You are not logged in.

WAWA CONSPI - The Savoisien

Exegi monumentum aere perennius

Announcement

#1 04-07-2010 00:32:01

AlasDeFuego
Guest

Gustav Meyrink - Pétrole, pétrole (1903)

Gustav Meyrink
Pétrole, pétrole

Pour vous assurer que je suis reconnu comme étant le premier
qui ait eu cette prophétie, je note que l’histoire qui suit a été écrite en 1903.

Gustav Meyrink

Vidéo Australienne enlevée à la demande de B.P.
Première partie

http://www.youtube.com/watch?v=NcvzkrPL9C4

Deuxième partie

http://www.youtube.com/watch?v=tC-tYZ7tbYM

gustav_meyrink.jpg

Gustav Meyrink (1868 – 1932)

En fait, Gustav Meyrink était un occultiste de très gros calibre. Ses connaissances en matière pétrolière sont déjà suspectes pour cette période. En outre, l’explosion est survenue un 20 avril, dix jours avant la nuit dite du Walpurgis, la « nuit des Elus », selon Gustav Meyrink. Voilà sans doute un fil conducteur sur lequel il faudrait se pencher. Comme sur ses relations avec Aleister Crowley, qui se faisait appeler « le grand Satan 666 ». C’est finalement en fréquentant de tels milieux que Gustav Meyrink écrit son roman, prétendant connaître l’apocalypse de demain…

Entre 1880 et 1890, beaucoup de personnalités et, parmi elles, quelques têtes des plus éminentes d’Angleterre se retrouvèrent pour former l’ "ORDRE HERMETIQUE DE L’AUBE DOREE" (The Hermetic Order of the Golden Dawn). Les membres du Golden Dawn étaient recrutés, en premier lieu, dans la Grande loge de la FRANC-MAÇONNERIE anglaise (loge mère) et dans l’ORDRE DES ROSE-CROIX. Ce Golden Dawn était, en quelque sorte, à la pointe de la franc-maçonnerie ésotérique anglaise de cette époque et constituait son noyau le plus intime et le plus secret.

Etaient, entre autres, membres :

FLORENCE FARR ; W. E. YEATS, prix Nobel de littérature ; BRAM STOKER (auteur de Dracula) ; GUSTAV MEYRINK (auteur des livres Der Golem et Das Grüne Gesicht) ; ALEISTER CROWLEY (le magicien le plus connu des cent dernières années qui passa, plus tard, à la magie noire, fondateur de l’Église Thelema et franc-maçon 33ème degré du Rite écossais) ; RUDOLF STEINER (fondateur de l’anthroposophie, franc-maçon du 33ème degré du Rite Ecossais, dirigeant de la Société théosophique en Allemagne, grand maître de l’ordre des Illuminés "ORDO TEMPLI ORIENTIS" (OTO) et grand maître de la branche"MYSTERIA MYSTICA AETERNA". Il quitta, cependant, plus tard le Golden Dawn pour divergences de vues.

_______________________
Dans une nouvelle parue ou écrite en 1903, Gustav Meyrink avait prédit le désastre du Golfe du Mexique. Rien de moins… On en parle grandement sur le web. La coïncidence est en effet troublante.
Il n’existe pas – à ma connaissance – de version française de sa nouvelle. Je l’ai donc traduite avec un non-plaisir évident… Je déteste traduire…
La version anglaise étant déjà  une traduction de la version allemande, les coquilles sont  nombreuses au départ, et l’écriture de Meyrink (du moins en anglais) est un peu … à l’image de l’homme. Et à l’image de la littérature d’alors.
Je qualifierais ce texte de Science-fiction plutôt que de prophétie. Il n’en reste pas moins que plus d’un siècle plus tard, cette histoire de savant fou aurait pu avoir pour « héros » Bristol Pétrovite… (sic).
Il vaut la peine de s’y attarder pour constater la grande évolution de l’Humanité en certains points. (sic).
Mais pour remettre les pendules à l’heure et à ceux qui ne peuvent lire en anglais, voilà l’occasion de vous faire une opinion sur le « prophète »… Et réfléchir à l’avenir d’une planète laissée aux mains de commerçants sans envergure et de  politiciens  dont les liens sont trop nombreux avec les marchants de « mort ».

45787633.jpg

______________________

Pétrole, pétrole

Pour vous assurer que je suis reconnu comme étant le premier
qui ait eu cette prophétie, je note que l’histoire qui suit a été écrite en 1903.

Gustav Meyrink

C’était un vendredi midi – que le Dr Kunibald Jessegrim versa lentement la strychnine dans le courant d’eau. Un poisson apparut à la surface – mort – avec le ventre en l’air.
« C’est comme ça que tu serais mort», se dit Jessegrim et il s’étira – content d’avoir rejeté les pensées de suicide avec le poison.
Trois fois dans sa vie, il avait déjà vu la mort dans les yeux de cette façon, et chaque fois il a été freiné par le sentiment qu’il allait encore être appelé à faire de grandes choses – une grande vengeance – qui l’enchaînait à la vie.
La première fois qu’il voulut mettre fin à sa vie, fut au moment où ils ont volé son invention, et dix ans plus tard, quand ils l’ont chassé de son emploi parce qu’il n’a pas cessé de poursuivre et d’identifier le voleur de son invention, – et maintenant, parce que, parce que…
Kunibald Jessegrim gémit quand la pensée de son grand chagrin se raviva.
Tout avait disparu – tout ce à quoi il tenait – tout ce qu’il avait gardé de précieux et cher. Et que les aveugles, les étroits d’esprit, haine sans fondement, d’une foule enflammée par des slogans, qui était contre tout ce qui le différenciait des autres.
Toutes les choses qu’il avait faites, inventé et proposées. Il avait à peine commencé, qu’il dut s’arrêter. Devant lui, une «muraille de Chine» : l’amour des gens et le mot : «mais »...
«Fléau de Dieu» ! Oui, c’est le nom du salut. Bon Dieu !, Tout-Puissant !! Permettez-moi d’être un destructeur – un Attila ! La colère enflamma le cœur de Jessegrim.
Timur Lenk, le Gengis Khan, traversant l’Asie et dévastant les terres agricoles de l’Europe, avec son règne Mongol - les dirigeants Vandal qui ne peuvent que trouver la paix sur les ruines des œuvres d’art romaines, ils étaient tous ses semblables -, forts, frères sauvages, nés dans un nid d’aigle.
Un amour immense pour ces créatures du Dieu Shiva se réveilla en lui.. Les fantômes de ces morts seront avec moi, et une entité différente investit son corps, en un éclair.
Si, à ce moment, il avait pu voir dans un miroir, les merveilles de la transformation, ça n’aurait pu demeurer un puzzle. Ainsi, les forces obscures de la chute investissent le sang de l’homme – profondément et rapidement.
Le Dr. Jessegrim possédait un grand savoir - il était chimiste, et était doté d'une grande vigueur.
En Amérique, ces gens-là ont du succès. Il n’est pas étonnant qu’il eût tôt énormément d’argent, voire une fortune.
Il s’était installé à Tampico au Mexique, et à par le mezcal, une nouvelle drogue, utilisée dans le commerce de stupéfiants et de marchandises médicales dont il connaissait la façon de la préparer chimiquement, il fit des millions. Il possédait de nombreux milles carrés de terres autour de Tampico, et l’énorme quantité de puits de pétrole portaient la promesse d’augmenter sans mesure sa fortune.
Mais ce n’était pas ce que son cœur désirait.

Le Nouvel an arriva au pays.
«Demain sera le premier janvier 1951, et les Créoles auront encore une raison pour se saouler et danser le Fandango pendant trois jours, se dit le Dr Jessegrim, admirant la mer silencieuse de son balcon.
Et en Europe, ce ne sera pas beaucoup mieux. À cette époque, déjà, les journaux qui paraissent en Autriche sont deux fois plus gros et quatre fois plus bêtes que la normale. » La nouvelle année dépeinte comme un nouveau-né, un calendrier de femmes avec des ailes et de cornes d’abondance, des curiosités statistiques: que le mardi à 11.35.16 heures, exactement 9 milliards de secondes se seront écoulées, depuis que l’inventeur de la comptabilité à double entrées ferma les yeux pour un repos éternel bien mérité, et ainsi de suite… »
Le Dr. Jessegrim s’assit un long moment, regardant la mer immobile qui brillait d’une singulière manière dans le ciel étoilé.
Jusqu’à ce que l’horloge sonna minuit. Minuit !
Il sortit sa montre et en remonta le mécanisme lentement, jusqu’à ce que du bout des doigts il ressentit la résistance du remontoir. Doucement, il le pressa. Puis de plus fortement. Il y eut un faible crépitement, et le ressort se brisa. La montre s’arrêta.
Le Dr. Jessegrim émit un rire sarcastique. : « Comme cela, je veux également à briser vos ressorts, vous, les précieux ! »
Une terrible explosion secoua la ville. Le bruit vint de loin, du sud, les capitaines en supputèrent l’origine du phénomène situé dans le voisinage de la grande péninsule – entre Tampico et Veracruz. Personne n’avait vu de feu – les tours d’éclairage ne donnèrent également aucun signal. Tonnerre ? En ce moment ? Maintenant ? Avec un ciel clair ! Impossible !
Ce doit être un tremblement de terre.
Tout le monde se signa, – seuls les barmen jurèrent, pendant que tous les invités quittèrent les bars et allèrent dans les collines de la ville où ils s’échangeaient des histoires effrayantes.
Le Dr. Jessegrim ne prit garde de ce fait. Il alla dans son bureau et bredouilla quelque chose comme: « Adieu, Tyrol ! Mon pays…
Il était de bonne humeur et a pris une carte dans le tiroir, créa un cercle avec un compas sur celle-ci, en le comparant avec son carnet de notes, et fut satisfait que tout fut parfait : la région pétrolière étirée jusqu’à Omaha, peut-être même plus au nord, il n’y avait plus de doute sur le sujet. Et il savait que les champs de pétrole formaient des lacs souterrains aussi grands que la baie d’Hudson.
Il le savait, car il l’avait calculé. Depuis douze ans qu’il travaillait sur le sujet.
L’ensemble du Mexique, à son avis, était campé sur des grottes à l’intérieur de la terre, lesquelles, pour la plupart, du moins elles remplies de pétrole, étaient reliés les uns aux autres.
Supprimer les murs qui subsistant entre les grottes un après l’autre était devenu l’œuvre de sa vie. Pendant des années il avait employé de grandes troupes de travailleurs pour ce faire – et à quels coûts !
Les millions qu’il avait gagnés avec le commerce de mezcal, avaient été consacrés à ce projet.
S’il avait trouvé un puits de pétrole, ça aurait été terminé. Le gouvernement aurait, bien sûr, mis en fourrière les explosifs. Il ne fut jamais coopératif, de toute manière.
Ce soir, les derniers murs entre les grottes s’effondreront dans la mer, à la péninsule, et les plus au nord, à San Luis Potosi.
Les dispositifs de commande automatique s’occuperont des explosions.
Le Dr. Kunibald Jessegrim mit les derniers billets restants de mille dollars dans sa poche, et se rendit à la gare. – À quatre heures du matin, un train express irait à New York. Qu’est-ce qui le retiendrait au Mexique ?
Voilà, c’était déjà dans tous les journaux – le télégramme d’origine à partir des villes côtières du golfe du Mexique dans les abréviations de l’International Cable-Code: « Ephraïm Kalbsniere Beerenschleim », qui signifie grosso modo: « mer entièrement recouverte de pétrole, cause inconnue, tout pue, sur la longueur et la largeur. Le gouverneur de d’État. »
Les Yankees se montrèrent très intéressés, parce que l’événement devrait, sans aucun doute, avoir un gros impact sur le marché boursier et les prix du pétrole, – les transferts des richesses occupant la moitié de la vie… Les banquiers de Wall Street, interrogés par le gouvernement à savoir si l’événement entraînerait une hausse ou une baisse des prix des actions, haussaient les épaules et a refusaient de commenter avant que la cause de l’événement ne soit connue. Alors, parfait, si on ferait le contraire de la population qui a investi dans le marché boursier - ce dont la logique commande, on pourrait faire beaucoup d’argent.
Le message n’avait aucun grand impact sur les gens en Europe – tout d’abord, ils étaient protégés par des droits de douane et deuxièmement, de nouvelles lois étaient en élaboration, qui en présentant une limite volontaire prétendue de trois ans sur le nombre de conscrits, combinés avec l’abolition des noms de famille d’individus masculins, alimenterait le patriotisme et devrait faire le devoir militaire, une tâche plus convenable.
Pendant ce temps, le pétrole coulait, exactement comme le Dr Jessegrim l’avait calculé, sans problème, des grottes souterraines au Mexique, dans la mer formant une couche brillante, devenant plus grande et plus dense, entraîné par le Gulf Stream, couvrit tôt le golfe en entier.
Les rives devinrent arides, et la population se retira vers l’intérieur du pays, vers les villes florissantes !
Aussi, la vue du lac était extrêmement plus belle, un espace sans bornes, brillant et scintillant de toutes les couleurs : rouge, vert et violet, aussi profond et noir que la fantasmagorie des étoiles.
L’huile paraissant plus épaisse que le pétrole, elle n’afficha, par son contact avec l’eau de mer salée, aucun autre changement que celui d’une perte progressive d’odeur.
Les savants prétendirent qu’une étude précise des causes de ce phénomène serait d’une grande valeur scientifique, et que la réputation du Dr Jessegrim dans le pays – du moins en tant que professionnel et un expert des réserves de pétrole du Mexique – était nécessaire, ils n’oublièrent pas de lui demander son avis.
Ce fut court et affable, même si il ne couvrit pas le sujet de la manière dont ils s’attendaient : « Si le pétrole continue de s’écouler au même rythme que précédemment, d’après mes calculs, d’ici 27 à 29 semaines, tous les océans sur Terre en seront couvert et, conséquemment, cessera toutes précipitations dans le futur. L’eau ne pourra plus s’évaporer. Dans le meilleur des scénarios, s’il pleut, il ne pleuvra que du pétrole.
Cette prophétie frivole a déclencha une tempête de désapprobation, mais elle acquit de plus en plus de crédibilité le jour même. Le flux, d’abord quasi invisible ne sembla pas ralentir, au contraire, il augmenta d’une manière assez extraordinaire : la panique s’empara de l’humanité.
Chaque heure, des nouvelles rapportées des observatoires de l’Amérique et de l’Europe pouvaient être lues, oui, même l’observatoire de Prague, qui jusque-là avait seulement photographié la lune, commença progressivement à se tourner vers l’étrange et nouveau phénomène.
Dans l’Ancien Monde, personne ne parlait du nouvel Army Bill, et le père du projet de loi, employé dans une armée européenne, le major Von Dressel Knight Glubinger ab Zinkski auf Trottelgrün, fut complètement oublié.
Comme toujours, en période de confusion, lorsque des signes de menace de catastrophe apparaissent dans le ciel, la voix des esprits sans repos se révélèrent jamais satisfaits de ce qui existe, osant toucher les vénérables institutions: « Éloignez l’armée, qui mange, mange, mange notre argent ! Il est préférable de construire des machines, d’inventer des moyens pour sauver l’humanité du pétrole » Mais nous ne pouvons pas faire cela, avertirent les militaires. On ne peut pas priver d’un seul coup des millions de gens de leur moyen de subsistance.
« Pourquoi sans gagne-pain ? Les troupes doivent seulement être renvoyées – après tout, chacun d’entre eux a appris quelque chose, même si ce n’est que des travaux inférieurs, » fut la réponse.
« Eh bien, va pour les troupes ! – Mais que faisons-nous avec les nombreux officiers ? »

C’est un argument de poids.
Pendant longtemps, les opinions furent échangées, sans qu’aucune partie ne pût prendre le dessus, jusqu’à ce qu’un message codé parvint de New York : « Stachelschwein pfundweise Bauchfellentzündung Amerika», pouvant être traduit par : «Les puits de pétrole ne cessent gonfler, situation extrêmement dangereuse. Télégraphier immédiatement si l’odeur, là-bas, est insupportable. Salutations! Amérique. »

C’était le comble !
Un orateur populaire – un fanatique sauvage – se leva, – puissant, fascinant – et conduisit par la puissance de son discours, le peuple vers des pensées et des actes aliénés.
« Libérer les soldats – arrêtez ce scénario. Que les officiers se rendre utiles pour une fois ! Donnons-leur de nouveaux uniformes, ça les rendra heureux – pour ce que j’en ai à cirer, des grenouilles vertes avec des taches rouges. Et au bord de la mer avec eux, là, ils doivent ramasser le pétrole avec du papier buvard, pendant que l’humanité contemple la façon de contrôler cette terrible calamité. »

La foule applaudit.
Les idées que ces mesures pourraient n’avoir aucun effet, que le problème pourrait être mieux résolu par des produits chimiques, ne trouvèrent pas des partisans.
« Nous savons, nous savons tout », – dirent-ils. Mais alors que faire avec les nombreux officiers inutiles, – hein ?
______
P.S. : C’est un peu long, ou très long, mais on annonce de la pluie. Nous sommes tellement habitués à l’écoute du temps bien tranché en quart de minutes…

ROSACRUZ_GNOSIS.jpg

Last edited by AlasDeFuego (04-07-2010 00:37:49)

#2 05-07-2010 14:36:28

Riton le Besogneux
Guest

Re: Gustav Meyrink - Pétrole, pétrole (1903)

mort.jpg

François le Débonnaire, ouvrier rudimentaire, est un homme d’habitude. Tous les soirs en sortant de son travail, il passe voir son ami Riton la Binouze.

Et tous les soirs avant d’arriver chez son ami, il achète tous les journaux du soir.
Et tous les soirs, à peine arrivé chez Riton l'Assoiffé, François le Discipliné parcourt la première page de tous les journaux, puis il les jette.

Un soir, poussé par la curiosité, Riton l'Abreuvé lui demande :
– Mais enfin que fais tu avec tous ces journaux ?
– Je cherche un faire part de deuil.
– Mais ! tu ne regardes que la première page, les faire-part sont à l’intérieur…
– Celui que j’attends, il sera en première page.

nicolas-sarkozy-est-mort.jpg


Voir aussi le lien sur ce blog :
http://www.the-savoisien.com/wawa-consp … php?id=588

#3 08-07-2010 20:12:25

Riton le Besogneux
Guest

Re: Gustav Meyrink - Pétrole, pétrole (1903)

Le pétrole c'est bon pour vaincre la constipation

Rockfeller ; sa vie, son œuvre par Alain Decaux
http://www.histoireebook.com/index.php? … ockefeller

Une solution naturelle existe

Diarrhee-the_savoisien.jpg

Vaincre la constipation par l'apprentissage
http://www.dailymotion.com/video/x2v5cy … ipi_events

Nujol_-_the_savoisien.jpg

_____________
Bref historique
par Frédéric MORIN

CODEX ALIMENTARIUS

Des lois au niveau européen qui permettent l’ élimination à terme des médecines naturelles et des compléments alimentaires.
L’histoire inconnue de la naissance du Trust Mondial qui prépare ce projet ; le lobby Pharmaco-Chimie

Aux environs de 1860, “Old Bill” Rockefeller, marchand forain de spécialités pharmaceutiques, vendait des flacons de pétrole brut aux paysans naïfs, leur faisant croire que c’était un traitement contre le cancer. Il appelait son pétrole en flacon ”Nujol” (New Oil, nouvelle huile). L’affaire était prospère. Il achetait une fiole de pétrole brut de 30 grammes à la Standard Oil pour 21 cents et la revendait 2,00 dollars. Très peu cultivé, peu scrupuleux, sans connaissance ou formation médicale, avec quelques notions de comptabilité et une avidité féroce, il sut s’imposer. Le Nujol fut baptisé “cure contre la constipation”.
Cependant des médecins découvrirent que le Nujol était nocif et provoquait des maladies graves, éliminant les vitamines liposolubles du corps. La Standard Oil lutta contre la chute des ventes en ajoutant du carotène au pétrole brut pour parer à toute carence. Le sénateur Royal S. Coperland de New York était payé 75 000 dollars par an pour promouvoir le Nujol.

L’Empire Rockefeller s’est construit grâce à cette formidable supercherie qui consiste à faire ingérer un dérivé de pétrole brut enrichi de carotène aux populations. C’est ainsi que les fondements de l’industrie pharmaco-chimique furent posés. Nous sommes bien loin des médecines chinoise, tibétaine, védique ou perse. Le succès commercial du Nujol permit de diversifier la production pharmaco-chimique et d’atteindre : des sommets en bénéfices.

En 1948, le chiffre d’affaire annuel de la Rockefeller s’élevait à 10 milliards de dollars. Le médicament Nujol existe toujours sous forme d’huile de paraffine pure, classé comme laxatif doux. Il est recommandé pour la constipation chronique rebelle aux thérapeutiques hygiéno-diététiques habituelles. Il est fabriqué par le laboratoire Fumouse.

ROCKEFELLER et I. G. FARBEN

Le Trust de la pharmaco-chimie tel que nous le connaissons fut conçu par une association de la Rockefeller avec l’IG Farben de l’Allemagne nazie. La Standard Oil détenue alors par John D. Rockefeller prit alors une participation de 15 % dans ce nouveau trust germano-américain en 1939. L’industrie IG Farben en Allemagne ne fut pas bombardée par les Alliés pour préserver les intérêts de la Rockefeller !

Dès 1932, l’industrie pharmaco-chimique IG Farben finança Adolf Hitler à hauteur de 400 000 Deutsch Mark. Sans ce soutien, selon le Tribunal de Nuremberg “la deuxième guerre mondiale n’aurait pas pu avoir lieu...”

En 1941, IG Farben établit la plus grande industrie chimique du monde à Auschwitz, tirant profit de la main-d’œuvre du camp de concentration fabricant le gaz Zyklon B. Au procès de Nuremberg, 24 responsables de la IG Farben ont été déclarés coupables de génocide, d’esclavage, de pillages et d’autres crimes.

Le Tribunal de Nuremberg avait alors scindé la IG Farben en BASF, BAYER et HOECHST.

Tous ces anciens responsables furent cependant libérés après leur condamnation en 1952 avec l’aide de Nelson Rockefeller leur ancien partenaire commercial. Il était alors ministre des Affaires étrangères des USA. Une fois libérés, les dirigeants d’IG Farben infiltrèrent les plus hautes fonctions de l’économie allemande.

Jusque dans les années septante, les PDG des sociétés BASF, BAYER et HOECHST étaient des anciens membres du parti nazi. Ils financèrent, à partir de 1959, le jeune Helmut KOHL. Avec le support politique de ce dernier les trois filiales issues de l’IG Farben sont actuellement vingt fois plus grandes que la maison mère initiale de 1941.

L’organisation NAZIE de mondialisation associée à Rockefeller est une réussite totale.

Depuis longtemps la planète fut quadrillée, organisée et gérée pour assurer une expansion industrielle mondiale de la pharmaco-chimie.

IG Farben et le Codex Alimentarius
Suite au démentèlement du Cartel d’IG Farben, les businessmen se réorganisent sous un nouveau nom : Association de l’Industrie Chimique. En 1955, l’industrie chimique pharmaceutique mondiale s’est regroupée sous les auspices de la Chambre de commerce Internationale des Nations Unies et du Gouvernement allemand.

Leurs efforts communs furent camouflés sous le nom de CODEX ALIMENTARIUS. Un grand nombre de partis politiques européens dits de droite et de gauche furent financés par cette industrie pour assurer des législations favorables à l’industrie pharmaceutique.

Les objectifs du Codex Alimentarius
Le CODEX ALIMENTARIUS entend mettre hors la loi toute information alternative de santé en rapport avec les vitamines, les thérapies naturelles, les compléments alimentaires et tout ce qui constitue de près ou de loin un concurrent potentiel. L’état d’esprit qui préside à la mondialisation pharmaco-chimique explique en grande partie la destruction systématique de tous les novateurs scientifiques indépendants depuis 50 ans. Cette industrie emploie tous les moyens pour garder ses parts de marché en matière de cancer, sida, maladies cardio-vasculaires, etc.

Nous sommes pourtant en mesure depuis des décennies de soigner et de guérir dans bien des cas toutes ces maladies, dites de grand public.

La mise hors la loi de toute information sur les médecines alternatives bloquera l’éradication de certaines maladies assurant toujours plus de profits à cette industrie mondiale qui ne traite que les symptômes sans s’attaquer aux causes.

CODEX “Alimentarius” La MISE EN ACCUSATION
Une légion de lobbystes pharmaceutiques est employée pour influencer les législateurs, pour contrôler les organismes de réglementation, pour manipuler la recherche médicale et l’éducation (dons du Trust de la pharmacie : en 1961, Harvard 8 millions de dollars, Yale 8 millions, John Hopkins 10 millions, Stanford 1 million, Université Colombia de New York 1,7 million, etc.), tout cela en dollars.

L’information des médecins est intégralement financée par ces trusts qui cachent soigneusement un grand nombre d’effets secondaires dangereux, voire mortels en les reniant publiquement.

Après avoir établi la genèse de ces crimes en col blanc et prouvé la responsabilité des industries pharmaceutiques concernant la mise en place d’une politique mondiale de génocide disséminé, le Dr Mathias Rath a remis un acte d’accusation pour crime contre l’humanité à la Cour internationale de Justice de La Haye le 14 juin 2003.

Le 13 mars 2002, nos euros-députés adoptèrent des lois en faveur de l’industrie pharmaceutique, fixées par des dispositions du CODEX ALIMENTARIUS visant à élaborer une réglementation coercitive pour toutes les thérapies naturelles et suppléments alimentaires. Une manière détournée de détruire des concurrents pour prendre des parts de marché car, dans ce système, la santé se vend et s’achète.

Une fronde de plusieurs millions de pétitionnaires inonda les messageries des euro-députés à tel point que les communications internes en furent bloquées. Ce vote fut un véritable déni de démocratie augurant de futures difficultés pour la construction de l’Europe.

Application des directives du Codex Alimentarius
A partir de juillet 2005 les directives du Codex Alimentarius nommées Directives Européennes sur les suppléments alimentaires devaient être misent en place sous peine de sanctions financières. Heureusement, il y a eu de la résistance...

En quoi consistent-elles, ces directives ?
1) Il s’agit de supprimer tout supplément alimentaire naturel. Tous seront remplacés par 28 produits de synthèse pharmaceutique à bas dosage (car toxiques) et seront seuls disponibles en pharmacie sous prescription médicale.

2) Les médecines naturelles telles qu’acupuncture, médecine énergétique, ayurvédique, tibétaine etc., se verront progressivement interdites.

3) L’agriculture et l’alimentation animale se verront réglementées selon les normes du complexe pharmaco-chimique, interdisant du même coup l’agriculture bio-dynamique.

4) L’alimentation humaine certifiée légale devra être irradiée (au cobalt).

Le Codex Alimentarius contrôlera l’accès aux acides aminés essentiels, les huiles de poisson, les vitamines et les minéraux. L’élargissement des contrôles opérera progressivement, mettant à mal toutes les médecines alternatives ancestrales ou naturelles.

L’heure de la solidarité est venue !!!
Le non massif à la Constitution européenne est aussi un non au Codex Alimentarius, organe de propagande du complexe pharmaco-chimique qui vise le monopole mondial le plus despotique que nous n’ayons jamais connu. Ne pas prendre en compte l’opinion de centaines de millions de citoyens est une très grave inconséquence de la part de nos hommes politiques. Des centaines de millions de citoyens à travers le monde n’entendent pas laisser des médecines naturelles plus que millénaires être interdites pour les parts de marché de la pseudo-science pharmaceutico-chimique...

DANGERS de la PHARMACO-CHIMIE

Tous les ans 800 000 personnes meurent en Amérique du Nord sur prescriptions médicales allopathiques. La pharmaco-chimie tue beaucoup plus qu’elle ne soigne.

Un rapport de l’ONU affirme d’ailleurs que sur 205 000 médicaments de ces industries seuls 26 sont indispensables. Parmi ces 26, seulement 9 devraient bénéficier d’une priorité absolue. Si l’on a recours aux médecines chinoise, perse et indienne, ces 9 complexes chimiques ne sont presque d’aucune utilité. Autant dire que sans pharmaco-chimie le monde se porterait beaucoup mieux.

Résistance internationale au Codex Alimentarius
L’Afrique du Sud a affirmé qu’elle ne se conformerait pas aux directives du Codex Alimentarius. Le ministre de la santé Manto Tshabalala-Msimang a déclaré que son pays est en désaccord avec cette dichotomie entre médecine naturelle et médecine allopathique. Selon ses conclusions, ces dispositions visent à faire de l’argent à partir de remèdes brevetés et ainsi à discréditer l’usage des produits naturels.

L’Inde ne se conformera pas aux directives du Codex Alimentarius qui a fait la promotion de formules pour bébés contenant des ingrédients chimiques causant une inflammation destructrice du cerveau chez les bébés sensibles. Le délégué indien chargé de plaider l’affaire auprès du Codex a été ignoré et lorsqu’il insista pour obtenir un débat, il fut expulsé de la salle.

L’association des médecins et chirurgiens américains a exprimé son opposition au Codex afin d’avoir un recours possible à des remèdes naturels.

Au Royaume-Uni, les médecins exerçant des médecines naturelles, appuyés par des membres de la Chambre des Lords se sont fermement opposés à la politique pro-Codex de Tony Blair. Ce dernier est taxé d’hypocrite puisqu’il a été relevé publiquement qu’il utilise pour sa famille des remèdes naturels, des compléments alimentaires et l’homéopathie. Tony Blair est président de l’Union européenne depuis le 1er juillet 2005, premier jour d’application des directives du Codex Alimentarius.

Deux idéologies opposées
Nous assistons à un bras de fer entre deux conceptions du monde. D’une part la liberté du choix thérapeutique généralisé sur le plan mondial et l’idéologie Rockefeller dont l’unique objectif est de vendre sans scrupules, d’asseoir une hégémonie et un pouvoir mondial. Breveter le vivant, tout refaire en molécules synthétiques, nier toute médecine autre que celle de la pharmaco-chimie. Cette politique de tous les trusts affiliés au Codex n’a rien de démocratique et vise à modeler les masses à leur gré en fonction de leurs besoins (éducation, fausses normes scientifiques, propagande tordue, destruction des médecines ancestrales et naturelles). Le Codex Alimentarius croit pouvoir nier l’opinion des peuples et pouvoir modeler les masses à son gré. Le Codex pense pour vous, agit pour vous et vous protège de vous-même selon des normes qui causeront votre perte.

Cependant, les vrais biologistes existent, comme les authentiques médecins, les vrais thérapeutes ou chercheurs souvent violentés par l’arrogance du Cartel pharmaco-chimique. Ils ont établi le concept de bio-individualité fondée sur la liberté du choix thérapeutique des patients.

La maladie a une connotation spécifique dans la vie d’un individu. Ghandi, lui, disait à propos des Occidentaux : “l’homme blanc ne vit pas, il fonctionne !”

Aujourd’hui le choix nous est donné de vivre au lieu de fonctionner.

#4 22-09-2010 12:05:32

MimilleLaBordille
Guest

Re: Gustav Meyrink - Pétrole, pétrole (1903)

Le troisième plus important gisement de pétrole au monde découvert au large du Brésil
Lesechos.fr - Le 15 avril 2008

Cliquer volontairement sur les liens en bleu, cela apportera à votre réflexion de nombreuses nouvelles interrogations ...

bpgas_dees.jpg

     L'annonce de la découverte d'un gisement géant par le brésilien Pétrobras et ses partenaires espagnol Repsol et britannique BG Group a fait flamber leurs titres en Bourse. "Carioca" pourrait contenir 33 milliards de barils d'équivalent pétrole.   

     L'équilibre du monde du pétrole pourrait bien se trouver bouleversé par la découverte annoncée lundi soir : la compagnie pétrolière publique brésilienne Petrobras a trouvé avec l'espagnol Repsol et le britannique BG Group un gisement géant au large du Brésil. Baptisé "Carioca", il pourrait contenir, selon l'Agence nationale du pétrole, environ 33 milliards de barils d'équivalent pétrole, soit suffisamment pour alimenter chacune des raffineries des Etats-Unis pendant 6 ans.

     Cette découverte est la plus importante du genre dans le monde depuis 30 ans. Seuls les gisements de Ghawar en Arabie Saoudite, avec 83 milliards de barils d'équivalent pétrole, et de Burgan au Koweit, avec 72 milliards de barils d'équivalent pétrole, dépassent Carioca. Actuellement à la tête de réserves d'environ 12 milliards de barils d'équivalent pétrole, le Brésil est numéro deux du pétrole derrière le Venezuela en Amérique du Sud. Avec Carioca, ses réserves dépasseraient celles de la Lybie.

     Petrobras a refusé de confirmer les estimations et indiqué que les études sur le gisement se poursuivaient. Cela n'a pas empêché les titres des trois groupes impliqués dans cette découverte de flamber en Bourse. Petrobras a gagné près de 6% lundi. , qui contrôle 30% du projet Carioca, a progressé de plus de 8,4% mardi matin à Londres, tandis que Repsol, qui détient 25% du gisement, a effacé ses pertes boursières annuelles, en grimpant de 14% dans la matinée à Madrid.

Last edited by MimilleLaBordille (22-09-2010 12:09:06)

#5 27-09-2010 01:12:13

Riton le Besogneux
Guest

Re: Gustav Meyrink - Pétrole, pétrole (1903)

http://www.the-savoisien.com/wawa-consp … php?id=916

quest-ce-que-le-projet-censure-les-nouvelles-les_1.jpg

A lire aussi les nouvelles censurées ...

Pourquoi ?

Board footer


Minds - VK - GAB - RSS

Balder Ex-libris - Histoire Ebook - Free PDF - Aryana Libris - PDF Archive

Aldebaran Video - Viva Europa - Le Gentil - Un grain de Sable

WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius