You are not logged in.

WAWA CONSPI - The Savoisien

Exegi monumentum aere perennius

Announcement

#1 06-03-2010 00:50:49

Fifou88
Guest

Jeanne d'Arc

______________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________

JEANNE D'ARC

______________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________

Le procès de Jeanne d'Arc
(Audio plus vidéos)

Jeanne_d_Arc.jpg

Origine du film  : France
Genre : Documentaire
Langue : Français

Extraits du procès de condamnation de Jeanne d'Arc choisis par Jacques Tounier et Bertant Jérôme.

Arms_of_the_Kingdom_of_France.png

#2 05-01-2012 21:49:49

Sycophante
Guest

Re: Jeanne d'Arc

Guillemin Henri
L’énigme Jeanne d'Arc

A voir aussi : Barthélémy Charles - Erreurs et mensonges historiques - 12 volumes

entrevue_a_chinon.jpg

Entre mythe patriotique et vérité historique : au printemps 1970, Henri Guillemin s'attelle à la biographie de Jeanne d'Arc. L'historien déconstruit l'image de la Pucelle d'Orléans et rend la complexité du règne de Charles VII. L'énigme Jeanne d'Arc, une série de treize conférences réunies sur le site des archives de la TSR.

.Jeanne_d_Arc_-_Pantheon_I_m.jpg
LE TEMPS DE JEANNE
1970.04.26 - Histoire - L_enigme Jeanne d_Arc - Le temps de Jeanne (1).flv (81.48 MB)

26.04.1970 - Journaliste : Henri Guillemin Réalisateur: Jean-Charles Pellaud - 27'08
Dans cette première conférence de série intitulée «L'Énigme Jeanne d'Arc», Henri Guillemin s'efforce de dresser un tableau de la situation politique dans l'Europe occidentale du XIVe et XVe siècle.
C'est la période de la Guerre de Cent ans qui ravage le territoire de la France et qui met aux prises Français, Anglais et Bourguignons. Henri Guillemin rappelle également la puissance du clergé, ainsi que ses luttes intestines qui amèneront trois papes à siéger au même moment.

SIGNALEMENT
1970.05.10 - Histoire - L_enigme Jeanne d_Arc - Signalement (2).flv (94.38 MB)

10.05.1970 - Journaliste : Henri Guillemin Réalisateur : Jean-Charles Pellaud - 31'05
Qui était la jeune fille que l'on a appelé Jeanne d'Arc ? Dans ce second volet, Henri Guillemin fait le point sur l'historiographie consacrée à Jeanne et soupèse les différentes théories relatives à ses origines, sa jeunesse et les fameuses voix qu'elle prétendait entendre.

CHEZ LE ROI
1970.05.24 - Histoire - L_enigme Jeanne d_Arc - Chez le roi (3).flv (85.92 MB)

24.05.1970 - Journaliste : Henri Guillemin Réalisateur : Jean-Charles Pellaud - 29'24
Henri Guillemin poursuit son récit en décrivant le développement de la réputation de Jeanne auprès du petit peuple ainsi que son comportement avec les hommes.
Suite à son entrevue avec Charles VII, Jeanne d'Arc devient un instrument de la politique du roi et Guillemin dévoile les prémisses de sa manipulation par les conseillers de la cour.


.Jeanne_d_Arc_-_Pantheon_II_m.jpg


LE SIÈGE D'ORLÉANS
1970.06.07 - Histoire - L_enigme Jeanne d_Arc - Le siege d_Orleans (4).flv (93.57 MB)

07.06.1970 - Journaliste : Henri Guillemin Réalisateur : Jean-Charles Pellaud - 30'14
Les conseillers du roi refusent toujours de voir en Jeanne la cheffe de guerre. Ainsi, est-elle envoyée au secours d'Orléans assiégé dans un convoi de ravitaillement et non à la tête de soldats comme le prétend la légende dorée.
Toutefois, elle parvient à lever le siège de la ville en faisant preuve d'un enthousiasme communicatif. Avec ce quatrième épisode, Henri Guillemin poursuit son enquête historique surprenante sur Jeanne d'Arc.


