facts that so many wish to either ignore or deny.


Flat Earth - PDF


The Flat Earth Explained and Proven in 2 Minutes


Flat Earth - Circumnavigation and Time-Zones


Flat Earth - Cause of the Tides


Magnification of the Sun-Moon Near the Horizon


Flat Earth is the most important Truth

Thursday, January 24 2019

Louis-Ferdinand Céline - Rigodon

Louis-Ferdinand Céline - Rigodon.jpg


Acheter la version papier du livre - Book Depository - The Book Patch - Amazon
Louis-Ferdinand Céline - Rigodon


Rigodon est un roman de Louis-Ferdinand Céline publié de manière posthume aux éditions Gallimard en 1969.
Céline relate son périple à travers l'Allemagne en 1944, quelques mois avant la fin de la Seconde Guerre Mondiale, tentant de rejoindre le Danemark pour récupérer son or enterré dans le jardin d'une amie danseuse. Il est accompagné de l'acteur Robert Le Vigan, de sa femme Lucette, et de son chat Bébert. Le texte fait des allers et retours fréquents entre les événements vécus lors de ce périple et des considérations de Céline sur sa vie en général : son mépris pour sa maison d'édition, les visiteurs intempestifs, ses rancœurs quant à son incarcération danoise et son point de vue sur les événements actuels. Rigodon est riche en descriptions d'incendies et de décombres et relate sous forme de réminiscences le voyage en train de Céline qui le mènera à Sigmaringen, là où est terré le gouvernement vichyste en exil.


Louis-Ferdinand Céline - Bagatelles pour un massacre
Louis-Ferdinand Céline - Nord
Louis-Ferdinand Céline - D'un château l'autre
Louis-Ferdinand Céline - L’école des cadavres
Louis-Ferdinand Céline - Les beaux draps
Louis-Ferdinand Céline - Mea Culpa
Louis-Ferdinand Céline - Mort à crédit
Louis-Ferdinand Céline - Voyage au bout de la nuit


Louis-Ferdinand Céline - PDF


Céline - Rigodon.jpg
Rigodon Celine.jpg

Wednesday, January 23 2019

Keith Windschuttle - The fabrication of Aboriginal History - Volume 1

Windschuttle Keith - The fabrication of Aboriginal History Volume 1.jpg


Keith Windschuttle - The fabrication of Aboriginal History - Volume 1
Van Diemen's Land 1803-1847


Keith Windschuttle (born 1942) is an Australian writer, historian, and former ABC board member.
Major published items include Unemployment (1979), which analysed the economic causes and social consequences of unemployment in Australia and advocated a socialist response; The Media : a New Analysis of the Press, Television, Radio and Advertising in Australia (1984), on the political economy and content of the news and entertainment media; The Killing of History (1994), a critique of postmodernism in history; The Fabrication of Aboriginal History : Volume One : Van Diemen's Land 1803-1847 (2002), which accuses a number of Australian historians of falsifying and inventing the degree of violence in the past; The White Australia Policy (2004), a history of that policy which argues that academic historians have exaggerated the degree of racism in Australian history; and The Fabrication of Aboriginal History, Volume Three : The Stolen Generations 1881-2008, which argues the story of the "stolen generations" of Aboriginal children is a myth.
He was editor of Quadrant magazine 2008-2015 when he became Chair of the board and editor-in-chief. He has been the publisher of Macleay Press since 1994.


In this first Volume Keith Windschuttle proves that the numbers of Aboriginal people deliberately killed by Europeans in the early days of colonial settlement were far fewer than is commonly believed, and that the numbers have been exaggerated for political purposes. This book is the first in a projected three volume series, and concentrates on Tasmania.
He also demonstrates that, contrary to received belief, there was no conscious policy of genocide, and also that there was no guerrilla war, no organised resistance waged by Aboriginal people in Tasmania. He further attempts to demonstrate that Tasmanian Aborigines had no concept of land ownership, that they numbered no more than 2000 souls at the time of European contact, and that (and this will be familiar to many readers) they were probably on the decline anyway, demographically and culturally.


Keith Windschuttle - The fabrication of Aboriginal History - Volume 3
Keith Windschuttle - PDF

Revisionism - PDF
Australia - PDF


Keith Windschuttle.jpg

Tuesday, January 22 2019

Gregor Schwartz-Bostunitsch - Jüdischer imperialismus

Gregor Schwartz-Bostunitsch - Jüdischer imperialismus.jpg


Gregor Schwartz-Bostunitsch - Jüdischer imperialismus
3000 Jahre hebräischer Schleichwege zur Erlangung der Weltherrschaft


Gregor Wilhelmowitsch Schwartz-Bostunitsch (1. Dezember 1883 in Kiew, Russisches Kaiserreich; nach 1945; sein Tod ist vollständig ungeklärt), auch: Grigorij V. Svarc-Bostunic, Pseudonym : Doktor Gregor, war ein deutsch-russischer Journalist und Theaterkritiker, SS-Standartenführer und völkischer Esoteriker.


Gregor Schwartz-Bostunitsch - PDF

Gregor Schwartz-Bostunitsch - Jude und Weib
Gregor Schwartz-Bostunitsch - Die Freimaurerei
Gregor Schwartz-Bostunitsch - A Sea of Blood


Jüdischer imperialismus.jpg

Saturday, January 19 2019

François Coty - Sauvons nos colonies

Coty François - Sauvons nos colonies.jpg


François Coty - Sauvons nos colonies
Le péril rouge en pays noir - 1931
(Joseph Marie François Spoturno)


La France, ses départements et ses Colonies situées dans les cinq parties du Monde, représentent une formidable ASSOCIATION de cent millions d'êtres humains SOLIDAIRES d'un même idéal de progrès, de justice et de paix.
François COTY.



Avant-propos

Il est dans le destin de l'Asie de se ruer périodiquement à la conquête de l'Europe et d'en entreprendre la destruction. C'est comme un appel mystique auquel les Barbares ne peuvent résister : ils entendent, d'âge en âge, la voix secrète dont parlait Genséric, qui lui disait d'aller saccager Rome.
Au Ve siècle de notre ère, les Huns, bousculant vingt peuples et les entraînant à leur suite, aspiraient déjà à ne pas laisser pierre sur pierre des villes de l'Occident et se vantaient que l'herbe ne repousserait pas là où ils allaient passer. Au XIIe siècle, la ruée recommençait avec les Mongols de Gengis Khan et laissait une empreinte asiatique durable sur la Russie. Peu curieux de l'âme jaune, les Occidentaux ignorent généralement que le souvenir des grandes ruées d'autrefois sert encore aujourd'hui de thème aux conversations des races mongoles et éveille en elles l'espoir d'un recommencement à venir.
Le bolchévisme, doublement asiatique, par la conception première de ses théoriciens hébreux et par le recrutement de ses plus dangereux adeptes, qui appartiennent presque tous aux peuples anciennement mongolisés de la Russie, est venu cristalliser les espoirs de la race jaune et lui a fait comprendre que les temps étaient venus. De l'Oural aux confins de la Sibérie, un immense frisson d'allégresse a passé chez les descendants des farouches dévasteurs d'autrefois.
Les premières manifestations du réveil guerrier de l'Asie contre l'Europe ont naturellement eu pour théâtre les colonies créées par la race blanche sur le sol de l'Asie elle-même. C'était là que devaient inévitablement se reproduire les convulsions initiales qui permettraient à l'homme jaune de prendre sa revanche sur l'Occidental.
Le testament du mongol Lénine, de pur sang tchouvache, proclamait, d'ailleurs, la nécessité de balayer hors de l'Asie les Européens. Non seulement les forces de l'Asie elles-mêmes en seraient accrues par le choc final, mais les nations européennes sortiraient d'une insurrection victorieuse de leurs colonies asiatiques démoralisées, doutant de leur supériorité ethnique et appauvries matériellement par la perte des centaines de milliards qu'elles ont consacrés à mettre en valeur leurs possessions. L'assaut de l'Europe viendrait après.
Nous nous proposons d'étudier dans un prochain livre comment le programme de Lénine se réalise déjà, en Asie, par l'ébranlement de la domination européenne et par la conquête progressive que font les Jaunes, encadrés et conduits par le bolchévisme, de l'ascendant moral sur les Blancs. Le général Noguès a publié à ce sujet, dans l'Ami du Peuple, des avertissements documentés qui ne laissent aucune place à l'optimisme. On les retrouvera dans l'ouvrage que nous annonçons.
Mais la menace en Asie même n'est pas tout.
Le monde a marché depuis l'époque d'Attila et de Gengis Khan et l'Asie dispose, aujourd'hui, pour la ruine de l'Europe, des inventions et des progrès de toutes sortes que l'Europe elle-même a réalisés pendant des siècles. La vieille méthode de la ruée en armes, qui servira inévitablement un jour ou l'autre pour la conclusion de cette lutte gigantesque, se complique aujourd'hui de travaux d'approche destinés à ébranler et à dissocier par avance l'édifice dont on veut la ruine.

Les découvertes les plus modernes, comme la T. S. F., servent à la propagande bolchéviste, aussi efficacement que les vieilles forces de ténèbres qui traînent encore sur quelques points du globe, telles que la sorcellerie nègre. Le syndicalisme révolutionnaire, popularisé parmi les Nègres et les Jaunes comme parmi les Blancs, est le véhicule de la Révolution sous tous les climats.
En présence de cette marée montante, qui menace de tous les périls l'avenir de notre race, la seule auquelle le Monde ait dû son progrès moral, intellectuel et matériel, l'attitude des gouvernements européens apparaît incompréhensive, hésitante et falote.
Oubliant l'épopée que fut la conquête de l'Inde, le gouvernement britannique délibère et recule devant l'opposition d'un fakir plus ou moins grotesque, qui a eu la précaution d'obtenir un diplôme de droit dans une université anglaise et qui sait s'en servir. Quant au gouvernement français, sur qui repose la charge d'administrer le plus vaste empire colonial après celui de la Grande-Bretagne, il néglige l'avis formel de ses spécialistes les plus informés pour appliquer aux colonies les principes de politiciens ignares, uniquement préoccupés de se faire applaudir par les habitués du Café du Commerce dans leur chef-lieu de canton.
Il en est résulté des incidents significatifs, qui montrent combien l’œuvre admirable de nos grands coloniaux est d'ores et déjà compromise par la débilité morale de ceux qui ont la charge de gouverner, de loin, notre Empire d'outre-mer, le plus souvent sans en rien connaître.
Ce sont quelques-uns de ces incidents, spéciaux au continent noir et à la race nègre, que nous avons étudiés dans l'Ami du Peuple, de novembre 1929 à février 1931, et dont on trouvera le rappel ci-après. Aucun démenti qualifié n'a pu être opposé à nos affirmations. Bien loin de là, c'est par centaines que des lettres de résidents français aux colonies sont venues nous apporter des confirmations et des remerciements pour notre cri d'alarme.
Puisse celui-ci trouver un écho, non seulement dans l'âme française, mais au plus profond de la conscience de la race blanche, qui ne saurait abdiquer son rôle civilisateur sans plonger le Monde dans l'anarchie et dans le chaos.


François Coty.jpg


5 février 1934 : Solidarité française.
« Daladier nous mène comme un troupeau de foire aux Blum, aux Kaiserstein, aux Schweinkopf et autres Zyromski, dont le nom bien français est tout un programme.
Voilà vos maîtres, les patriotes !
Voilà la dictature qui t’attend, peuple de France !
Ton parlement est pourri.
Tes politiciens compromis.
Ton pays livré à la boue des scandales.
Ta sécurité menacée.
La guerre civile grogne.
La guerre tout court rôde.
Paysans, la ruine te menace : vois le scandale des blés.
Ouvriers, intellectuels, votre situation est assaillie par des étrangers.
Ni les uns, ni les autres n’êtes plus chez vous.
La France aux Français ! »


François Coty - PDF


Coty François Sauvons nos colonies.jpg


Joseph-Marie François Spoturno dit François Coty fut un industriel et homme politique corse né à Ajaccio le 3 mai 1874 et mort à Louveciennes le 25 juillet 1934.
Il naît à Ajaccio en 1874, et devient orphelin très jeune. Il est donc élevé par sa grand-mère Anne-Marie Bellon. A 26 ans, alors qu'il réalise des études de médecine, il épouse Yvonne Alexandrine Le Baron et s'installe à Paris. Là, il adopte le nom de sa mère, Coti, en remplaçant le "i" par un "y", sans doute pour faciliter la prononciation, mais aussi pour rendre son patronyme plus acceptable socialement.
C'est à cette époque qu'il fréquente un certain Raymond Goéry, un pharmacien qui fut témoin à son mariage. Un jour, ce dernier l'invite dans son laboratoire et donne à l'Ajaccien la recette de l’eau de Cologne. Fasciné par cette expérience, François Coty décide d'apprendre la parfumerie. Il se rend alors à Grasse afin de se former aux techniques de la cosmétique auprès d’Antoine Chiris.
François Coty a l'idée d'associer les essences naturelles et les produits de synthèse que les progrès de la chimie organique permettent désormais de produire à bon marché. Il devient donc, sans le savoir, le père de la parfumerie moderne et industrielle. En 1904, il crée sa propre usine à Suresnes. Ce sera la première d'une longue série. Il remporte d'autre part de grands succès commerciaux avec La Rose Jacqueminot (1904), L'Origan (1905), Ambre Antique (1908), Le Muguet (1910), Lilas blanc (1910), et bien d'autres... Pour la première fois, des parfums sont vendus dans de grands magasins et deviennent des produits de luxe. Le succès est immédiat et phénoménal, de sorte qu'au bout de quatre mois, François-Coty gagne son premier million. Il deviendra même avec le temps un des hommes les plus riches au monde. En 1914, on trouve des succursales à Moscou, New York, Londres et Buenos-Aires.

Sa richesse fait de lui un homme célèbre. François Coty dépense sa fortune sans compter, et achète des hôtels, de nombreuses œuvres d'art (des meubles, des tableaux de maîtres), des châteaux, des domaines luxueux, des villas en Corse et dans le midi. Il s'investie également dans les médias en achetant le journal Le Figaro.
Dans les années 1920, François Coty se lance dans la politique. Il est résolument à droite. Anti-communiste à outrance, il voue un culte au fascisme italien. Lorsqu'il prend le contrôle du journal Le Figaro en janvier 1922, le journal adopte dès lors une ligne éditoriale résolument à droite qui lui fera perdre une grande partie de ses lecteurs. En 1925, François Coty va plus loin en soutenant financièrement le mouvement d'extrême droite Le Faisceau de Georges Valois, et son organe de presse Le Nouveau Siècle. L'Ajaccien se rapproche également des monarchistes. Il donne notamment 2 millions de francs au mouvement monarchiste Action française, et se rapproche de Jean d'Orléans, duc de Guise, prétendant au trône de France. Il publie même un ouvrage, Contre le communisme, publié aux éditions Grasset en 1928.
En 1923, François Coty est élu Sénateur de la Corse, mais son élection est invalidée par la Haute Assemblée. En 1931, il est élu maire d’Ajaccio et assume pleinement ses théories d'extrême-droite au sein de la municipalité ajaccienne. En 1933, il fonde son propre mouvement : la Solidarité française, qui participe aux émeutes du 6 février 1934.
Chose incroyable, François Coty commence alors à avoir des difficultés financières. Ses activités politiques, ses dons incessants à des partis politiques ou journaux d'opinions, sa vie sentimentale compliquée et surtout la crise de 1929, font qu'il se retrouve dans une situation inconfortable au début des années 30.
En juillet 1934, selon Le Figaro, il décède « d'une double congestion pulmonaire » ou d'un accident vasculaire cérébral. Il est inhumé en Corse.

La Société des Parfums Coty existe toujours aujourd’hui, elle détient des marques comme Calvin Klein, Chloé, Cerruti, Jennifer Lopez, Céline Dion, les parfums Adidas, Rimmel, et Lancaster. Ses grandes créations, comme Chypre, qui donna son nom à la famille des parfums chyprés, «Ambre Antique», «l'Origan», «Émeraude», «l'Aimant», «le jasmin de Corse» ou son premier parfum «la Rose Jacqueminot», peuvent toujours êtes sentis au Conservatoire international des parfums de Versailles.
Le principal stade de la ville d'Ajaccio porte actuellement son nom.


Solidarité française.jpg

Friday, January 18 2019

Wasyl Hryshko - The Ukrainian holocaust of 1933

Wasyl Hryshko - The Ukrainian holocaust of 1933.jpg


Wasyl Hryshko - The Ukrainian holocaust of 1933
Гришко Василь Іванович


This book appears at a time when millions of Ukrainians in the diaspora are freely commemorating - and many more millions of Ukrainians are doing so secretly - the fiftieth anniversary of the genocide perpetrated by the Communist regime in Ukraine in 1933. This act of genocide was accomplished in the form of a great famine, artificially created by the Soviet government and accompanied by anti-Ukrainian terror under the slogan of the "struggle against Ukrainian nationalism." More than six million Ukrainians perished as victims of this unprecedented crime.
On the anniversary of this great crime against humanity, thorough studies of this subject are being written. There is no doubt that they will be major contributions in revealing the truth that was so successfully concealed by the perpetrators. Before these books become available, interested readers will find the essential information in this book, written especially for the fiftieth anniversary of the Ukrainian tragedy of 1933.
Born and brought up in Soviet Ukraine, Wasyl Hryshko was a student and a young writer at the time of the events described here. And it was the tragedy of 1933 that influenced his life, so that instead of the assured career of a successful Soviet writer, he chose to become a political opponent of the Soviet regime, spending four years of imprisonment in the Gulag, then taking part in the Ukrainian liberation movemerat during the Second World War, and then fleeing as a political emigre to the West. The events of 1933 became the central subject of his various publications-from the memoir "My Attempt on Herriot's Life in 1933" (1948) to The Ukrainian Holocaust of 1933 (1978). The latter is included in the present book, in a slightly revised form, as its second part.
The first part of this book deals with the hitherto almost untouched subject of the genetic connection between the anti-national and anti-peasant aspect of Marxism and the Soviet practice of genocide against the Ukrainian "peasant nation." Thus this part provides a background to the events described in the second part, since they can be fully comprehended only in their ideological context and against their historical background. This is especially important for the reader who may be unfamiliar with the Soviet totalitarian system, which is based on a theory anti-human in its nature and in this respect essentially similar to that of Nazism.

This book is published through the efforts of the Bahriany Foundation, Philadelphia, the Ukrainian Association of Victims of Russian Communist Terror (SUZHERO) in Canada, and the Democratic Organization of Ukrainians formely persecuted by the Soviet Regime (DOBRUS) in the United States. Hryhory Moros (Toronto) and Professor Michael Voskobiynyk (New Britain, Connecticut) were of great assistance in bringing the book to publication, and Alex and Helen Woskob (State College, Pennsylvania) gave generous financial support. Equally important was the professional help of Marco Carynnyk (Toronto), who translateq and edited this book. The author is also grateful to Simon Starow (Monterey, California) for his free translation of Mykola Rudenko's poem The Cross. It is with great pleasure that the author expresses his profound gratitude to these organizations and persons.

W. H.


Canadian-American Slavic Studies - Holodomor The Ukrainian genocide 1932-1933
William Luther Pierce - The Genocide at Vinnitsa
Robert Conquest - The harvest of sorrow
Ukrainian famine research committee - Holodomor
Miron Dolot - Execution by hunger The hidden holocaust

Holodomor - La famine inconnue
Ukraine - Holodomor : pourquoi les Ukrainiens combattent les juifs et les russes


sieg_oder_bolchevismus.jpg

Thursday, January 17 2019

Louis-Ferdinand Céline - Nord

Louis-Ferdinand Céline - Nord.jpg


Acheter la version papier du livre - Book Depository - The Book Patch - Amazon
Louis-Ferdinand Céline - Nord


Céline au milieu de l’Allemagne en flammes, tel est le sujet de Nord. Acteur, récitant et voyant à la fois, l’auteur se retrouve à Baden-Baden, dans les mois qui précèdent l’effondrement du Reich, étrange palace où le caviar, la bouillabaisse et le champagne comptent plus que les bombardements, étonnante baronne von Seckt, survivante d’un autre monde et qui juge Hitler :

« Vous savez, Monsieur Céline, le triomphe du Diable tient surtout à ce que les personnes qui le connaissaient bien ne sont plus là… »

Puis c’est Berlin, aux maisons éventrées, l’étalage d’une organisation tracassière au milieu des ruines. Céline et ses compagnons d’infortune (sa femme, Lili, l’acteur Le Vigan, le chat Bébert) sont envoyés à cent kilomètres de la capitale, à Zornhof dans une immense propriété régie par un fou. A l’est, la plaine s’étend jusqu’à l’Oural. Et autour des quatre Français (car Bébert compte bien pour un Français) vit une famille shakespearienne dans un pays habité par des Polonais, des prostituées berlinoises et des objecteurs de conscience tous gras et robustes, auxquels le Reich fait fabriquer des cercueils.
Céline se veut chroniqueur ; mais il décrit l’Allemagne de la débâcle comme Dante visitait les cercles de son Enfer.
D’un côté les grands de ce monde, toujours acharnés à profiter de la vie ; de l’autre, les misérables auxquels on jette un «idéal» comme un os à ronger. Et, sans cesse, «le monde des Grecs, le monde tragique, soucis tous les jours et toutes les nuits».


Céline Nord.jpg
Henri Guillemin - Commentaire Louis-Ferdinand Celine Nord


Louis-Ferdinand Céline - L’école des cadavres
Louis-Ferdinand Céline - Les beaux draps
Louis-Ferdinand Céline - Mea Culpa
Louis-Ferdinand Céline - Mort à crédit
Louis-Ferdinand Céline - Voyage au bout de la nuit
Louis-Ferdinand Céline - D'un château l'autre

Louis-Ferdinand Céline - PDF


Louis-Ferdinand Céline Nord.jpg

Wednesday, January 16 2019

Theodor Fritsch - Handbuch der judenfrage

Fritsch Theodor Handbuch der judenfrage.jpg


Theodor Fritsch - Handbuch der judenfrage
Die wichtigsten Tatsachen zur Beurteilung des jüdischen Volkes


Theodor Fritsch (28.10.1852 - 8.9.1933)
"Der Schöpfer des praktischen Antisemitismus"

Theodor Fritsch, der Bauernsohn und Mühlenbauingenieur, stand mit den großen Judengegnern Lagarde, Dühring, Liebermann von Sonnenberg, Bockel, Stoecker usw. schon 1880 in enger Verbindung. Je tiefer seine Kenntnis des Judentums wurde - als Student verkehrte er noch in einer jüdischen Familie -, desto mehr erkannte er den Zweck seines Lebens. Auf die Einkünfte seines Berufes verzichtend, opferte er Geld, Zeit und alle seine Kräfte, um, wenn es sein mußte, in kleinster Tagesarbeit, seine Gedanken dem deutschen Volke mitzuteilen. Mehr oder weniger verlassen von allen Freunden gab er 1902 den "Hammer" - Blätter für deutschen Sinn - heraus. In einer Zeit, die durch Rathenau, Ballin, Warburg und andere Geldjuden bestimmt wurde, mußte er jeden Tag mit der Tatsache rechnen, ins Gefängnis geschickt zu werden - wenn er Wahrheiten über das jüdische Gebaren in Wirtschaft, Politik, Kultur und Religion veröffentlichte. Ein durch und durch verjudeter Richterstand verurteilte ihn zu Gefängnis und Geldstrafen, eine verjudete Presse begeiferte ihn, ein sattblindes Volk verkannte ihn, der nur seiner inneren Stimme folgte.
Schon 1887 stellte er den "Antisemiten-Catechismus" zusammen, eben dieses hiermit in 49.
Auflage vorliegende "Handbuch der Judenfrage". In den Jahren vor und nach dem Weltkriege schrieb er eine Reihe Bücher, die heute noch zu den grundlegenden Aufklärungsschriften der völkisch-nationalsozialistischen Bewegung gehören: "Der falsche Gott - Das Rätsel des jüdischen Erfolges", "Mein Streit mit dem Hause Warburg", "Die Sünden der Großfinanz", "Anti-Rathenau".
Als Theodor Fritsch am 8. September 1933 starb, hatte er, durch die jüdische Verhetzung noch von Millionen unerkannt, seine sich selbst gesetzte Mission erfüllt: Die wichtigsten Grundlagen geschaffen, auf denen das deutsche Volk ein neues Reich aufbauen kann.


Theodor Fritsch Handbuch der judenfrage.jpeg


Vorwort zur neunundvierzigsten Auflage

Kampf des Neuen Deutschlands um die Gewinnung und Sicherung der Rassereinheit und arteigenen Volksschöpfung haben die "Nürnberger Gesetze zum Schutze des Deutschen Blutes und der Deutschen Art", gegeben am Reichsparteitag 1935, ein vorläufiges Ziel gesetzt. Die Entjudung des öffentlichen Lebens, der Politik, Kultur und Wirtschaft im Deutschland Adolf Hitlers hat in der ganzen Welt größte Beachtung gefunden. Die mit allen Mitteln wühlende Hetze des Judentums gegen Deutschland und alle judengegnerischen Bestrebungen machen es notwendig, mehr denn je die Aufklärung der Völker über diese Grundfrage ihres Bestandes zu fördern. Vom Deutschen geschaffen und von der Betrachtung deutscher Dinge ausgehend, ist daher das "Handbuch der Judenfrage" gerade in der Gegenwart zu einer unentbehrlichen Geisteswaffe gegen die jüdische Weltpest geworden.
Dem trägt seine innere Umgestaltung insofern Rechnung, als es aus einem reinen Kampfbuch zu einem vorbildlichen Volkslehrbuch und Gegenstand gründlichster sachlicher Schulung geworden ist. Ganz im Geiste Theodor Fritschs geht es so seinen Weg zu den arischen Völkern, denen solches Wissen zum Fanal der Befreiung an der Fremdrasse wird.
Das "Handbuch" bietet gerade in der neuen Fassung die klassische Darstellung der Geschichte der Juden in Deutschland und des schweren, aber unentwegten Kampfes der Deutschen gegen diese Eindringlinge, der in der nationalsozialistischen Erhebung des Jahres 1933 seine elementare Erfüllung fand. Nicht nur geschichtlich erzählend, sondern auch kritisch beurteilend haben bewährte Sachkenner der verschiedensten Gebiete alles dazu beigetragen, ein vollständiges Bild dieses Geschehens, der waltenden Kräfte und der neuesten Ergebnisse, zu zeichnen.
Allen, die in Mitarbeit und praktischen Vorschlägen zur Ausgestaltung und Verbesserung des "Handbuches der Judenfrage" mitgeholfen haben, sei gedankt; auch den unzähligen Lesern, die das hier erschienene Wissen weitergeben und so mithelfen, die letzten Unkenntnisse über jüdische Anschläge allenthalben zu beseitigen.
Im Gedenken des ältesten Vorkämpfers der Deutschen Erhebung gegen den jüdischen Weltfeind geben wir auch der neuen Bearbeitung den bewährten Titel: Theodor Fritsch, Handbuch der Judenfrage. Möge es wieder wie die ihm vorausgegangenen Zweihundertachtundsiebzigtausend seinen Kampfzweck erfüllen.

Leipzig, im September 1943.
Schriftleitung des Handbuches der Judenfrage


Theodor Fritsch - PDF

Theodor Fritsch - Das Rätsel des jüdischen Erfolges
Theodor Fritsch - Die Zionistischen Protokolle
Theodor Fritsch - The riddle of the jew's success


Theodor Fritsch - Die Zionistischen Protokolle - AUDIOBOOK

Thursday, January 10 2019

Louis-Ferdinand Céline - D'un château l'autre

D'un château l'autre Céline.jpg


Acheter la version papier du livre - Book Depository - Amazon - The Book Patch
Céline - D'un château l'autre
Louis-Ferdinand Destouches

D'un château l'autre est un roman de Louis-Ferdinand Céline publié en 1957 aux éditions Gallimard.
Il dresse un parallèle entre la vie de Céline contemporaine à l'œuvre — en tant que médecin et écrivain, pauvre, maudit et boudé par sa clientèle — et sa vie à Sigmaringen où se sont réfugiés le gouvernement vichyste en exil et de nombreux collaborateurs devant l'avancée de l'armée du général Leclerc.


Louis-Ferdinand Céline - Nord
Louis-Ferdinand Céline - L’école des cadavres
Louis-Ferdinand Céline - Les beaux draps
Louis-Ferdinand Céline - Mea Culpa
Louis-Ferdinand Céline - Mort à crédit
Louis-Ferdinand Céline - Voyage au bout de la nuit


Entretien - Radio suisse romande - Louis-Albert Zbinden - 1957



Pour plus d'informations


Louis-Ferdinand Destouches est né à Courbevoie le 27 mai 1894, de Fernand Destouches, employé d’assurances originaire du Havre, et de Marguerite Guillou, commerçante. Son grand-père Auguste Destouches avait été professeur agrégé au lycée du Havre.
En 1932 il publie Voyage au bout de la nuit sous le pseudonyme de Céline et reçoit le prix Théophraste-Renaudot.
En 1936 paraît son deuxième roman, Mort à crédit. Après un voyage en URSS, il publie Mea Culpa, puis en 1937 et 1938 Bagatelles pour un massacre et L’École des Cadavres. La déclaration de guerre le trouve à Saint-Germain-en-Laye. Il part comme médecin à bord du Chella, qui fait le service entre Marseille et Casablanca. Le Chella heurte un patrouilleur anglais, qui coule devant Gibraltar. Céline regagne Paris et remplace le médecin de Sartrouville alors mobilisé.
Il publie en 1941 Les Beaux Draps et en 1944 Guignols Band.
De 1944 à 1951, Céline exilé vit en Allemagne et au Danemark, où il est emprisonné à la fin de la guerre. Revenu en France, il s’installe à Meudon, où il poursuit son œuvre (Féerie pour une autre fois, D’un château l’autre, Nord, Rigodon).
Il meurt le 1er juillet 1961.
D’un château l’autre pourrait s’intituler : le bout de la nuit. Les châteaux dont parle le titre sont en effet douloureux, agités de spectres qui se nomment la guerre, la haine, la misère. Céline s’y montre trois fois châtelain : à Sigmaringen, en compagnie de Pétain et de ses ministres ; au Danemark où il demeure dix-huit mois dans un cachot, puis quelques années dans une ferme délabrée ; enfin à Meudon, où sa clientèle de médecin se réduit à quelques pauvres, aussi miséreux que lui.
Il s’agit pourtant d’un roman autant que d’une confession. C’est que Céline n’est pas fait pour l’objectivité. Sigmaringen, sous sa plume, devient un conte de fées et de sorcières (peu de fées, beaucoup de sorcières). Avec un comique somptueux, il décrit les Allemands affolés, l’Europe entière leur retombant sur la tête ; les ministres de Vichy sans ministère : et Pétain, à la veille de la Haute Cour.
D’un château l’autre doit être considéré, avec le Voyage au bout de la nuit et Mort à crédit comme un des grands livres de Céline.


Louis Ferdinand CELINE est reçu par Pierre DUMAYET pour son livre "D'un château l'autre". Il s'étonne tout d'abord de l'avalanche de catastrophes qui lui sont tombées dessus après la parution de son livre "Voyage au bout de la nuit". Il se défend d'avoir voulu la notoriété par l'écriture, il s'attendait seulement à avoir un peu plus d'argent pour s'acheter un appartement et pratiquer la médecine. Il se dit contre la violence. Ses livres sont faits pour lutter contre la violence et la guerre. Ils avertissent du précipice dans lequel le monde va tomber.Il évoque ensuite son enfance passage Choiseul, puis son père, esthète, et sa mère dentellière. Dans son dernier livre "D'un château l'autre", CELINE distingue les endroits nobles comme les prisons, des endroits vulgaires comme la Foire du Trône. Il évoque le château de Sigmaringen (qui accueillit le régime de Vichy en exil) dont la situation reflétait un retour dans l'histoire. Il estime que l'histoire de Vichy est l'affaire de tous. CELINE termine par un mépris total des fonctions humaines, vulgaires comme manger, boire.


Tuesday, January 8 2019

Ernst Böhm - Les ordres des commandants d'Auschwitz

Böhm Ernst Les ordres des commandants d'Auschwitz.jpg


Ernst Böhm - Les ordres des commandants d'Auschwitz
(1940 - 1945)
Aperçu des directives du quartier général

Acheter la version papier du livre - Amazon - The Book Patch


Sur mandat de l'IfZ (Institut d'histoire contemporaine de Munich), ces documents historiques du commandement national-socialiste ont été publiés en 2000 par cinq membres de l'Institut dans un volume d'environ 600 pages sous le titre : "Standort- und Kommandanturbefehle Auschwitz 1940-45", dont nous vous proposons ici un aperçu. Dans l'introduction et les notes de bas de page des différents ordres de commandement des camps, l'IfZ s'efforce de ne laisser aucun doute sur la version officielle de l'Holocauste ; une tentative qui échouera compte-tenu de la signification des propres ordres de commandement des responsables du camp d'Auschwitz. Ursula Haverbeck a reconnu et rendu public la signification contemporaine de ces ordres de commandement comme nul autre historien. Le fait qu'elle soit persécutée politiquement pour sa seule opinion et punie à une peine d'emprisonnement de 2 ans témoigne du totalitarisme de la RFA et en même temps parle en faveur de l'hypothèse du camp de travail d'Auschwitz.


ungraindesable
Révisionnisme - PDF


Monday, January 7 2019

ITV - La véritable histoire des relations entre Allemands et juifs


ITV - La véritable histoire des relations entre Allemands et juifs


Ernst ZUNDEL, activiste Germano-Canadien décédé en 2017, aura passé toute sa vie à oeuvrer pour que la vérité soit faite sur la véritable nature des relations entre Allemands et Juifs. A travers une série de douze épisodes, il nous délivre son analyse sur cette partie de notre histoire, en s’appuyant sur des sources juives. Je vous propose ici le premier épisode en narration . Merci à DIDI18 pour son excellent travail de traduction et de sous-titrage.


Ernst Zündel - La véritable histoire des relations entre Allemands et juifs - VIDEOS VOSTFR
Ernst Zündel - La véritable histoire des relations entre allemands et juifs - PDF



Ernst Zündel - Videos
Ernst Zündel - Another Voice of Freedom
Ernst Zündel - PDF
Ingrid Rimland - Lebensraum !


ITV - La véritable histoire des relations entre Allemands et juifs.png

Saturday, January 5 2019

Callum Coats - Living Energies

Coats Callum - Living Energies.jpg


Callum Coats - Living Energies
An exposition of concepts related to the theories of Viktor Schauberger


Why are so many species of plant and animal disappearing ? How is it that Earth is losing more fresh water than it is producing ? What are the effects of chlorination and fluoridation of water ?
The answers to these and many more pressing environmental questions are to be found in this remarkable book - the first in-depth examination of the life and work of the brilliant forester, scientist and pioneering inventor, Viktor Schauberger. Schauberger's insights into Nature pivoted on the essential characteristics of water as a living and pulsating substance that energizes all of life, both organic and inorganic. He frequently asserted, "Water is a living substance !" - an ideal to which many philosophers have subscribed. With his ground-breaking concepts on energy, biomagnetism and the true function of trees, he showed how a world that exploited its resources rather than cherishing them was doomed to destroy itself.
Above all, he demonstrated how Nature's abundance is the result of a complex interaction of energies that actually create matter, not the other way around as orthodox science believes. For him energy was primary, and physical form the secondary effect.


Viktor Schauberger - Comprehend and copy nature
Viktor Schauberger - Comprendre et copier la nature
Viktor Schauberger - The Energy Evolution
Viktor Schauberger - Les Maitres de l'Eau

Alick Bartholomew - Le génie de Viktor Schauberger
Alick Bartholomew - Hidden nature

Friday, January 4 2019

Louis-Ferdinand Céline - Mort à crédit

Louis-Ferdinand Céline Mort à crédit.jpg


Acheter la version papier du livre - Book Depository - The Book Patch - Amazon
Louis-Ferdinand Céline - Mort à crédit


Deuxième grand roman de Louis-Ferdinand Céline, Mort à crédit, publié en 1936, raconte l'enfance du Bardamu de Voyage au bout de la nuit, paru quatre ans auparavant. Après un prologue situant son présent, médecin dans les années trente, le héros narrateur, Ferdinand, se rappelle ses jeunes années, dans un milieu petit bourgeois, vers 1900. Il est fils unique, élevé dans un passage parisien entre une grand-mère éducatrice fine et intuitive, une mère sacrificielle propriétaire d'un petit magasin de dentelles et objets de curiosité et un père violent et acariâtre, employé dans une compagnie d'assurances. Il grandit maladroitement, sans cesse victime des reproches amers de ses parents, multiplie les apprentissages et les échecs sentimentaux et professionnels, séjourne dans un collège anglais avant de voir son destin basculer avec la rencontre d'un inventeur loufoque, Léonard de Vinci de la fumisterie scientifique, pour vivre des aventures toujours tragi-comiques...

Texte des origines, marqué par le sceau de l'image maternelle, Mort à crédit est un parcours initiatique, tout en violence et en émotion, où les souvenirs s'accompagnent des misères et des révoltes de l'enfance. C'est aussi une formidable évocation de Paris au tournant du siècle, drôle et riche de cocasseries irrésistibles, dans un style propre à Céline, fait d'exclamation, cassant la syntaxe traditionnelle, transposant le parler populaire dru et vert dans le langage écrit.

Un roman foisonnant où Céline raconte son enfance et sa jeunesse : «C'est sur ce quai-là, au 18, que mes bons parents firent de bien tristes affaires pendant l'hiver 92, ça nous remet loin. C'était un magasin de "Modes, fleurs et plumes". Y avait en tout comme modèles que trois chapeaux, dans une seule vitrine, on me l'a souvent raconté. La Seine a gelé cette année-là. Je suis né en mai. C'est moi le printemps.»


Louis-Ferdinand Céline – L’école des cadavres
Louis-Ferdinand Céline – Voyage au bout de la nuit
Louis-Ferdinand Céline – Les beaux draps
Louis-Ferdinand Céline – Mea Culpa

Louis-Ferdinand Céline - PDF


Mort à crédit.jpg

Eric Dubay is on Minds, Gab and Bitchute

Eric Dubay Minds.jpg


Eric Dubay is on Minds.com, Gab.ai and Bitchute.com
MINDS.COM - GAB.AI - BITCHUTE.COM - BITTUBE.TV - D.TUBE - BRIGHTEON.COM

I am a 35 year-old American living in Thailand where I teach Yoga and Wing Chun part-time while fighting the New World Order.


EricDubay.com
atlanteanconspiracy.com


Polaris Proves the Flat Earth

NASA and modern astronomy say the Earth is a giant globe spinning 1,000 mph around its central axis, traveling 67,000 mph circles around the Sun, spiraling 500,000 mph around the Milky Way, while the entire galaxy rockets a ridiculous 670,000,000 mph through the Universe, with all of these motions originating from an alleged “Big Bang” cosmogenic explosion 14 billion years ago. That’s a grand total of 670,568,000 mph in several different directions we’re all supposedly speeding along at simultaneously. No one has ever seen, felt, heard, measured or proven such motion, yet the vast majority of people unquestioningly accept that the clearly motionless Earth beneath their feet is actually moving over six hundred million miles per hour !


Alex Gleason - Is the bible from heaven ? Is the earth a globe ?
Thomas Winship - Zetetic cosmogony
David Wardlaw Scott - Terra firma
Eric Dubay - 200 proofs earth is not a spinning ball
Eric Dubay - The flat-earth conspiracy
Frederick Henry Cook - The terrestrial plane

FLAT EARTH - PDF


Eric Dubay.jpg

WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius