You are not logged in.

WAWA CONSPI - The Savoisien

Exegi monumentum aere perennius

Announcement

#1 25-05-2010 19:52:39

Riton le Besogneux
Guest

Leurs noms ; Petite philosophie des patronymes juifs ...

Institut d'étude des questions juives







Leurs noms
Petite philosophie des patronymes juifs (Ed. Nouvellles Paris)


Institut d'étude des questions juives - Leurs noms... Petite philosophie des Patronymes Juifs.pdf
http://www.balderexlibris.com/index.php … ymes-Juifs
http://www.histoireebook.com/index.php? … ymes-Juifs


http://www.youtube.com/watch?v=iOtRyzP_law

Pir rire an harka li soir di Ramadantuesque

Hommage à Rouiched (chanson ''Edenya b'lektaf - 1960)

windecochimaisonjuive24.jpg

Maison juive en Inde...

     01. - Introduction
     02. - Mobilité des patronymes juifs
     03. - Difficulté d'un exposé rigoureusement méthodique
     04. - En lisant la Bible
     05. - Signification de certains noms hébreux
     06 - Les noms de Juifs au Moyen Age
     07. - Les étapes de l'Evasion
     08. - Cascades et pirouettes
     09. - Dans la belle nature
     10. - Quelques pièces du mécanisme
     11. - Agilité
     12. - Savoir se retourner dans l'existence
     13. - Français 100 %
     14. - Noblesse oblige
     15. - Conclusion

On pourra consulter ce site pour mieux comprendre.
Le sens des noms de famille juifs collecté par Yehoshua Ra'hamim Dufour

Last edited by Riton le Besogneux (10-06-2010 03:13:36)

#2 18-08-2010 12:52:04

TitiLeParisiard
Guest

Re: Leurs noms ; Petite philosophie des patronymes juifs ...

Bernardini Armand

http://www.balderexlibris.com/index.php … udeophores
http://www.histoireebook.com/index.php? … udeophores

« Sur le plan de l'épuration ethnique de la France,
il apparaît certain que la déjudaïsation du pays ne pourra être
scientifiquement réalisée que lorsqu'il existera un moyen d'établir
la généalogie de chaque famille française. »

Bernardini.jpg

Armand Bernardini, toujours préoccupé de filiations juives, publie dans Le Matin  le résultat de ses recherches concernant Franklin Roosevelt, le président américain. Après avoir rappelé que ce sont des Américains non suspects de racisme qui, les premiers, avaient écrit qu'un certain Claes Martinsen Rosenfeld dit Roosevelt, ancêtre du président, était venu s'établir, vers la fin du XVIIIe siècle, à la Nouvelle-Amsterdam, venant tout droit de quelque ghetto hollandais, et qu'Henry Coston, dans sa brochure récemment parue : L'Amérique, bastion d'Israël, avait publié à cet égard des documents édifiants, il déplore que le président se soit toujours refusé à fournir le moindre éclaircissement à propos de ses origines, sauf une fois où il s'est laissé aller à déclarer : « Dans un passé lointain, il est possible que mes ancêtres aient été juifs. »

C'est, une fois encore, sur l'onomastique judaïque qu'il va s'appuyer pour apporter la preuve « formelle et irrécusable » de la judaïté des Rosenfeld-Roosevelt : « Ce nom de Roosevelt n'est qu'une variante néerlandaise du nom yiddish de Rosenfeld (confusif avec un homonyme porté par des familles allemandes purement aryennes) et qui n'est que la phonétisation germanique des trilitères hébraïques R-S-N  F-L-T. Il est particulièrement savoureux de s'apercevoir que, pour des oreilles juives, Rosenfeld et Roosevelt signifient, tout simplement, " chef sauveur ". C'est-à-dire le messie temporel dont rêvera éternellement Israël. »

Certes on pourrait lui rétorquer que rien ne prouve que Claes Martinsen n'était point issu de ces Rosenfeld aryens qu'il vient d'évoquer, mais, écrit-il, « Les Juifs à cette époque ne se mariaient qu'entre eux. Or la femme de cet ancêtre était une Samuels. Un de ses fils épousa une Sarah Salomons. Un autre se maria avec une Syverts (nom hébraïque qui veut dire espoir). Enfin on voit qu'un Roosevelt épousa une personne du nom d'Hardenburg ou Hardenbruck. Or l'interchangeabilité de ces deux finales (transcriptions de l'hébreu " Baruk ", le béni) est spécifiquement judaïque. »

A ce moment Bernardini, abandonnant l'onomastique, fait allusion à un autre Roosevelt, 26e président des Etats-Unis, qui, en 1903, aurait fait savoir à un représentant d'une délégation juive que son pays avait beaucoup fait pour réparer les injustices à la race juive. A aucun moment il n'établit de filiation entre Théodore Roosevelt [1858-1919] et l'actuel président, alors qu'ils sont tous deux d'ascendance hollandaise, cousins, et que Franklin a épousé une nièce de Théodore.

Le propos de Bernardini est, en fait, politique : « Aujourd'hui Roosevelt II n'a pas hésité à précipiter les Etats-Unis dans la guerre pour tenter que soient rendus aux Juifs matés par la révolution européenne les fruits de leurs pillages et de leurs usurpations. Il prétend bel et bien être ce " chef sauveur " dont il porte le nom hébraïque. Mais les Américains feront bien de se méfier des prédestinations de la Kabbale. »
________________
Armand Bernardini, qui travaille alors à un « Précis d'onomastique judaïque », dont il a publié quelques extraits dans L'Ethnie Française d'avril et de septembre 1941, fait paraître dans Le Matin un article sur les patronymes des gaullistes de Londres.

De Gaulle, par exemple, avec ses deux « l », comme Gallia, la France, est considéré par d'aucuns comme le sauveur du pays, comme Clovis ou Charlemagne, mais son patronyme, absent de l'Armorial de France, est des plus suspects. On trouve bien au début du XVIIe siècle, en Bourgogne, une famille de petits robins du nom de De Gaule (avec un seul « l »), mais elle n'est même pas mentionnée dans les registres de la grande revision de 1696.  L'ouvrage de Paul Chapuy, consacré à l'origine des noms patronymiques français, ne fait état d'aucun nom même approchant. Les ouvrages de toponymie ne mentionnent aucune bourgade ou village dont un de Gaulle eût pu être seigneur ou manant.

L'auteur a donc de bonnes raisons de poser en principe que ce « nom prédestiné » est a priori suspect d'être un nom forgé. Or il se trouve qu'en hébreu, Degol signifie, comme verbe, se glorifier ou s'exalter, et comme substantif, l'étendard. Quand on sait que de nombreux noms hébreux transcrits phonétiquement donnent des formes confuses avec des patronymes français, on peut se demander si l'homme-drapeau de la « France libre » ne brandit pas ataviquement l'étendard de Judas Macchabée.

L'entourage du général félon est truffé de juifs, tels Henry Bernstein ou André Maurois, mais aussi de juifs masqués, comme Jules Romains dont le patronyme provençal, Farigoule, pourrait être aussi d'origine rabbinique et provenir des verbes hébreux qui signifient celui qui explique et qui révèle. Georges Bernanos, lui, promène un nom de type bien hébraïque, qui signifie le fils de la fleur. Et que dire de Joseph-Elie Bois, au double prénom si judaïque, et dont le nom, enrichi d'un simple tréma, serait une forme très directe du nom biblique Booz (si souvent écrit Boas) ? Quant à Geneviève Tabouis, née Lequesne, elle tient de son mari un nom de consonance éminemment sémitique qui veut dire boucher en hébreu et pourrait s'appliquer à l'abatteur rituel : « on s'enjuive comme on peut  ».

Bernardini, toutefois, ne pourrait se montrer affirmatif qu'en recourant à la méthode de l'enquête généalogique. Pour cela, « il faudra bien en venir un jour à la constitution de ces archives des familles françaises qui, seules, permettront de vérifier sûrement  et rapidement les ascendances d'un chacun. Un tel inventaire a été mené à bien en Allemagne où le Sippenamt rend d'inappréciables services. Il devra être entrepris dans tous les pays où l'on voudra résoudre véritablement la question juive. »



leurs_noms.jpg

#3 21-08-2010 11:31:58

MimilleLaBordille
Guest

Re: Leurs noms ; Petite philosophie des patronymes juifs ...

Les juifs qui dominent la France

Le National Radical - Numéro 16.pdf
http://www.histoireebook.com/index.php? … -Numero-16


Voir aussi :
http://www.balderexlibris.com/index.php … nt-partout
http://www.histoireebook.com/index.php? … nt-partout

Anasthasie-leretour.jpg

Anasthasie le retour
Elle est pas contente !

Pourvu qu'elle n'efface pas sa marque sur le front ...

___________

Le dernier numéro de la revue du Parti National Radical, censuré !

LesJuifs-leursNomsPNRJuin2010.jpg

#4 12-12-2010 00:56:56

MimilleLaBordille
Guest

Re: Leurs noms ; Petite philosophie des patronymes juifs ...

Une fois de plus le Ringard, toujours en avance sur le temps qui trépasse avait formulé la reformulation de la Loi sur la liberté d'expression :
http://www.un.org/french/aboutun/dudh.htm
Article 19 révision Nouvel Ordre Mondial) :
« Tout individu n'a plus le droit à la liberté d'opinion et d'expression,
   ce qui implique, pour lui, le droit d'être inquiété pour ses opinions et celui de la fermer,
   de recevoir et de subir, sans considération pour sa personne,
   les informations et les idées correctes par quelque moyen d'expression que ce soit. »

Celui qui sait la vérité et qui ne la dit pas ;
Est vraiment un pitoyable drôle.

       (Chanson des étudiants allemands - 1910)

Petit cadeau à nos lecteurs hassidim
(Hassidim pluriel de assidu
Enfin je crois, n'ayant été qu'à l'école de la fausse éducation nationale !!!)

youpinpliad.jpg

Maurice Martinet, président du Parti National Radical
vient d’être condamné 2 mois de prison ferme pour avoir usé de sa liberté d’expression

Le Bureau politique du PNR.
http://www.parti-national-radical.fr
Communiqué du bureau politique du Parti national radical.

Du jamais vu, en France, depuis la ‘‘libération’’ !

martinet_juifs.jpg

Maurice Martinet, président du Parti National Radical vient d’être condamné, en qualité de Directeur de la publication du National Radical, à deux mois de prison ferme par le Tribunal correctionnel de Grenoble.

Après avoir été assigné en référé le 12 juillet 2010 par l’Union des Etudiants Juifs de France devant la 17è Chambre correctionnelle de Paris aux fins de voir retirer de la vente le seizième numéro du National Radj’accuseical qui titrait : « les Juifs qui dominent la France », Maurice Martinet s’est vu à nouveau assigné par la LICRA à comparaitre devant le Tribunal correctionnel de Grenoble le 9 septembre 2010.

Ainsi, l’ordonnance de référé ordonnait le retrait immédiat du N° 16 de la publication Le National Radical et accordait magnanimement la somme de 500 € à Marc Knobel, intervenant volontaire rôdé aux pratiques du commerce de l’antiracisme, 1.500 € à l’UEJF, et 1 500 € à ‘‘J’accuse ! Action Internationale pour la Justice’’, autres pompes à fric communautaires drapées des vertus humanistes.

Quant au jugement de Grenoble, rendu le 29 novembre, présidé par Mme Broutechoux (c'est mieux que Brouteminou -dixit La Bordille), il condamne Maurice Martinet à deux mois de prison ferme, le déclare responsable du préjudice causé à la LICRA (que nous rebaptisons pour la circonstance Ligue Internationale des Cercles Racistes Antifrançais) et le condamne à lui verser les sommes de 5 000 € à titre de dommages et intérêts et 1 500 € sur le fondement des dispositions de l’article 475-1 du Code de procédure pénale (on le constate, ce commerce est très lucratif !) et ordonne la publication du jugement par extrait dans le Dauphiné ‘‘Libér钒, Le Monde, le coût de chacune des insertions ne devant pas excéder 1 500 €

Maurice Martinet écope donc de deux mois de prison ferme pour avoir divulgué une liste de noms de 308 juifs [...] de nos médias nationaux et des autres figures illustres qui monopolisent le showbiz, le monde politique et celui des affaires. Voilà le ‘‘crime’’ !

Précision est donnée que le procureur avait requis 100 jours-amendes de 50 € en excluant l’emprisonnement. Etait-ce alors une simple comédie pour faire bon effet devant une salle comble alors qu’il savait que le Tribunal irait, fait assez rare, bien au delà de ses réquisitions ?

Nous reviendrons sur la teneur du jugement qui sera par ailleurs reproduit et commenté dans la prochaine édition du National Radical.

Nous savons maintenant, qu’en France – pays qui se targue d’être celui des Droits de l’homme – il nous est interdit d’écrire [...] dès qu’il s’agit de la communauté juive. Les Français n’ont plus que le droit de gober, sans sourciller, toutes les ‘‘vérités’’ qu’on nous assène à longueur d’émissions télévisées sans pouvoir élever la moindre contestation.

En France, aujourd’hui, il est plus grave de dire que nos médias, que le monde du showbiz et qu’une grande partie du monde politique et des affaires sont [...] des Juifs, que de laisser mourir son jeune enfant dans sa voiture.

L’exemple de cette mère d’une fillette de 18 mois morte dans sa voiture où elle l’avait… oubliée, qui a été reconnue coupable d’homicide involontaire puis incroyablement dispensée de peine par le Tribunal de Créteil est significatif de la dérive inquiétante de nos institutions !

Aujourd’hui, ce ne sont plus les Juifs qui sont persécutés, mais nos propres nationaux. En somme, sous prétexte de prévenir un hypothétique retour au nazisme, ils se comportent maintenant eux-mêmes comme de véritables nazis.

Tragique retour de situation, après avoir été spoliés de leurs biens et enfermés dans des camps où ils mouraient de faim, ils veulent maintenant, par soif de vengeance, assouvir leur haine en faisant jeter en prison des militants nationalistes innocents et les ruiner par de lourdes amendes pour les voir mourir de faim dans des camps invisibles !

L’histoire va-t-elle devoir se répéter ?

Mais pour l’heure, il vient d’être interjeté appel de cette condamnation qui, si elle était confirmée ou même aggravée ne pourra, si notre détermination et notre volonté de vaincre restent entière, qu’avoir un effet positif sur l’évolution du Parti National Radical.

Quand on commence à emprisonner les leaders politiques et à bâillonner la Presse libre, c’est l’aveu que le pouvoir politique commence à trembler  !

Vive la Résistance, vive la France.

La réponse

Pliage-Folding2.jpg

Board footer


Minds - VK - GAB - RSS

Balder Ex-libris - Histoire Ebook - Free PDF - Aryana Libris - PDF Archive

Aldebaran Video - Viva Europa - Le Gentil - Un grain de Sable

WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius