WAWA CONSPI

Exegi monumentum aere perennius


To menu | To search


Donate

Manuel de survie en garde-à-vue

Various - Permalink - 3280 reads

, 01:43


Manuel de survie en garde-à-vue

Dès le début de la GAV, dans les faits dès le moment de l'interpellation, les flics mettent la pression pour qu'on parle, vite et bien. Bien, c'est-à-dire de sorte que le dossier soit clairement à charge, avec des coupables bien identifiés, pour qui le juge n'aura plus qu'à choisir une peine. Parler, ça peut être dire « la vérité », ou mentir, mais dans les deux cas, c'est dire quelque chose, et ce quelque chose est consigné par les flics sur un PV d'audition. Et c'est le genre de papier qui colle aux doigts, pendant la GAV et jusqu'au procès : il est utilisé pour confrontation avec d'autres déclarations, pour charger d'éventuels complices ou même des personnes mises en cause dans une affaire connexe, etc. Une audition de GAV est toujours à charge. Pour les flics les informations sont évidemment bonnes à prendre sur le moment, mais elles peuvent aussi bien leur servir longtemps après : s'ils n'arrivent pas à coincer quelqu'un par manque d'éléments dans une affaire, peut-être qu'une prochaine fois ils seront contents d'avoir déjà quelques miettes au fond de leurs tiroirs. La garde à vue est en soi une pression psychologique : mauvaises conditions d'hygiène, stress, fatigue, parfois brimades voire coups, autant d'atouts pour les flics, pour qui il est plus facile d'interroger quelqu'un d'affaibli, prêt à passer à table sans faire d'histoire. En s'étant préparé à l'avance, on peut tenir le coup, à condition de ne pas se laisser déstabiliser. Ne rien dire du tout en GAV n'est pas donné. D'une part, c'est difficile de tenir 24H, deux, trois ou même parfois quatre jours (stups, « terrorisme ») sans parler à personne : le contact humain et la conversation sont des besoins qui se font vite ressentir. D'autre part, on pense souvent que le fait de se taire va aggraver les conditions de détention, le comportement agressif des flics, voire les suites judiciaires. Il n'en est rien, et quels que soient les faits reprochés (à tort ou à raison, là n'est pas la question), tout le monde s'en sort mieux si personne ne parle en GAV.
Refuser tous les prélèvements, photos, empreintes, et tout ce qui peut rester dans des fichiers de police pendant un moment, est également important : il est très difficile de sortir de ces fichiers une fois qu'on y est entré, et cela peut être vraiment handicapant d'y figurer, ne serait-ce qu'en cas d'interpellation ultérieure (« Tiens, mais Monsieur est un habitué des commissariats ! »). Ce n'est pas parce qu'on risque une peine de prison ou une grosse amende en refusant de se soumettre à telle ou telle opération (décliner son identité, donner son ADN ou se laisser prendre en photo, par exemple) qu'on sera forcément puni, de nombreux exemples le montrent.
On peut très bien être relaxé pour refus de signalétique, si bien sûr personne n'a lâché trop d'éléments compromettants pour le reste.
Il semble important de rappeler cette évidence, que si l'on s'est tu en GAV pour ne pas se charger et ralentir la machine judiciaire, ce n'est pas pour accepter la comparution immédiate après cette même GAV ! Dans la quasi-totalité des cas (on a même du mal à imaginer des exceptions) accepter de passer devant un juge juste après la GAV n'amène qu'un procès au lance-pierre, où en général on s'arrange pour faire avouer le prévenu ou même pour marchander sa peine par une " reconnaissance préalable de Culpabilité (l'équivalent du " plaider coupable " américain). Il faut refuser pour pouvoir préparer sa défense.

Les trois commandements de la garde à vue :
ne rien dire, ne rien signer, ne rien avouer.

Pour plus d'informations

You might also like

Sterling_Sill_The_laws_of_success.jpg

Sterling W. Sill - The laws of success

Sterling W. Sill - The laws of success 01 The Law 02 The Lawgiver 03 The Law of Abundance 04 The...

Continue reading

Giovanni_Boccaccio_Decameron.jpg

Giovanni Boccaccio - The Decameron

Giovanni Boccaccio - The Decameron The Decameron, subtitled Prince Galehaut, is a collection of...

Continue reading

Jung.jpg

Carl Jung on Identity, collective unconscious, and Racial Soul

Carl Jung on Identity, collective unconscious, and Racial Soul Carl Gustav Jung (July 26, 1875 –...

Continue reading

Jared_Taylor.jpg

Jared Taylor - Race differences in intelligence

Jared Taylor - Race differences in intelligence This video is about racial differences in IQ as the...

Continue reading

Charles Lindbergh's warning

Charles Lindbergh's warning Charles Augustus Lindbergh (February 4, 1902 – August 26, 1974) (aka...

Continue reading