TEMPS PERDU
1970.06.21 - Histoire - L_enigme Jeanne d_Arc - Temps perdu (5).flv (150.5 MB)

21.06.1970 - Réalisateur : Henri Guillemin et Jean-Charles Pellaud - 29'53
Après l'épisode de la victoire de Jeanne lors du siège d'Orléans, Henri Guillemin s'attache à la description de la vie privée et des goûts personnels de cette jeune fille, comme son attrait pour les objets luxueux.
Sur le plan militaire, Jeanne d'Arc participe aux offensives sur la Loire alors qu'une ombre commence à planer sur son destin : l'Université de Paris a dénoncé Jeanne à Rome comme hérétique.





.Jeanne_d_Arc_-_Pantheon_III_m.jpg
LE SACRE À REIMS
1970.07.05 - Histoire - L_enigme Jeanne d_Arc - Le sacre a Reims (6).flv (92.27 MB)

05.07.1970 - Journaliste : Henri Guillemin Réalisateur : Jean-Charles Pellaud - 29'56
Alors que l'imbroglio diplomatique et militaire se complique entre Bourguignons, Anglais et Français, Charles VII est sacré roi de France à Reims le 17 juillet 1429.
Vœu le plus cher de Jeanne, ce sacre n'a pas du tout la même signification pour la jeune fille que pour Charles et son entourage, comme l'explique Henri Guillemin dans ce sixième épisode de la série qu'il consacre à la Pucelle d'Orléans.

REPRENDRE PARIS
1970.07.12 - Histoire - L_enigme Jeanne d_Arc - Reprendre Paris (7).flv (90.57 MB)

12.07.1970 - Journaliste : Henri Guillemin Réalisateur : Jean-Charles Pellaud - 30'46
Alors que les tensions entre Jeanne et la cour de Charles VII augmentent, les Anglais se renforcent sans pour autant tenter un combat décisif.
Jeanne souhaite reprendre Paris, mais essuie un échec cinglant. Pour Henri Guillemin, elle a été victime d'un complot.

JEANNE ISOLÉE
1970.07.19 - Histoire - L_enigme Jeanne d_Arc - Jeanne isolee (8).flv (88.43 MB)

19.07.1970 - Journaliste : Henri Guillemin Réalisateur : Jean-Charles Pellaud - 28'52
Après son échec devant Paris, restée très anglophile, Jeanne est contrainte de battre en retraite au-delà de la Loire, avant de revenir sur Compiègne, assiégée par les Bourguignons, en mars 1430.
Henri Guillemin poursuit son exploration de l'histoire de Jeanne d'Arc a ce huitième épisode.

.Jeanne_d_Arc_-_Pantheon_IV_m.jpg
LA CAPTURE
1970.07.26 - Histoire - L_enigme Jeanne d_Arc - La capture (9).flv (83.91 MB)

26.07.1970 - Journaliste : Henri Guillemin Réalisateur : Jean-Charles Pellaud - 27'41
A Compiègne, la bataille face aux Bourguignons tourne au désastre et Jeanne est capturée le 23 mai 1430. Le roi Charles VII refuse de payer la rançon exigée et Jeanne est livrée aux Anglais en novembre, non sans avoir essayé de s'évader.

AUX FAUVES
1970.08.02 - Histoire - L_enigme Jeanne d_Arc - Aux fauves (10).flv (98.66 MB)

02.08.1970 - Journaliste : Henri Guillemin Réalisateur : Jean-Charles Pellaud - 32'48
Dans ce dixième épisode de L'énigme Jeanne d'Arc, Henri Guillemin rappelle que, contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les Anglais mais bien l'Eglise qui jugea et condamna Jeanne à Rouen.
Pour l'historien français, ce procès, loin d'être basé sur des motifs religieux, est en réalité une affaire politique en lien avec le sacre de Charles VII.
Il revient ensuite sur les sources historiques dont nous disposons sur le procès.

L'ÉPOUVANTE
1970.08.09 - Histoire - L_enigme Jeanne d_Arc - L_epouvante (11).flv (80.74 MB)

09.08.1970 - Journaliste : Henri Guillemin Réalisateur : Jean-Charles Pellaud - 26'56
Déférée au tribunal de l'Inquisition présidé par l'évêque de Beauvais, tout dévoué à la cause anglaise, Jeanne passe en procès pour hérésie. Au cours de son interrogatoire, elle fait bravement face à ses juges et fournit des réponses d'une haute inspiration aux questions qui cherchent à la confondre.
D'abord condamnée à une peine d'emprisonnement, elle est ensuite déclarée «relapse» après avoir de nouveau invoqué ses «voix», et, cette fois, condamnée à être brûlée vive à l'unanimité de ses quarante et un juges.
Son exécution a lieu sur la place du Vieux-Marché de Rouen, le 30 mai 1431.

.jeanned_arc_m.jpg


JEANNE RÉHABILITÉE
1970.08.16 - Histoire - L_enigme Jeanne d_Arc - Jeanne rehabilitee (12).flv (90.26 MB)

16.08.1970 - Journaliste : Henri Guillemin Réalisateur : Jean-Charles Pellaud - 30'14
Dans cet épisode, Henri Guillemin se penche sur les suites du procès de Jeanne. Alors que l'Eglise se déchire toujours, les Français réussissent enfin à chasser les Anglais de Paris puis de «France». L'Université de Paris (qui avait condamné Jeanne) se retrouve donc sous la protection des Français.
Pour laver l'affront fait au roi, l'Université va donc être chargée de réhabiliter Jeanne par de subtiles et assez basses manœuvres.

SAINTE JEANNE
1970.08.23 - Histoire - L_enigme Jeanne d_Arc - Sainte Jeanne (13).flv (113.41 MB)

23.08.1970 - Journaliste : Henri Guillemin Réalisateur : Jean-Charles Pellaud - 37'51
Pour ce dernier épisode, Henri Guillemin explique la construction historique de la mémoire de Jeanne j'Arc dans la culture française et son appropriation par les partis de droite nationaliste dès le XIXe siècle.
Pour conclure, l'historien livre son intime conviction sur la personnalité de Jeanne, sur sa foi et sur le surnaturel.

#3 06-01-2012 13:50:22

Galactic Aryan Crusader
Cleaner
Registered: 11-06-2011
Posts: 366

Re: Jeanne d'Arc

Jeanne d'Arc - 10 Mai 1942
VICHY

http://www.youtube.com/watch?v=u271qYbeoIs

Jeanne d Arc - 10 Mai 1942.mp4 (11.88 MB)


Vichy_Jeanne_d_Arc.jpg

Carton titreA PARIS, M. BRINON et M. TROCHU rendent un hommage à Jeanne d'ARC. Un historique est réalisé en parcourant la FRANCE sur les traces de la dame d'ORLEANS.
Mai 1431...Mai 1942, 5 siècles séparent ces deux dates. Le manuscrit, les enluminures de l'époque ainsi que le livre du procès nous remémorent ce que fut la Bergère de DOMREMY. - VG de la statue équestre de Jeanne d'ARC, Place des Pyramides à Paris - Quatre VG de Monsieur de BRINON déposant une couronne au pied de la statue - Deux plans de Monsieur TROCHU déposant une couronne au pied de la même statue - VG de la statue de Jeanne d'ARC - Trois VG des Jeunes de France déposant une couronne au pied de la statue - Divers plans d'une bannière que l'on promène sur une route bordée d'arbres en fleurs - Quatre plans de la maison dans laquelle résida Jeanne d'ARC après la prise d'Orléans - VG d'une plaque indiquant l'emplacement des deux tours qui flanquaient le fort des Tourelles et PANO vertical avec arrivée sur Orléans et sa Cathédrale - Six miniatures d'époque représentant le Siège d'Orléans - PANO vertical sur la façade de la Cathédrale de Reims - VG de la nef de la Cathédrale - VG de l'autel - VG du trône du Sacre - Deux VG de la statue de Jeanne d'ARC près du trône - VG de l'intérieur touffu d'une forêt - VG de Rouen - PANO vertical sur la façade de la Cathédrale de Rouen - PANO horizontal sur les statues ornant la façade la Cathédrale - Deux plans de la tour ronde où fut enfermée Jeanne d'ARC - La Cathédrale de Roue, vue d'un autre côté. - Cinq plans de maisons aux poutres sculptées sur la Place du Vieux Marché à Rouen - GP d'une main feuilletant les pages du livre du procès - VG de la statue de Jeanne d'ARC sur la Place du Vieux Marché - VG d'une plaque marquant, sur la place, l'endroit du bûcher - PM et GP de la statue de Jeanne d'ARC sur la place - Miniature à l'époque représentant le bourreau liant Jeanne à un poteau.

Fête de Jeanne d'Arc - Foi - Jeunesse - Volonté


jeanna_d_arc.png


Jeanne d'Arc embrasse l’épée de la libération
Dante Gabriel Rossetti

Jeanne_d_Arc_embrasse_l_epee_de_la_liberation.jpg


Thy Majestie ... For Orleans
http://www.youtube.com/watch?v=28wMiiixtZ4

...For Orleans

Soldiers of fortune are waiting for action
Under the sign of the King of the Sky they will fight
For the Dauphin, fight for thy kingdom
Fight side by side to make free Orleans

Crossing the river by favour of darkness
Waiting the moment to rush 'em we pray Our Lord
Upon the morrow we'll mount to the ramparts
From Maid's ultimatum no answer has come

Blood on the left, blood on the right
At the Night - "Les Tourelles" we must be taken
Run, for the siege, no regrets in your mind
And we'll battle 'till the fall of the night

Fell, to the ground, a rain made of steel
An arrow hits the Maid in the centre of breast
Don't discourage 'cause the battle is won
She called the last charge for the army of France

Thousands of men march in the night
To give 'em the final strike
Our King will cross the Loire to free Orleans

Ride! - For the siege!
For the kingdom of Charles
Raise up your sword and follow the Maid

Fight! - 'till the end!
For the freedom of thy land
United we'll force out the English of France

Ride! - For the siege!
For the kingdom of Charles
Raise up your sword and follow the Maid
Fight! - 'till the end!
For the freedom of thy land
United we'll force out the English of thy land
"Glasdale submit to the Lord or burn into the devil's fire

Jeanne d'Arc
Release date : October 3rd, 2005

Claudio "Oengus" Diprima - Drums
Maurizio Malta - Guitars
Dario D'Alessandro - Bass
Giovanni Santini - Guitars
Giuseppe Bondi - Keyboards
Giulio Di Gregorio - Vocals

From Italy.


thy_majestie_jeanne_d_arc.jpg

Last edited by GalacticAryanCrusader (06-01-2012 14:46:47)

Offline

#4 08-01-2012 14:02:54

Sycophante
Guest

Re: Jeanne d'Arc

image_10.jpg


______________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________

Petite compilation d'ouvrages rares sur la Dame de Domremy
2012 - Jeanne d_Arc - Compilations d_ouvrages rares.rar (314.7 MB)


______________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________


Merci à tous ceux, auteurs et anonymes, qui nous ont permis d'effectuer cette compilation



Tout le monde est obligé d'abandonner un hérétique ;
car celui qui va au secours d'un hérétique, lui-même est hérétique.
On ne peut pas racheter un hérétique.

Hier comme aujourd'hui
Tout le monde est obligé d'abandonner un révisionniste ;
car celui qui va au secours d'un
révisionniste, lui-même est révisionniste.
On ne peut pas racheter un révisionniste.

jeanne-darc_sarkozy.jpeg

Nadine Morano, Frédéric Mitterrand, et Gérard Longuet étaient présents pour assister à l'hommage du Président à Jeanne d'Arc. Photo : Sipa Press
Notre bon et héroïque président, lumière resplendissante de notre misère vient d'entendre la voix :
"Cassez-vous pôves cons !..."
Leur en fera-t-il confession ?

____________

Emission radio
        Radio Courtoisie
           2002-05-01- Radio-courtoisie Jeanne d'Arc
        France Inter
           2004-05-06 - 2000 an d'Histoire - Procès Jeanne d'Arc 1431

entree_jeanne_orleans.jpg

Livres
        A. Mouchard
           Les fêtes de la béatification de Jeanne d'Arc

LE LENDEMAIN DU S U P P L I C E — LA TERREUR DES ANGLAIS

Dès le lendemain de cette funèbre journée, les hommes que Jeanne avait appelés « ses ennemis capitaux », se sentirent inquiets. Ce qui s'explique. Un des bourreaux n'avait-il pas vu l’Âme de l'entant s'envoler au ciel sous la forme d'une blanche colombe ? Thiérage, malgré sa dureté professionnelle, n'était-il pas allé se confesser, gémissant. : « Jamais je n'obtiendrai mon pardon : j'ai brûlé une sainte ! » Le docteur Alespée n'avait-il pas avoué « qu'il voudrait bien Être où il était convaincu qu'était celle-ci ? » L'Anglais Tressart n'avait-il pas répété : « Nous sommes tous perdus, nous avons brûle une sainte ! » Quoi donc !... Le cardinal de Winchester lui-même, après s'être retiré de la place du Vieux-Marché, était-il si sûr de la besogne qu'il avait faire? N'avait-il pas pleuré ?

        Abbé Joseph Lémann
           Jeanne d'Arc et Héroïnes juives

En ce jour de mémorable anniversaire, le 444è, où le panégyrique de Jeanne d’Arc est confié à un fils d’Israël, voici
donc, Messieurs, le plan de discours que je vous apporte. Je veux montrer que toutes les circonstances extraordinaires qui accompagnaient les délivrances chez le peuple Hébreu, se retrouvent dans la délivrance opérée chez vous par Jeanne d’Arc ; toutefois avec cette différence qui est toute à votre avantage : que dans l’épisode de Jeanne d’Arc on constate à chaque pas la supériorité de la nouvelle alliance sur l’ancienne alliance.
Telle est l’idée-mère de mon discours.
En voici maintenant la distribution :
     Chez le peuple juif il y avait toujours trois phases dans la délivrance :
          1° le choix que Dieu faisait du libérateur ;
          2° la lutte contre l’étranger ;
          3° le triomphe.
     Ce sont les trois mêmes phases que je retrouve chez vous. Mes divisions naturelles seront donc celles-ci :
          . Le choix du libérateur ;
          . La lutte contre l’étranger ;
          . Le triomphe.

        Abbé L. Bouthors
           La vénérable vie de Jeanne d'Arc

IDÉE DE CE LIVRE

Il s'est produit, depuis quelques années, un mouvement d'idées bien fait pour réjouir tout Catholique Français. Est-ce l'effet de nos récents désastres, ou bien pressentiment d'une délivrance nécessaire et prochaine? N'est-ce pas plutôt une grâce de résurrection ? Le fait est qu'un souffle mystérieux a passé sur la France, réveillant l'âme de tout un peuple, lui faisant répéter comme d'instinct un nom, une date, et relire une page oubliée de ses annales : cette date, 1430 ; ce nom, Jeanne d'Arc !
L'acte solennel par lequel le Saint-Siège annonce officiellement la mise à l'étude de la cause de canonisation de la Vierge martyre de la religion et du patriotisme, nous fait croire que toute cette émotion vient d'une pensée du Ciel, et de cette conviction, chaque jour grandissante, que le relèvement national n'est possible que par le retour à la religion et au Dieu qui nous a donné Jeanne d'Arc.

        Abbé Marie-Léon Vial
           Jeanne d'Arc et la monarchie

Talleyrand a dit de la Révolution qu' « elle a désossé la France »; c'est trop peu dire, elle la pulvérisée. Avant la Révolution il y avait une France catholique organisée, vivante, agissante, basée sur l'Evangile, avec ses organes spirituels, les évêques et leurs églises, s'arcboutant à leur clé-de-voûte : le Pape ; avec ses organes temporels, les Etats, les corporations, les familles, s'arcboutant à leur clé-de-voute : le Roi. Une seule base spirituelle : l'Evangile, commenté religieusement par les deux clergés séculier et régulier, sous l'autorité du Vicaire de Jésus-Christ et politiquement par le représentant de la Loi salique : le Souverain.
Deux clés-de-voute, l'une spirituelle : le Pape ; l'autre temporelle : le Roi, pour les deux édifices qui sont comme les deux ailes d'un même corps de bâtiment, dont la Clé-de-voûte suprême au frontispice est le Christ lui-même Chef des nations comme des individus. Dieu à la base, Dieu au sommet ; entre deux, se donnant la main, l'Eglise et la France ! Telle était la France catholique d'avant 1789 ! La Révolution a voulu supprimer tout cela d'un seul coup.

        Jean-Baptiste-Joseph Ayroles
           L'université de Paris - Au temps de Jeanne d'Arc et la cause de sa haine contre la libératrice

La condamnation de la Vénérable Jeanne la Pucelle fut avant tout l’œuvre de l’Université de Paris, telle que l’avait faite le triomphe des Bourguignons en 1418. Cela n’est pas contestable quand on étudie la marche et la suite des actes du martyre. L’Université de Paris donne le branle ; elle demande, deux jours après la catastrophe de Compiègne, c’est-à-dire aussitôt que la nouvelle lui en arrive, que la prisonnière soit mise en jugement pour la foi ; elle suscite les acteurs, le duc de Bourgogne, le comte de Ligny, le roi d’Angleterre, — entendez le conseil qui gouverne en son nom ; — elle les presse, se plaint de leurs lenteurs ; elle va jusqu’à gronder Cauchon et le roi d’Angleterre, et dès le principe se déclare en termes tels que, ainsi qu’elle l’avoue, proclamer l’innocence de la sainte fille eût été pour elle un irréparable déshonneur.
Elle conduit le lugubre et glorieux drame. Cauchon est habituellement entouré de six de ses maîtres les plus renommés mandés de Paris ; il délibère avec eux et se règle d’après leurs conseils. Ce n’est pas assez : d’autres, les plus fameux, les députés au concile de Bâle, préfèrent laisser s’ouvrir, de la manière ridicule que l’on sait, l’assemblée pour laquelle ils soulèvent ciel et terre, plutôt que de ne pas faire une apparition à Rouen ; l’immense majorité des assesseurs se compose de gradués de l’Université de Paris ; on y compte de ses maîtres de renom.
Après ses barbares qualifications des douze articles, les lettres au roi et à Cauchon qui les accompagnaient, ceux qui furent à la suite appelés à délibérer étaient moralement contraints de lui faire écho, sous peine de s’exposer à une mort qui n’aurait pas sauvé l’accusée.

        Marquis de la Franquerie
           Jeanne d'Arc, la Pucelle

Cette étude qui, à l’origine, n’était qu’une conférence, a été publiée lors du cinquième centenaire du procès de réhabilitation de Jeanne d’Arc. Avec imprimatur du Vicaire général N. Lalague, de l’Archevêché d’Auch en date du 30 Juin 1956. Elle avait pour but d’inciter les Français à méditer la vie de leur héroïne Nationale et à tirer les leçons qui s’en dégagent avec d’autant plus de ferveur et de confiance que le péril couru par la France est plus grave.
Complètement épuisée, l’auteur a cru de son devoir de la compléter et de la rééditer, la situation de l’Église et de la France pouvant paraître, de nos jours, humainement désespérée.
Parler de Jeanne d’Arc est pour tout Français digne de ce nom toujours très émouvant. Pour l’auteur, qui a très spécialement étudié la vie de la Pucelle et la Mission Divine du Roi et de la France, cela est bouleversant parce que Jeanne d’Arc a très véritablement été la Grande Martyre du caractère sacré et divin de la Royauté en France et aussi de la Royauté Universelle du Christ. Double proclamation qu’elle accomplit d’ordre de dieu. Cette volonté divine annonce et prouve que la salut de l’une comme de l’autre est une certitude qui se réalisera au cours de la crise ultime, maintenant déclenchée.

        Mgr Henri Delassus
           La mission posthume de la bienheureuse Jeanne d'Arc et le règne social de Notre-Seigneur Jésus-Christ

« Nous ne sommes qu'à l'aube des jours qui verront s'accomplir, indéfiniment, sa mission. »
Qui a prononcé cet oracle ?
M. Gabriel Hanotaux, de l'Académie française.
Ce sont les dernières paroles de son livre JEANNE D'ARC. Un peu plus haut, après avoir rappelé en quelques mots ce qu'elle a réalisé avant sa mort et ce quelle a réalisé après sa mort, il s'était demandé : « Mais n'a-t-elle pas fait quelque chose d'infiniment au-dessus de toute réalisation matérielle ? »
Et sa réponse était :
(Oui), « en reforgeant l'âme française de son temps et de tous les temps », elle a fait quelque chose d'infiniment au-dessus de toute réalisation matérielle.
Jeanne d'Arc s'est acquis cette double gloire : Elle a rendu la France à elle-même, par ses propres victoires et par celles remportées après sa mort sous son impulsion.
Elle a reforgé l'âme de la France, en ranimant en elle le sentiment de ses destinées providentielles et en raffermissant la constitution qui lui permet de les poursuivre. Elle a fait cela de son temps, et elle Va fait, comme dit M. Hanotaux, pour tous les temps. Elle est appelée à faire plus. Sa résurrection de nos jours, dans une gloire toute nouvelle, qui attire les regards de fous, Français et étrangers, catholiques et infidèles, nous avertit que sa mission n'est point finie, qu'elle embrasse notre âge, aussi bien que les temps passés.

        Père L. H. Petitot
           Sainte Jeanne d'Arc

La grande pitié du royaume de France durant l'enfance de Jeanne d'Arc est un sombre et tragique tableau. Un roi fou, une reine sensuelle, deux ducs ambitieux et rivaux, un grand conquérant, deux assassinats politiques, une défaite désastreuse, une révolution, la peste, un traité qui livre Paris et la France à l'ennemi héréditaire, rien ne manque. C'est cependant cet état désespéré de la France qui a été la condition première de la vocation de Jeanne d'Arc, car c'est au plus fort de la crise que la Providence suscite la libératrice. Or cette agonie dans laquelle la France se débattait, comme un moribond qui ne veut pas mourir, était causée avant tout par la rivalité des maisons d'Orléans et de Bourgogne.
On ne peut donc se dispenser pour comprendre la vocation de Jeanne d'Arc de repasser au moins d'une manière sommaire l'histoire de cette rivalité. On se souvient certainement de ce jeune fils de Jean le Bon, qui, au plus fort de la bataille de Poitiers, alors que ses frères avaient fui, était demeuré auprès de son père, l'avertissant : « Père, gardez-vous à droite, père, gardez-vous à gauche. » Cet acte d'audace fut le principe, l'acte générateur de cette seconde maison de Bourgogne qui faillit perdre la France, nous sommes ici à la source de toute une longue histoire. En effet, quelques mois seulement avant de mourir, Jean le Bon, roi de France, légua à son plus jeune fils, comme par testament, la Bourgogne en apanage « en raison, disait la charte, de ce que le dit Philippe s'est exposé de son plein gré à la mort pour nous, et, tout blessé qu'il était, resta inébranlable et sans peur durant la bataille de Poitiers. »

        Robert Brasillach
           Pour une méditation sur la raison de Jeanne d'Arc

On nous a trop appris qu'il y avait des qualités contradictoires, que le bon sens ne se pouvait marier avec l'exaltation, non plus que la clarté avec le mysticisme. On nous a trop proposé, et quelquefois de mains qui se voulaient orthodoxes, d'obscures prières fort peu orthodoxes. Trop d'exégètes sont venus jeter des ombres sur les mystères : mais le mystère en pleine lumière a été réalisé au moins une fois, et c'est ce miracle du grand jour qui, malgré la dévotion que les docteurs ont organisée autour de Jeanne, reste encore inconnu dans sa magnificence authentique pour presque tout le monde. Ce livre non écrit, ce livre hors de la littérature, il faut en effet en saluer tout d'abord, à coté de vertus plus fécondes, la beauté : personne n'a plus naturellement parlé que Jeanne ce qu'Alain Fournier appelait après Laforgue du français de Christ.
Des analogies mystérieuses joignent en effet la moindre des paroles de l'enfant, dans leur simplicité riche d'un monde surnaturel, aux paraboles que prononçait son Maître en Palestine, quatorze siècles avant sa naissance. Ce n'est pas la première fois qu'on rapproche Jeanne de Jésus, en s'excusant aussitôt d'oser la comparaison. Pourquoi s'excuser, et quelle est cette timidité étrange ? Le catholicisme ne nous enseigne-t-il pas que l'homme doit s'efforcer à l'imitation du Christ, et que les saints sont les êtres qui ont le plus merveilleusement pastiché la ressemblance du Seigneur ? Jusque dans leur corps, certains d'entre eux ont, à force d'amour, retrouvé les stigmates de la croix, des clous et de la lance. Mais, avant même son supplice et ses défaillances, avant son Calvaire et son jardin des Oliviers, avant même d'être condamnée par les prêtres, d'être trahie par Judas, d'être vendue pour trente deniers, avant Anne et Caïphe, avant que Pilate, qui s'appelait Le Bouteiller, bailli, se fût lavé les mains de l'exécution et n'eût même pas pris la peine de notifier sa sentence, Jeanne avait d'abord imité Jésus dans sa parole et dans son cœur.

5f51f0305afct.jpg

Board footer


Minds - VK - GAB - RSS

Balder Ex-libris - Histoire Ebook - Free PDF - Aryana Libris - PDF Archive

Aldebaran Video - Viva Europa - Le Gentil - Un grain de Sable

WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius