Books

Sunday, November 22 2020

La moisson du désespoir - La famine en Ukraine - 1932-1933



La moisson du désespoir - La famine en Ukraine - 1932-1933
The ukrainian famine research committee


Ce film lauréat documente les conséquences tragiques de l'Holodomor en Ukraîne.
Pendant que Staline vendait des millions de tonnes de blé aux marchés europée'ns, des millions de victimes innocentes mouraient de famine organisée sous sa commande criminelle.
Ce fîlm documentaire explore les effets tragiques dans le contexte plus large de la lutte du peuple ukrainien pour leur indepéndence culturelle et politique pendant les années 1920-1930. Les séquences d'archives détaillent les tactiques de Stalîne. Elles contiennent des récits touchants des survivants, ainsi que des journalistes et des fonctionnaires.


Réalisateur : Slavko Nowytski
Réalisateur Adjoint-Monteur : Yurij Luhovy


Miron Dolot - Execution by hunger The hidden holocaust
Ukrainian famine research committee - Harvest of despair - Holodomor
Holodomor - La famine inconnue
Robert Conquest - The harvest of sorrow
William Luther Pierce - The Genocide at Vinnitsa
Canadian-American Slavic Studies - Holodomor The Ukrainian genocide 1932-1933
Wasyl Hryshko - The Ukrainian holocaust of 1933
Pourquoi les Ukrainiens combattent les juifs et les russes

Holodomor - Vidéos
Bolchévique - PDF
Ukraine - PDF

ucrdc.org


The ukrainian famine research committee - La moisson du désespoir.jpg

Saturday, November 21 2020

Hitler - Rosenberg - Goebbels - Streicher - Guerre aux juifs

hitler guerre aux juifs.jpg


Acheter la version papier du livre - Abe Books - The Book Patch
Adolf Hitler - Alfred Rosenberg - Joseph Goebbels - Julius Streicher
GUERRE aux JUIFS


Avant-propos
I La main mise du juif sur l'Allemagne
II Les conséquences de l'envahissement juif : la défaite de 1918
III Le marxisme, triomphe du juif
IV La juiverie étrangère contre l'Allemagne
V Le racisme conséquence des abus juifs.


« Ce qui me donna le plus à réfléchir, ce fut le genre d’activité des Juifs dans certains domaines dont j’arrivai peu à peu à percer le mystère.
« Car, était-il une saleté quelconque, une infamie sous quelque forme que ce fût, surtout dans la vie sociale, à laquelle un Juif au moins n’avait pas participé ?
« Sitôt qu’on portait le scalpel dans un abcès de cette sorte, on découvrait comme un ver dans un corps en putréfaction un petit youtre tout ébloui par cette lumière subite. »
C’est en ces termes qui ne laissent place à aucune ambiguïté qu’Adolf Hitler, au début de Mein Kampf, parle de ses premiers contacts avec les Israélites.
Et Alfred Rosenberg, le grand théoricien du IIIe Reich, résume à son tour le Judaïsme en ces quelques lignes :
« En étudiant l’histoire et la littérature des Juifs, on y trouve presque uniquement une activité acharnée, sans bornes, un rassemblement tout à fait unilatéral de toutes leurs forces en vue de la propriété matérielle. De cette tournure d’esprit — presque amorale, peut-on dire — résulte aussi un code de morale qui ne connaît qu’un article : l’avantage du Juif. Ainsi admet-on, approuve-t-on même la fourberie, le vol, le meurtre.
De là découle l’autorisation religieuse et morale du parjure, la religion talmudique du « Mensonge légal. » Tous les penchants naturellement égoïstes sont renforcés par cette « moralité » tolérante. Alors que, chez presque tous les peuples du monde, les idées morales et religieuses barrent la route à l’arbitraire purement instinctif et à la licence effrénée, chez les Juifs c’est l’inverse !

« Aussi depuis 2500 ans nous assistons éternellement à la même histoire : avide des biens de ce monde, le Juif s’en va de ville en ville, de pays en pays, et séjourne là où il trouve le moins de résistance à son activité de parasite des « Affaires. »
On le chasse, il revient ; on en massacre une génération, la suivante recommence imperturbablement le même jeu. Moitié fourbe et moitié démon, à la fois ridicule et tragique, méprisé de tout ce qui est noble — et s’estimant néanmoins ; innocent, parce qu’incapable de comprendre autre chose que soi-même — le Juif‑Errant fils du principe du Mal traverse l’histoire du monde. Changeant sans cesse de nom et cependant toujours identique, protestant toujours de sa sincérité et mentant sans cesse croyant toujours à sa « mission » et pourtant condamné par son absolue stérilité au métier de parasite, tel est le Juif éternel. »
Voici, n’est-ce pas, une position nette et des gens proprement accommodés ; et ce n’est pas sans une certaine surprise et une indéniable incompréhension que tous les peuples du monde ont accueilli ces déclarations qui ne laissent point place à la moindre équivoque.
« Guerre aux Juifs et Persécution religieuse — Vague d’antisémitisme en Allemagne. »
C’est ainsi que l’Europe et l’Amérique ont jugé l’action du Führer et de ses collaborateurs, cherchant vainement une explication à cette offensive de grand style contre les Israélites.
Les causes de cette action sont cependant de la plus extrême simplicité, et les dirigeants du IIIe Reich n’ont jamais caché les raisons et les mobiles de leurs actes.
La « Guerre aux Juifs » en Allemagne est tout au contraire une guerre purement défensive, un acte d’autodéfense contre l’emprise morale et matérielle du judaïsme dont l’Allemagne a manqué mourir.

Auto-défense à l’intérieur, où l’infiltration juive avait abouti à une main-mise totale sur les moyens d’expression de la pensée — livre, journal, théâtre, cinéma — où le Juif, maître tout puissant de la Bourse et de la grosse industrie, était devenu ipso‑facto le maître du travailleur allemand, du pain allemand, de la volonté productrice allemande, le tyran brutal de l’esprit et du corps allemand.
Autodéfense à l’extérieur, où le Juif seul soulève contre l’Allemagne les « Démocraties » qui se mordront un jour les doigts de l’avoir accueilli. Sans le Juif, le péril Russe ne menacerait pas jour et nuit l’Allemagne de son rougeoiement de sang ; sans le Juif, la France n’eût jamais connu la honte et la folie du pacte soviétique ; sans le Juif l’Angleterre et la France auraient depuis longtemps renoué avec l’Allemagne les relations qui doivent automatiquement exister entre ces trois grands peuples.
Contre le Juif du dehors comme du dedans, l’Allemagne, État souverain, prend telles mesures qu’il lui plaît et n’a à en rendre compte à personne. Libre aux sentimentaux de la Société des Nations — ce Conservatoire de l’Idéal Judéo‑Maçonnique, — de s’indigner vertueusement en toute hypocrisie. Les chefs de l’Allemagne, après avoir extirpé le Juif de leur sol, s’accouderont eux aussi à leurs fenêtres pour voir un peu ce qui se passe au dehors, et le spectacle sera réjouissant…
et peut-être avant peu. Déjà la France sent qu’elle a des poux, et cette nation étourdie étouffe mal, sous une indignation de commande — plus gouvernementale que populaire — contre la « croisade hitlérienne anti-juive », sa démangeaison chaque jour grandissante et sa croissante envie de se gratter…
Aujourd’hui, nous ne saurions mieux faire que de passer la plume aux Chefs Allemands, qui vont nous expliquer comment et pourquoi ils ont été amenés à faire campagne contre l’envahissement et l’encerclement Judaïques.


Adolf Hitler - PDF

Alfred Rosenberg - PDF
Le mythe du XXe siècle

Joseph Goebbels - PDF
Combat pour Berlin

Julius Streicher - PDF
Der Stürmer


Hitler - Rosenberg - Goebbels - Streicher - Guerre aux juifs.jpg

Friday, October 23 2020

Archibald Ramsay - The nameless war - Audiobook - John de Nugent



Archibald Ramsay - The nameless war - Audiobook
Read by John de Nugent


1952 book by Captain Archibald Maule Ramsay, fmr British MP.
These audiobook and online versions of Captain Archibald Maule Ramsay's 1952 The Nameless War tells who was really behind key revolutions in Western history since 1600, and how these evil revolutions succeeded in overthrowing powerful governments and destroying or harming societies.



Archibald Ramsay - The nameless war - Audiobook - Pastor Eli James
Archibald Ramsay - The nameless war - PDF


Thursday, October 22 2020

Evropa Soberana - Rome contra Judaea, Judaea contra Rome

Evropa Soberana - Rome contra Judaea, Judaea contra Rome.jpg


Evropa Soberana - Rome contra Judaea, Judaea contra Rome


Foreword
The purpose of this book is to give an idea of what happened to the Ancient World; of how Europe fell into the Middle Ages and, especially, to what extent what happened in Rome 1,600 years ago is exactly what is happening in our days throughout the West: but magnified a thousand times by globalization, technology and, above all, the deputation of psycho-sociological and propagandistic knowledge by the System.
What is dealt with in this book is the story of a tragedy, of an apocalypse. It is the end not only of the Roman Empire and all its achievements but also of the survival of the Egyptian, Persian and Greek teachings in Europe in a bloodthirsty process: a premonition of the future destruction of Celtic, Germanic, Baltic and Slavic heritages, always accompanied by their respective genocides.
This process had a markedly ethnic character: it was the rebellion of Christianised slaves (from Asia Minor and North Africa) against Indo-European paganism, which represented the ancestral customs and traditions of the Roman and Hellenic aristocracies - decadent, minoritarian and softened in comparison with an overwhelmingly numerous, brutalised people who cordially detested the distant pride of their lords.
In the third chapter, ‘Christianity and the fall of the Roman Empire’, we will see the processes that marked the first development of Christianity: that strange synthesis between jewish and Greco-decadent mentality that, from the East, devoured the classical world to the bone; undermining Roman institutions and the Roman mentality to the point of propitiating its total collapse.
However, we will begin by focusing on the Eastern Roman provinces, especially Judea, which was snatched by Rome to the heirs of Alexander the Great. How were the relations between Greeks and jews? What role did the Romans play in Asia Minor and in the management of the jewish problem ? What are the true roots of Israel and the current instability in the Near East? It will be worthwhile to expand on the subject to familiarise oneself with the foundations of what is today the greatest geopolitical conflict on the planet: the State of Israel. We will also see the impossibility, in the long term, of the coexistence between two radically different cultures, in this case, the Greco-Roman and the jewish.
For now, the Romans will meet a people who take the tradition with the same seriousness as them, but replacing that Olympic, artistic, athletic and aristocratic touch with a spark of fanaticism and dogmatism, and changing the Roman patriotism for a kind of pact sealed behind the backs of the rest of humanity. A people, above all, with a fiercely rooted sense of identity - in fact, much more than any other people - and who also considered themselves to be no less than the ‘chosen people’.


Rome - PDF
Jew - PDF

Sunday, October 4 2020

Arthur Butz - The hoax of the twentieth century - Audiobook

Arthur Butz - The hoax of the twentieth century.jpg


Arthur Butz - The hoax of the twentieth century - Audiobook
The Case Against the Presumed Extermination of European Jewry


Arthur R. Butz was born and raised in New York City. He received his Bachelor of Science and Master of Science degrees in Electrical Engineering from the Massachusetts Institute of Technology. In 1965, he received his doctorate in Control Sciences from the University of Minnesota. In 1966, he joined the faculty of Northwestern University (Evanston, Illinois), where he is now Associate Professor of Electrical Engineering and Computer Sciences. He is the author of numerous technical papers.

Butz is the author of The Hoax of the Twentieth Century: The case against the presumed extermination of European Jewry, first published in 1976. The first edition of the book caused great controversy throughout the academic and political world in the 1970s. Its open sale has been banned in an increasing number of countries, including Germany and Canada. He has also written shorter revisionist articles. For those writings he has been vilified and ostracized ever since.


Preface



Arthur Robert Butz - The hoax of the twentieth century - PDF
Arthur Robert Butz - La mystification du XXe sciecle - PDF

Revisionism - PDF
For more Audiobooks
vnnforum.com

WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius