Books

Wednesday, December 9 2020

L'invasion Indo-aryenne - Ulfric d'Alsace


Ulfric d'Alsace - L'invasion Indo-aryenne


Récemment, une étude publiée dans le numéro de Genome Research provenant d’une équipe internationale dirigée par Michael Bamshad à l’université de l’Utah affirme, qu’en Inde, les membres des castes de rang supérieur sont génétiquement plus similaires aux Européens, tandis que les castes inférieures sont plus similaires aux Asiatiques.
Ce travail, qui constitue l’étude la plus complète à ce jour, à propos de la constitution génétique des différentes castes en Inde souligne de fait l’existence de migrations de peuples blancs dans l’Histoire indienne, mais également de leur implication au sein de cette région du monde.


Ulfric d'Alsace - Vidéos

Les Indo-Européens dans la Chine antique
L'origine des Aryens


invasion Indo-aryenne Ulfric Alsace.jpg

Tuesday, December 8 2020

Grégory Bouysse - Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Français sous l'uniforme allemand Partie III : LVF

Volume III LVF.jpg

Troisième tome consacré aux Français sous l'uniforme allemand. Ce volume est consacré à la Légion des Volontaires Français, (638ème Régiment d'Infanterie de la Wehrmacht) (juillet 1941 - août 1944), mais aussi aux unités éphémères que furent la Légion Tricolore et la Phalange Africaine. Comprend 187 notices d'officiers LVF, 36 notices d'officiers Légion Tricolore, 21 notices d'officiers Phalange Africaine, mais aussi une bonne centaine de sous-officiers et soldats importants. Mais également de nombreux annexes : des organigrammes les plus complets à ce jour sur la LVF, un listing de près de 50 pages de volontaires divers (LVF, SS, etc), des listes de morts et de décorés, divers rapports.


Grégory Bouysse - Encyclopédie de l'Ordre Nouveau
Hors-série - Français sous l'uniforme allemand Partie III : LVF
Légion des Volontaires Français contre le bolchevisme
Amazon - Lulu - Extrait PDF


Grégory Bouysse vous présente la sortie de son nouvel ouvrage : « Encyclopédie de l'Ordre Nouveau – Hors-série – Français sous l'uniforme allemand Partie III : Légion des Volontaires Français contre le bolchevisme » !
Cet ouvrage comporte 484 pages, environ 350 notices biographiques principales (de quelques lignes à plusieurs pages), environ 400 photos et de multiples annexes (dont des organigrammes et des listing inédits).

Dans les deux volumes précédents étaient présentés les hommes ayant appartenu à un moment ou à un autre à la Waffen-SS (principalement la Sturmbrigade « Frankreich » let 33ème Division de grenadiers SS « Charlemagne »). Mais il exista antérieurement une autre grande unité de volontaires français en uniforme allemand : la Légion des Volontaires Français contre le bolchevisme, ou Infanterie-Regiment 638 pour la Wehrmacht. Elle dépendait de la Heer, l'armée de terre allemande. Sa création est une initiative privée, décidée en juillet 1941 par les chefs des partis collaborationnistes à Paris, suite à l'attaque de l'URSS par l'Allemagne. Non reconnue par le gouvernement de Vichy, elle prend la forme d'une association loi 1901 ! A partir de février 1943, elle sera officiellement reconnue d'utilité publique par les autorités civiles et militaires de l’État Français, qui au départ voyait d'un mauvais œil cette initiative privée partis fascistes, tout comme les Allemands, qui freineront initialement le recrutement de la LVF. D'abord limité à 15 000 hommes maximum sur décision d'Hitler, ce chiffre ne sera jamais atteint.

Ainsi, en 1943-1944, la LVF était en quelque sorte considérée par l'Etat Français comme un régiment de l'armée française (rappelons que la France n'a plus d'armée après le sabordage de la flotte de Toulon en novembre 1942, et la dissolution de l'armée d'armistice) portant l'uniforme allemand sur le front de l'est. Les volontaires de la LVF étaient donc autorisés à porter un uniforme français quand ils étaient sur le territoire national. Bien entendu, sur le front de l'est, la LVF était militairement subordonnée à l'état-major de la Wehrmacht.

Mise sur pied entre juillet et octobre 1941, elle compte près de 2300 hommes en octobre 1941, chiffre qui ne sera jamais atteint à nouveau par la suite. Elle monte en première ligne, et combat devant Moscou début décembre 1941, par des températures et des conditions épouvantables. Décimée par le froid et la maladie plus encore que par les attaques soviétiques, la LVF est retirée du front pour être reconstituée. Désormais, elle sera employée contre les partisans, dans les forêts et marais impénétrables de Russie centrale et Biélorussie, de mai 1942 à juin 1944, participant à plusieurs opérations de grande envergure. Fin juin 1944, l'armée rouge progresse, et la LVF se retrouve à nouveau, par la force des choses, en première ligne. Près de 600 légionnaires combattront en première ligne, à Bobr, tenant tête à des forces en surnombre. Un rapport de l'Armée Rouge parlera de « deux divisions françaises » ! La LVF est chassée de Biélorussie et retraite avec le reste de l'armée allemande vers l'ouest.

A travers les trois années de son existence (juillet 1941 à août 1944), la LVF a vu passer dans ses rangs près de 6000 hommes (les chiffres varient de 5800 à 6400). En août 1944, les légionnaires au repos apprennent qu'ils vont être versés à la Waffen-SS, joignant d'autres français en uniforme allemand, pour former une seule grande unité ! L'on sait désormais que près de 1500 légionnaires ont été intégrés à la Waffen-SS à dater du 1er septembre 1944. Il restait donc potentiellement 4500 hommes, à être précédemment passés dans ses rangs, mais qui, à l'été 1944, avaient déjà été démobilisés, démissionnaires, tués ou blessés à travers les trois précédentes années. Bien entendu, comme pour les deux premiers volumes, il est quasiment impossible à l'heure actuelle de lister tous les volontaires.


Ce volume comprend donc la biographie de 187 officiers (et aspirants) de la LVF, et une centaine de sous-officiers et soldats parmi les plus marquants. Deux chapitres sont consacrés à la Légion Tricolore (36 officiers hors LVF) et à la Phalange Africaine (21 officiers hors LVF). Cette dernière unité, de la taille d'une grande compagnie, fut formée au début de 1943, après le débarquement des Alliés en Afrique du nord. Portant un mélange d'uniforme français et allemand, la Phalange combattra en avril 1943 au cotés des Allemands contre les troupes du Commonwealth en Tunisie. Peu d'entre eux parviendront à gagner la métropole, après la prise de Tunis début mai 1943. Les phalangistes seront rétroactivement considérés comme des membres de la LVF.


Gregory Bouysse - PDF
Encyclopédie de l'Ordre Nouveau

Encyclopedia of the new order - Special issue - Wallonia - Part 2
Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Hors-série - NSDAP-SS-SA-NSKK-NSFK - Partie 1
Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Hors-série - Français sous l'uniforme Allemand - Partie 2
Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Volume 7
Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Volume 2
Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Volume 1
Waffen-SS Français - Volume 1 : Officiers

Tuesday, December 1 2020

Ordre de Teutatès - La question Slave



Ordre de Teutatès - La question Slave - Youtube
Chaine Youtube
Par Von Elsass - Rejoignez-nous : t.me/ordredeteutates


0:04 Introduction
0:26 Définitions
1:28 La correspondance entre les slaves et le National-Socialisme
2:18 Hitler sur le peuple français
3:14 Le pangermanisme et le peuple allemand
6:14 L'antislavisme puis le projet Européen
16:16 Les divisions SS slaves
18:05 Qualité des femmes slaves
18:53 Partis fascistes slaves
19:12 Le cas des russes et des ukrainiens
21:39 Le cas de l'ex-Yougoslavie
26:26 Conclusion


Léon Degrelle - PDF
Albert Speer - Au cœur du Troisième Reich
Benito Mussolini

La fascination des femmes pour Hitler


Division SS slaves :
Le 1er et 2e Bataillon SS Gebirgsjäger (russes, croates)
Le 3e Bataillon SS Gebirgsjäger (russes)
La 30e Division SS de grenadiers (russes et biélorusses)
La 29e Division SS de grenadiers (russes, biélorusses et ukrainiens)
La 14e division SS (ukrainiens)
Le Serbisches SS-Freiwilligen-Korps (serbes)
La 24e Division de montagne des chasseurs du Karst de la Waffen-SS (slovènes)
Le 9e Corps SS de montagne (croates)
La 13e Division SS Handschar (croates et bosniaques)
La 23e Division SS de montagne Kama (bosniaques)

Il n’y a pas 8 partis fascistes russes mais 7 (Organisation terroriste de combat, Format 18, Société national-socialiste , Pamyat, Parti national-socialiste russe , Unité nationale russe, Union slave)

Il n’y a pas 3 partis fascistes serbes mais 2 (Alignement national, Action serbe)

Les autres partis fasciste cités:
Assemblée sociale-nationale - Ukraine
Patriotes d'Ukraine - Ukraine
Svoboda - Ukraine
Authentique parti croate des droits – Croatie
Mouvement bosniaque de fierté nationale – Bosnie


Europe - PDF
Races - PDF


La question Slave Ordre de Teutatès.jpg

Sunday, November 8 2020

Benton L. Bradberry - Das Märchen vom bösen Deutschen



Benton L. Bradberry - Das Märchen vom bösen Deutschen
Ein US-amerikanischer Luftwaffen-Offizier und Dipl.-Politologe spricht Klartext !


Weder Kaiser Wilhelm noch Hitler wollten den Krieg. Sowohl der Erste als auch der Zweite Weltkrieg wurde Deutschland von den Alliierten aufgezwungen. Deutschlands große Sünde war, zu spät als geeinter Nationalstaat in Erscheinung zu treten und so das eingespielte traditionelle System des Gleichgewichts der Kräfte in Europa umzuwerfen. Die bereits etablierten Großmächte Großbritannien, Frankreich und Rußland schlossen sich 1914 zusammen, um diesen neuen Rivalen zu vernichten. Als Deutschland phoenixgleich sich aus der Asche des Ersten Weltkriegs erhob, um wieder eine Großmacht zu werden, leisteten die selben Mächte - unter Federführung der hinzukommenden USA - mit dem Zweiten Weltkrieg ganze Arbeit. Die vorsätzliche Vernichtung Deutschlands im Zweiten Weltkrieg lässt sich nur mit der Zerstörung des alten Karthago durch die Römer vergleichen. Und sie geschah aus demselben Grund: einen wirtschaftlichen Konkurrenten auszuschalten.

Die offizielle Geschichte der beiden Weltkriege, die Geschichte, die wir in der Schule gelernt haben, ist ein Märchen.

Wie der Titel andeutet, handelt dieses Buch von der Falschdarstellung Deutschlands als dem ultimativen Verbrecher der Geschichte. Die offizielle Geschichte der westlichen Zivilisation im 20. Jahrhundert stempelt Deutschland zum Friedensstörer in Europa und Verursacher beider Weltkriege, obwohl die Fakten das nicht bestätigen.
In beiden Kriegen wurden von der Alliierten-Propaganda phantastische Greuelmärchen ausgedacht, um Haß gegen das deutsche Volk zu schüren, und zwar zu dem Zweck, die öffentliche Meinung für die Kriege zu gewinnen. Die Holocaust-Propaganda, die nach dem Zweiten Weltkrieg einsetzte, tat ein übriges, das Bild von Deutschland als dem ultimativen Bösewicht zu verfestigen. Aber wie wahr ist eigentlich diese offizielle Geschichte ?
War Deutschland wirklich der allerschlimmste Verbrecher der Geschichte ? In diesem Buch zeichnet der Autor - ein US-amerikanischer Politologe und ehemaliger Marineflieger - ein ganz anderes Bild.
Deutschland war nicht der Verursacher, weder des Ersten noch des Zweiten Weltkriegs, vielmehr war es in beiden Kriegen das Opfer alliierter Aggression.


Benton L. Bradberry - The myth of German villainy - Audiobook
Benton L. Bradberry - The myth of German villainy - PDF
Benton L. Bradberry - Le sale boche raconté aux braves gens

Revisionism - PDF
Germany - PDF


Bradberry.jpg

Wednesday, November 4 2020

Hermann Göring - L’Allemagne renaît

Hermann-Goring-LAllemagne-renait.jpg


Acheter la version papier du livre - Book Depository - The Book Patch
Hermann Göring - L’Allemagne renaît - Chapitre 1


Note de l'éditeur
Poursuivant la mission que nous nous sommes imposée de faire connaître à l’opinion française la pensée intégrale des maîtres de l’Allemagne Nouvelle, nous publions aujourd’hui « L’Allemagne renaît. »
Dans ce livre — la première oeuvre du Maréchal Göring traduite en Français — l’auteur a décrit l’effondrement de l’Allemagne, le chaos de la République de Weimar, et les efforts du Chancelier Hitler et des siens pour rétablir le Reich dans sa puissance.
La plupart des études parues en France sur le National Socialisme et le IIIe Reich sont entachées d’idées préconçues et de préjugés politiques, aussi nous a‑t‑il semblé qu’il était de toute nécessité de remonter aux sources racines. Pour juger — et même le cas échéant, pour condamner — n’est‑il pas indispensable de connaître les documents de première main ? L’oeuvre du Maréchal Göring , ainsi que celles que nous publierons par la suite des dirigeants de l’Allemagne moderne, est un exposé officiel du point de vue hitlérien. La forte personnalité du Maréchal Göring se révèle dans ces pages que les Français doivent lire avec autant d’intérêt et une attention aussi éveillée que « Mein Kampf. » Göring est le chef d’une tendance ; il a souvent l’oreille du Führer : l’opinion française doit le connaître pour éviter toute surprise.

F. Sorlot.





L’héritage de l’Allemagne
La guerre
La rébellion
Versailles
Weimar
Finis Germaniæ ?
Adolf Hitler
Le vendredi noir 9 novembre 1923
Les tactiques de l’égalité
Le Führer
Le cabinet Brüning
Le cabinet von Papen
Le cabinet von Schleicher
La victoire 30 janvier 1933
Mes Tâches
a) Réorganisation de la Police
b) Organisation de la Police secrète d’État
c) La destruction du marxisme et du communisme
d) Premier ministre de Prusse
e) L’Aviation
Reconstruction d’une Nation
Pour l’égalité des droits, l’Honneur et la Paix


Hermann Göring - Les 300 spartiates


Hermann Göring - Germany reborn

Hermann Göring - PDF
Hermann Göring - Videos

Hermann Göring - Les 300 spartiates
Hermann Göring - 300 Spartaner
Hermann Göring - The 300 Spartans
Hermann Göring - Letter to Winston Churchill
Hermann Göring - Aufbau einer Nation


WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius