You are not logged in.

WAWA CONSPI - The Savoisien

Exegi monumentum aere perennius

Announcement

#1 20-05-2010 16:47:54

Fifou88
Guest

André Gernez - Le Scandale du Siècle

André Gernez - Le Scandale Du Siècle
Cure De Prevention Active Du Cancer


Andre_Gernez_-_Le_Scandale_Du_Siecle.png


André Gernez, né le 25 janvier 1923 à Avesnes-les-Aubert (Nord), est un docteur en médecine, cancérologue, radiologue et physiologiste.



Andre Gernez - Le Scandale du Siecle - Volume 1.avi 688.3 MB
https://mega.co.nz/#!E8RjQBzQ!JWdBgZ1O4 … 4rhh0ZBrac

http://agirpoursasante.free.fr

L’information avait été jalousement gardée jusqu’au 21 juin 2003.
Enfin révélée, elle a provoqué l’émoi de tous les médias grand public : la consommation de vitamines et de minéraux antioxydants naturellement présents dans les fruits et légumes ferait baisser d’un tiers le risque de cancer chez les hommes de 45 à 60 ans. Une étude réalisée par des chercheurs de l’Inserm sur un échantillon de 13 000 volontaires et consistant à donner une supplémentation en vitamines et minéraux antioxydants confère une dimension chiffrée et officielle à ce que les médecins de terrain et ceux qui pratiquent les médecines naturelles savent depuis la nuit des temps.
On se pâme aujourd’hui devant cette révélation, mais peu de personnes savent qu’un résultat scientifique identique avait été obtenu dans les années 1970 par le docteur André Gernez. Celui-ci, toujours à l’Inserm, s’était offert une expérimentation sur des rats (chez lesquels on avait provoqué un cancer du foie). Les résultats furent exceptionnels : 94% de taux de guérison.
A la suite de ces conclusions et sous la pression de certains "patrons", le ministre de la Santé de l’époque avait alors organisé une réunion pour définir la position officielle sur l’introduction publique de la prévention active du cancer. Le ministre souhaitait que la procédure soit rendue publique dans les plus brefs délais. Le directeur général de la Santé Publique, présent à la réunion l’en a dissuadé.
Il a exposé et confirmé les résultats expérimentaux obtenus mais il a ensuite indiqué, que, d’une part, la direction de la Santé Publique ne pouvait pas rendre une telle procédure préventive obligatoire et que, d’autre part, les calculs effectués au ministère montraient que l’application générale de la procédure préventive entraînerait un accroissement de la longévité moyenne de 7 ans et rendrait insoluble le problème de surpopulation dans les maisons de retraite.
Si la méthode avait été adoptée, elle aurait abouti à une large éradication du cancer. Un effondrement du nombre de cancers provoquerait certainement un effondrement du taux de remplissage des cliniques et hôpitaux : beaucoup ne seraient plus rentables... et, expliquait-il, un allongement de la durée de vie rendrait insoluble le problème du paiement des retraites...
D’autant plus que le docteur Gernez montrait que sa méthode avait une action préventive sur l’athérome (infarctus du myocarde) de nature tumorale et non métabolique, facteur principal de la mortalité humaine.
La procédure préventive n’a pas été rendue publique ; 32 ans plus tard, elle ne l’est toujours pas. Plus de 4500 médecins informés s’étaient préparés à suivre cette stratégie, lorsqu’ils reçurent des menaces s’ils l’appliquaient. On n’en entendit plus jamais parler.
Le Dr André Gernez avait raison, mais trop tôt. Sa découverte devint un secret d’ Etat et on lui demanda de se taire.
Aujourd’hui alors que la mobilisation contre le cancer est élevée au rang de "chantier prioritaire" par le Président de la République, le protocole proposé par André Gernez - qui était nettement plus détaillé que celui décrit plus haut - reste toujours d’actualité. Il est temps de mettre fin à cette occultation scandaleuse.
Docteur Jean-Pierre Willem

______________________________________________________________________________

dr_andre_gernez.jpg

Un chercheur qui a été mis au rancard...
Liste des travaux du Dr. Gernez et de son groupe de biologie: - Alzheimer - Asthme et allergie - Athéromatose - Biologie du phénomène religieux - Cancer - Clonage - Greffe d'organes - Myopathie - Parkinson - Psoriasis - Sclérose en plaques - Sida - Surmortalité masculine - L'ultra lumière

Après plus de 30 ans de silence, ce documentaire nous révèle un secret d’état. On y découvre que les responsables de la santé publique en France font passer les préoccupations économiques bien avant les impératifs médicaux. C’est pas un scoop bien sur, mais à ce niveau là, ne devraient-ils pas rendre des comptes ?
Ainsi le Dr André Gernez a vu les résultats de ses travaux étouffés juste avant leurs applications publiques par 4500 médecins préparés à suivre sa méthode.
Seul Bémol d’importance: les découvertes du Dr André Gernez permettraient de contrôler, de réguler voire d’éradiquer à des taux proches de 100%: le cancer, la sclérose en plaque, la schizophrénie, certaine myopathie, l’asthme, les allergies, la maladie de Parkinson et d’Alzheimer…

Alors , pourquoi un tel refus de la part de nos dirigeants ?
Pour satisfaire aux pressions des lobbies pharmaceutiques, pour préserver l’équilibre budgétaire de nos hôpitaux et cliniques, pour ne pas déclencher un déséquilibre des régimes de retraites avec l’allongement de la durée de vie… C’est dingue …. certes… mais ce dossier semble plus que crédible et étayé. Par ailleurs, il donne aux campagnes annuelles du Téléthon une drôle de saveur, entre mensonge et corruption.







______________________________________________________________________________

Biographie du Dr. André Gernez :

Né en 1923, André Gernez devient médecin à l’âge de 21 ans[1]. En 1948, ce praticien découvre que le système immunitaire est directement lié à la plasticité des cellules : l’hypophyse régule environ 70 divisions cellulaires au cours d’une vie humaine en utilisant la somatormone. La théorie des cellules souches nait.

En 1967, le Docteur Gernez formule les « Néo-postulats biologiques et pathogéniques » qui décrivent le fonctionnement des cellules. Il s’oppose alors aux dogmes scientifiques du double cycle cellulaire et de la fixité neuronale. A cette occasion, il constitue l’Union Biologique Internationale (UBI) avec ses collaborateurs : les professeurs Gellé et Nihous ; les docteurs Delahousse, Nihous, Lacaze, Willem, Dumont et Deston.

Au début des années 70, plusieurs études sur le cancer sont menées sur des souris. Le 23 septembre 1971, l’administration américaine de Nixon annonce à la presse que le cancer sera vaincu sous 4 ans. Les résultats obtenus par l’INSERM en 1974 démontrent que le cancer peut être évité dans 93% des cas ; de plus, cette étude confirme que la morbidité cancéreuse diminue de près de 50% par la simple pratique de réductions alimentaires régulières. Suite à ces succès, l’UBI oriente ses travaux vers la sclérose en plaques, la schizophrénie, la myopathie, le Parkinson, l’alzheimer, le psoriasis, l’asthme et l’allergie.

André Gernez et Korad Lorenz recoivent le prix « Hans Adalbert Schweigart » décerné par un conseil scientifique de 40 Prix Nobel. Ils reçoivent cette récompense en remerciement de leurs apports à la théorie cellulaire le 17/06/79 à Salzburg en Autriche.

En 1991, le Docteur André Gernez demande sa radiation de l’ordre des médecins. Il proteste ainsi contre cette institution ; sa requête prend effet le 10/03/95.

L’Hospital Children Care de Toronto (Canada) confirme publiquement en mars 2001 la théorie de « tolérance immunitaire post natale » validée au sein de l’UBI : 10 greffes de coeur sont réussies sur des nourrissons, sans que les donneurs et receveurs soient du même groupe sanguin.

En 2006, André Gernez produit une vidéo autobiographique intitulée « Le scandale du siècle ». Il propose au gouvernement français de créer une banque de sang au bénéfice de donneurs et receveurs volontaires. Cette pratique supprime les risques de rejet lors des greffes d’organes : seuls les nourrissons peuvent bénéficier de cette thérapie.

______________________________________________________________________________

Last edited by Fifou88 (20-05-2010 16:48:36)

#2 04-12-2010 13:58:43

ProfesseurZ
Guest

Re: André Gernez - Le Scandale du Siècle

Le Scandale du siècle Volume 2

gernez_volume_2.jpg


Andre Gernez - Le Scandale du Siecle - Volume 2.avi 451.1 MB
https://mega.co.nz/#!N05wBASI!gWtVxNSXP … O3Kvvm4eiM

Thèmes abordés dans le film

Le sida, la surmortalité masculine, l’alzheimer, biologie du phénomène religieux, hormone de croissance et maladies dégénératives, les cellules souches, la sclérose en plaques, la schizophrénie, ultra lumière, transfusion sanguine universelle, dépistage du cancer du sein et de la prostate…

André Gernez est le père de la théorie des cellules souches, il révise dans les années soixante le dogme du double cycle cellulaire et de la fixité neuronale. Le Docteur Gernez est en mesure de contrôler le cancer, l’Athéromatose, la sclérose en plaques, la schizophrénie, la myopathie de Duchenne, l’Asthme et l’allergie, le Psoriasis, le Parkinson, l’Alzheimer.

Aussi variées et complexes qu’apparaissent les diverses manifestations des pathologies dégénératives, elles sont contrôlables et réductibles par la même procédure, qui consiste à conformer la sécrétion de l’hormone de croissance à un niveau souhaité.

Fin des années 60, le Docteur Gernez crée son groupe de Biologie : UBI (Union Biologique Internationale). Ses collaborateurs sont : Pr Gellé, Dr Delahousse, Pr Nihous, Dr J. Lacaze, Dr J.P Willem, Dr M. Dumont, Dr Deston.

À partir de 1967 André Gernez révolutionne des principes fondamentaux de la biologie. 23 décembre 1971 : les américains lancent le plan anti-cancer. Le conseiller du Président Nixon, John Rooney, annonce à toute la presse qu'en 1976, date du bicentenaire de l'indépendance, la victoire sur le cancer serait totale. Fanfaronnade électorale ? Non. Cette déclaration s'appuyait sur les découvertes du docteur André Gernez, médecin français cancérologue et physiopathologiste. Grâce à une prévention active, une étude INSERM démontra dès 1971 que le cancer pouvait être évité dans 93% des cas.

Aujourd’hui en 2008, quarante ans plus tard, la plupart de ses théories sont reconnues au niveau mondial, sans que jamais son nom ne soit cité.

AVEC

Docteur ANDRE GERNEZ

Ancien médecin-chef à l'hôpital de Roubaix. En 1944, à l’âge de 21 ans il est médecin. Ses travaux

en biologie et cancérologie l’amènent à poser des postulats nouveaux.

En 1966 il revisite le principe fondamental de la biologie cellulaire. En 1971 une étude de l’INSERM

confirme sa théorie de prévention Active du cancer. En 1979 il reçoit le prix Hans Adalbert Schweigart

pour sa découverte sur « la théorie unifiée du cancer », le jury est composé de 40 prix Nobel.

Auteur de Néo-postulats biologiques et pathogéniques, La Carcinogénèse mécanisme et prévention

1969, Le Cancer dynamique et éradication 1969, Lois et règles de la Cancérisation 1970.

Docteur PIERRE DELAHOUSSE

Lauréat de l’Académie de médecine

Docteur JACQUES LACAZE

Homéopathe, phytothérapeute, Diplôme de Cancérologie.

Le site union biologique international sur une partie de ses travaux : http://u.b.i.free.fr

Board footer


Minds - VK - GAB - RSS

Balder Ex-libris - Histoire Ebook - Free PDF - Aryana Libris - PDF Archive

Aldebaran Video - Viva Europa - Le Gentil - Un grain de Sable

WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius