WAWA CONSPI

Exegi monumentum aere perennius


To menu | To search


Category History

Entries feed

Alfred Rosenberg - The Myth - Movie, Audiobook, PDF

, 03:51

Alfred Rosenberg_2


Alfred Rosenberg - The Myth - Movie, Audiobook, PDF
Part 1 - Part 2 - Part 3 - PDF


This movie is based on an abridgment of Der Mythus des zwanzigsten Jahrhunderts. One of the most important and neglected works of political philosophy from the first half of the twentieth century,
The Myth has been made accessible to the scholar and lay person alike as never before. Released under Creative Commons License by The Sunwheel Society in 2016, this film will boldly challenge your understanding of religion, life, politics, and philosophy, requiring you to critically assess its ideas as well as your own.

Created directly from a historical document, The Myth is released with the intention of free philosophical inquiry and an accurate understanding of a deeply influential philosophy that has long been misunderstood, even by those who admire the political system it created. Welcome to a new, deeper understanding of history. Welcome to The Myth !


Alfred_Rosenberg_Myth.jpg


Alfred Rosenberg - PDF
Alfred Rosenberg - Der mythus des zwanzigsten jahrhunderts
Alfred Rosenberg - El mito del siglo 20
Alfred Rosenberg - The Myth of the 20th Century
Alfred Rosenberg - Le mythe du XXe siècle

Sunwheel Society
Audiobook - MP3
Full movie in one part




Alfred_Rosenberg_The_Myth.jpg







Viktor Suvorov - The chief Culprit

, 09:25

Viktor_Suvorov_The_chief_Culprit.jpg


Viktor Suvorov - The chief Culprit
Stalin's grand design to start World War II


Bestselling author Victor Suvorov probes newly released Soviet documents and reevaluates existing material to analyze Stalin's strategic design to conquer Europe and the reasons behind his controversial support for Germany. A former Soviet army intelligence officer, the author explains that Stalin's strategy leading up to World War II grew from Vladimir Lenin's belief that if World War I did not ignite the worldwide Communist revolution, then a second world war would be needed to achieve it. Stalin saw Germany as the power that would fight and weaken capitalist countries so that Soviet armies could then sweep across Europe. Suvorov reveals how Stalin conspired with German leaders to bypass the Versailles Treaty, which forbade German rearmament, and secretly trained German engineers and officers and provided bases and factories for war. He also calls attention to the 1939 nonaggression pact between the Soviet Union and Germany that allowed Hitler to proceed with his plans to invade Poland.

Suvorov debunks the theory that Stalin was duped by Hitler and that the Soviet Union was a victim of Germany aggression. Instead, he makes the case that Stalin neither feared Hitler nor mistakenly trusted him. Suvorov maintains that after Germany occupied Poland, defeated France, and started to prepare for an invasion of Great Britain, Hitler's intelligence services detected the Soviet Union's preparations for a major war against Germany. This detection, he argues, led to Germany's preemptive war plan and the launch of an invasion of the USSR. Stalin emerges from the pages of this book as a diabolical genius consumed by visions of a worldwide Communist revolution at any cost - a leader who wooed Hitler and Germany in his own effort to conquer the world. In contradicting traditional theories about Soviet planning, the book is certain to provoke debate among historians throughout the world.


Viktor Suvorov - PDF
Bolchevik - PDF
Second World War - PDF







L'esprit Viking - Sur les ancêtres Gaulois (Celtes)

, 09:24



Oleg - L'esprit Viking
Sur les ancêtres Gaulois (Celtes)
Réponse à Nota Bene & Delavier


Suite à la déclaration de Sarkozy, des youtubeurs parlent des Gaulois sans maîtriser le sujet, ou nous expliquent que ce n'est pas bien de se revendiquer Celte.
Je leur réponds avec un constat objectif, les babtous fragiles, les Gouères sont les seuls pour qui c'est mal d'avoir des racines.

Regardez mes mini documentaires sur les Celtes :
Vérité Celtique 1 - Vérité Celtique 2





Les Germains sont des Celtes comme les autres, restés pures de toutes souillures africaines ou proches-orientales. Ils ont été cloisonnés dans la propagande des historiens de la Rome enjuivée, puis par leurs successeurs ayant muté en chrétiens (pour être plus facilement acceptés par les populations européennes). La Rome chrétienne a refait l'histoire de l'Europe grâce à l'écriture, alors que les Germains résistaient de façon incroyable à la christianisation du monde celte, ce qui leur a valu une mise au banc des peuples européens par les juifs tout en étant très convoités pour leurs qualités inégalables.
À partir du 19ème siècle les Germains ont été totalement diabolisés par les historiens des républiques judéo-françaises qui avaient entamé le processus de négrification finale des peuples aryens et dont l'Allemagne et son peuple sont l'éternel bouclier.
Un Blanc 100% européen a le même patrimoine génétique quelque soit la région d'Europe dont il est originaire.
Notre essence ne fait que s'exprimer différemment selon les besoins.
La génétique moderne qui est aux mains des juifs est de la pure propagande qui vise à créer des divisions entre les peuples blancs, tout en créant des pseudos liens absurdes avec les races inférieures.
On fait dire ce que l'on veut à un ADN, c'est le 0.0000000000001% de différence qui est important et change tout entre les races.


Ce fut pour nous une joie souveraine que de nous trouver là entre jeunes gens venus de tous les coins de l’Europe. Il y avait là des milliers d’Allemands de la vieille Allemagne, les hommes de la Baltique – et notamment le Bataillon Narva avec les Lettons – il y avait les grands garçons blonds des pays Scandinaves, les Danois, les Hollandais, nos frères d’armes Flamands, des Hongrois, des Roumains. Il y avait aussi quelques Français, qui vous représentaient dans cette mêlée, alors que tant de vos compatriotes se trouvaient engagés dans d’autres secteurs du front de l’Est. Et là, entre nous tous, s’établissait une fraternité complète, car tout est changé depuis la guerre. Quand nous regardons dans notre Patrie un vieux bourgeois avachi, nous ne considérons pas que cet homme fait partie de notre race, mais quand nous regardons un jeune révolutionnaire d’Allemagne, ou d’ailleurs, nous estimons que celui-là est de notre Patrie, puisque nous sommes avec la jeunesse et avec la Révolution.
''Nous sommes des soldats politiques, l’insigne de la SS montre à l’Europe où est la vérité politique, où est la vérité sociale et, rejoignant de partout cette armée politique du Führer, nous préparons les cadres politiques de l’après-guerre. L’Europe aura, demain, des élites comme jamais elle n’en aura connues. Une armée de jeunes apôtres, de jeunes hommes mystiques, soulevés par une foi que rien n’arrêtera, sortira un jour de ce grand séminaire du front.
C’EST LÀ AUSSI, FRANÇAIS, QU’IL S’AGIT D’ÊTRE PRÉSENTS.''
Léon Degrelle - Aux armes pour l'Europe

La germanité est une réalité, Germains de la Baltique, Germains des pays scandinaves, Germains de la mer du Nord, Germains de la Prusse, de la Bavière, ou de l'Autriche. Nous sommes des Hommes de la même race, aversés par le même sang, soulevés par les même forces !

Les déjections humaines françaises qui vous bourrent le crane de "nation et patrie" à longueur de vidéos sur Youtube, de livres et de conférences nient votre identité raciale pour que ne renaisse pas en vous la flamme du fascisme. Elles le font sciemment pour complaire le plus possible à leurs maîtres youtres et s'inscrire dans le plan de la négrification finale. Tous ces goyim bourgeois seront les premiers à êtres exterminés lors de la prochaine révolution aryenne, tout l'or de Mammon ne pourra les sauver.
Ils le savent...


Celtes - Divers ouvrages - PDF


Aryana.jpg







Pierre Vallières - White niggers of America

, 17:50

Pierre_Vallieres_White_niggers_of_America.jpg


Pierre Vallières - White niggers of America
The precocious autobiography of a Quebec "terrorist"


White Niggers of America (French: Les Nègres blancs d'Amérique) is a work of non-fiction literature written by Pierre Vallières, a leader of the Front de libération du Québec.

White Niggers of America chronicles the history of the French colonists of North America, first in the New France colonial empire, and then in British North America. A book about exploitation, author Vallières compares to some extent the plight of these immigrants to that of blacks in the American South, arguing that both groups were forcibly imported to the New World and subsequently exploited by aristocrat capitalists.

Vallières wrote the book while serving a four-year prison sentence for manslaughter in the Manhattan House of Detention for Men in New York City. He was later acquitted in a second trial in 1970.

The book is a class analysis of French Canadian settlement and social, political, and economic life in Canada since arrival. Vallières argues that French Canadians have been kept in a position of exploited workers by the English upper class entrepreneurs. He draws parallels between the social and economic position of French Canadians and slaves in the United States, hoping to show that both cultural groups have been brought to the continent to serve as the lower, under, and working class for a common oppressor.

Vallières's intention of using the term “nigger” is not solely as a cultural or racial indicator, but as a concept encompassing social class and power. In drawing these comparisons, he states that the liberation movements of Black people in America have provided inspiration for French Canadians.

The book also serves as Vallières's “call to arms” for the author's viewpoint of what are exploited masses of French Canadians. He describes the development of a class consciousness among French Canadians through which they become cognizant of their position as oppressed, and Vallières advocates for an armed uprising. Vallières traces the development of his own intellectual and class consciousness, citing the policies and actions of Maurice Duplessis as contributing to his own social unrest. He discusses the Asbestos and Murdochville mine strikes as particular instances contributing to his own sense of awareness of the injustice in Quebec.


Adrien Arcand - La révolte du matérialisme
Fondements historiques du Québec
Louise Dechêne - Le peuple, l'état et la guerre au Canada sous le régime français
Québec - PDF








Les Celtes de Gaule attaquent Rome ! - Vérité Celtique 1 - L'esprit Viking

, 09:05



Les Celtes de Gaule attaquent Rome ! - Vérité Celtique 1 - L'esprit Viking


L'Histoire de nos ancêtres barbares racontée pour la première fois par un paysan !
Nos ancêtres Celto-Gaulois ont été vaincus et soumis par Rome, mais en a-t-il toujours été ainsi ?
Est-ce que Rome a vaincu aussi facilement que l'on l'entend ? Les Gaulois qui font parti des peuples Celtes, ont une image de bon vivant, mais est-ce vraiment la meilleur description que l'on peut en faire ?
Vous verrez dans cette vidéo épique la véritable histoire, celle vécu par le paysan gaulois et non celle racontée par les aristocrates Romains qu'on nous sert à toutes les sauces. Nous nous apercevrons que la bravoure et l'honneur sont bien plus caractéristique des Gaulois qu'un présumé goût pour la fête et qu'ils se sont frottés les premiers aux romains.

Que la vérité éclate !


Celtes - PDF

L'esprit Viking :
Le génocide des Saxons par l'Eglise romaine et la colonisation Normande
L'esprit Viking - La méditation du guerrier
esprit-viking.com - Facebook - Twitter


Ducarios décapite Flaminius à la bataille de Trasimène
(Joseph-Noël Sylvestre)

Ducarios est un cavalier émérite du peuple celte des Insubres cisalpins, du IIIe siècle av. J.-C.
Selon Tite-Live, ce guerrier, combattant dans le camp d'Hannibal, a tué le consul romain Caius Flaminius Nepos, lors de la bataille de Trasimène en 217 av. J.-C.
Sylvestre_Ducar_decapite_Flaminius_Trasimene.jpg







Eduardo Velasco - El mito de la homosexualidad en la antigua Grecia

, 08:26

Eduardo_Velasco_El_mito_de_la_homosexualidad_en_la_antigua_Grecia.jpg


Eduardo Velasco - El mito de la homosexualidad en la antigua Grecia

¿Homosexualidad en la antigua Grecia? - el mito se está derrumbando
Reescribiremos la historia, historia llena de vuestras mentiras y distorsiones heterosexuales


La lectura de este libro se hace de obligado cumplimiento para triturar una de aquellas grandes falsedades que ha ido tejiendo la modernidad en torno a la supuesta generalidad de las prácticas homosexuales en la antigua Grecia y de lo más que aceptado que, en ella, estarían dichas prácticas.
Todo ha contribuido, y contribuye, a la propagación de tamaña patraña. Todo empezó, tal como el autor de esta obra nos explica, de la mano de una pléyade de autores decimonónicos que, en el contexto de la Inglaterra victóriana, empezaron a propalar sus peculiares interpretaciones de la historia de la antigua Grecia en base a una especie de leit motiv sobre el que no paraban de hacerla girar; leit motiv que no era otro que el de la supuesta caudal importancia que el fenómeno homosexual habría tenido en sus formas de vida, costumbres, prácticas, maneras de proceder, mitos religiosos, unidades militares, literatos, pensadores y políticos.
El autor nos aclara cuáles fueron las tácticas utilizadas por estos distorsionadores autores. Así, entre éstas destacó la de crear una especie de rumorología que se basaba en no afirmar sus mentiras sino en dar a entender que los hechos y ios textos analizados parecían conducir, como conclusión, a la realidad de la extensión de lo homosexual en el seno de aquella civilización.
La eficacia manipuladora de la manera de proceder de estos autores resulta incuestionable, a pesar de que sus “descubrimientos” no tenían otras bases que la de la elucubración abracadabrante, la suposición y la deducción subjetiva y caprichosa que realizaban a partir de hechos, realidades y escritos de la antigua Grecia.
Nuestro desenmascarador autor nos ejemplariza lo manipulativo de las interpretaciones realizadas por aquellos mixtificadores a través del análisis diseccionador de diversos textos clásicos. Contrapone las interpretaciones tergiversadoras con un análisis serio, riguroso y lógico de lo que dichos textos expresan y consigue, con este proceder, poner en la más total evidencia a los 'amigos de la mentira'.


Eduardo Velasco - Esparta y su ley







Jean Markale - Les Celtes et la civilisation celtique

, 19:15

Jean_Markale_Les_Celtes_et_la_civilisation_celtique.jpg


Jean Markale - Les Celtes et la civilisation celtique


Jacques Bertrand, dit Jean Markale, né le 23 mai 1928 dans le 14e arrondissement de Paris et décédé le 23 novembre 2008 (à 80 ans) à Auray, est un écrivain, poète, conteur et conférencier français. Sa notoriété repose principalement sur la diffusion à plus d'un million d'exemplaires de son livre La Femme Celte, traduit en plus de vingt langues à la suite de l'engouement suscité en 1986 par la version anglaise.
Dans son enfance, sa grand-mère bretonne l'initie aux contes et légendes locales et suscite ainsi une véritable passion pour la culture bretonne.


Jean Markale - Le druidisme
Jean Markale - La France Magique
Jean Markale - Carnac et l'énigme de l'Atlantide
Jean Markale - Die Druiden

Jean Markale - Le cycle du Graal
Jean Markale - PDF

Marc de Smedt - L'Europe païenne







Georges Grandjean - La destruction de Jérusalem

, 00:00

http://www.the-savoisien.com/blog/public/img15/georges_grandjean_jerusalem.png


Georges Grandjean - La destruction de Jérusalem
Le premier pogrome


Le Temple était pourri jusqu’aux tréfonds du Saint-des-Saints.
Par son faste, par son luxe il rappelait les Temples de Babylone. En fin de compte il était devenu le centre d’une monstrueuse escroquerie dont l’univers romain était le théâtre et dont Jehovah était président d’honneur au Grand Conseil d’administration !
Les Grands Prêtres se succédaient à la cadence des Ministres de la IIIe République. En conséquence, ils étaient méprisés. « En trois ans, Issachar de Kéfar, Barkaï, Siméon Kanthera, Jonathan, Mathias, Ehonée, avaient occupé le siège pontifical. Tous, au reste, se valaient et ne valaient rien qui vaille. Un ban de gangsters de la religion. Le Tabernacle devenu le coffre-fort ; l’autel la grosse caisse. Le parvis des Gentils l’esplanade, où s’assemble la clientèle ; la Cour des Juifs, le péristyle. Il pendait des cymbales aux sept branches du Chandelier. La Table eut été le folklore des valeurs en bourse. L’aristocratie sacerdotale ne s’était pas améliorée depuis Caïphe, malgré les sévérités d’Hérode Agrippa. Mêmes débordements, mêmes débauches de belles Juives, même morgue, même rapacité, même étalage de lucre. Le pontificat s’achetait à prix d’or ; il devenait, entre les mains de pareils aventuriers, un pressoir à superstitions, une pompe à offrandes : tout Israël crachait de force... au tabernacle.
Les pontifes traînaient des robes d’un prix fabuleux qu’ils exhibaient parmi les mendiants de « La Belle ». D’autres portaient ces fines étoffes, chères aux éphèbes et aux femmes, sous lesquelles les corps apparaissent nus. La tunique d’Ismaël Sen Fabi avait coûté 100 mines grecs, celle d’Elizzer ben Harom 20.000, c’est-à-dire 1.400.000 francs-or !
Dans cet antre, l’on goinfrait comme les Dieux de l’Olympe, pendant que le peuple des foulons, des vanniers, des marchands d’huile, et des tanneurs, grignotait les olives du Scopus et les barbeaux maigres du Cédron. De dégoût, la racaille, qui crevait de faim, vomissait. Johanan, fils de Nédevaï, réclamait pour son entretien 300 veaux, autant de tonneaux de vin et 40 paniers de pigeons. Phinebas assassinait pour une poignée d’or.
Les dîmes tardaient-elles à rentrer ! Les valets, les soldats du temple se précipitaient chez les fellahs, pillaient, fouettaient, torturaient les réfractaires. Ainsi le peuple et les prêtres inférieurs, réduits au dénuement par les exactions de l’aristocratie, s’unissaient-ils dans une haine salvatrice et commune.

La satire suivante conservée par le Talmud montre que la révolte menaçait.

Quelle peste que la famille Boethes !
Malheur à leurs bâtons
Quelle peste que la famille de Hannam !
Malheur à leurs sifflements de vipères
Quelle peste que la famille Kataros !
Malheur à leurs plumes
Quelle peste que la famille d’Ismaël fils de Phabi !
Malheur à leurs poings.

Ils sont grands prêtres, leurs fils sont trésoriers, leurs gendres commandants et leurs valets frappent le peuple de lanières de cuir !


Pour plus d'informations
Ex-Libris Lenculus (Le très lumineux)

Herman De Vries De Heekelingen - PDF
Justin Boneaventure Pranaitis - PDF
Auguste Rohling - PDF
A. Puig - La race de vipères et le rameau d'olivier
I. Bertrand - PDF
Michael L. Rodkinson - Isaac M. Wise - Babylonian Talmud
Julio Meinvielle - PDF
Le Crime rituel chez les Juifs
Marie-Léon Vial - PDF
Paul Vulliaud - PDF
Luigi Aloisi Chiarini - PDF
Willie Martin - The History of Jewish Human Sacrifice
Berakoth The Babylonian Talmud
Hellmut Schramm - PDF

Hébraïsme - PDF







Les survivants allemands des atrocités commises par les alliés

, 14:33

Jim_Rizoli_The_German_story_The_German_way_Diane_king.jpg


Les survivants allemands des atrocités commises par les alliés
L'Histoire Allemande racontée par les Allemands (The German story The German way)

Partie 1 - Partie 2 - Partie 3

Jim Rizoli était à Toronto en ce mois de juillet 2016 accompagné de son assistante Diane King afin d'interviewer des Allemands qui ont survécu au véritable Holocauste, ceux-là même qui ont été chassés de leur pays et se sont retrouvés dans des camps d'internement horribles dirigés par les Russes, les Américains et les Britanniques.

Certaines histoires relatées par les survivants allemands ouvrent véritablement les yeux sur le cynisme des Alliés et des Russes qui ont fait 100 fois pire que ce qu’ils reprochent encore aujourd’hui aux Nationaux-Socialistes et à Hitler.

Contribution


Vidéos VOSTFR :
Karin Manion - Diane King - The German story The German way
Therese Haugh - Diane King - The German story The German way
Rosemarie Rohrbach - Karin Manion - Diane King - The German story The German way
Christian Jurgen Klein - Diane King - The German story The German way
Charlotte, Helga, Hans, Karin Manion - Diane King - The German story The German way

Retranscriptions des entrevues :
PDF Les survivants allemands des atrocités commises par les alliés



Jim_Rizoli_The_German_story_The_German_way.jpg







Bouet Pierre - Rollon Le chef viking qui fonda la Normandie

, 07:24

Bouet_Pierre_Rollon_Le_chef_viking_qui_fonda_la_Normandie.jpg


Bouet Pierre - Rollon Le chef viking qui fonda la Normandie


Rollon, chef viking, appartient autant à la légende qu’à l’histoire. Après avoir lancé de nombreux raids meurtriers sur l’Europe occidentale, il conclut, en 911, un traité de paix avec le roi de France Rollon accepte de cesser ses incursions en échange d’un territoire qui deviendra la Normandie.
Rollon fait partie de ces envahisseurs scandinaves qui ébranlèrent l’Empire carolingien, fondé par Charlemagne. À partir des années 870, il participe à la plupart des expéditions de pillage dans la vallée de la Seine et dans le centre du royaume de France.
Déterminé à arrêter ces attaques incessantes, le roi Charles le Simple négocie avec Rollon le traité de Saint-Clair-sur-Epte, conclu en 911 entre les Vikings et les Francs, met fin à plusieurs décennies de troubles violents et constitue l’acte fondateur du futur duché de Normandie. Pierre Bouet nous conte l’étonnante histoire de ce chef de pirates qui a acquis un pouvoir officiel et une autorité légitime sur tous les Vikings présents sur la terre qui lui a été concédée.


Le génocide des Saxons par l'Eglise romaine et la colonisation Normande
Scandinavia - PDF
Scandinavie - PDF







- page 2 of 45 -