WAWA CONSPI

Exegi monumentum aere perennius


To menu | To search


Category Various

Entries feed

Didi18 un grain de sable - Nouvelle adresse

, 07:07

Didi18_un_grain_de_sable.jpg


Didi18 un grain de sable - Nouvelle adresse :

didi18ungraindesable.ru
Il est visible à cette adresse, et est opérationnel.
Je remercie The Savoisien pour avoir hébergé mon travail gratuitement et sans contrepartie ni contrainte d’aucune sorte - 14/88.


Tempête Infernale : La Mort de l'Allemagne Nazie 1944-1947
Des nouvelles d’Alfred Schaefer
L’hyper connaisseur de ces infâmes procès… Carlos Whitlock Porter
Des vétérans allemands au musée Panzer de Munster
Joseph Goebbels – Dernier discours
L’holocauste, une arme politique contre les Allemands
Le suicide collectif forcé des nations européennes
Interview de Charlotte, Helga et Hans par Diane King
« Chambres à gaz », la rumeur du siècle
Benjamin Freedman expose les juifs, sa conférence de 1961
Janvier 1945, libération d’Auschwitz par les Russes


blut_und_boden.jpg







Radio Melon - Suavelos - Les enfants reproductibles - Spéciale Saint-Valentin

, 17:46



Radio Melon - Suavelos
Les enfants reproductibles - Spéciale Saint-Valentin

Suavelos.eu - Facebook de Radio Melon





Tu pues la France
Pour qui nous battons-nous ?
Message aux jeunes Aryens de France
Sur les traces du véritable Führer, Vlad Tepes
La France a perdue sa guerre civile
Daniel Conversano - Le métissage intercontinental peut et doit être évité
Daniel Conversano - In vino veritas
Daniel Conversano - Que penser des femmes de l'Est ?
La Hongrie, refuge aryen
Arthur Kemp - Bâtir le foyer blanc
Esther Vilar - L'Homme subjugué
Esther Vilar - Le sexe polygame Le Droit de l’homme à plusieurs femmes
La pensée de Rudolf Steiner au sujet de la France
Entretien avec un ex-policier français devenu boulanger en Russie
Précisions sur le "mouvement skinhead"


Mariana - Talk about love



Saint-Valentin







Paul Moray - Ecoverger

, 10:10

Paul_Moray_Ecoverger.jpg


Paul Moray - Ecoverger
Un verger de nature frugale


Origine du verger
L'origine du verger se perd dans la nuit des temps, mais les premières traces écrites apparaissent à l'époque sumérienne (4000 avant J.-C.) du simple fait que les Sumériens sont les « inventeurs » de l'écriture. Le début de la culture de l'olivier se situe également vers cette période. Les jardins suspendus de Babylone, une des sept merveilles du monde, étaient vraisemblablement des vergers en coteaux ou «terrasses».

Une tablette d'argile (vers 2500 avant J.C.) illustre un des premiers cours d'arboriculture connu, mais également une leçon de philosophie ou « mythologie ». Un homme debout (ADA) taille une jeune pousse feuillue verticale — ver — en conservant les pousses latérales, porteuses de fruits. Il arque du pied le sommet de la branche — apex — au-dessus de la femme (EVE) agenouillée sur le sol, tandis qu'un troisième personnage caché derrière le tronc de l'arbre — enfant, serpent ? symbole de sexualité ? — tend à la femme un bâton de pouvoir — pouvoir de procréer ?...

Paradis, mythe ou réalité ?
Au paléolithique — vers 10000 av. U.C. — le passage de la période glaciaire au réchauffement du climat permet l'explosion de nombreuses espèces végétales et animales, notamment dans les régions intertropicales, dont le «croissant fertile» situé entre la Méditerranée et l'Océan Indien.
Chasseur par obligation pendant la période glaciaire, l'homme redescend vers les contrées verdoyantes pour y redevenir cueilleur. Il s'installe le long des fleuves, voies naturelles de communication, y trouve une nourriture abondante dans une zone semi-forestière, s'y sédentarise et se lance peu à peu dans la culture, rapportant de ses pérégrinations divers plantes et fruits comestibles dont il dissémine les graines autour des premiers villages.
Ainsi naquit probablement le mythe du Paradis, « Pa » signifiant en grec « nourriture d'en haut », ressemblant au pictogramme de l'arbre, « Ra » signifiant le retour, le recommencement, la pérennité de l'arbre, «Para» le protecteur, l'arbre protecteur du primate et de l'homme, «Di» signifiant à la fois le soleil diurne, et le Dieu de la vie mais aussi de la mort.
Paradis peut dès lors se traduire par « arbre nourricier protégeant l'homme du soleil » ce que ne renieraient pas les habitants actuels de ces contrées, aujourd'hui désertiques...


Arboriculture - PDF







Oswald Mosley - Mi vida

, 08:08

Oswald_Mosley_Mi_vida.jpg

Oswald Mosley - Mi vida

Hace aún pocos años decía la esposa de Sir Winston Churchill: «Recuerdo todavía aquellos años en que mi marido era tan odiado de Inglaterra como Oswald Mosley lo es hoy». Y este hombre, sobre quien cayó el- odio casi unánime de los ingleses en los años de la guerra, fue el primer político británico que desde los tiempos de Cromwell tuvo un ejército privado, fue el hombre que por un momento pareció que formaría, con Mus-solini y con Hitler, el triunvirato totalitario que dominaría Europa, y antes había sido «el único inglés que pudo haber sido Primer ministro tanto con los conservadores como con los laboristas». De él dijo Lord Boothby que «hubiera sido un gran Premier. Desde luego era el mejor orador de los Comunes, con excepción de Lloyd George. Era un hombre enormemente dotado», y R. H. S. Croosman lo calificaba —en 1961— de «el político más extraordinario de su generación».
La trayectoria política de Sir Oswald Mosley es representativa de las contradicciones de la juventud británica en los momentos decisivos en que se inicia la agonía del Imperio inglés. Diputado conservador en 1919, pasó pronto a formar parte del «Independent Labour Party», el ala más radical del Laborismo. En 1931 abandonó este partido y en 1932 fundó la Unión Fascista Británica. En julio de 1939, las reuniones fascistas convocaban en Londres cerca de 40.000 participantes y el Fascismo aparecía para muchos británicos como la única alternativa posible ante el comunismo. Encarcelado en 1940, el sentido británico del juego limpio político le benefició hasta el punto de que Mosley fue el único de los grandes jefes fascistas de preguerra que pudo reanudar su actividad libremente sin introducir en sus esquemas modificaciones sustanciales tras la paz de 4945.
Las Memorias del político inglés más odiado, más ferozmente anatematizado, pero también del hombre en quien parte de una generación británica puso las mayores esperanzas, constituyen una pieza fundamental para comprender el atractivo que el Fascismo tuve para aquella juventud europea que en los años treinta estaba convencida de que la catástrofe de la Gran Guerra había que atribuirla a la incompetencia de los viejos políticos, a la inoperancia de los sistemas y al anquilosamiento de las estructuras. La vida azarosa y. cambiante de Oswald Mosley, el joven diputado que en 1927 señalaba al Fascismo como un peligro para la paz y que en 1933 parecía a punto de establecer una dictadura fascista en Gran Bretaña, es repesentativa y en cierto sentido ejemplar. Jamás fue Mosley un arribista sin escrúpulos o un cínico trepador que cambiara de banderas por ambición o vanidad; antes bien, fue un patriota, un hombre que tuvo el valor de enfrentarse con la inamovible tradición británica, una figura representativa del desconcierto y de la generosidad de la juventud europea de entreguerras.





Oswald Mosley - PDF
Oswald Mosley - Videos

Oswald Mosley - Europeans
Oswald Mosley - My answer
Oswald Mosley - 10 points of fascism
Oswald Mosley - The greater Britain








Paul Morrison - The poetics of fascism

, 16:55

Paul_Morrison_The_poetics_of_fascism.jpg


Paul Morrison - The poetics of fascism
Ezra Pound, T. S. Eliot, Paul de Man


Morrison examines the legacy of the modernist poetics of Ezra Pound and T.S. Eliot, as it relates to current theoretical orthodoxies, and traces its influence on the current crisis in post-structural literary theory. Morrison reads the politics of post-structural theory in relation to the socio-cultural arguments espoused in the poetry and prose of Pound and Eliot, and reveals a continuity between that theory and high modernism's tendency towards fascism. Morrison concludes with a provocative analysis of deconstruction and the work of Paul de Man. Without reducing the political implications of poetry to mere caricature and without slighting the force and fact of literary mediation, The Poetics of Fascism will reshape the discussion of the social dimension of modernism.

The Poetics of Fascism is a remarkable achievement and its serious, important, and fervent argument deserves to attract a wide readership. Its scholarly, but always accessible, reframings of the relations among modernism, marxist thought, and poststructural criticism are certain to engage all who are interested in the politics of contemporary culture. With any luck this book will make it impossible to teach 'modernism as usual' ever again: impossible, that is, to celebrate a modernism whose ideology we ostentatiously fail, or pointedly refuse, to address. (Lee Edelman, Tufts University)


Fascism - PDF







Ben Klassen - La survie de la race blanche

, 07:00

Ben_Klassen_survie_race_blanche.jpg


Ben Klassen - La survie de la race blanche
Traduction Didi 18


Ce que j'ai à dire dans les 40 prochaines minutes va sans doute vous choquer. Cela pourrait même profondément secouer certaines de vos superstitions les plus chères et les idées préconçues que vous avez pu nourrir toute votre vie, sans jamais vous soucier d'examiner la validité ou la valeur de ces présomptions.

Cette discussion va explorer sérieusement la race et la religion, deux sujets dont nous ne devrions jamais parler selon notre establishment au pouvoir, à moins bien sûr que vous soyez un juif, un Noir ou une autre soi-disant minorité. Aujourd'hui, nous allons défier la structure de pouvoir contrôlée par les juifs et discuter de la race et de la religion du point de vue de l'homme blanc. En particulier, nous sommes intéressés à examiner si nous, la race blanche, allons survivre ou si nous allons être mongrélisés et détruits dans une marée de races parasites, colorées.

Par conséquent, je veux que vous décidiez prochainement dans cette présentation si vous êtes intéressé par la survie de votre propre espèce ; ou si vous préférez être un traître à la race blanche et la verrez tout aussi rapidement effacée de la surface de la terre et supplantée par des Nègres, des Noirs, des Jaunes, des Sémites et d'autres race de boue. Car ne vous y trompez pas, la race blanche est une espèce en voie de disparition, une espèce en train de se volatiliser, dont les ennemis ont décidé qu'elle devait disparaître de la surface de la terre. Si le suicide de votre propre espèce est ce que vous voulez voir, c'est maintenant un bon moment pour arrêter l'écoute. Si, en revanche, vous êtes fidèle à votre propre espèce et que vous souhaitez que la race blanche survive et prospère, vous, sans aucun doute, n'êtes pas seulement intéressés à entendre parler de la religion de la créativité, mais aussi à devenir membre de notre mouvement religieux.


Ben Klassen - Survival of the White race

Ben Klassen - PDF
Ben Klassen - La survie de la race blanche
Ben Klassen - La bible de l'Homme Blanc
Ben Klassen - Toute ma vie
Ben Klassen - Le Petit Livre Blanc

Racial Loyalty - PDF
RAHOWA 73
Imperium - The Creativity Movement online magazine




race_blanche.jpg







Radio Melon - Les enfants terribles - Janvier 2017

, 08:08


Radio Melon - Les enfants terribles Janvier 2017
Arnaud Lespingal, Docteur M, Saint Claude


Radio Melon - Facebook
suavelos.eu


Melon_Mengele.jpg


Comment la grille de lecture marxiste nous conduit naturellement au nationalisme identitaire,
racial et de droite dure


Admettons : la France rapatrie ses moyens de production, redémarre ses usines et redonne de l’emploi à tout le monde.

Pour ce faire, le FN doit d’abord gagner les élections en faisant basculer soit (comme aux USA) le vote des retraités en poussant dans le dos une guerre civile les incitant à abandonner leur esprit « rentiers » (le prolétariat et une majorité de fonctionnaires étant déjà acquis à lui) soit le prolétariat immigré (la bourgeoisie métropolitaine et les privilégiés sociaux étant irrécupérables).
Or est-ce que ces derniers allogènes votent en général pour leurs intérêts de classe ?

Nous avons vu aux Etats-Unis que les noirs américains ont voté à 88 % pour Clinton, soit une marginalisation volontaire et un maintien dans la pauvreté assumé, alors que Trump leur propose du travail et donc un espoir de montée sociale.

C’est là où l’explication « sociale » atteint ses limites, nous n’avons pas à faire à des personnes enclins et disposées à une discipline de vie classique (Travail, Famille, Patrie) mais à du parasitage pur, nos mahométans patriotes et réconciliés n’ont aucune notion de civilisation au sens où nous l’entendons, terme signifiant la mise en commun du travail obéissant au principe de la famille élargie, or une famille c’est précisément le partage d’une culture commune et d’habitudes comportementales symétriques. La vie en cité, en gros.

Leur marginalisation volontaire et assumée autour d’un repli identitaire par la religion (musulmans) ou la race (africains) induit qu’ils seront toujours des alliés objectifs du Capital. Les aides sociales sont la clé de voûte de leur positionnement politique.

Soral a beau connaitre des dizaines, voire quelques centaines… de familles intégrées (à défaut de trolls) à leurs sorties d’usines près du métro Saint-Germain-des-Près, il ne connait en rien leurs habitudes de vie (faute d’en côtoyer et de discuter avec, comme les prolétaires le font dans la salle de pause).
En règle général dans le mode de vie musulman, la femme ne travaille pas ou fait de l’intérim court (pas plus de 6 mois) en cas de nécessité absolue (quand le système D n’est plus viable ou pour toucher 6 mois d’allocation chômage du Pôle Emploi pour le reste de l’année), donc les aides sociales leur sont indispensables et logiquement, en terme d’analyse de classe, ils votent PS !

Chez les africains idem, dès lors qu’il y a deux enfants : la femme souvent prolétaire arrête volontairement le travail (et gagne plus en restant à la maison). Voilà ce qu’est une analyse Marxiste, monsieur, de la situation.
Dès lors, les retraités doivent être la cible prioritaire pour arrêter tout ce parasitage, la ligne identitaire et sécuritaire étant la meilleure pour les conquérir : en plus, ils représentent 2 à 3 fois plus de votes potentiels que les immigrés en terme d’électorat.

Et il y en a encore qui ont une lutte fasciste de retard… !
Normal, ils représentent la quintessence même du système : des vieux rentiers métropolitains à l’esprit jouisseur et parisiard, vivant comme des privilégiés sociaux !

Cédric







Oswald Mosley - Europeans

, 23:36



Oswald Mosley - Europeans

A film by The Vindex


This is a Vindex production brought to you by Spero Patria.
A documentary based around the work, speeches, and life events of Sir Oswald Mosley, a 20th century British politician, European visionary, and compassionate humanist.
Mosley was a man of supreme philosophical and political wisdom,
and a man who is now finally becoming known as one of the greatest thinkers of his era, and ultimately one of the greatest men to of graced this Earth.
This biopic film is comprised of 5 parts and 25 chapters and aims to archive Sir Oswald Mosley speeches, life events, and uncover an eternal legacy of struggle, morality, and honour.


Oswald Mosley - PDF
Oswald Mosley - Videos

Oswald Mosley - My answer
Oswald Mosley - 10 points of fascism
Oswald Mosley - The greater Britain

A. K. Chesterton - Oswald Mosley Portrait of a leader


Oswald_Mosley_Europeans.jpg







Daniel Conversano - Entrevue avec Patrick Jardin

, 08:08


Patrick Jardin - Daniel Conversano
Assassinée au Bataclan, son père témoigne

Pour contacter Patrick, envoyez un mail ici : patrickjardin2015@gmail.com

Daniel Conversano sur Youtube


Patrick_Jardin_-_Daniel_Conversano.jpg







Ben Klassen - Das kleines weisses buch

, 08:00

Ben_Klassen_Das_kleines_weisses_buch.jpg


Ben Klassen - Das kleines weisses buch


Bernhard "Ben" Klassen war ein in den Vereinigten Staaten von Amerika ansässiger Aktivist für die Gruppeninteressen der Europäischstämmigen sowie Gründer einer Natur- und Rassenreligion für Weiße.

Er schuf eine diesseitsreligiöse Weltanschauung mit dem Namen Creativity, welche als höchstes Gut den Glauben an das Menschentum der Weißen verkündet und ihr Wohlergehen, ihre Bewahrung, ihre Förderung, ihren planetarischen Aufstieg in den Mittelpunkt alles Strebens stellt. Als Organisationsform hierfür rief Ben Klassen die länderübergreifende Church of Creativity ins Leben. Grundlage dieser Religion wurde sein Buch "Nature’s Eternal Religion" (dt. "Die ewige Religion der Natur").


Ben Klassen - Le Petit Livre Blanc
Ben Klassen - The Little White Book
Ben Klassen - КРЕАТИВИСТИЧКА ЦРКВА СРБИЈЕ

Ben Klassen - PDF








- page 1 of 39