WAWA CONSPI

Exegi monumentum aere perennius

To menu | To search


Donate

Category jewelry

Entries feed

Dana Goldstein - La véritable nature du judaïsme - Livre 1

, 17:05

Dana_Goldstein_La_veritable_nature_du_judaisme.jpg


Dana Goldstein - La véritable nature du judaïsme
Livre 1 - 2011


Introduction

Il y avait déjà un certain temps que je sentais monter en moi le besoin d’écrire l’histoire de ma vie, lorsqu’un évènement particulièrement violent sonna l’urgence de ce témoignage.
Je suis née au printemps de l’année 1956 dans une famille juive ashkénaze installée dans l’ouest de la France depuis les années 1920. Mes deux parents ainsi que toute ma lignée d’ancêtres paternels et maternels sont juifs.
Ma vie au sein de cette famille fut toujours difficile et ce depuis ma naissance mais avec le temps, les choses s’aggravèrent. J’étais différente. Je ne rentrais pas dans le moule.
J’avais toujours une opinion, une façon de voir les choses, de comprendre les évènements différentes d’eux.
Ma conception et compréhension de la vie étaient à l’opposé des leurs, si bien que mes idées anticonformistes, donc subversives, représentèrent vite un danger car elles menaçaient la Loi et la Tradition.
Malheureusement, je mis beaucoup de temps à prendre conscience de cela, beaucoup trop de temps à saisir ce qui se passait réellement et quelles étaient les forces en présence. Trop longtemps surtout à réaliser combien ces gens mettent absolument tous les moyens en œuvre pour vous garder captif, pour que jamais vous ne les quittiez ni eux ni la communauté, pour que jamais vous n’ayez la possibilité de parler et donc de les trahir. Dans un premier temps, ils tentent de vous acheter par de l’argent, tactique systématique qui marche invariablement avec presque tout le monde. Si la personne prend conscience de ce qui se passe et n’accepte plus d’être «achetée» survient la seconde phase qui consiste à employer des moyens drastiques pour la neutraliser, éradiquer le danger qu’elle représente.
Le principe de base est que vous leur appartenez. Votre vie n’a pour seul et unique but que de servir la communauté.
Si vous êtes et faites exactement ce que l’on attend de vous, vous avez une vie plutôt tranquille avec plus ou moins d’argent, de pouvoir et d’honneur. Si ce n’est pas le cas, les ennuis commencent.

Au fil des pages, vous découvrirez ma vie, les évènements et situations vécus, la violence, la subtilité, la perversité de ce qui a été fait contre moi. Jusqu’à il y a encore peu de temps, j’ai toujours pensé que le problème venait de moi. Tout avait été fait pour ça. Depuis mon plus jeune âge, je fus contrée, cataloguée comme étant «spéciale», rejetée pour mes idées, mise à l’index, maltraitée psychologiquement et émotionnellement. Ce fut l’attitude générale de toute la famille, au sens large, envers moi alors que vu de l’extérieur, rien ne se voyait jamais.J’étais toujours parfaitement habillée avec des robes de prix pour une petite fille. Je partais en vacances avec mes parents dans les hôtels les plus luxueux du monde. J’étais selon ma mère «gâtée-pourrie». Je ne perdis rien de ma joie de vivre, ni de ma vivacité jusqu’à l’âge d’environ 8/9 ans mais ensuite petit à petit, je commençais à m’éteindre, à devenir triste, à prendre du poids, à me renfermer sur moi-même.

A l’adolescence, je développais néanmoins une personnalité bien affirmée, rebelle et impulsive.Aussi le curieux mélange entre l’éducation que je reçus, les idées que l’on m’inculqua sur moi et sur la vie, et ma personnalité fut explosif et je pris des décisions à l’emporte-pièce, fis de mauvais choix, de grossières erreurs et manquais totalement de discernement pendant la plus grande partie de ma vie.
Le lecteur pourrait estimer que l’histoire qu’il va découvrir est pure folie mais c’est grâce à ces «folies», à ces égarements, à ces manques de discernement, à cette souffrance profondément ancrée qui provoqua en moi de violentes réactions, que je n’eus de cesse de chercher pourquoi je vivais de telles situations que j’estimais totalement injustes et irrationnelles. A l’âge de trente ans, à la suite d’un divorce difficile, je pris la décision de réfléchir sérieusement à ce qui ne marchait pas dans ma vie. J’étais une jeune femme ouverte d’esprit, plutôt intelligente, travailleuse et courageuse, ayant du cœur, ce que je vivais ne collait pas du tout avec ma nature et me paraissait totalement injuste. Je sentais que la réponse se trouvait ailleurs, au delà des apparences.
Depuis petite, j’ai toujours été intéressée par ce qui ne se voit pas, tout du moins à l'œil nu, mais par contre que l’on sent très bien. On appelle cela l’intuition. Cette forte intuition que je possède depuis toujours, je mis trop longtemps à l’écouter, pour mon plus grand malheur.
Ma quête débuta à la synagogue où pendant un temps je me rendis régulièrement pour demander de l’aide à dieu, étant profondément croyante et subodorant quelques causes cachées à toutes mes mésaventures et à toute cette «malchance».
Aujourd’hui, plus de vingt ans après le début de mes recherches et une quête personnelle longue et éprouvante, j’ai découvert que mon problème dépasse de très loin mon cadre personnel et individuel, comme on avait bien voulu me le faire croire, pour incarner un problème global, mondial.
Ces découvertes se firent progressivement, par palier, aussi j’adaptais et modifiais ma vie au fur et à mesure de mes compréhensions, ce qui impliqua des changements brutaux de direction. Il ne pouvait en être autrement avec mon tempérament passionné, réactif et intègre.
Toutes les conclusions auxquelles je suis arrivée jusqu’à ce jour reposent sur mon vécu, mon expérience personnelle, mes recherches et mes compréhensions.
C’est grâce à ces choix et à ces vécus que j’ai acquis aujourd’hui une force irréductible et une volonté à toute épreuve.
C’est grâce aussi à mes découvertes aussi horribles fussent-elles que je suis en mesure de vous livrer mes réponses personnelles aux problèmes d’une extrême gravité que rencontre l’Humanité depuis quelques millénaires mais particulièrement dans la phase en cours.
Puisque les juifs n’ont qu’un seul but : détruire la Race Humaine.
Avant de rentrer dans le vif du sujet si naturellement vous voulez bien me suivre, je vous dirais d’emblée que les noms des villes et des protagonistes ne sont pas révélés, à raison. Ainsi les seuls qui pourraient reconnaître cette histoire sont ceux qui y sont impliqués.
Je vous parlerai simplement, franchement, directement, sans ambages ni circonvolutions. Ni non plus langue de bois ou complaisance. Ce livre n’est pas un roman, il raconte des évènements vécus, il parle de la vie, de ma vie.
Mon but est d’apporter, d’une part, un témoignage de la vie à l’intérieur de la communauté juive, du fonctionnement de la dite communauté et de ce que des juifs peuvent faire subir à d’autres juifs s’ils sont différents et présentent donc un danger pour le groupe. C’est principalement la première partie du livre.
Il est aussi de vous exposer le résultat de mes recherches et de mes découvertes à ce jour qui sont les conséquences directes de mon vécu et sont traitées dans la seconde partie.
Les choses sont graves pour ne pas dire catastrophiques, aussi j’ai pensé qu’il y avait urgence à vous livrer ce que je sais et ai compris à ce jour, en l’état.
Les non juifs doivent impérativement se réveiller pour combattre et survivre. Car le processus de leur propre destruction est dans sa phase finale. Simplement pour se battre, il faut savoir à qui l’on a affaire vraiment. Il faut connaître son ennemi.
Or la grande force des juifs est de «piper les dés» en permanence. Ils travaillent constamment à manipuler les informations et les évènements, ce qui rajoute un peu plus de confusion à celle déjà existante.
Mais les efforts qu’ils déploient sont à la hauteur de l’enjeu : s’approprier la planète et faire de tous les non juifs , enfin ceux qui survivront, les esclaves du peuple élu.
Je préviens le lecteur qu’il va lire des choses difficiles, choquantes jusqu’à être insupportables, qu’il risque donc de vouloir balayer du revers de la main.
La connaissance est cependant le passage obligé pour quiconque veut reprendre en main sa destinée d’être humain et récupérer enfin son héritage de naissance, celui qui lui a été donné par son véritable créateur, et depuis usurpé par le peuple juif.

Vous aurez par moments le sentiment de ne pas comprendre où je veux en venir, de quoi je parle et pourquoi j’aborde tel ou tel sujet qui parait sans lien. Vous pourrez avoir l’impression que je m’éparpille, il n’en est rien, je sais exactement où je vais et où je vous emmène.
Pour tirer bénéfice des informations données, je vous demande d’avoir l’esprit ouvert, d’élargir vos perspectives, de laisser de côté vos croyances, vos certitudes, vos endoctrinements, vos préjugés, au moins le temps de la lecture.
Je vous en remercie par avance.
Nous sommes en guerre mais cette guerre-là, trop peu de gens en sont conscients.
Pourtant, elle est là, bien réelle et met la vie et le devenir de l’être humain en danger comme jamais auparavant.
Voici donc mon témoignage en tant que fille du peuple élu...

Dana Goldstein


Hébraïsme - PDF
Talmud - PDF


Dana_Goldstein_La_veritable_nature_judaisme.jpg







Gerard Menuhin - Dites la vérité et vous humilierez le diable

, 07:07

Menuhin_Gerard_Dites_la_verite_et_vous_humilierez_le_diable.jpg


Menuhin Gerard - Dites la vérité et vous humilierez le diable - PDF
Acheter la version papier du livre sur lulu.com


Une bombe ! Ecrit par le fils du grand violoniste juif Yehudi Menuhin, ce livre et son auteur ont subi les foudres de la communauté qui s'y voyait décrite. Un juif révisionniste ? Oui, et son analyse nous révèle bien des choses... Cette traduction française a failli ne pas exister, procurez-vous vite ce document exceptionnel tant que c'est encore possible !

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi le monde ne s’apaiserait jamais ? Pourquoi vos parents, vos grands-parents ou vos arrière-grands-parents ont dû mourir dans des guerres qui n'auraient jamais dû se produire en premier lieu ? Eh bien, ce livre apporte la réponse...


Valérie Devon - Patreon
Un grain de sable

Gerard Menuhin - Wahrheit sagen, Teufel jagen
Gerard Menuhin - Tell the truth and shame the Devil

Révisionnisme- PDF




Gerard_Menuhin.jpg







Theodor Herzl - A jewish state - Audiobook

, 07:07



Theodor Herzl - A jewish state - Audiobook
Der Judenstaat


Der Judenstaat (German, literally The Jews' State, commonly rendered as The Jewish State) is a pamphlet written by Theodor Herzl and published in February 1896 in Leipzig and Vienna by M. Breitenstein's Verlags-Buchhandlung. It is subtitled with "Versuch einer modernen Lösung der Judenfrage", "Proposal of a modern solution for the Jewish question" and originally called "Address to the Rothschilds", referring to the Rothschild family banking dynasty, as Herzl planned to deliver it as a speech to the Rothschild family. Baron Edmond de Rothschild rejected Herzl's plan feeling that it threatened Jews in the Diaspora. He also thought it would put his own settlements at risk.

It is considered one of the most important texts of early Zionism. As expressed in this book, Herzl envisioned the founding of a future independent Jewish state during the 20th century. He argued that the best way to avoid antisemitism in Europe was to create this independent Jewish state. The book was used (by whom?) to encourage Jews from all across Europe to purchase land in Palestine. In Der Judenstaat, Herzl noted the possibility of a Jewish state in Argentina.

Herzl popularized the term "Zionism", which was coined by Nathan Birnbaum. The nationalist movement culminated in the birth of the State of Israel in 1948, but Zionism continues to be connected with political support of the State of Israel.


Summary

After centuries of various restrictions, hostilities and frequent pogroms, the Jews of Europe have been reduced to living in Ghettos. The higher class is forced to deal with angry mobs and so experiences a great deal of discomfort; the lower class lives in despair. Middle-class professionals are distrusted, and the statement "don't buy from Jews" causes much anxiety among Jewish people. It is reasonable to assume that the Jews will not be left in peace. Neither a change in the feelings of non-Jews nor a movement to merge into the surrounds of Europe offers much hope to the Jewish people :

"The Jewish question persists wherever Jews live in appreciable numbers. Wherever it does not exist, it is brought in together with Jewish immigrants. We are naturally drawn into those places where we are not persecuted, and our appearance there gives rise to persecution. This is the case, and will inevitably be so, everywhere, even in highly civilised countries - see, for instance, France - so long as the Jewish question is not solved on the political level."

The book concludes :

- Therefore I believe that a wondrous generation of Jews will spring into existence. The Maccabeans will rise again.
- Let me repeat once more my opening words: The Jews who wish for a State will have it.
- We shall live at last as free men on our own soil, and die peacefully in our own homes.
- The world will be freed by our liberty, enriched by our wealth, magnified by our greatness.
- And whatever we attempt there to accomplish for our own welfare, will react powerfully and beneficially for the good of humanity.

Herzl opposed the efforts already made by Zionist groups to settle Jews in Ottoman-controlled Palestine by arguing that "important experiments in colonization have been made, though on the mistaken principle of a gradual infiltration of Jews. An infiltration is bound to end badly. It continues till the inevitable moment when the native population feels itself threatened, and forces the government to stop a further influx of Jews. Immigration is consequently futile unless we have the sovereign right to continue such immigration."(Quoted from The Jewish State, translated by Sylvie d’Avigdor, Nutt, London, 1896, and reprinted by Dover, 1988, p. 95.)

For that reason, Herzl, both in Der Judenstaat, and in his political activity on behalf of Zionism, concentrated his efforts on securing official legal sanction from the Ottoman authorities.


Herzl Theodor - A Jewish State - PDF
Herzl Theodor - The Jewish State - PDF

Arthur Kemp - PDF

Wilmot Robertson - The Ethnostate
Wilmot Robertson - PDF


Johannes Scharf - Der Ethnostaat Nova Europa - Die Alternative zu Deutschland









TEPA - Christian Cotten et l'ordre du temple solaire

, 06:06



TEPA - Christian Cotten et l'ordre du temple solaire


Christian Cotten est un activiste indépendant qui travaille sur des dossiers judiciaires comme celui de l'ordre du temple solaire et d'autres affaires d'état.


Témoignage des enfants du juge Roche sur les rituels sataniques
Fils de Juge - Charles-Louis Roche

Crime rituel - PDF
Vaccination - PDF
Conspiration - PDF


Christian_Cotten.jpg







Richard Verrall - Did six million really die ? AudioBook

, 22:40

Verrall_Richard.jpg


Richard Verrall - Did six million really die ? - AudioBook
Truth at last
(Richard E. Harwood)


Richard Verrall - Did six million really die ? - PDF
Richard Verrall - Nuremberg and other war crimes trials - PDF


Did Six Million Really Die? is a short (32 pages) Holocaust revisionist book.

The Author and his book
Willis A. Carto states that "In 1972 in England, Richard Verral, under the pseudonym of Richard Harwood, brought out the first edition of Did Six Million Really Die ? Later editions were titled Six Million Lost and Found. Largely a republication of Noontide's The Myth of the Six Million in an illustrated 8.5×11 format, with some additions and textual changes by Verral, millions of copies of this 'new' edition of the Noontide book have since been circulated (including in tabloid newspaper format edition) and it has been translated into several languages."

Verrall (Harwood) had written the booklet while a student at the University of London, having turned to the vexed subject of war crimes under the influence of Porfessor Paul Rassinier, to whom he dedicated his work. He subsequently worked on a booklet on the Main Nuremberg Trial 1945-46.

The Canadian trial
The publication of it in Canada by Ernst Zundel caused his notorious Holocaust trials.
At the trial revisionist historians in testimonies generally agreed with the statements in the book but also stated that there were some errors and unsupported claims.
Mark Weber testified at the trial. "Weber knew the author, Richard Verrall, was given a small amount of money to quickly produce Did Six Million Really Die ? as a journalistic venture. Verrall did not know and did not expect, as those who asked him to make the booklet did not expect, that the booklet would have anywhere near the impact that it had. Richard Verrall was not a specialist in history. He relied on secondary sources and produced the booklet very quickly. Weber knew Verrall and believed he did not maliciously or willfully make false statements of fact in the booklet. He wrote what he believed to be the truth at the time. Weber knew Verrall was very glad to have errors pointed out in the booklet. He wanted errors corrected in subsequent editions and in some cases they in fact had been corrected."

The book Did Six Million Really Die ? Report of the Evidence in the Canadian 'False News' Trial of Ernst Zündel - 1988 stated that "There is no doubt that Did Six Million Really Die ? contained errors. It was written hastily by a young University of London graduate, Richard Verrall (who used the pseudonym "Richard Harwood") in the early 1970s. The errors, however, were the type of minor error which one can find in the first edition of any non-fiction book. For example, Verrall wrote that the first allegation of mass murder of Jews was made against the Germans in 1943 by the Polish Jew Raphael Lemkin. In fact, the first charge of mass murder was made by the Allies in a Joint Declaration issued on December 17, 1942. The error played no significant part in the argumentation of the author. The significance and importance of Did Six Million Really Die? lay in its logic, its reasoning and its opinions. It critiqued the weaknesses of the evidence and arguments provided in orthodox "Holocaust" literature and it gave to the reader little-known alternate views of what happened in the camps, such as those of Dr. Russell Barton (who was present in Bergen-Belsen immediately after its liberation) and Thies Christophersen (who was stationed near Auschwitz during the war). It summarized the findings of the French revisionist historian Paul Rassinier, whose works at that time were not known at all in the English-speaking world. In short, Did Six Million Really Die ? did what polemical works were meant to do: it provided the reader with an alternate viewpoint on a historical event."


Vanguard_News_Network.jpg
Vanguard Audio Books - Alex Linder
Alex Linder - Audio Book
Vanguard News Network - Audio Book









Dr. William Pierce - The jewish corrupters

, 08:08



Dr. William Pierce - The jewish corrupters


William_Luther_Pierce.jpgDr William Luther Pierce III (September 11, 1933 – July 23, 2002) was the leader of the White nationalist organization The National Alliance and a principal ideologue of the white nationalist movement. First educated as a physicist, he later worked with George Lincoln Rockwell, the founder of the American Nazi Party.



Pierce became well known as the author of a novel, The Turner Diaries (1978), written under the pseudonym Andrew Macdonald. He founded the religion of Cosmotheism, an admixture of panentheism, and promoted White nationalism, and White survival world-views.


Dr. William Pierce - Conditioning for Death



Dr. William Pierce - PDF

Dr. William Luther Pierce - Hunter - Audiobook
Dr. William Pierce - The Turner Diaries - Audiobook


The talmudic teachings



Dr. William Pierce - VIDEOS

Dr. William Pierce - The jews are our misfortune
Dr. William Pierce - Cosmotheism is the Meaning of Life (Our Cause)
Dr. William Pierce - Out of the Darkness
Dr. William Pierce - Child-Pornography, Exclusively a Jewish Business
Dr. William Pierce - Vision of a future world
Dr. William Pierce - Toward a Healthy Society
Dr. William Pierce - Why the Jews are Hated
Robert S. Griffin - The Fame of a Dead Man's Deeds

Dr. William Pierce - Media control
Dr. William Pierce - The history of everything
Dr. William Pierce - The jewish corrupters
Dr. William Pierce - How to bring down the house
Dr. William Pierce - The destruction of our World
Dr. William Pierce - Our revolutionary right
Dr. William Pierce - Extreme music
Dr. William Pierce - Lemmings
Dr. William Pierce - The lesson of Haiti
Dr. William Pierce - White altruism
Dr. William Pierce - We are all one race
Dr. William Pierce - What's the most important thing in your life
Dr. William Pierce - Thinking about a White future
Dr. William Pierce - The protocols of the learned elders of Zion
Dr. William Pierce - Do you remenber what started the second world war
Dr. William Pierce - White race suicide
Dr. William Pierce - The truth behind the Katyn forest massacre


Pierce_Corruptor.jpg







Louis Dasté - Les sociétés secrètes Leurs crimes

, 10:01

Daste_Louis_Les_societes_secretes_Leurs_crimes.jpg


Louis Dasté (André Baron)
Les sociétés secrètes Leurs crimes
Depuis les initiés d'Isis jusqu'aux francs-maçons modernes


Dans certains procès scandaleux, les juges réclament le huis-clos. Dans le procès des Sociétés Secrètes qui est fait ci-après, il y a des crimes à la fois si répugnants et si abominables, que tous les yeux ne sont point faits pour en voir les détails.
C’est donc à huis-clos que ce livre sera lu par ceux-là seulement qui désirent savoir, en toute connaissance de cause, à quel point les Sociétés Secrètes méritent la haine et le mépris des honnêtes gens.


AVANT-PROPOS
L’histoire des Sociétés Secrètes emplit d’énormes et nombreux livres en toutes langues. Et malgré cela, les Sociétés Secrètes savent exercer une suggestion si habile sur les meilleurs esprits, qu’elles sont parvenues à faire complètement négliger,par presque tous les historiens, leur influence dans le monde, ainsi que leurs scélératesse de toute nature.
Combien pourtant elle est grande, cette malfaisante puissance des Sectes que la divulgation des fiches rédigées par les délateurs du Grand-Orient de France est venue faire éclater en fin aux yeux les plus fermés jusqu’alors !
Les Sociétés Secrètes ont toujours exercé des ravages ; elles, furent nuisibles et criminelles autrefois, comme elles le sont aujourd’hui encore, - immuables dans le Mystère, immuables aussi dans le Crime. Mais les honnêtes gens de tous les partis ne se doutent point du mal qu’elles font, du mal plus grand encore qu’elles peuvent faire, parce qu’ils ignorent la montagne de forfaits qu’elles accumulèrent dans le passé.
C’est pourquoi nous avons cru opportun de donner un aperçu du rôle malfaisant des Sociétés Secrètes à travers le monde et les âges, en remontant avec un soin scrupuleux aux sources historiques les plus pures.
Grâce aux efforts de travailleurs persévérants, appliqués à percer les voiles dont s’entoure la Franc-Maçonnerie, le branle-bas est commencé ; en France, la question maçonnique intéresse désormais des citoyens de plus en plus nombreux.
L’heure paraît donc venue de rassembler, en un seul faisceau de lumière, les rayons épars que les uns et les autres ont projeté, depuis des siècles, dans les ténèbres des Sociétés Secrètes.
Tel est le travail de bibliographie que nous avons cru utile au pays pour éclairer sa route semée d’embûches par les Sectaires de toute espèce.
Aussi bien, un incident heureux nous a puissamment encouragé dans notre projet d’écrire un livre qui résumerait d’une façon limpide à la Française ce qu’on a dit, ce qu’on sait du mal accompli par les Sociétés Secrètes : nous nous trouvions au Quartier Latin avec une heure à utiliser ; bien nous prit d’entrer à la Sorbonne, car nous eûmes le plaisir d’y entendre ce jour-là le sympathique doyen, M. Alfred Croiset parler, avec la précise éloquence qu’on lui connaît, du rôle très grand et très pernicieux joué dans l’antiquité, au sein du peuple athénien, par les Associations occultes. M. Croiset affirmait que la révolution dite des Quatre-Cents, à Athènes, fut l’œuvre des Sociétés Secrètes appelées Hétairies. Là, comme toujours, ces groupes oligarchiques jouèrent leur rôle éternel, c’est-à-dire qu’ils opprimèrent le peuple avec bassesse et férocité.
Quelques années plus tard, au dire du grand historien Thucydide, ce sont encore les Sociétés Secrètes qui ont armé les bras des Trente Tyrans à Athènes or, ce sont ces hommes qui, parmi tant d’autres victimes moins illustres, ont assassiné juridiquement Socrate, parce que Socrate était l’ennemi déclaré des Tartufes criminels tapis dans les Loges de ce temps-là. Ainsi donc, la domination de ces Terroristes d’il y a vingt-quatre siècles fut en quelque sorte une tyrannie pré-maçonnique, aussi lourde que l’est aujourd’hui la domination des Loges. Combien le joug des Sociétés Secrètes fut toujours dégradant, c’est ce que nous allons prouver ci-après.


Louis Dasté - Les sociétés secrètes et les juifs
Louis Dasté - Marie-Antoinette et le Complot Maçonnique

Hébraïsme - PDF
Franc-maçonnerie - PDF








Flavien Brenier - Les juifs et le Talmud

, 08:08

Brenier_Flavien_Les_juifs_et_le_Talmud_Couv.jpg


Acheter la version papier du livre sur Lulu.com
Flavien Brenier - Les juifs et le Talmud
Morale et principes sociaux des juifs d'après leur livre saint : le Talmud
(Avec un aperçu des circonstances historiques dans lesquelles le peuple juifs renonça à la loi de Moïse)


Avant-propos
Aucun problème ethnique ou religieux ne s’est posé, à travers l’Histoire, d’une manière plus générale, plus continue et plus obsédante que le problème Juif. Aussi loin qu’on se reporte depuis que les Juifs sont campés au milieu des nations - et cette manière de vivre est bien antérieure pour eux à l’époque où les armées romaines leur infligèrent ce qu’on appela « la dispersion » - on trouve les Juifs en lutte avec tous les peuples qui les ont reçus dans leur sein. Les convulsions de cet éternel conflit emplissent une partie de l’Antiquité et tout le Moyen-Âge. Dans les temps modernes, si la lutte entre l’élément juif et les éléments chrétiens et musulmans revêt un caractère d’acuité moindre, c’est qu’Israël a eu l’habileté de cacher son agression, jadis presque toujours directe, sous mille masques habilement fabriqués. Mais qu’on soulève au hasard l’un de ces masques, et, sous le péril qui menace chaque peuple dans sa sécurité nationale, dans sa prospérité matérielle, dans sa liberté religieuse ou dans sa paix sociale, presque toujours on trouvera le Juif.
C’est le Juif, en effet, qui a modifié les conditions d’existence économique des nations, en créant un système financier qui lui permet d’accumuler, à plaisir, les ruines publiques ou privées. C’est le Juif qui a déchaîné, en dix pays, la persécution antichrétienne, pour assouvir la haine séculaire de sa race contre les serviteurs du Christ. C’est le Juif qui a mis le feu à l’édifice social en semant l’idée collectiviste dans le monde par le moyen de ces agitateurs et théoriciens hébreux qui s’appelèrent Karl Marx, Lassalle et Singer en Allemagne ; Neumayer, Adler et Aaron Libermann en Autriche ; Fribourg, Léon Frankel et Haltmayer, en France ; James Cohen en Danemark ; Dobrojanu Ghéréa, en Roumanie ; Kahn, Lion et Samuel Gompers, aux États-Unis.
C’est le Juif qui est, dans le monde entier, derrière toutes les entreprises de dépravation morale dans le domaine artistique ou littéraire. C’est le Juif, enfin, qui a successivement servi d’espion contre toutes les puissances assez imprudentes pour lui faire accueil.
Ce formidable travail de corruption et de destruction, constamment poursuivi à travers les siècles, pose un point d’interrogation qui n’a pu être effacé jusqu'ici. Quelle force mystérieuse a transformé la race juive en ce « fléau de Dieu » dont nous venons, à grands traits d’esquisser le rôle ? … Voilà la question qui se présente fatalement à l’esprit quand on a étudié l’œuvre funeste d’Israël depuis plus de deux mille ans.


Flavien Brenier - PDF
Flavien Brenier - Les origines secrètes du bolchevisme
Flavien Brenier - L'Allemagne occulte Le vieux Dieu allemand

Talmud - PDF


Les_juifs_et_le_Talmud.jpg







Arnold Leese - Sottise du Gentil : les Rothschild

, 13:13

Leese_Arnold_Sottise_du_Gentil_Les_Rothschild.jpg


Arnold Leese - Sottise du Gentil : les Rothschild
En complément : Le Bolchevisme est juif

www.lulu.com


Arnold Spencer Leese (1878 - 1956)
Arnold Leese était la parfaite mouche du coche sur le dos de l'establishment britannique. En raison de son insistance pour que la Grande-Bretagne ne s'engage pas dans une guerre avec l'Allemagne et ainsi sauver des millions de vies et par la même occasion l'Empire britannique, allant donc contre la volonté des juifs, il fut emprisonné sans inculpation ni procès en vertu du Règlement. 18b. L'un des grands faits cachés concernant la Deuxième Guerre mondiale est que les pouvoirs "démocratiques" ("Alliés") ont, de façon similaire à celle des puissances de l‟ "Axe", emprisonné les opposants politiques.
Alors, quelle est la différence ?
"Cui bono, cui Bono…"


"Si je tente de tuer un rat avec un bâton et que je le tienne dans un coin, je ne suis pas indigné s'il essaie de me mordre et qu‟il crie et qu‟il baragouine. Ma tâche consiste à ne pas me fâcher et à garder mon sang froid, afin de soigner mon jeu de jambes et à continuer de le frapper là où ce sera le plus efficace."
Arnold S. Leese, s‟exprimant à la réception à son retour de prison le 17 février 1937.


Arnold Leese - PDF
Rothschild - PDF


Préface
Ce petit livre a été produit avec l'intention de combler un vide, qui, selon l'auteur, n‟a que trop duré. Les travaux sur les Rothschild sont nombreux, mais presque tous ceux-ci sont soit intentionnellement inexacts, soit, comme le chef-d'oeuvre du comte Corti, longs et plutôt ennuyeux. Mon livre ne contient rien de superflu et doit être lu lentement.

Je ne me préoccupe pas des anecdotes sur les Rothschild, et ni leurs "sarcasmes", ni leur "charité" ne m‟inspirent. Je ne m'intéresse pas aux Rothschild en tant qu'hommes ou robots, mais seulement en tant que juifs ; ce livre, qui a été condensé afin d'être à la portée de tout travailleur ou travailleuse, traite des principaux aspects du contrôle sur les Gentils par le poids de l'argent, un contrôle utilisé à des fins non Gentilles.

En ce qui concerne les 150 dernières années qui ont été riches en évènements qui ont secoué le monde, il n'a pas été facile de condenser ce que je dois dire dans le cadre d'une publication à un shilling. Pour permettre à ceux qui ont oublié leur histoire ou (soyons honnêtes) ne l'ont jamais apprise, afin de suivre le récit plus facilement, un calendrier de certains des principaux évènements historiques de la période suit cette préface, et je conseillerais au lecteur d‟avoir à portée de main, lors de la lecture du livre, un carnet d'histoire scolaire ordinaire afin de s‟y référer à l‟occasion.

Sur la page suivant le Calendrier, le lecteur trouvera une liste des principaux ouvrages à partir desquels des citations, etc. ont été tirées, ainsi que les lettres de l'alphabet utilisées comme références à ceux-ci.
Ainsi, par exemple, le signe (B, Vol. IV. p. 272) se réfère à ce volume et cette page dans le Jewish Encyclopedia.

Dans cette tentative, je sais que je ne peux exposer qu'une petite fraction du mal total perpétré dans le passé par certains membres de cette famille juive ; mais, comme un géologue qui raconte l'histoire de la terre par ses observations sur les affleurements rocheux, je raconte l'histoire du contrôle des Rothschild sur les Gentils à partir des preuves qui ont éclaté au grand jour, afin que mes lecteurs puissent eux-mêmes juger ce qui reste encore enfoui.

Confiant que ce livre permettra à d'autres de répandre ce savoir, je dépose maintenant cette clé dans les rouages qui se heurtent, grincent et surchauffent d‟une démocratie dépassée. Je demande à mes lecteurs de se mettre au travail, car le temps est compté.

ARNOLD LEESE
White House, Pewley Hill, Guildford
28 février 1940


Leese_Le_Bolchevisme_est_juif.jpg







Don Jordan - Michael Walsh - White Cargo

, 07:07

White_Cargo.jpg


Don Jordan - Michael Walsh - White Cargo
The forgotten history of Britain’s White slaves in America


High school American history classes present indentured servitude as a benignly paternalistic system whereby colonial immigrants spent a few years working off their passage and went on to better things. Not so, this impassioned history argues : the indentured servitude of whites was comparable in most respects to the slavery endured by blacks.
Voluntary indentures arriving in colonial America from Britain were sold on the block, subjected to backbreaking work on plantations, poorly fed and clothed, savagely punished for any disobedience, forbidden to marry without their master's permission, and whipped and branded for running away. Nor were indentures always voluntary : tens of thousands of convicts, beggars, homeless children and other undesirable Britons were transported to America against their will.
Given the hideous mortality rates, the authors argue, indentured contracts often amounted to a life sentence at hard labor - some convicts asked to be hanged rather than be sent to Virginia.

The authors, both television documentarians, don't attempt a systematic survey of the subject, and their episodic narrative often loses its way in colorful but extraneous digressions. Still, their exposé of unfree labor in the British colonies paints an arresting portrait of early America as gulag.


Slavery - PDF







- page 2 of 60 -