You are not logged in.

WAWA CONSPI - The Savoisien

Exegi monumentum aere perennius

Announcement

#1 22-04-2010 22:12:04

AlasDeFuego
Guest

Arts martiaux

Arts martiaux

samourai2-2.JPG

Une compilation d'ouvrages sur les arts martiaux et comme l'on se fait un peu mal, parfois à l’entrainement : les techniques de médecine traditionnelle chinoise en prime.


______________________________________________________________________________

Aryana Libris Arts martiaux

______________________________________________________________________________

Dr. Johnson Jerry Alan (78.83 MB)
               * Pa Kua Chuang Chi Kung (trois niveaux)
Bruce Lee (69.01 MB) (à venir)
               * Ma Méthode de combat (4 Tomes)
Jocho Yamamoto (11.75 MB)
               * Hagakure, Le livre secret des Samouraïs
Zin Jean (20.07 MB)
               * Ai-Kido - L'arme et l'esprit du Samouraï japonais (1958) - (Tome 1 & 2)
Mantovani C. (7.9 MB)
               * Cours d'Aïkido
Fighter Alex (4.37 MB)
               * Soyez votre propre garde du corps

Fortifier sa musculature est nécessaire

Musculation - Méthode Akelys (7.16 MB)
               * La méthode complète avec planches d'exercices
Exercices de musculation
               * Exercices de musculation (Lucien Demeillés)
               * Méthode de musculation - 110 exercices sans matériel
               * Guide Complet : Musculation - Étirements - Stretching (2006)

Soigner son corps meurtri

Xu Da Chun (145.76 KB)
               * Traditions oubliées de la médecine chinoise
                      Extrait du Yi Xue Yuan Liu Lun - 1757

______________________________________________________________________________

muscu1.jpg

Last edited by AlasDeFuego (22-04-2010 23:03:10)

#2 03-05-2013 14:10:45

Lou Som Pau II
Member
Registered: 06-03-2011
Posts: 554

Re: Arts martiaux

Vers la fin des arts martiaux ?

Cette petite étude confirme les réserves des grands maîtres des diverses disciplines martiales sur les combats en cage, lors du début de la surmédiatisation il y a environ 10 ans du Mixed Martial Arts (MMA).
La surmédiatisation de ce nouveau sport était louche dès le départ (idem que pour le krav maga israélite), nous savons aujourd'hui qui en a financé la promotion planétaire. Cela allait saper les bases de toutes les disciplines qui ont permis sa création, et à terme la disparition de ces dernières, son but occulte. Un moyen d'obtenir un nouveau sport mondial, en rapport avec le N.O.M.. La forme pensée ainsi créée promeut haine, irrespect, envie de tuer l'adversaire, culte de l'ego, culte du veau d'or, etc. Le tout amplifié par les téléspectateurs à l’échelle mondiale.

C'est donc une action programmée depuis les hautes sphères des futurs dirigeants du N.O.M. à laquelle nous assistons. Aucune spiritualité ne doit survivre, et surtout pas martiale car elles enseignent la liberté d’âme, de corps et d'esprit. Pour y parvenir ils ont choisis le contournement du problème ne pouvant l'aborder de front.
Ils transforment lentement les arts martiaux en un sport unique de type pop-corn/soda tendant vers le catch américain.
Infiltrer tous ces corps pour les détruire de l'intérieur, aurait nécessité une grande énergie, demandé trop de temps et le succès n'était pas garanti, comme nous avons pu le constater dans le Judo. Bien que ce dernier soit totalement sous contrôle des loges maçonniques, sa destruction est jugé trop lente par l'oligarchie, les égrégores martiales étant trop bien structurées et puissantes pour être détruites en une ou deux générations. Ils ont donc contournés le problème en recourant au classique golem : créer un ersatz de l'essence originelle.
C'est l'un des principe fondateur de l'hébraïsme.



______________________________________________________________________________

Extrait de la série japonaise Drangon Ball Z où l'on peux observer le golem Cell s'approprier la technique maîtresse des guerriers de l'espace pour la retourner contre ces derniers.
http://www.youtube.com/watch?v=1l8EIbeWEMY

______________________________________________________________________________


Article tiré du blog l'art de la voie


Avant toute chose je tiens à signaler que cet article n'aurait pas été possible sans le dernier apéro fight organisé par le site masterfight (http://www.masterfight.net/) au cours duquel le gérant de ce site à permis aux participants de constater cette baisse d’intérêt.

De moins en moins de personnes s’intéressent aux arts martiaux et aux pratiques martiales de manière générale. A l’appui, voici un graphique démontrant l’évolution de la recherche du terme « arts martiaux » sur google depuis janvier 2004* en France.

Évolution de l'intérêt pour cette recherche. Recherche sur le Web. France, De 2004 à ce jour.

Vers_la_fin_des_arts_martiaux.jpg

On constate une baisse alarmante de l’intérêt porté aux arts martiaux. La recherche du terme suit en effet une régression (-78,6%) constante durant toute la période. On remarque de plus que les pics d’activité qui correspondent au mois de septembre de chaque année, sont de moins en moins importants au fil des années, preuve que l’art martial intéresse de moins en moins le grand public. On pourrait penser que cette dynamique n’est pas propre à l’art martial mais à l’ensemble du monde du sport, or, force est de constater que ce n’est pas le cas. En effet, sur cette même période, on constate que les termes handball, basket, ou tennis ne subissent pas ou très peu de diminution. Le terme foot, lui, a vu une augmentation de plus de 50% sur cette même période. Les arts martiaux et les sports de combats semblent donc en crise et intéressent de moins en moins le public.

Cependant il ne faut pas se limiter à la seule recherche du terme art martial pour bien comprendre la baisse d’intérêt que suscite le monde des arts martiaux et sports de combats.

Analyse de la situation

Bien que ce chiffre de -78,6% de recherche du terme « arts martiaux » sur google ait de quoi inquiéter, la situation bien que très préoccupante n’est pas désespérée pour tous les arts martiaux. Voici dans un premier temps un graphique comparant la recherche des termes « judo » et « arts martiaux ».

Évolution de l'intérêt pour cette recherche. Recherche sur le Web. France, De 2004 à ce jour.

Vers_fin_des_arts_martiaux.jpg

Bien qu’il y ait une baisse dans la recherche du terme « judo » de l’ordre de 15,4% qui contraste fortement avec la baisse de recherche du terme « arts martiaux », la baisse est vérifiable au niveau des arts martiaux et sports de combats en général.

Voici un autre graphique reprenant les 5 termes d’arts martiaux ou de sports de combats les plus recherchés sur la période.

Évolution de l'intérêt pour cette recherche. Recherche sur le Web. France, De 2004 à ce jour.

Vers_la_fin_arts_martiaux.jpg

On remarque tout d’abord que le judo et la boxe restent tout de même fermement ancrés dans l’intérêt du public et sont bien plus recherchés que les autres termes. Ainsi la « crise de la boxe » avancée par certain n’est peut-être pas si importante que cela, notamment vis-à-vis d’autres arts martiaux. Hormis ces deux disciplines, on constate que le grand public s’intéresse relativement peu et de moins en moins aux autres arts martiaux.

Il convient maintenant d’analyser cette baisse d’intérêt concernant les arts martiaux à proprement parler. Pour cela on prendra l’analyse de l’évolution des termes suivants : judo, karaté, kung fu, aïkido, kendo et taekwondo. Parmi les arts martiaux, ces derniers étaient les plus recherchés à cette époque et avaient tous en Janvier 2004 un score supérieur à 10 (le maximal de recherche, 100, étant atteint en septembre 2012 par le judo). On aurait pu penser que sur cette période des termes comme jujutsu (ainsi que toutes les orthographes courantes), taiji, wushu ou kravmaga se soient ne serait- ce que légèrement imposés, mais aucun de ces derniers ne dépassera le score de 10 sur cette période à l’exception du jujutsu en septembre 2004.

Vers_fin_arts_martiaux.jpg

On se retrouve ainsi avec une baisse générale de l’intérêt pour les arts martiaux d’environ 47,25% sur un peu plus de 8 ans. Cette baisse se vérifie aussi dans les termes évoqués plus hauts comme taichi (-35%) et le jujutsu (-32%). La recherche d’autres noms d’arts martiaux comme le kempo (-78,4%) ont fait une chute vertigineuse.

Il est donc certain que les arts martiaux intéressent de moins en moins le grand public.

L’exception problématique

Il ne faut cependant pas penser que tout ce qui relève de la pratique martiale baisse sur tous les fronts. En effet il y a un terme particulier dont la recherche a augmenté de 18,8% et ce terme est MMA (pour ce dernier un filtre limitatif au milieu du sport à bien évidemment été mis en place pour éviter toute interférence avec une assurance du même nom). Le MMA semble donc intéresser de plus en plus l’opinion publique ce qui est une bonne chose pour cette pratique mais problématique pour le milieu des arts martiaux. En effet, ce terme en Avril 2008 est 8 fois plus recherché en France que le terme art martial.

Évolution de l'intérêt pour cette recherche. Recherche sur le Web. France, De 2004 à ce jour, Sports

fin_arts_martiaux.jpg

En vertu de son nom et du fait qu’il tende peu à peu à supplanter l’ensemble des autres termes recherchés (seul le terme judo l’est encore plus mais peu.), il viendra bientôt un temps ou le MMA sera plus recherché que l’ensemble des autres arts martiaux et deviendra pour le grand public une norme de référence en ce qui concerne les arts martiaux. En effet, ce dernier mal informé et voyant le terme Martial Art, ira par conséquent aligner cette pratique au rang d’art martial à part entière, mais de plus il y a de fortes chances que ce soit ce dernier qui déterminera la vision qu’il aura des arts martiaux. Hors l’image que donne le MMA –et plus particulièrement la médiatisation de cette pratique et de l’UFC- risque d’avoir pour conséquence une dévaluation de l’image des arts martiaux et à long terme, portera inévitablement préjudice aux arts martiaux.

En effet les personnes souhaitant se mettre à un art martial ne pratiqueront que l’art martial dont elles ont connaissance et s’y mettront pour les raisons qu’elles auront développées du fait des connaissances qu’elles ont acquises. Hors si les arts martiaux suscitent de moins en moins d’intérêt et que le MMA en suscite de plus en plus, le risque est que cette pratique vienne remplacer les arts martiaux. De plus, une telle situation risque de devoir laisser le choix à certaines pratiques ; entre se tourner vers la compétition et vers une application en MMA ou sombrer dans l’oubli, ou du moins disparaitre de la scène principale des arts martiaux. A ce titre, on remarque que les grandes fédérations semblent avoir fait le choix de l’adaptation avec la création de pratique telles le profight karaté ou le fighting système. Cependant ce n’est pas la première fois que de tels groupements sacrifient les arts martiaux pour le profit.

Cependant face à un tel constat on est en droit de se demander ce qu’il restera des arts martiaux dans 10 ans.

*sur les graphiques suivant les nombres donnés seront donnés sur 100. La valeur 100- ou valeur étalon- sera celle du terme le plus recherché sur la période allant de Janvier 2004 à Avril 2013 pour la France. Les graphiques ont étés obtenus via Google tendances.



http://l-art-de-la-voie.over-blog.com/v … s-martiaux


______________________________________________________________________________


HIP Show : Sport de combat libre Russe (MMA)
http://www.videobuzzy.com/HIP-Show-:-Sp … -6863.news

Alors qu'aux USA on a le MMA et l'UFC pour les combats libres, les russes se sont mis au Hip Show, un sport quasiment aussi violent qui se déroule 2 contre 2 dans une sorte de terrain de jeu. Le terrain dispose de nombreux obstacles, les combattants de Hip Show sont protegés avec un casque et des gants, pour le reste il n'y a quasiment pas de règle !

Last edited by LouSomPauII (03-05-2013 23:42:26)

Offline

Board footer


Minds - VK - GAB - RSS

Balder Ex-libris - Histoire Ebook - Free PDF - Aryana Libris - PDF Archive

Aldebaran Video - Viva Europa - Le Gentil - Un grain de Sable

WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius