You are not logged in.

WAWA CONSPI - The Savoisien

Exegi monumentum aere perennius

Announcement

#1 26-05-2011 00:34:22

Lou Som Pau II
Member
Registered: 06-03-2011
Posts: 554

Herbert M. Shelton - Le Jeûne

______________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________

Herbert M. SHELTON

______________________________________________________________________________
______________________________________________________________________________


shelton.png

Le Jeûne

Herbert M. Shelton - Le Jeune.pdf (3.7 MB)
http://www.aryanalibris.com/index.php?p … n-Le-jeune

PREFACE

Par l’ampleur de son exposé, cet ouvrage se suffit à lui-même; il ne nous paraît donc pas nécessaire d’y ajouter plus que quelques généralités à l’intention du lecteur pour qui les idées hygiénistes de l’école sheltonnienne sont peu familières.
Lorsqu’il s’agit de santé (de son absence plutôt, car c’est alors qu’on s’en inquiète), le malade fait généralement appel à un praticien de la profession médicale qui, en France notamment, est le seul autorisé à « guérir »; ou bien il se tourne vers ceux que l’on nomme « guérisseurs », c’est-à-dire qui ne sont pas autorisés à donner des soins, encore qu’en plusieurs pays, et non des moindres, les naturopathes, chiropractors, etc., peuvent, sous certaines conditions, exercer leur art.

Herbert M. Shelton n’appartient à aucun de ces groupes. Ses connaissances et son autorité n’en sont pas moins immenses car il n’est guère de problème touchant aux conditions de la vie saine qu’il n’ait approfondi au cours de sa longue carrière. L’auteur de cet ouvrage est un savant, un hygiéniste non dans le sens restreint donné habituellement au mot « hygiène », mais dans l’acception la plus large et la plus précise du terme, c’est-à-dire en tant que science du maintien et du rétablissement de la santé.
Les premiers qui formulèrent, au cours du siècle dernier, les lois fondamentales de cette science de la santé ont nom S. Graham, I. Jennings, R.T. Trall.

Les recherches de ces pionniers furent poursuivies jusqu’à maintenant par de nombreux hygiénistes qui apportèrent chacun leur contribution, mais c’est au Dr H.M. Shelton que revient le mérite d’avoir, au cours d’une vie consacrée à cette tâche, fait surgir des œuvres de ses devanciers, pour les mener à un point de synthèse avancée, les principes parfois embryonnaires qui sans lui seraient restés oubliés ou seraient apparus, fragmentaires, tronqués et déformés, dans les œuvres d’auteurs d’écoles de prétendue guérison.
L’œuvre du Dr Shelton est immense, elle ne se borne pas à l’étude du jeûne ; c’est l’œuvre d’un biologiste, d’un hygiéniste, d’un éducateur, d’un homme qui, faisant table rase des dogmes légués par le passé, a cherché à résoudre le problème de l’équilibre vital de l’homme.

Il nous faut rappeler ici que pour qu’un jeûne serve au but qu’on en attend : la santé, un certain nombre de conditions sont requises. Il ne faut pas l’entreprendre n’importe où et n’importe comment. Un certain nombre de conditions sont nécessaires, comme on s’en apercevra en lisant cet ouvrage. Le patient ne doit donc pas s’aventurer à l’aveuglette dans un long jeûne, car une telle expérience, si elle est mal conduite, reprise alimentaire incluse, risque d’être décevante et préjudiciable. Toutefois, avant d’entreprendre le plus, il reste possible d’essayer le moins, c’est-à-dire effectuer de courts jeûnes de 24 à 48 heures, chaque fois que l’organisme donne le signe d’un malaise ; ce petit repos est de bonne sagesse.

Soulignons aussi que si les conditions du moment ne permettent pas un long jeûne, il est bon d’adopter sans tarder un mode de vie plus raisonnable, et notamment de consacrer au repos et au sommeil les heures nécessaires. De plus, une alimentation saine, bien conçue, si elle ne peut prétendre donner le résultat attendu d’un jeûne, reste une base indispensable au maintien ou au retour de la santé. Le Dr Shelton a d’ailleurs largement traité de l’alimentation correcte dans son ouvrage Orthotrophy.
A un moment où le déficit croissant de la Sécurité Sociale (assurance maladie) pose de graves problèmes, il est souhaitable qu’un peu plus d’attention soit apportée au jeûne en tant que procédé correct et économique de rétablissement. De plus, et nous en avons eu maintes fois l’exemple, des malades rétablis grâce à un jeûne et à l’adoption consécutive d’un mode de vie raisonnable, ont cessé définitivement d’être une charge pour les assurances sociales, c’est-à-dire pour la communauté. Quel ministre, quel gouvernement favorisera un tel moyen d’éviter un gaspillage éhonté des ressources économiques et un amoindrissement du niveau vital ? Nous, hygiénistes, pensons, pour l’avoir expérimenté, qu’une partie non négligeable de la population de notre pays pourrait, de plein gré, pour peu qu’on lui en laisse l’alternative, avoir recours à des soins moins onéreux que ceux consistant en médicaments et opérations, en même temps que plus efficaces pour le retour à la santé et à la vie normale, sociale et économique.
Le jeûne conjoint à l’éducation du patient serait un immense bénéfice à la fois pour le niveau de santé du pays et pour les caisses d’assurances maladie. Cette traduction de l’ouvrage du Dr Shelton sur le Jeûne est loin d’être parfaite, et nous demandons l’indulgence du lecteur pour les lourdeurs de style et autres travers qu’une traduction difficile ne nous a pas permis de toujours éviter. De plus l’auteur fait de nombreuses répétitions, qui ne sont pas involontaires, car il est dans ses habitudes d’insister plusieurs fois sur ce qui lui paraît important de souligner.

Pour terminer, nous souhaitons que l’accueil fait à ce livre soit favorable et rende possible la publication d’autres ouvrages du même auteur.

Gérard NIZET.

Qu’il nous soit permis de remercier ici M. et Mme Le Dantec pour leur
aide dans l’établissement d’une version correcte, ainsi que M. et Mme Suzineau
pour leur aimable collaboration.

Last edited by LouSomPauII (26-05-2011 00:42:09)

Offline

#2 26-05-2011 00:49:22

Lou Som Pau II
Member
Registered: 06-03-2011
Posts: 554

Re: Herbert M. Shelton - Le Jeûne

Peut-on soigner un malade avec succès sans médicaments? N'importe quel malade ? L'on pense couramment dans les milieux naturistes qu'il existe des cas extrêmes où, quand tout a échoué, les médicaments peuvent être utiles. En étudiant cet ouvrage, on sera ébloui par la richesse des idées du Dr. Trall, par ses connaissances profondes en physiologie. L'école hygiéniste est la seule au monde qui n'emploie jamais ni traitement, ni médicaments pour soigner les malades. Pour soigner les malades, nous employons les facteurs qui sont indispensables à l'homme sain. Une alimentation saine par exemple. Si on en applique les préceptes et qu'on abandonne les médicaments et les traitements, on verra sa santé s'améliorer sensiblement et beaucoup de malades se rétabliront. L'immense mérite de Shelton fut d'avoir le courage et la persévérance d'effectuer le travail de synthèse devenu nécessaire. S'appuyant sur les découvertes de la physiologie et sur l'expérience clinique, il parvint à remettre en lumière les principes enfouis ou étouffés par les apports successifs de plusieurs générations. Le présent livre ne prétend pas présenter toutes les idées hygiénistes. Le Dr Herbert M. Shelton qui a écrit une quarantaine d'ouvrages assez volumineux n'a pas encore épuisé le sujet. Ceux qui ne lisent pas l'anglais trouveront dans cette collection et chez le même éditeur, assez d'ouvrages en français traitant de l'Hygiénisme.


Shelton_Herbert_Macgolfin_La_sante_sans_medicaments.jpg

Herbert M. Shelton - La santé sans médicaments.pdf
http://www.aryanalibris.com/index.php?p … edicaments


herbert_shelton.jpg

Herbert Macgolfin Shelton (6 octobre 1895 – 1985) fut un éducateur de santé aux États-Unis, végétarien et défenseur des régimes de nourriture basique. Il fut désigné par le Parti des végétariens américain pour concourir à la présidentielle des États-Unis en 1956.

Considéré comme le père des dissociations alimentaires, il a été le fondateur de l'hygiénisme, une médecine non conventionnelle qui prône l'autoguérison, le crudivorisme, le jeûne et la naturopathie.

Après sa mort, ses successeurs continuèrent son œuvre, qui continue à être propagée à travers le monde. Certains de ses livres, tel que Le Jeûne et Les Combinaisons alimentaires, sont devenus des classiques en naturopathie.






Herbert M. Shelton - PDF
http://www.aryanalibris.com/index.php?c … -Macgolfin

Herbalism - PDF
http://www.aryanalibris.com/index.php?tag/Herbalism

Le Dr. Herbert Macgolfin Shelton (1895-1985) fut un éducateur de santé aux Etats-Unis, végétarien et défenseur des régimes de nourriture basique. Il fut désigné par le Parti des végétariens américain pour concourir à la présidentielle des Etats-Unis en 1956. Il est sans aucun doute l'Hygiéniste le plus influent du 20ème siècle. C'est un homme dont les idées et les efforts incessants ont formé un mouvement de santé qui ont transformé la vision de la santé dans le monde. Il a fondé l'American Natural Hygiene Society. En 1948, avec le concours des docteurs Benesh, Esser, Gehman et Gian Cursio, il a contribué à la renaissance de l'Hygiénisme. Il a dirigé une Maison de Jeûne qu'il a appelée 'Ecole de Santé. Il a soigné plus de 30.000 malades dans sa Maison de cure, venus du monde entier. Il est l'auteur de 35 livres, la plupart de plus de 500 pages. Il a publié une revue intitulée Dr. Shelton's Hygienic Review, mensuelle pendant 40 ans, et qui étaient remplie des idées de son esprit fertile. Chaque numéro de cette revue est écrit avec le feu et la force de la jeunesse. Chaque numéro était étudié par les élèves et les lecteurs contemporains dans le domaine de la santé. Dans ses écrits, Shelton a critiqué la médecine et même les patients pour leur négligence concernant la loi de « cause à effet » et leur vaine recherche du remède dans les laboratoires ou dans la jungle. Toutefois, ses écrits n'étaient pas seulement un tour de force iconoclaste mais avaient pour but d'instruire et de souligner la simplicité du maintien de la santé sans médicaments ni aucune thérapie. Sa méthode consistait dans le menu Hygiéniste et donc une réforme du mode de vie. Il n'admettait aucune thérapie, fût-elle naturelle. Les recherches récentes ont montré que le menu habituel contenant


Herbert_SHELTON_Food_Combining_Chart.jpg

Last edited by LouSomPauII (26-05-2011 00:49:57)

Offline

Board footer


Minds - VK - GAB - RSS

Balder Ex-libris - Histoire Ebook - Free PDF - Aryana Libris - PDF Archive

Aldebaran Video - Viva Europa - Le Gentil - Un grain de Sable

WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius