Charles-Marie-Photius Maurras, né le 20 avril 1868 à Martigues et mort le 16 novembre 1952 à Saint-Symphorien-lès-Tours, est un journaliste, essayiste, homme politique et poète français, théoricien du nationalisme intégral.

Charles Maurras
Almanach de l'Action Française

Écrivain provençal appartenant au Félibrige, et agnostique dans sa jeunesse, il se rapproche ensuite des catholiques et dirige le journal L'Action française, fer de lance du mouvement Action française, autour de Léon Daudet, Jacques Bainville, et Maurice Pujos. Nationaliste et contre-révolutionnaire. L'Action française prône alors une monarchie traditionnelle, héréditaire, antiparlementaire et décentralisée, mais également un anti-hébraïsme d'État et devient le principal mouvement intellectuel et politique d’opposition sous la Troisième République. Maurras est élu à l’Académie française le 9 juin 1938.
Maurras soutient le régime de Vichy, ce qui lui vaudra d'être condamné pour intelligence avec l'ennemi à la réclusion criminelle à perpétuité et à la dégradation nationale, le 28 janvier 1945. De cette dernière condamnation découle son exclusion automatique de l'Académie française. Il meurt en 1952.


Poignée de l'épée d'académicien de Charles Maurras