March 2014


Books

Monday, March 31 2014

Charles Lucieto - Les mystères de la Sainte-Vehme N° 7




Les coulisses de l’espionnage international

Les merveilleux exploits de James Nobody
Charles Lucieto - Les mystères de la Sainte-Vehme N° 7


Où James Nobody arrête l’espion allemand Karl Staubing.

Dans le fascicule qui précède et qui a pour titre : « Les Compagnons du Désespoir », nous avons vu que James Nobody, en lutte contre la Sainte-Vehme, avait réussi à repérer et à arrêter, grâce aux révélations que lui fit la Danoise Frida Stenauer, le redoutable espion allemand qu’était Karl Staubing.
La chose vaut d’autant plus d’être contée que, jamais, le grand détective ne manoeuvra avec autant d’habileté qu’en l’occurrence.
Il ne faut pas perdre de vue, en effet, que Karl Staubing s’était juré de s’emparer, coûte que coûte, de James Nobody.
Or, c’est lui qui fut pris...
Voici comment :
Quand Frida Stenauer l’eut quitté, James Nobody, qu’avaient quelque peu éberlué ses déclarations relatives à Karl Staubing, se demanda, non sans perplexité, si la jeune femme n’était pas un « agent double », c’est-à-dire si elle ne « travaillait » pas simultanément pour son compte personnel à lui et pour le compte du policier allemand. Mais, Frida Stenauer lui avait rendu de tels services depuis son arrivée à Cologne, elle lui avait donné tant de preuves de dévouement, qu’il se refusa à la considérer comme telle.
D’ailleurs, il avait soigneusement « épluché » son passé, et il avait acquis la preuve que tout ce qu’elle lui avait révélé concernant sa famille et l’origine danoise de celle-ci, était l’expression même de la vérité.
Et puis, sa condamnation ne plaidait-elle pas en sa faveur? Pourquoi les Allemands se seraient-ils passés de ses services, si elle ne les avait point trahis?
Comment, d’autre part, Frida Stenauer aurait- elle déjà pu oublier son long séjour en prison et les cruels sévices qu’elle y avait subis? Et, en tout état de cause, ne lui avait-elle pas spontanément avoué qu’elle était entrée en rapport avec Karl Staubing, le prévenant même que ce dernier avait formé le projet de s’emparer de lui?
Était-ce là le fait d’une espionne à gages? Poser la question, c’était la résoudre.
Aussi, sans plus s’occuper de Frida Stenauer que ce dernier geste innocentait à ses yeux, se mit-il à préparer l’expédition qu’il projetait pour le soir. Pensant à Karl Staubing, il murmura :
— Nous verrons bien quel sera celui d’entre nous qui s’emparera de l’autre...



Pour plus d'informations


Sunday, March 30 2014

Victor Suvorov - Le brise glace




Victor Suvorov - Le brise glace
Juin 1941 : le plan secret de Staline pour conquérir l'Europe

Traduit du russe par Madeleine et Wladimir Berelovitch
Adapté par Pierre Lorrain


Cinquante ans après, voici venu le temps des révélations. Ce livre explosif et polémique renverse toutes les certitudes sur l'URSS et la Seconde Guerre Mondiale. A partir des sources soviétiques, Victor Suvorov démontre que le pacte germano-soviétique et la stratégie suivie de 1936 à juin 1941 s'inscrivaient dans un plan machiavélique de Staline : écraser l'Allemagne et conquérir une Europe exsangue.
Hitler devait servir de "brise-glace" à la révolution mondiale. Staline avait constitué une armada de chars ultra-rapides pour fondre sur les autoroutes allemandes, mobilisé la plus grande armée de parachutistes au monde à laquelle succéderait un million de kagébistes pour installer la terreur dans l'Europe occupés. Tel était le "plan de libération" de Staline qu'Hitler devança de quelques semaines...

Victor Suvoror est le seul officier du GRU - les services secrets militaires soviétiques - passé à l'Ouest. Condamné deux fois à mort, il vit quelque part en Angleterre sous la protection des services secrets.



Conférence de Viktor Suvorov - 2009

Version anglaise :
Viktor Suvorov - Icebreaker
Who Started the Second World War ?

Saturday, March 29 2014

Jim Humble et le MMS




Jim Humble - Grande découverte Le Supplément minéral miracle du 21ème siècle
(Anglais)
ClO2. L’ion de Bioxyde de Chlore. Dans le corps humain cet ion est le plus puissant tueur de maladies qui est jamais été connu.

Jim Humble et le MMS, le complément minéral miracle

Jim Humble - The master mineral solution of the third millennium
MMS facts sheet
Miracle mineral supplement
How to use master mineral solution - Protocols


ligne.jpg

Jim Humble et le MMS (11/2008) VOSTFR

La troisième carrière de l'ingénieur aérospatial Jim Humble a commencé accidentellement au cours d'un voyage de prospection à la recherche d'or dans la jungle du Venezuela. Là, en utilisant de l'oxygène stabilisé, il a improvisé un remède efficace pour ses collègues qui avaient été frappés par la malaria. Ce fut le début de l'étonnante mise au point d'un produit, le MMS, semble-t-il aussi efficace que très peu dispendieux et libre d'accès pour lutter contre un très grand nombre d'infections.
Les réponses à ses propres questions l'ont mené au développement d'une formule d'oxygénothérapie plus puissante, le dioxyde de chlore, qu'il a appelé le Complément Minéral Miracle. Avec pour mission d'aider le genre humain, Jim a rendu largement le produit disponible sous forme de chlorite de sodium que l'utilisateur « active » en ajoutant du jus de citron ou du vinaigre. Des équipes médicales ont conduit 100.000 essais cliniques en Afrique où il a été trouvé que les MMS soulageait fréquemment les symptômes de malaria en seulement quatre heures.
Dans cet entretien de 75 minutes, Jim parle avec Bill Ryan de Project Camelot de sa vie et de son travail. Charmant, engagé et passionné, Jim révèle sa formation très intéressante dans l'aérospatiale et dans l’ingénierie minière – des carrières dont peu d'utilisateurs du MMS seront conscients – et explique ensuite en détails le fonctionnement du MMS, son expérience de traitement avec succès non seulement de la malaria mais aussi de l'hépatite, du cancer et du SIDA puis termine avec sa perspective spirituelle et philosophique personnelle sur tout ce qu’il fait.



ligne.jpg

Le MMS en Afrique : traiter VIH et cancer (Jan 2010) VOSTFR

La présente interview évoque la façon dont Jim aurait rétabli la santé de centaines d'Africains atteints du SIDA, de même que celle de cancéreux, en quelques semaines à peine, en utilisant un nouveau protocole. Il décrit le MMS2, qui, semble-t-il, fonctionne vraiment bien en combinaison avec le MMS1 dans le traitement du cancer. En plus d'offrir des informations de valeur pour quelqu'un de sérieusement malade, la vidéo est un réel plaisir pour tous ceux qui estiment Jim et le travail remarquable qu'il réalise.



ligne.jpg

Understanding MMS with Jim Humble

This DVD produced by Adam Abraham working with Jim Humble in Mexico tells the story of MMS and many of the accomplishments that has occurred since Jim first wrote the book that is sold on this site, The Miracle Mineral Solution of the 21st Century. There are excerpt from doctors and scientists in Mexico and the US. Jim has much to say, but quite a number of other people give their opinions and observations. This DVD is very professional done and it gives you a very interesting look into the new world of MMS. The observations and happenings are all factual. Please enjoy this DVD and let me wish you good fortune and good luck on your road to good health and longevity.



ligne.jpg

Jim Humble - Killing Pathogens with MMS and CDS - Mega pack Torrent
(Size: 3.87 GB)


Friday, March 28 2014

The Phoenix Journal Express




The Phoenix Journal Express
1990 - 1991


What Are The Phoenix Journals ?

Many People have asked us what the Phoenix Journals are. They contain the true history (his-story) of mankind on this planet as well as detailed information about the most asked about and wondered about subjects (i.e., Spirituality, E.T.'s, our origin, our purpose here on this planet, etc.).
Commander Hatonn, and the other Higher Spiritual Teachers who have authored these Journals, weave spiritual lessons and insights throughout the unveiling of lies which have been deceptively forced upon us, throuhout time, by the Elite anti-Christ controllers. These Journals are the "Dead Sea Scrolls" of our time.

Their importance for the growth of mankind cannot be overstated. They are the textbooks of understanding which God promised us we would have, to guide us through the "End Times".


For more
164472Capture.jpg

Tuesday, March 25 2014

Vladimir Michaïlovitch Roudnieff - La vérité sur la Famille Impériale Russe et les Influences occultes

Vladimir Michaïlovitch Roudnieff - La vérité sur la Famille Impériale Russe et les influences occultes.jpg


Vladimir Michaïlovitch Roudnieff
Acheter la version papier du livre - Book Depository - The Book Patch
La vérité sur la Famille Impériale Russe et les Influences occultes

Ce document dont il est inutile de souligner l'intérêt a paru pour la première fois dans "Les Archives de la Grande Guerre" qui publient les documents secrets relatifs à la guerre de 1914-1918.

Avec un Avant-Propos et une Introduction de M. D. Netchvolodoff Général-Major ancien Commandant du 1er régiment spécial de l’armée Impériale russe sur le front français.


V. M. Roudnieff
Substitut au Procureur du Tribunal d’Arrondissement d’Ekaterinoslaff,
détaché par ordre du Ministre de la Justice Kerensky à la Commission d’instruction extraordinaire pour enquêter sur les abus commis par les ex-ministres, les Chefs supérieurs et les autres hauts fonctionnaires.



Famille_star.jpgAvant-propos

Le 15 mars 1917, dans toute la Russie et dans l’univers se répandait la nouvelle de l’abdication du Tzar et, quelques jours après, l’on apprenait que le prince Lvoff venait de former un gouvernement provisoire.
Il y a déjà de cela près de deux ans et demi.
Le 16 juillet 1918, c’était tout un drame de sang et de carnage qui avait lieu dans la cave d’une maison d’Ekaterinbourg.
Le matin de ce jour-là, sans jugement aucun, après une délibération qui prit la plus grande partie de la nuit, le Soviet local ordonnait l’assassinat de la famille impériale. Il y a déjà un peu plus d’un an que cette scène d’horreur se passait.
Longtemps avant ces événements, et depuis, et aujourd’hui même pouvons-nous dire, les pires calomnies, calomnies odieuses, calomnies sans nombre, couraient dans le public sur la famille impériale. La presse, faisant sa partie dans ce concert, les colportait partout. Il eut été inutile de chercher, dans tous ces écrits, la moindre preuve pouvant établir la réalité de ces accusations. Ceux qui les répandaient n’étaient pas embarrassés de pareils scrupules et d’en fournir le plus petit témoignage, aucun n’avait cure. Tout au plus se contentait-on d’assurer, en toute circonstance, qu’il était impossible de dévoiler les noms des personnes compétentes dont on tenait ces renseignements. Et pourtant, que pouvaient-elles craindre, celles-là, à l’heure présente ? Le règne de l’absolutisme n’était-il pas fini ? L’ère de la liberté, assurant l’impunité à tout délateur du régime déchu, ne venait-elle pas de s’ouvrir ?
Quant à nous n’étions-nous pas certains qu’un jour viendrait où la justice aurait, elle aussi, son tour ?
Aussi, jusqu’ici nous sommes-nous tus, ne voulant pas, comme l’ont fait tous les calomniateurs de la famille impériale, citer le moindre fait, apporter la plus petite affirmation sans en administrer immédiatement les preuves.
En 1793, la France vécut de pareilles horreurs.
Louis XVI et Marie‑Antoinette avaient porté leurs têtes sur l’échafaud et le même cortège de calomnies avait précédé le supplice de la reine. Ce n’est guère que de notre temps, après plus d’un siècle écoulé, que la vérité commence à se faire jour sur le tissu de mensonges dont la vie de l’infortunée reine avait été enveloppée.
A notre époque, les événements vont vite, et il n’est plus nécessaire de laisser l’histoire poursuivre la marche lente et majestueuse qui lui est habituelle.
Il ne nous est pas possible, d’ailleurs, d’attendre de si longues années pour faire éclater la justice. Aussi croyons-nous de notre devoir, sans plus attendre, de livrer au grand jour les documents qui tombent entre nos mains et qui peuvent aider à manifester la vérité. Percer à jour là calomnie et montrer tels qu’ils furent toujours notre auguste maître et son illustre compagne, tel est le seul but que nous poursuivions.
En prenant le pouvoir, le premier soin du gouvernement provisoire du prince Lvoff avait été de nommer une commission d’enquête qui serait chargée d’étudier les faits et gestes de la famille impériale, des personnages de la Cour et de la politique, en un mot de mettre en lumière toutes les influences, plus ou moins occultes, qui avaient pu s’exercer autour de l’Empereur et diriger sa politique. On espérait bien, par ce moyen, arriver à découvrir les preuves, qui jusqu’ici manquaient, de la véracité des accusations portées par la Révolution contre Nicolas II et l’Impératrice.
Kerensky, ministre de la justice et qui devait, trois mois plus tard, prendre en main le pouvoir, nomma donc une commission extraordinaire d’enquête, sous la présidence de l’avocat Mouravieff et lui adjoignit, pour enquêter spécialement sur les « forces occultes », le substitut au Procureur d’arrondissement d’Ekaterinoslaff, Vladimir Roudnieff.
Le fait qu’il fut choisi par Kerensky marque assez qu’on le jugeait, pour le moins, être un libéral, un homme ayant le même état d’esprit que ceux qui avaient fait la Révolution, qu’il était, en un mot, de ceux sur lesquels on croyait pouvoir compter.
En fait, on était tombé sur un honnête homme. Son enquête, Vladimir Roudnieff devait la diriger avec soin, la mener avec une attention scrupuleuse. Il lut tout, il interrogea tous les témoins utiles, il n’hésita pas à procédez lui-même à toutes les perquisitions nécessaires, il ne négligea aucun détail.
Cet homme était fortement prévenu, il nous le dit lui-même, contre ceux qu’il devait enquêter. Il eut cependant le mérite d’être avant tout un homme d’honneur : il ne ferma pas les yeux à la lumière. Aussi, lorsque Mouravieff, président de la Commission, voulut l’obliger à agir contre sa conscience, il s’y refusa et ne crut pas devoir déguiser la vérité.
Le document que nous présentons aujourd’hui au public est un mémoire écrit tout entier de la main de Vladimir Roudnieff. C’est un cri qui s’échappe du cœur d’un honnête homme qui, se voyant entraîné dans une affairé malpropre, n’a pas cru pouvoir se taire plus longtemps. Et cela d’autant plus que sur l’affaire on cherchait à faire le silence. Il y a consigné en détail tous les résultats acquis et les constatations auxquelles l’enquête avait abouti. Et ce n’est pas sans stupeur, en lisant ce travail, que l’on constate que cette longue instruction, qui devait, dans l’esprit de ceux qui l’ordonnaient, noyer la famille impériale dans un océan de boue et d’abjections, arrive, en fait, à justifier celle-ci et de toutes les accusations lancées contre elle ne laisse rien subsister.
Cette enquête, jusqu’ici, n’a jamais été publiée. C’est la première fois que le résultat en est livré au public.
Avant de parler au peuple russe, nous avons tenu à nous adresser au public français qui, en toutes circonstances, a donné tant de témoignages de sympathie à Leurs Majestés l’Empereur et l’Impératrice de Russie et dont on a cherché parfois à tromper la bonne foi. Nous tenions à montrer à la France que nos augustes souverains n’avaient jamais cessé d’être fidèles à l’alliance et à l’assurer de notre propre fidélité.

M. Netchvolodoff.
Paris, décembre 1919.





Robert Wilton - Les derniers jours des Romanof
Robert Wilton - Russia's agony
Pierre Gilliard - Le tragique destin de Nicolas II et de sa famille


Monday, March 24 2014

Jürgen Rahf - Paranoid Judaism




Jürgen Rahf - Paranoid Judaism
or Why most of the jews are paranoid ?
Partly originally by Itcvan Bacony


One of the main reasons for the great capacity of the Jewish people as an imperialist and domineering power lies in the fact that Israelites, more frequently than other peoples, tend to be paranoid — often morbidly so.

One can recognize this paranoid tendency in certain character traits that Jews possess, traits which confer upon them a capacity for the greatest and most difficult achievements, but which on the other hand also induce in them a kind of mental imbalance that leads them to pursue aims and activities vindicatory of imagined violations of their rights with such perseverance and fanaticism as to be virtually an obsession. These aims and activities, moreover, invariably breathe a fierce hatred, a hatred that may quite rightly be called paranoid. It may be concealed, under orders of the higher-ups, but it is a hatred nonetheless that Jews bear all "gentile swine" in greater or lesser degree, depending on the nature of each given Jew.

It is thus easy to understand how harmful and dangerous these paranoid actions may be for persons against whom the Jews seek vindication for something, with or without any justification.

One finds among the Jews more individuals of a domineering bent, more of a vindictive nature, more who are inclined to have a persecution complex or megalomania, than are to be found among other peoples. So true is this, indeed, that the facts show us the Jews have even suffered these delusions collectively, as a people. In fact, one has only to read the histories and esoteric books of the Jews to see how they have exaggerated persecutions suffered in bygone times to the point of creating an ideology which borders on a collective persecution complex. And a persecution complex is precisely one of the characteristics of the form of insanity or mental illness that science has designated as Paranoia or Paranoid Schizophrenia.



Itsvan Bakony - PDF English
Itsvan Bakony - PDF French

Saturday, March 22 2014

Professor Robert Faurisson in Sweden - 1992



Professor Robert Faurisson in Sweden
An Introduction to Holocaust Revisionism

1992


Prof. Robert Faurisson visited Sweden in March 1992, invited by Ahmed Rami (founder of Radio Islam).

The Swedish school system teach pupils to be critical, this is just what Prof. Faurisson tried to do in his historical research which he in this movie demonstrates. Prof. Faurisson can today be considered as the Galileo Galilei of our time !
In 1633, Galilei was put before the Inquisition court, where he was forced to renounce everything concerning the so-called "false doctrine", namely that the earth was round. In 1983, 350 years later, Prof. Faurisson was put before court because of preaching a so called "false doctrine", namely not believing in the Holocaust gas chambers, the "Holocaust Doctrine".



ligne.jpg


Robert Faurisson - Un homme
2011



Pour plus d'informations

Ouvrages en français au format PDF du Professeur Robert Faurisson
Ouvrages en anglais au format PDF du Professeur Robert Faurisson






ligne.jpg


Séjour à Stockholm
(17-21 mars 1992)

par Robert Faurisson


Le 17 mars, je me suis rendu à Stockholm à l'invitation de mon ami Ahmed Rami, responsable, dans cette ville, de Radio Islam.

Je remercie les autorités suédoises d'avoir résisté aux pressions des juifs et d'avoir permis que je séjourne à Stockholm.

En revanche, la presse suédoise a communié dans l'abjection. Rarement ai-je constaté de la part de journalistes une telle ignorance du sujet que je venais traiter (le révisionnisme historique), une telle déformation de la vérité des faits et une telle aptitude à l'insulte, à l'outrage et à la diffamation. Le quotidien Expressen a dépassé tous les journaux dans ce concours d'ignominie.

Il n'est pas surprenant qu'au soir de mon arrivée, Ahmed Rami, deux jeunes Suédois et moi-même ayons failli être lynchés par un groupe de jeunes gens armés de bâtons, de couteaux et de bombes lacrymogènes et emmenés par des responsables d'un club d'étudiants juifs. J'ai ainsi vécu ma huitième agression en douze ans. Toutes les agressions antérieures avaient eu lieu en France. Je me suis beaucoup déplacé à l'étranger mais je n'y avais jamais été attaqué. C'est donc, je le répète, à Stockholm que j'ai, pour la première fois, subi à l'étranger une agression de cette sorte.

La communauté juive suédoise encourt une grave responsabilité dans les pressions, les mensonges, les outrages et les violences physiques dont j'ai été la victime lors de mon bref séjour à Stockholm. C'est elle, en particulier, qui a obtenu par la menace l'annulation de toutes les conférences qu'Ahmed Rami avait organisées pour m'y donner la parole.

Néanmoins, ce séjour a constitué un éclatant succès pour le révisionnisme historique : les médias ont dû battre en retraite, j'ai pu longuement m'exprimer sur les ondes de Radio Islam et il se pourrait que le mensonge des prétendues chambres à gaz nazies et du prétendu génocide des juifs ait, en fin de compte, recu dans la capitale suédoise un coup décisif.

Dès mon arrivée, j'avais lancé aux médias suédois un défi à relever dans les 24 heures. Je leur avais dit que, puisqu'ils croyaient à l'existence des chambres à gaz nazies comme aux Pyramides d'Egypte, ils n'avaient qu'à montrer le lendemain, soit dans les journaux, soit à la télévision, la photographie ou le dessin d'une seule de ces chambres à gaz. Dans un texte de trois pages, je leur rappelais qu'en trente années de recherches j'avais, en vain, cherché une telle chambre à gaz. Je n'en avais découvert ni à Auschwitz, ni dans un autre camp, ni dans un document, ni dans un livre. D'ailleurs, quand on sait ce qu'est le ZyklonB (puissant insecticide, à base d'acide cyanhydrique, inventé en 1922 et encore en usage aujourd'hui pour la désinfection) et quand on se rappelle comment fonctionne une chambre à gaz américaine pour exécuter un seul condamné à mort grâce au même acide cyanhydrique, on s'apercoit très vite que la prétendue "chambre à gaz nazie à ZyklonB" est impossible à concevoir. Elle n'a pas plus de réalité que les soucoupes volantes. Elle est l'équivalent d'un cercle carré ou d'un carré circulaire. Effectivement, les médias n'ont pas pu relever mon défi. Certains ont recouru, sans conviction, à des subterfuges que j'avais, par avance, dénoncés dans mon texte de trois pages.

Je pense que beaucoup de journalistes ont été suffoqués de découvrir que, jusque-là, ils avaient cru à l'existence d'une arme prodigieuse dont ils ne s'étaient représenté ni la forme ni le fonctionnement.

Pendant deux nuits, j'ai pu m'exprimer librement à Radio Islam. Je crois pouvoir dire que j'ai été en mesure de répondre à toutes les questions des auditeurs sans en esquiver aucune.

Le dernier jour, avant de prendre l'avion de retour, j'ai pu enregistrer une vidéo ayant pour sujet le révisionnisme historique.

Je nourrissais déjà une grande estime pour Ahmed Rami. Mon séjour, chez lui, à Stockholm, n'a fait qu'accroître cette estime : j'ai vu de près comment il vit, comment il lutte et de quel prestige il jouit dans son pays auprès des Suédois, auprès des musulmans, auprès de tous. Je le remercie, le félicite et lui redis toute ma considération.

25 mars 1992


radioislam.org

Thursday, March 20 2014

Warren Weston - Father of lies




Warren Weston - Father of lies
The Secret Occult History, Symbolism, Ceremonies and Practices of the Jews Exposed


Preface to the new edition.
The serious reader may be aware already of the plan for a oneworld, super-government. The plan stipulates complete equality for all, that is, reducing every one to the same, lowest human level. Through intermarriage, all the races are to be homogenized, - like the milk with no cream, no savor.
To preserve the appearance of individual and national freedom, a superficial form of democracy is being established in all lands; but the control will rest in the hands of the hidden, would-be world rulers.
According to plan, religion which exercises a tremendous influence on human lives, is to be homogenized, too. The principal faiths today differ in their conception of God and what is right. Moreover, belief in God, and in truth, freedom, equity, is incompatible with the idea of complete equality, since this belief inspires men to develop their several, innate talents and to rise to higher planes. Hence, in order to homogenize religion, the plan would substitute for the Worship of God, the Worship of Man.
The worship of man is rooted in many primitive cults. These appeal to the lower instincts, and engender hate, malice, deceit. They are the basis of occultism today.
The following pages, first published nearly 30 years ago, attempt to show how some of these primitive faiths deify man, and how they have been embodied in modern esoteric structures


Contents
1 - The World Fellowship of Faiths
2 - The Character of Magic
3 - Five Ancient Faiths
4 - The Kabbalah, Key to Judaism
5 - A Glance at Jewish Origin
6 - Moses The Magican
7 - Prophets and Kings
8 - The Law of Judaism
9 - The Message of Freedom
10 - Gnosticism and other Sects
11 - Rosicrucianism and Yoga
12 - Freemasonry
13 - The Scottish Rite



For more

Wednesday, March 19 2014

Francophonie et frères d'Alliance - Ouvrages de Francis Parkman

Francophonie and Alliance brothers
Francophonie et frères d'Alliance
SACR - Aldebaran Video

« La civilisation espagnole a écrasé l'indien ; la civilisation anglaise l'a méprisé et négligé ; la civilisation française l'a étreint et chéri » Francis Parkman, historien Américain.

Jean Marc Soyez dans Historama disait : « Car il ne faut pas oublier que de tous les étrangers qui ont abordé ou aborderont en Amérique, les Français sont les seuls à y avoir été invités par les autochtones ».

Tous ces héros oubliés dont les noms sonnent encore à nos oreilles : St Castin, Beausoleil, Dumas, Magdeleine, Piskaret, d'Iberville, Cadillac, Tsohahisen, La Vérandrye, Boishébert, Kateri Tekakwitha, Langy,... Et toutes ces victoires, La Monongahela, Corlar, Dover, William Henry, Carillon ou Ticonderoga et Sainte Foy... Comment ne pas rappeler Pontiac, chef Ottawa, allié des français qui failli, en unissant les tribus Amérindiennes après le Traité de Paris, mettre les anglais à la mer !
N'oublions pas les Illinois, dont toute la tribu désirait embarquer vers la France, plutôt que de rester face aux britanniques. Ils savaient leur fin proche après le départ des français... Un vieil Ottawa dans les reportages de Kevin costner disait : « Avec les français, nous n'avions pas de problème, nos filles se mariaient avec eux... »



ligne.jpg


Francis Parkman
La prise de Québec et ses conséquences

France and England in North America :
francis_parkman.jpgPioneers of France in the New world
The Jesuits in North America in the seventeenth century
La Salle and the discovery of the Great West
The Old Régime in Canada
Count Frontenac and New France under Louis XIV
A half-century of conflict
Montcalm and wolfe
The conspiracy of Pontiac
The Oregon trail


Charles Haight Farnham - A life of Francis Parkman



ligne.jpg


La prise de Québec et ses conséquences
Traduction d'une partie de l'ouvrage "Montcalm and Wolfe" par Ulric Barthe


Un mot au lecteur

La publication de ce volume est le fruit de réflexions diverses, où le patriotisme avait naturellement sa large part. J'ai cru me rendre utile à la jeunesse franco-canadienne en lui fournissant l'occasion de lire dans sa langue quelques chapitres de l’œuvre impérissable de Francis Parkman.
Voici un homme qui n'était ni de notre pays, ni de notre race, et qui a consacré à vrai dire toute sa vie à l'étude de l'histoire du Canada français, dont il s'était épris tout jeune, dès l'école. Le fruit de ses laborieuses et passionnantes recherches forme la matière de douze forts volumes de luxe, aujourd'hui répandus dans toutes les bibliothèques du continent. Une couple seulement ont été traduits et publiés en France ; ici, au Canada, personne n'avait encore tenté ce travail. Les pages qu'on va lire sont peut-être un commencement de réparation de cette indifférence.

Francis Parkman, né à Boston en 1823, y est mort en 1893. Dès sa jeunesse, à Harvard, il se destinait et s'entraînait aux études historiques, et s'assignait un champ jusque-là incomplètement exploré : celui des luttes des deux plus grandes races d'Europe pour la suprématie dans l'Amérique du Nord. Au sortir de l'école, il allait séjourner parmi les indiens du Maine, et plus tard vivre pendant cinq mois de la vie nomade des Dakotas de l'Orégon, pour s'imprégner de ce que Pierre Loti appelle l'âme des choses, pour s'acclimater au milieu où s'étaient jouées les parties héroïques qu'il allait raconter. Aussi en le lisant croit-on percevoir le bruissement et les âpres parfums particuliers à la forêt canadienne, le grondement de nos eaux géantes, le langage mystérieux des bois, pistes empreintes sur la neige ou dans les jonchées de feuilles mortes, cris d'animaux souvent cris de guerre, signaux bizarres où le coureur de bois de jadis lisait comme dans un livre.

Parkman fouilla les bibliothèques, les archives, des deux continents ; lui protestant, il s'enferma dans les monastères pour mieux se rendre compte et se pénétrer du mysticisme intrépide qui anima les premiers missionnaires du Canada français ; aussi l'un de ses plus admirables ouvrages est-il le volume qu'il a consacré aux Jésuites dans l'Amérique du Nord. Son livre sur Lasalle, Marquette et les autres découvreurs de l'Ouest a les allures d'une épopée antique. Enfin, son œuvre, d'une vaste envergure et profusément documentée, embrasse tout le régime français en Amérique, depuis les exploits des pionniers français, Dominique de Gourgues en Floride, Samuel de Champlain au Canada, jusqu'à la conspiration de Pontiac.

J'y ai choisi quelques-unes des scènes finales de ce qu'on peut appeler avec raison l'époque romantique de l'histoire du Canada. Ce n'est qu'un fragment, formé de quelques chapitres extraits du Montcalm & Wolfe de Parkman. Là se révèle l'art consommé qu'a apporté l'historien dans la disposition et le plan de son travail. Il se trouve que ces pages détachées, prises un peu au hasard, se lisent comme le roman le mieux mené. Au premier plan, l'exposition du sujet ; puis la bataille des Plaines d'Abraham amenant la reddition de Québec ; la bataille de Sainte- Foy suivie de la reddition du Canada ; et enfin, comme épilogue, le Traité de Paris et la fin de la guerre de Sept Ans, avec leurs lointaines conséquences sur l'avenir du Nouveau Monde.

Le Traducteur.



ligne.jpg


Le Dernier des Mohicans
1992

En 1757 dans l'Etat de New York, alors que la guerre fait rage entre Français et Anglais pour l'appropriation des territoires indiens, un jeune officier anglais, Duncan Heyward, est chargé de conduire deux sœurs, Cora et Alice Munro jusqu'à leur père. Ils sont sauvés d'une embuscade par Hawkeye, un frontalier d'origine européenne, élevé par le Mohican Chingachgook et son fils Uncas. Les trois hommes acceptent d'escorter les deux jeunes filles jusqu'à leur destination...




Quebec.jpg

Tuesday, March 18 2014

David Wilcock - Investigations sur le champ de conscience unitaire




David Wilcock - Investigations sur le champ de conscience unitaire

Tome 1 - Tome 2

L’histoire cachée et la science de pointe expliquant les prophéties de transformation sociale et d’éveil spirituel de l’après-2012


Une remarquable synthèse de connaissances scientifiques cachées et de prophéties oubliées, Investigations sur le Champ de conscience unitaire révèle un grand nombre d'importants secrets : la transformation de l'ADN, la science de la conscience, les tunnels spatiotemporels, les voyages à l'aide de portes des étoiles, la géométrie sacrée, les anciennes conspirations, le temps multidimensionnel, le calendrier maya, et un étonnant nouveau modèle des champs d'énergie galactiques responsables de notre évolution biologique, mentale et spirituelle.

Dans le premier tome, David Wilcock nous fait découvrir certains des mystères scientifiques les plus incroyables de notre époque. Il y tisse de nombreux liens dans un large éventail de sujets et de découvertes scientifiques peu connus, afin de démontrer la justesse de son hypothèse sur l'existence d'un Champ de conscience unitaire à l’origine de nos pensées et de nos intuitions les plus lucides sur la nature même de la réalité.

Dans ce deuxième tome, l’auteur nous entraîne à la découverte de passionnants phénomènes – voyages dans le temps, téléportation, univers parallèles, lévitation, lois géométriques universelles, portails spatiotemporels, vortex d'énergie, agroglyphes, présence extraterrestre – dont une meilleure connaissance fait éclater les anciens paradigmes pour les remplacer par une nouvelle compréhension holistique de l'univers et de la place que nous y occupons.

La grande facilité de Wilcock à puiser dans de multiples sources pour dresser un tableau à la fois plus riche et plus fascinant que jamais de la réalité universelle explique en partie l'intérêt considérable suscité par ce livre. Comme il le dit si bien, « le Champ unitaire est la clé maîtresse, l'énergie fluidique qui est l'ultime source de l'espace, du temps, de la matière, de l'énergie, de la vie et de la conscience ». En lisant ce deuxième tome, vous comprendrez mieux ce champ de conscience universel et son effet sur vous, et votre vision de la vie et de l'univers en sera profondément transformée.


Ouvrages de David Wilcock au format PDF






The 2012 Enigma

2012 : Tragedy, transcension or just another year ? David Wilcock exposes many great secrets: DNA, consciousness science, wormholes, stargate travel, sacred geometry, three-dimensional time, the Mayan Calendar and much, much more !

Part I : CONVERGENCE The Movie, consciousness energy field, Edgar Cayce reincarnation, Da Vinci Code, Inconvenient Truth, galactic alignment, dodecahedron, 2012 / DNA crop circles, sacred geometry as vibration, tetrahedron, 19.5 degrees

Part II : Hans Jenny / Cymatics, space and time inverting, wave-particle duality, Buckyballs / fullerenes, DNA as a wave, Kaznacheyev, psychic healing, Dewey Larson, 3D time, space-time fabric, time-space

Part III : Fairy circles, natural stargates, ESP, nested spheres, channeling, chakras, Pineal gland, Sumerian tablets, Osiris, kundalini, pine cone symbolism, Tammuz, Shiva, Third Eye, Bindi, Bacchus, Dionysus, Jesus, the Vatican

Part IV : Pyramid sarcophagus, cathedral windows, the World Tree, melatonin, DMT, ayahuasca, Dreams, Out of Body Experience, the Silver Cord

Part V : Mark of the Beast, microclusters, synchronicity, shamanism, holographic sound, reverse-engineering the pineal gland, Dan Burisch, Project Looking Glass, CONTACT

Part VI : The Last Mimzy, the Roswell Crash, the Cube / Yellow Disc, Hellraiser, election tampering, pole shift, time-viewing technology, the Iraq War, DCTP / Doctrine of the Convergent Timeline Paradox, human-lineage ETs

Part VII : Tree of Life, Illuminati, Rothschilds, Hitler, New World Order, Lucifer, Luciferian philosophy, Catholic church, Philadelphia Experiment / Rainbow Project

Part VIII : Phoenix III, Montauk chair, time travel, Dec. 21, 2012, 20-year cycle, Stargate SG-1, Outer Band Individuated Teletracer / OBIT, The Outer Limits, Time Vector Generator / TVG, Mars pyramids, underground bases, jumproom, Total Recall, Minority Report, X-Men / Cerebro, Rifts in Time

Part IX : Forbidden Planet, psychic conduit, LSD trips, zero-time, 2012 dimensional shift, Edgar Cayce readings, Chandler's Wobble, pole shift, Library of Atlantis / Hall of Records, California earthquakes

Part X : Create your own reality, 2012 not cataclysmic, Russian physics, Dr. Sergey Smelyakov / Auric Time Scale, Mayan Calendar, spiral imploding into 2012 changing consciousness, Ascended abilities, spiritual growth

Sunday, March 16 2014

Charles Lucieto - Les compagnons du désespoir N° 6




Les coulisses de l’espionnage international

Les merveilleux exploits de James Nobody
Charles Lucieto - Les compagnons du désespoir N° 6


Où James Nobody entre en scène.

En toute autre circonstance, le colonel Arthur Bromley, chef de l’ « Intelligence Service » à l’armée britannique d’occupation en territoire rhénan, se fût peut-être indigné qu’on eût chargé un autre que lui de l’enquête relative au mystérieux assassinat de Paul Schmidt, mais la notoriété de James Nobody était telle, et sa réputation d’infaillibilité si bien établie, qu’il ne put que s’incliner quand on lui notifia cette décision.
Qu’eût-il pu faire ou dire, d’ailleurs ?
Encore qu’on ne pût rien leur reprocher car, comme d’habitude, ils avaient fait tout leur devoir, ses agents ne s’étaient-ils pas montres d’une insuffisance lamentable en cette affaire ?
Et lui-même, si habile pourtant, n’avait-il pas été contraint de déclarer au général sir Lewis Stanley, son chef direct, que, à moins d’un miracle, jamais il ne découvrirait l’auteur de cet assassinat, tellement ce dernier avait agi avec adresse.
Or, de l’avis de tous, — et cela, dans l’intérêt même des troupes d’occupation, — il était impossible qu’un tel crime demeurât impuni.
Pacifiste notoire, affilié au parti social-démocrate, dont il était l’un des militants les plus en vue, Paul Schmidt faisait partie de cette infime minorité de citoyens allemands qui, considérant le militarisme comme une plaie et la guerre comme une calamité, avait juré d’abolir ces deux fléaux.
Fidèle à son serment, il saisissait avec empressement toutes les occasions qui s’offraient à lui de proclamer la haine que lui inspiraient les tenants du super-nationalisme que sont les « Compagnons du Désespoir » et qui, comme Hitler, Seldte et Düsterberg, n’ont d’autre idée en tête que d’obtenir par une nouvelle guerre, l’abolition pure et simple du traité de Versailles, C’est dire que les sociétés secrètes qui pullulent en Allemagne, n’avaient pas d’adversaire plus acharné ni plus déterminé que lui.
C’est en vain que, inquiètes à juste titre, certaines personnalités du corps britannique d’occupation avec lesquelles il était en relations directes et constantes, lui avaient recommandé la prudence.
Il n’avait tenu aucun compte de leurs conseils et, soutenu par une foi ardente animée d’un courage indomptable, il avait poursuivi à travers le pays, la campagne entreprise, par lui contre les dirigeants du Stahlhelm, qu’il tenait pour personnellement responsables de l’intoxication des cerveaux en Allemagne.
II fit mieux encore...



Pour plus d'informations


Saturday, March 15 2014

1914-1918 l'épuration républicaine

1914-1918 l'épuration républicaine


On peut labourer les friches et reconstruire mais les pertes humaines sont irréparables. Toute une génération ardente et généreuse, une jeunesse d'élite était disparue. Elle ne fut pas remplacée et l'élan du pays fut brisé.

Henri Servien Petite histoire de France


ligne.jpg

Prince Sixte de Bourbon-Parme - L'offre de paix séparée de l'Autriche


Après des études secondaires au collège Stella Matutina, Sixte de Bourbon-Parme fait des études de droit et soutient sa thèse de droit à Paris le 26 mai 1914.

Lorsque la guerre éclate, après avoir songé comme ses frères Élie, Félix et René, à s'engager dans l'armée autrichienne, il désire s'engager dans l'armée française mais celle-ci récuse tout membre de ses anciennes dynasties. Il s'engage alors avec son frère François-Xavier dans l'armée belge, la reine Elisabeth de Belgique, épouse du roi des Belges Albert 1er, étant une de leurs cousines utérines. En 1917, l'empereur Charles Ier d'Autriche, son beau-frère, à peine monté sur le trône, tente de négocier secrètement la paix avec la France sans en avertir officiellement son allié allemand. Par l'entremise de sa mère qui réside en Suisse, Sixte de Bourbon-Parme en est l'intermédiaire avec le soutien du roi Albert 1er de Belgique et du gouvernement belge de Charles de Broqueville.
Cependant au cours d'un discours, prononcé devant la municipalité de Vienne, le comte Ottokar Czernin, ministre des Affaires étrangères austro-hongrois, annonce que la France, par la voix de Clemenceau, a pris l'initiative des pourparlers de paix. Clemenceau dément ouvertement et lorsque la nouvelle se répand dans les journaux en avril 1918, Charles Ier ne peut que nier son implication, c'est ce que l'on a appelé «l'Affaire Sixte» et qui est en fait l'affaire Czernin-Clemenceau. Il semblerait que le comte Czernin, pro-allemand, ait volontairement saboté les tentatives de paix de l'empereur Charles.

Fait prisonnier sur le front italien, Sixte de Bourbon-Parme est libéré en 1919. Le 12 novembre 1919 il épouse à Paris Hedwige de la Rochefoucauld-Doudeauville (1896-1986), fille d'Armand de La Rochefoucauld, duc de Doudeauville et de Louise princesse Radziwill. Le couple a un enfant prénommé Isabella le 19 mars 1922.
En 1925, Sixte et François-Xavier, forts de leur participation à la guerre dans les rangs des vainqueurs, attaquent leur frère Elie devant la justice française afin d'obtenir une plus grande part de l'héritage de leur père. Ils seront finalement déboutés en 1928 mais le château de Chambord, mis sous séquestre, restera à l'État français.

À sa mort, Sixte de Bourbon-Parme est enterré dans la Chapelle Neuve de l'église de Souvigny le 19 mars 1934, dans le caveau situé sous le gisant du duc Charles Ier de Bourbon.


Ouvrages sur la première guerre mondiale
Ouvrages en anglais

Ouvrages sur l'affaire Dreyfus

Ouvrages de Jacques Bainville

Ouvrages de Charles Maurras

Harry Elmer Barnes - Who started world war one ?
Eckhart Verlag - Jewish domination of Weimar Germany
Michel Sturdza - The suicide of Europe


Friday, March 14 2014

Michael Collins Piper - The confessions of an anti-semite




Michael Collins Piper - The confessions of an anti-semite

The first-ever critical analysis of the linguistic Legerdemain underlying the propaganda techniques of the new world order


Another insightful book from the world’s foremost authority on the crimes and dangers of Zionism. Piper opens eyes with new facts about the Jewish conspiracy. Even though he does not have a racist bone in his body, Piper’s book demonstrates exactly why he has been labeled and “anti-Semite” - he’s a truthteller.


The Piper Report / The Ugly Truth
Renowned investigative journalist Michael Collins Piper joins the program to discuss his latest book ‘Confessions of an Anti-Semite’, and not just the who, what, where, when and how of the important historical question concerning ‘anti-Semitism’, but more importantly :
“WHY?”



More ebooks of Michael Collins Piper

Thursday, March 13 2014

34 % des naissances sont issues de l’immigration non-européenne




En France, 34 % des naissances sont issues de l’immigration non-européenne
Statistique très probablement minoré, et qui n'englobe qu'une partie des envahisseurs.


D’ici à une dizaine d’années les blancs auront de nouveaux des fers aux pieds avec des maîtres esclavagistes juifs et musulmans. Nous revivons exactement la même chose qui s'est produite en Afrique du Nord, qui était à la base une Terre peuplée par des celto-aryens exactement comme en Europe.
Jeunes aryens de France fuyez cette zone géographique avant de finir enchaînés, de perdre toute liberté. Quand il n’y aura plus assez de blancs pour faire tourner l’économie et tout simplement la France, tout ira très très vite et vous ne comprendrez absolument rien à ce qui vous arrivera.
Quand le pourcentage de quotients intellectuels élevés nécessaires pour faire fonctionner la société complexe qu'est la France, ne sera plus à disposition, tout s’effondrera rapidement. Les nègres, et les différentes races métisses, ne sont pas capables de faire tourner, par exemple, une centrale nucléaire...
Relire Message aux jeunes Aryens de France du Professeur Z, écrit en 2010 pour Olympia et publié sur ce site il y a un ans.

Les prophéties de Seer Nicolaas van Rensburg se réaliseront-elles jusqu'au bout ?
Le problème des prophéties est que lorsqu'elles sont rendues publiques, les sorciers juifs peuvent facilement s'en servir à leurs avantages. Et il n'y a plus depuis bien longtemps de force Blanche en face pour les contrer.

Les demi-réveillés, hommes d’appartements de type parisyard qui mettent leurs espoirs dans la "dissidence" de la mouvance E&R, ne comprennent pas (parce que descendants de larves pleutres, éternels cocus citadins heureux de l'être) qu'ils assistent dans cette sphère à un réarrangement du partage du gâteau entre hébraïques et métèques divers.
Les aryens ne font pas partis de l'équation.

Les demi-réveillés, campagnards, de type foutre-de-youtre (fdesouche.com - FN - Catholique LMPT) n'ont pas compris que les grandes villes de France ne sont composées que de métèques, et cela suite à 300 ans de ZOG. La gouvernance juive, une donnée qu'ils ne peuvent prendre en compte car sous contrôle mental holocaustique.
Ils n'arrivent que très péniblement à réaliser que 90% des blancs qui restent en France sont des traitres à leur race, heureux et fiers de participer à leurs propre extermination.

White-Land, théorisé il y a de cela plusieurs décennies en Amérique du Nord suite à la fin de la ségrégation reste la seule alternative. Les quelques réveillés complets qui se trouvent en France doivent intégrer qu'ils sont SEULs faces à 65 millions d'entités haineuses à leur encontre. Former des petits hameaux de résistances dans des coins paumés de l’Hexagone mènera au même sort que les kabyles, à terme la disparition, noyé sous la masse de déchets biologiques qui sont aujourd'hui cultivés de façon scientifique et industrielle.
Ne pas compter non plus sur un coup d'Etat des corps constitués. Police, gendarmerie, armée, sont essentiellement composées de métèques haineux et de blancs débiles lobotomisés, où les "nationalistes" sont chassés, réprimés et bridés.


The Aryan Eagle - 033
Henry Edward Garrett - IQ and racial differences
John Philippe Rushton - Race, évolution et comportement
John Philippe Rushton - Race, Evolution and Behavior
Richard Lynn - The Global Bell Curve
Richard J. Herrnstein - Murray Charles - The Bell Curve

Racialism on balderexlibris.com
Eugénisme sur histoireebook.com
Eugenics on balderexlibris.com

Harold Armstead Covington - A Mighty Fortress
Harold Armstead Covington - A Distant Thunder
Harold Armstead Covington - Dreaming the iron dream


Wednesday, March 12 2014

Anne Kling - Révolutionnaires juifs




Anne Kling - Révolutionnaires juifs
Les principaux acteurs des révolutions bolchéviques en Europe (Fin XIXe-1950)


Largement financés depuis l’étranger, les révolutionnaires juifs étaient déjà massivement présents dans le mouvements de la fin du XIXe siècle qui préparèrent la voie au coup de force d’Octobre. Tout naturellement, ils jouèrent par la suite un rôle essentiel dans la révolution bolchevique de 1917 et la phase de consolidation qui suivit.
Cet ouvrage braque les projecteurs sur un certain nombre d’acteurs de la première heure de cette révolution qui fut particulièrement sanglante et inhumaine. Les hommes et les femmes ici évoqués eurent tous d’importantes responsabilités et jouèrent un rôle, souvent majeur, dans cette très macabre tragédie.



Ouvrages d'Anne Kling au format PDF

Tuesday, March 11 2014

Jean-Claude Godon - Recueil de la gastronomie dauphinoise

Jean-Claude_Godon_Recueil_de_la_gastronomie_dauphinoise.jpg


Jean-Claude Godon - Recueil de la gastronomie dauphinoise
70 recettes simples


Le Dauphiné appelé à l'origine « Delphinatus » naquit vraiment au début du XIe siècle, sa vie fût agitée, des guerres, des invasions, des épidémies vinrent la perturber, puis cette province française disparut administrativement en 1790, la constituante ayant décidé de la découper en trois départements: l'Isère, la Drôme et les Hautes-Alpes. Le Dauphiné est une terre de transition géographique, humaine mais aussi par son climat et sa langue.
La riche vallée du Rhône ensoleillée, lieu de passage historique donc ouvert sur l'extérieur, à l'accent « chantant» contraste avec certaines vallées reculées des Alpes, éloignées des grands courants migrateurs, déshéritées économiquement et fortement marquées par le cloisonnement géographique.
La gastronomie dauphinoise n'échappe pas à ces contrastes de la province. Encore au début du siècle la conservation et le transport lointain des denrées étaient quasiment impossible. La cuisine régionale était donc avant tout l'utilisation maximum de tous les produits disponibles localement : les noix et l'huile de noix à Saint-Marcellin, les olives, les vins rouges et blancs dans la vallée du Rhône, les pommes de terre, les laitages, le porc et le gibier en montagne, la chèvre salée dans la Matheysine, les blettes, les cardons, le fromage de Sassenage à Grenoble, etc.
Certaines régions du Dauphiné ont subi l'attraction de province voisine, motivée essentiellement par des raisons géographiques et de climat. Cette attirance se ressent également du point de vue gastronomique : la Chartreuse regarde vers la Savoie; les Terres froides, les Chambarans, la Bièvre vers le Lyonnais quant au pays Gapençais, tout en voulant garder son identité de haut alpin, il subit une influence certaine de la Provence toute proche.
Le Dauphiné est connu surtout par son tourisme et la richesse de ses sites ; les Jeux olympiques d'hiver de 1968 ayant développé cette image de "Dauphiné tourisme"; l'alpinisme dans le massif de l'Oisans avec ses glaciers et ses sommets culminants à plus de 4 000 m. Le ski alpin avec les stations internationales de Chamrousse, l'Alpe d'Huez, les Deux Alpes, Serre Chevalier, etc. Les innombrables randonnées en moyenne montagne dans le Vercors, la Chartreuse, Belledonne, le Gapençais, le magnifique Queyras, le Dévoluy, le Champsaur, etc. et puis l'engouement récent pour le ski de fond avec Autrans, la capitale régionale du ski nordique et les hauts plateaux du Vercors, site incomparable pour la pratique de cette discipline.
Et la gastronomie régionale ? ... On en parle peu, elle est souvent oubliée ... à part le gratin dauphinois !


Pour plus de recettes


Monday, March 10 2014

Nesta Webster - La révolution mondiale




Nesta Webster - La révolution mondiale
Le complot contre la civilisation


Nesta Webster (1876-1970), née Nesta Bevan, était la plus jeune fille de Robert Bevan, qui fut lui-même très ami du célèbre Cardinal Manning.
L’histoire mondiale la fascinant, elle avait décelé les influences illuministes et juives sur la destruction de l’Occident. Tout aussitôt la presse des banquiers lui fit procès de fascisme, puis de nazisme selon la coutume totalitaire. Plus les preuves de la conjuration s’accumulent, plus elles sont authentifiées, ce qui est un comble, par d’orgueilleux aveux et des déclamations outrecuidantes des fils de l’Homicide, et plus les procès et les calomnies sont montés contre ceux qui dénoncent le mensonge, l’imposture, la perversité en marche et la tyrannie mondialiste.
Nuremberg a servi de ballon d’essai; et l’essai, comme on dit, a été transformé sous nos yeux.


Nesta Webster
Nesta Webster (Anglais)


Sunday, March 9 2014

Itsvan Bakony - La paranoïa judaïque




Impérialisme, Communisme & Judaïsme
Les trois forces qui dominent le monde

Acheter la version papier du livre - Book Depository - Amazon - The Book Patch
Itsvan Bakony - La paranoïa judaïque

Série de l’auteur Itsvan Bakony
Library of political secrets


La Bibliothèque des secrets politiques ajoute à sa collection les chapitres choisis du livre du chercheur hongrois, Itsvan Bakony, intitulé : «L’impérialisme, le communisme et le judaïsme, les Trois Forces qui dominent le monde».
La traduction de l’original hongrois a été réalisée à Paris en Janvier 1969 et a ensuite été mise à jour par l’auteur.
Le seul but de cette édition est de diffuser la vérité sur les grands secrets de la politique et des événements historiques transcendants qui se déroulent actuellement dans le monde.
Nous exhortons les patriotes de tous pays à diffuser ce travail au plus grand nombre de personnes possible. Réimprimez le, distribuez le librement. Ni l’auteur, ni le traducteur, et ni l’éditeur ont réservé des droits spéciaux. Ceux qui le veulent, peuvent reproduire ce livre, mais personnes ne peut prétendre réserver les droits exclusifs de l’auteur ou de l’édition.

Editions UDECAN



Itsvan Bakony - La cinquième colonne juive au Japon
Itsvan Bakony - Les juifs cherchent à dominer les nègres
Itsvan Bakony - La cinquième colonne juive en Inde
Itsvan Bakony - La cinquième colonne juive dans l’Islam
Itsvan Bakony - Le communisme chinois et les juifs chinois
Itsvan Bakony - Qu’est-ce que le judaïsme ?

Itsvan Bakony - Paranoid Judaism
Itsvan Bakony - Jews want to dominate the negroes
Itsvan Bakony - The jewish fifth column in India
Itsvan Bakony - The jewish fifth column in Islam
Itsvan Bakony - Chinese communism and chinese jews
Itsvan Bakony - What is judaism ?

Saturday, March 8 2014

Esclaves blancs, maîtres musulmans




Esclaves blancs, maîtres musulmans - Complet

Un million d’européens, des équipages entiers, hommes, femmes, enfants, capturés et réduits en esclavage, soumis à la torture et aux travaux forcés.



ligne.jpg


Pierre-Joseph Dumont - Histoire de l'esclavage en Afrique
L'esclavage en Afrique par un ancien diplomate
Félix Chapiseau - Au pays de l'esclavage


Albert Savine - Dans les fers du Moghreb
Léon Godard - Soirées algériennes, corsaires, esclaves et martyrs de Barbarie
Humpfrey Prideaux - La vie de Mahomet ou l'on découvre amplement la vérité de l'imposture
Roger Dommergue Polacco de Ménasce - Le martyre et l'holocauste des nègres par les juifs trafiquants esclavagistes
Vincent Serralda - Le combat de Mohamet
Charles Amblont - La vraie nature de l'islam
Aymeric de Bainville - Gerbe d'Orties
Juifs, Esclavagistes, Trafiquants
Maurice Delafosse - Les noirs de l'Afrique



ligne.jpg


Episode 1 : Aux mains des Barbaresques
Entre 1500 et 1800 environ, les Occidentaux n’étaient pas sans savoir les risques encourus en voyageant en mer : un million d’entre eux finirent en esclavage.



Episode 2 : Pirates de Méditerranée
Entre le XVIe et la fin du XVIIIe siècle, des pirates méditerranéens écument les mers et attaquent les bateaux en provenance d’Europe.



Episode 3 : Le prisonnier Cervantès
Le récit des mésaventures du soldat Saavedra, alias Cervantès, l’auteur de «Don Quichotte de la Mancha», prisonnier à Alger pendant cinq longues années.

Friday, March 7 2014

Comte de Saint-Aulaire - Geneva versus peace




Comte de Saint-Aulaire - Geneva versus peace


Le témoignage du comte de Saint-Aulaire, présenté par René-Louis BERCLAZ


Le fait que la grosse presse ne cesse de proclamer urbi et orbi que les révolutions arabes devraient être favorables à l’avènement de régimes véritablement démocratiques dans ces ex-dictatures, conditions sine qua none pour que ces populations en marge du progrès puissent enfin bénéficier des bienfaits des Droits de l’homme et du Fonds monétaire international (FMI), devrait plutôt nous inciter à rechercher quelques précédents historiques susceptibles d’éclairer notre lanterne sur les dessous de certains bouleversements politiques : sur la voie du progrès pour tous, un train peut en cacher un autre.

A la fin de 1936 et au terme d’une grande carrière diplomatique, le comte de Saint-Aulaire, ambassadeur de France, publiait « Genève contre la Paix », où cet observateur professionnel rapportait les déclarations faites en sa présence par un grand banquier juif de New York dans un café de Budapest, capitale d’une Hongrie libérée, que le Juif Béla Kuhn venait d’ensanglanter par une atroce révolution bolchévique. La banque dont il est question ici est la Banque Kuhn, Loeb & Cie de New York, dont les dirigeants étaient Jacob H. Shiff, Otto H. Kahn, les frères Paul et Félix Warburg. Le témoignage du comte de Saint-Aulaire vient à point compléter le récit des frères Tharaud sur la révolution judéo-bolchévique hongroise (Quand Israël est roi), en nous montrant que ces révolutions sanguinaires, sorties du ventre fécond de la Première guerre mondiale, ne sont nullement des phénomènes spontanés. La période révolutionnaire en Hongrie ne dura que cent jours ; il était pourtant possible d’en tirer sans attendre une leçon cinglante et définitive que d’autres mettront des décennies à apprendre : certes, il ne fallait pas « désespérer Billancourt », afin que le prolétariat ne comprenne pas trop vite que les lendemains enchanteurs promis par les paradis soviétiques ne sont pas vraiment radieux. Quant au financement des révolutions rouges par le grand capital apatride, mieux valait ne pas en parler afin de ne pas troubler les bonnes volontés des porteurs de valise et autres idiots utiles à l’avènement du Grand soir universel.

C’est bien en toute connaissance de cause que les très démocratiques Puissances occidentales ont laissé faire, pour ne pas dire qu’elles ont contribué, par une coupable complaisance, au génocide du peuple russe par des méthodes systématiques, et cela pendant presque trois-quarts de siècle. Le régime de Béla Kuhn succomba après une promenade militaire menée par l’armée roumaine et il en aurait été de même pour le régime soviétique en Russie si les gouvernements anglais et français n’avaient pas trahis les armées blanches au début des années vingt. Le fameux « Livre Noir du communisme », publié en 1997 sous la direction de Stéphane Courtois, enfonçait des portes ouvertes et n’apprenait rien à personne, sauf à ceux qui préférèrent nier la réalité révélée à l’époque, entre autres, par les frères Tharaud et le comte de Saint-Aulaire.


René-Louis BERCLAZ



Pour plus d'informations

Thursday, March 6 2014

Alexander Solzhenitsyn - The gulag archipelago




Alexander Solzhenitsyn - The gulag archipelago
1918-1956
An Experiment in Literary Investigation
Tome 1, 2 and 3


Aleksandr Solzhenitsyn’s The Gulag Archipelago was first published in France in 1973. Solzhenitsyn used the word archipelago as a metaphor for the camps, spread throughout the Soviet Union like a chain of islands.


Author's Note
For years I have with reluctant heart withheld from publication this already completed book : my obligation to those still living outweighed my obligation to the dead. But now that State Security has seized the book anyway, I have no alternative but to publish it immediately.
In this book there are no fictitious persons, nor fictitious events. People and places are named with their own names. If they are identified by initials instead of names, it is for personal considerations.
If they are not named at all, it is only because human memory has failed to preserve their names. But it all took place just as it is here described.



For more informations
Alexandre Soljenitsyne - Deux siècles ensemble


Wednesday, March 5 2014

Robert Wilton - Les derniers jours des Romanof




Robert Wilton - Les derniers jours des Romanof
Le complot Germano-Bolchéviste raconté par les documents
Edition française de 1921

Robert Wilton - The last days of the Romanovs
How Tsar Nicholas II and Russia's Imperial Family Were Murdered
Edition de 1993 de l'I.H.R.

George Gustav Telberg - Robert Wilton - The last days of the Romanovs
Edition U.S. de 1920

Robert Wilton - Russia's agony
1919


Pierre Gilliard - Le tragique destin de Nicolas II et de sa famille
Treize années à la cour de Russie
(Péterhof, septembre 1905 - Ekaterinbourg, Mai 1918)

Vladimir Michaïlovitch Roudnieff
La vérité sur la Famille Impériale Russe et les Influences occultes
1920


Comment peut-on encore passer sous silence les dessous de la Révolution Russe ? Celle-ci fut préparée et financée par les services allemands et certains banquiers "germano-américains". Avec la prise du pouvoir par les bolcheviks et la signature d'une paix séparée à l'Est, l'Allemagne croyait pouvoir gagner la guerre rapidement en retournant toutes ses forces sur le front occidental, et préparait déjà l'après-victoire - et là un rétablissement du trône russe, en renversant le régime révolutionnaire ainsi mis en place et utilisé. Alors que les ultimes offensives allemandes de 1918 battaient leur plein en France et que la guerre civile commençait en Russie, les services germaniques se heurtèrent au refus de Nicolas II d'entériner le traité de paix. Séparés, les bolcheviks récupérèrent ensuite et firent assassiner le Tsar et les siens. La vérité était en fait déjà connue à l'époque, notamment par les renseignements militaires français - grâce à leur propre travail et quelques témoignages - dont celui de Robert Wilton. Mais l'expression de cette vérité a toujours été entravée, pour de multiples raisons. Et les non-dits, les mensonges, ont ainsi réussi véritablement à falsifier "officiellement" la représentation, jusqu'à nos jours, de ces événements, qui ont pourtant décidé de l'Histoire même du XXème siècle.

"Les causes du retard de cette édition française restent mystérieuses : la deuxième partie du manuscrit fut égarée, mais comment et par qui, l'auteur ne l'a jamais su. Il a fallu refaire la traduction, et trouver un nouvel éditeur. Ce récit contient la seule version authentique du complot germano-bolchevique contre la Famille Impériale de Russie et du crime d'Ekaterinebourg, accompagné de documents officiels provenant de l'enquête commandée par l'amiral Koltchak. Afin d'étouffer les révélations par trop compromettantes de ce récit, des influences bien puissantes ont été mises en jeu. Nicolas II a péri parce qu'il tenait à rester fidèle à son peuple et à ses engagements envers les Alliés. Son nom mérite d'être dûment honoré par ses frères d'armes, il le sera peut-être au moins par les Français." R. Wilton, 1921

Robert Wilton, journaliste anglais du Times, couvrit le premier conflit mondial en Russie. Après la révolution bolchevique et en pleine guerre civile, avec l'aide du général Janin - chef de la mission militaire française - il sauva les dossiers de l'enquête sur l'assassinat de la Famille Impériale Russe.



Pour plus d'informations


Tuesday, March 4 2014

Daniel Kimon - La guerre antijuive




Daniel Kimon - La guerre antijuive
1898


Grandeur de l'Antisémitisme

L'Antisémitisme est essentiellement une chose grande, sérieuse, la borieuse, absorbante.
Il s'agit pour la France, la plus noble des nations, d'une question de vie ou de mort, d'une renaissance rapide, éblouissante, à opérer, ou d'une décadence irrémédiable à subir, d'une disparition lente et lugubre qui laisserait derrière elle un vide éternel.
Il s'agit pour la France chrétienne, condamnée par le Sémitisme, son implacable ennemi, à s'étioler et à s'anémier dans l'abaissement et la servitude, de réorganiser ses forces, de redevenir ce qu'elle doit être, c'est-à-dire une armée qui commande et non un troupeau de moutons tondus par les escrocs de tous les pays, de se dégager des étreintes du Reptile, de le terrasser à son tour, de lui casser les vertèbres, de reprendre enfin, de haute lutte, la direction des intelligences et l'hégémonie de la civilisation.
L'Antisémitisme est souvent aussi une chose profondément triste. En effet, pour disloquer la puissance israélite, il faut pénétrer jusqu'au cœur du Judaïsme, sonder ce qu'il a de plus caché, éclairer ce qu'il a de plus obscur et de plus noir.


Pour plus d'informations
Ouvrages de Daniel Kimon


Daniel_Kimon_La_guerre_antijuive.jpg
Daniel_Kimon_guerre_antijuive.jpg

Monday, March 3 2014

Itsvan Bakony - La cinquième colonne juive au Japon




Impérialisme, Communisme & Judaïsme
Les trois forces qui dominent le monde

Acheter la version papier du livre - Book Depository - Amazon - The Book Patch
Itsvan Bakony - La cinquième colonne juive au Japon

Série de l’auteur Itsvan Bakony
Library of political secrets


La Bibliothèque des secrets politiques ajoute à sa collection les chapitres choisis du livre du chercheur hongrois, Itsvan Bakony, intitulé : «L’impérialisme, le communisme et le judaïsme, les Trois Forces qui dominent le monde».
La traduction de l’original hongrois a été réalisée à Paris en Janvier 1969 et a ensuite été mise à jour par l’auteur.
Le seul but de cette édition est de diffuser la vérité sur les grands secrets de la politique et des événements historiques transcendants qui se déroulent actuellement dans le monde.
Nous exhortons les patriotes de tous pays à diffuser ce travail au plus grand nombre de personnes possible. Réimprimez le, distribuez le librement. Ni l’auteur, ni le traducteur, et ni l’éditeur ont réservé des droits spéciaux. Ceux qui le veulent, peuvent reproduire ce livre, mais personnes ne peut prétendre réserver les droits exclusifs de l’auteur ou de l’édition.

Editions UDECAN





Itsvan Bakony - La paranoïa judaïque
Itsvan Bakony - Les juifs cherchent à dominer les nègres
Itsvan Bakony - La cinquième colonne juive en Inde
Itsvan Bakony - La cinquième colonne juive dans l’Islam
Itsvan Bakony - Le communisme chinois et les juifs chinois
Itsvan Bakony - Qu’est-ce que le judaïsme ?

Itsvan Bakony - Paranoid Judaism
Itsvan Bakony - Jews want to dominate the negroes
Itsvan Bakony - The jewish fifth column in India
Itsvan Bakony - The jewish fifth column in Islam
Itsvan Bakony - Chinese communism and chinese jews
Itsvan Bakony - What is judaism ?

Sunday, March 2 2014

Communiqué du Mouvement d’Action Sociale - MAS



Communiqué du Mouvement d’Action Sociale


Mouvement_d_Action_Sociale.jpgCamarades, amis et auditeurs de Méridien Zéro,
Dans la nuit de jeudi à vendredi la Cambuse, local du MAS national qui abrite également les studios de Méridien Zéro, a été incendiée et entièrement détruite.

Si, selon l’expression consacrée, l’origine du sinistre reste indéterminée, nous avons pu constater la disparition d’une partie de notre matériel radio (ordinateur, micros, matériel d’enregistrement) non retrouvé dans les décombres.
Nous notons que cet acte grave survient dans un climat général délétère, émaillé de dégradations constantes des lieux de la mouvance (notamment la librairie d’Emmanuel Ratier, des permanences politiques, d’autres locaux militants).
Beaucoup d’ennemis, beaucoup d’honneurs. Nous n’avons pas pour habitude de nous apitoyer sur notre sort, aussi les fourmis sont déjà au travail pour trouver des solutions d’hébergement de notre section francilienne et de diffusion de notre émission de radio. Nous comptons également faire appel aux bonnes volontés et à la générosité des corsaires et pirates pour nous aider à rebâtir le vaisseau Méridien Zéro.
Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort, et la fourmilière, tel un phénix va renaitre de ses cendres.
Plus que jamais, en ces temps troubles, il faut faire face : C’est la mission du M.A.S. notre mouvement et la vocation de Méridien Zéro, notre émission de radio. Il semble que cela gêne nos adversaires, tant mieux ! Cela signifie que nous avons raison !

Arnaud de Robert, porte-parole du M.A.S


Saturday, March 1 2014

Charles Lucieto - La momie sanglante N° 5




Les coulisses de l’espionnage international

Les merveilleux exploits de James Nobody
Charles Lucieto - La momie sanglante N° 5


Où James Nobody est chargé d’une importante mission.

Jamais ce génial détective qu’est mon vieil ami James Nobody, n’eut à résoudre une affaire plus étrange, plus compliquée et, pour tout dire, plus mystérieuse que celle qui, dans les annales judiciaires britanniques, porte le titre sensationnel que voici : L’Affaire de la Momie sanglante.
Jamais non plus, il ne risqua sa vie avec une telle désinvolture et, si cette fois encore, le succès vint couronner ses efforts, il ne dut ce résultat qu’aux éminentes qualités et à l’invraisemblable « cran », qui font de lui, le plus grand policier qui soit actuellement au monde.
L’Affaire de la Momie sanglante !
Quel est celui de nos contemporains qui ne se souvienne de l’émoi prodigieux qu’elle suscita dans les masses britanniques, dont la nervosité d’abord, la colère ensuite, se traduisirent par des manifestations à ce point houleuses, que la police et la troupe eurent toutes les peines du monde à les réprimer.
Spectacle sans précédent en Angleterre, que celui de cette plèbe déchaînée qui, tel un mascaret aux vagues tumultueuses, vint déferler jusque sur les marches de Parliament-House et tenta d’imposer ses volontés à l’élite.
Sans doute y eût-elle réussi si, en face d’elle, lui tenant tête, ne se fût trouvé ce grand homme d’État, ce diplomate hors de pair, qu’est M. Stanley Carwin, premier ministre de Sa Majesté Britannique.
Ses adversaires eux-mêmes ont reconnu depuis que, depuis l’incomparable prestige dont il jouissait auprès du public, sans l’ascendant qu’il sut prendre sur la foule qui, hurlante et trépidante, assiégea, cinq heures durant, Downing-Street, cette redoutable éventualité qu’eût été une guerre entre l’Angleterre et l’Égypte, n’eût pu être évitée.
Souvenez-vous !



Pour plus d'informations


WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius