You are not logged in.

WAWA CONSPI - The Savoisien

Exegi monumentum aere perennius

Announcement

#1 03-04-2010 10:33:20

Riton le Besogneux
Guest

Félicien - La rose de Nostre-Dame ...

Félicien
La rose de Nostre-Dame

http://www.histoireebook.com/index.php? … ostre-Dame
http://www.balderexlibris.com/index.php … ostre-Dame

Felicien_La_rose_de_Nostre_Dame.jpg

"Il n'y a rien de caché qui ne sera mis au jour,
ni rien de dissimulé qui ne sera connu et ne viendra au grand jour." (Marc  8, 17)

Et tout comme les cathédrales ont pu adoucir le climat (la doulce France), cette rose nucléaire qui forme avec les autres autant de faisceaux d'énergie enchevêtrés, pourrait, telle être une gigantesque machinerie, influant à son tour sur le climat, la santé, le psychisme...
Mais plus surement l’écorce terrestre par le réseau des failles telluriques, qui courre et couvre toute la planète prolongement naturel des plaques tectoniques (terrestre et sous-marine), sur lesquelles, les centrales sont toutes implantées …
Partant de l'étoile à six branches, sceau de Salomon, le centre en étant place des fêtes à Paris 19éme, (six étant le nombre de l'épreuve et, comme chacun sait, 666 le nombre de la Bête, de l'Antéchrist et de l'Etat divinisé), il a découvert la rose nucléaire où se retrouvent toutes les centrales nucléaires européennes dont 44 pour la France seule, triste record mondial.

Dans les décennies 60-70, alors que la France s'opposait à la prolifération des centrales, les autorités se sont employées à nous convaincre que leur implantation était assujettie à des conditions rigoureuses.  Et ce, pour en renforcer la sécurité. Or, il nous faut constater qu'elles sont implantées selon une géométrie qui ne laisse pas de place au hasard.  Les centrales sont implantées par 2 ou 3, sur chaque axe.  Le premier tracé se synthétise dans des hexagones (voir ci-dessus).  Aussi facilement on synthétise 3 étoiles à 6 branches - est-ce le 666 de l'Apocalypse ?.  Cela, à quoi sert-il?  NB: en poursuivant la synthèse, on ne peut tracer que des étoiles à 12 branches.

Avec cette humilité naturelle  qui leur va comme une bure, les moines prétendent que le "secret des cathédrales" a été retrouvé. Pas moins !
Un français Michel Christian Soulier, presque par hasard, a découvert qu'un tracé géométrique relie les cathédrales. Les moines se sont empressés de le mettre sur un ordinateur, afin de vérifier cette hypothèse. En fait, ce sont les cathédrales qui ont été construites sur un tracé pré-existant qu'ils ont appelé la Rose de Nostre Dame. D'une part parce que la très grande majorité des cathédrales sont dédiées à Notre Dame. Et d'autre part, ce tracé particulier (fig 3) représente effectivement une rose coupée en 2 perpendiculairement à sa tige. La rose depuis des siècles est synonymes de mystère et de secret. Ne parle-t-on pas d'un secret sub rosa ?

L’ouvrage contient plusieurs cartes et schémas qui illustrent bien les propos de leurs auteurs, lesquels en outre ont le soin de souligner que toutes ces questions d'énergie dans les églises ou ailleurs, aussi réelles et concrètes qu'elles soient, "n'ont rien à voir avec la foi ". Précaution qui n'est certes pas inutile.

« La Rose de Nostre Dame » parle de bâtiments des Grands Travaux qui comportent des « failles » dans leur construction où sont canalisés les visiteurs.

Immeuble du Monde Arabe - Paris

Construit quai Saint-Bernard à Paris, l’Institut du monde arabe est, à mes yeux, la plus belle réalisation de Jean Nouvel, l’un des plus brillants architectes français, classé parmi les architectes dits [i]high tech. Aux côtés de Jean Nouvel, Pierre Soria et Gilbert Lezenes. Tous trois ont élaboré les plans de l’ouvrage en collaboration avec Architecture-Studio (Martin Robain, Jean-François Galmiche, Rodo Tisnado, Jean-François Bonne) et le concours de l’architecte conseil saoudien Ziyad Ahmed Zaidan.[/i]

Cité de la Musique - Paris

C'est en janvier 1995 que l'architecte français Christian de Portzamparc inaugure la Cité de la musique, l'un de ses plus célèbres ouvrages, orchestré comme une vaste composition architecturale. Conçue comme une petite ville entièrement dédiée à l'ensemble du monde musical, tout son espace sonne comme une invitation à la découverte à travers ses concerts, son musée, ses expositions, ses centres de documentation et ses ateliers pédagogiques. Le musée réunit plus de 900 instruments de la Renaissance  à nos jours et parcourt l'histoire de la musique. La conque est peut-être l'attrait principal de cet ensemble architectural. Comme un vaste mouvement en spirale entourant la salle des concerts, ce volume s'inspire du mythe de Denys le Tyran qui faisait travailler ses esclaves au fond d'une grotte en spirale. Grâce à cette forme, les sons lui revenaient de façon amplifiée à l'extérieur. Il pouvait ainsi déjouer tous les complots.

Et les pavés Arago(1) qui viennent  d'être incrustés
dans les trottoirs de Paris, à quoi servent-ils ?

______________________
(1) - Ces clous qui se présente sous la forme d'une série de médaillons disséminés dans le sol parisien, le long du méridien de Paris ont était placés en 1994, à l'occasion de la commémoration du bicentenaire de la naissance de François Arago, scientifique et homme politique français.
François Arago avait travaillé sur le système métrique, lié à la mesure du méridien de Paris ces clous reprenne un matériau traditionnel des statues, tout en n'étant délibérément pas monumental.
134 de ces médaillons sont donc placés sur le tracé du méridien de Paris, du Nord au Sud de Paris, et sont incrustés dans le sol, tandis qu'un dernier médaillon est scellé à la verticale sur le socle de l'ancienne statue de François Arago, elle fut démontée et fondue par l'occupant allemand pendant la Seconde Guerre mondiale pour fabriquer des armes.

Board footer


Minds - VK - GAB - RSS

Balder Ex-libris - Histoire Ebook - Free PDF - Aryana Libris - PDF Archive

Aldebaran Video - Viva Europa - Le Gentil - Un grain de Sable

WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius