You are not logged in.

WAWA CONSPI - The Savoisien

Exegi monumentum aere perennius

Announcement

#1 23-02-2014 18:12:33

Le Blaireau des Carpettes
Guest

Ossendowsky Ferdinand - Bêtes, hommes et dieux

Ossendowsky Ferdinand
Bêtes, hommes et dieux
http://www.histoireebook.com/index.php? … -Ferdinand
http://www.balderexlibris.com/index.php … s-et-dieux

Touchegoun Lama arriva inopinément.
Il rassembla tous ses soldats et leur dit :
— Vous ne devez pas craindre la mort.
Vous ne devez pas battre en retraite.
Vous vous battez pour votre patrie, la Mongolie,
et vous mourez pour elle, car les dieux lui ont réservé un destin grandiose.

A voir aussi :
David-Néel Alexandra - Bibliographie
René Guénon - Bibliographie
Saint-Yves d'Alveydre Joseph Alexandre - Bibliographie
La Terre creuse - Tout savoir sur ...
La mythique revue de Joël Labruyère, Undercover
L'émergence du roi Maigne et la Nouvelle-Jérusalem

ossendowskirr.jpg

Ferdynand Ossendowski, né le 27 mai 1876 près de Ludza (aujourd'hui en Lettonie) et mort à Milanówek (Pologne) le 3 janvier 1945, était un universitaire, aventurier et écrivain polonais connu pour ses récits de voyage et ses témoignages sur la révolution russe.
Enfant, il s’installe avec son père à Saint‑Pétersbourg où il suit sa scolarité en russe. Il s’inscrit à l’université et entame des études de mathématiques, de physique et de chimie. Il commence alors à mener des voyages d’étude puis parcourt les mers d’Asie embarqué sur un bateau qui assure la liaison maritime entre Odessa et Vladivostok. Il publie ses récits consacrés à la Crimée, à Constantinople et à l’Inde.
En 1899, il fuit la Russie à la suite d’émeutes étudiantes et se rend à Paris, où il poursuit ses études à la Sorbonne, ayant notamment le chimiste et académicien Marcellin Berthelot comme professeur. Il retourne en Russie en 1901, et enseigne la physique et la chimie à l’Institut de Technologie de l’Université de Tomsk en Sibérie occidentale. Il donne aussi des cours à l’Académie d’Agriculture et publie des articles consacrés à l’hydrologie, à la géologie, à la physique et à la géographie.
En 1905, il est nommé au laboratoire de recherches techniques de Mandchourie, chargé de la prospection minière, et dirige le département de la Société russe de géographie à Vladivostok. Il visite à ce titre les îles de la mer du Japon et le détroit de Béring. Il est alors un membre influent de la communauté polonaise de Mandchourie et publie son premier roman en polonais, La nuit.
Impliqué dans les mouvements révolutionnaires, il est arrêté et condamné à mort. Sa peine sera commuée en travaux forcés. Mais, il est relâché en 1907 avec l’interdiction de travailler et de quitter la Russie. Il se consacre alors à l’écriture de romans, en partie autobiographiques, qui lui permettent de regagner la grâce des dirigeants. En février 1917, il est nommé professeur à l’Institut polytechnique d’Omsk, en Sibérie. Lorsqu’éclate la Révolution d’Octobre, il se rallie aux groupes contre-révolutionnaires, et accomplit différentes mission pour Alexandre Vassilievitch Koltchak, qui en fait son ministre des finances.
Condamné à fuir avec d’autres compagnons, il raconte son épopée dans Bêtes, Hommes et Dieux, qui sera publié dans les années 1920. Le récit, qui se présente comme un livre d’aventure vécue, commence au moment où Ossendowski vient d’apprendre qu’on l’a dénoncé aux Bolcheviks et que le peloton d’exécution l’attend. Il emporte un fusil et quelques cartouches et gagne la forêt dans le froid glacial.

hommes__betes1.jpeg

Extrait :
« — Voyez-vous ce trône ? me dit le Houtouktou. Par une nuit d'hiver un étranger vint et monta sur le trône, alors il enleva son bachlyk, c'est-à-dire sa coiffure. Tous les lamas tombèrent à genoux, car ils avaient reconnu l'homme dont il avait été question depuis longtemps dans les bulles sacrées du Dalai-Lama, de Tashi lama et du Bogdo khan. C'était l'homme à qui appartient le monde entier, qui a pénétré tous les mystères de la nature. » Nous sommes en 1920, la Russie est encore agitée par les séquelles de la guerre civile qui a suivi la révolution de 1917. L'auteur tente de fuir ce pays, où il est désormais hors-la-loi, en gagnant la Mongolie. C'est cet extraordinaire voyage que Ferdinand Ossendowski nous rapporte ici, voyage au cours duquel le hasard le mit en présence d'un des plus importants mystères de l'histoire humaine : l'énigme du Roi du Monde. ...

______________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________



alcool__1_.jpg

Lenculus, son compère The Savoisien et l'équipe du groupe
en goguette, fêtant leur engagement à la noble cause de l’alcoolisme.

Board footer


Minds - VK - GAB - RSS

Balder Ex-libris - Histoire Ebook - Free PDF - Aryana Libris - PDF Archive

Aldebaran Video - Viva Europa - Le Gentil - Un grain de Sable

WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius