You are not logged in.

WAWA CONSPI - The Savoisien

Exegi monumentum aere perennius

Announcement

#1 03-04-2010 17:26:10

Riton le Besogneux
Guest

Sodalitium - La Diable pour Père ; Introduction à la question juive

______________________________________________________________________________

Sodalitium

______________________________________________________________________________


Sodalitium.jpg


Le Diable pour Père Introduction à la question juive
http://www.histoireebook.com/index.php? … -pour-pere

“Les étranges rites que pratique, à présent, la misérable Synagogue, privée de la connaissance
de Dieu et, comme peine du déicide, abandonnée et réprouvée par Lui”

PAOLO MEDICI, Riti e costumi degli ebrei, Turin 1737, VI, éd. 1874.

Un tract antisémite distribué à Kiev avant le procès de Mendel Beilis,
recommandant aux parents chrétiens de veiller sur leurs enfants durant la Pâque juive.

FOI, MORALE ET RITES DE LA RELIGION JUIVE

Dieu Tout Puissant et Eternel, qui dans votre miséricorde,
ne repoussez pas les juifs, malgré leur infidélité,
exaucez les prières que nous vous offrons pour ce peuple aveuglé.
Qu'il voit dans le Christ la Lumière de votre Vérité,
et qu'il soit arraché à ses ténèbres.
Par notre Seigneur Jésus Christ.

Prions aussi pour les païens :
Que Dieu tout puissant enlève toute injustice de leur coeur,
qu'ils abandonnent leurs idoles et se tournent
vers le Dieu vivant et véritable
et vers son fils unique Jésus Christ, notre Dieu et Seigneur.

Dieu tout-puissant et éternel, qui cherchez toujours non pas à faire mourir,
mais à faire revivre les pêcheurs, accueillez avec bonté notre prière ;
délivrez les païens du culte des faux dieux et faites les entrer dans votre sainte Eglise,
pour louer et glorifier votre Nom.
Par Notre Seigneur Jésus Christ.

Le Sanhédrin était le Tribunal suprême des Juifs. Il fut établi à Jérusalem, après l’exil babylonien (586 avant J.-C.). Le conseil des soixante-dix anciens, institué par Moïse (1280 avant J.-C.) en était le modèle, mais on ne peut pas dire, comme le font les rabbins, que le Sanhédrin était ce conseil lui-même, seul son nom ayant changé. Le conseil institué par Moïse dura peu de temps et fut créé pour soulager Moïse lui-même, dans l’administration de la justice. Il disparut dès l’entrée d’Israël dans la Terre promise. “S’il s’était maintenu à côté de la puissance royale, comme le prétendent les rabbins, la Bible, Josèphe Flavius ou Philon en auraient certainement fait mention”

[...] Le Talmud lui-même l’affirme: “Un peu plus de quarante ans avant la destruction du Temple, on enleva aux Juifs le droit de prononcer les peines capitales”. Donc, non seulement le droit de faire exécuter les condamnations à mort, mais aussi celui de les prononcer, et le Sanhédrin essaya toujours de violer cette interdiction. [...]
[...]Le curriculum vitæ de dix-sept Grands Prêtres du temps de Jésus, en se fondant sur la Bible, Flavius Josèphe, le Talmud, Don Giulio Bartolocci, Munk. De ces sources il ressort que “plusieurs de ces Pontifes étaient personnellement très peu honorables...
Que tous les Grands Prêtres qui se succédaient annuellement dans la charge d’Aaron, au mépris de l’ordre établi par Dieu, n’étaient que de misérables intrus... il est impossible de dissimuler l’indignité de ceux qui jugèrent Jésus... Chez la plupart d’entre eux... une hypocrisie ambitieuse avait... dénaturé la Loi de Moïse. Le plus grand nombre des Prêtres appartenait au Pharisaïsme, secte dont les membres faisaient servir la religion à leur ambition personnelle. Dans le but de dominer le peuple par des apparences religieuses, ces Prêtres pharisiens n’avaient pas craint de surcharger la Loi de Moïse de pratiques exagérées ...
Comment s’étonner de la haine homicide que ces hommes... conçurent contre Jésus-Christ? Quand Sa parole, ...mit à nu leur hypocrisie, et montra, sous le masque d’une fausse justice, la pourriture intérieure de ces tombeaux blanchis, ils Lui vouèrent une haine mortelle; jamais ils ne Lui pardonnèrent de les avoir démasqués devant le peuple. L’hypocrisie ne pardonne jamais à qui la démasque publiquement”[...]


[...]"Il y a un rite religieux du juif disparu, d'un caractère exceptionnel, qui sort, avec un relief terrible, de la catégorie des rites ordinaires, et qui a acquis dans l'histoire une triste célébrité ; nous voulons parler de l'HOMICIDE RITUEL ou du SACRIFICE HUMAIN. ...En souvenir du Christ crucifié, pour donner au crime du Calvaire, jusqu'à la fin des temps, avec un souvenir horrible, une sorte de prolongement indéfini, le juif a sanctifié, chaque fois qu'il l'a pu, chaque anniversaire du Déicide, par l'immolation d'un Chrétien. ...TRAITER DE LA QUESTION JUIVE ET SE TAIRE SUR L'HOMICIDE RITUEL, SIGNIFIERAIT OMETTRE CE QU'IL Y A DE PLUS IMPORTANT DANS LE PROBLÈME. ...En aucune autre circonstance la lumière de l'histoire n'est plus nécessaire, parce qu'en aucune autre circonstance, le mensonge n'a fait plus pour créer la nuit" (P. CONSTANT, Les Juifs devant l'Église et l'histoire, Paris 1891, Arthur Savaete éditeur, pp. 227-228).

...

Board footer


Minds - VK - GAB - RSS

Balder Ex-libris - Histoire Ebook - Free PDF - Aryana Libris - PDF Archive

Aldebaran Video - Viva Europa - Le Gentil - Un grain de Sable

WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius