You are not logged in.

WAWA CONSPI - The Savoisien

Exegi monumentum aere perennius

Announcement

#1 27-02-2011 12:04:04

Riton le Besogneux
Guest

Faugeras Henri - Les juifs peuple de proie

Henri Faugeras
Les juifs peuple de proie

http://www.balderexlibris.com/index.php … e-de-proie
http://www.histoireebook.com/index.php? … e-de-proie

Le peuple juif est l’ennemi héréditaire de tous les peuples.

Dans la série des recensions d'ouvrages introuvables et l'esprit que tout doit être divulgué à tous, sans autre lucre que le bonheur d'offrir, voici un document rare de M. Faugeras, qui n'est accessible qu'à des collectionneurs fortunés.

Une chance ce livre n'a pas encore fait l'objet d'un copyright comme le sont désormais les paroles publiques d'amour et de vérité de ₥o₦₪€¥₲neuR £x฿ƒxxxx ©, parait même que le nom est sous copyright. Cette fois c'est plus que sur, les marchands du Temple sont dans l'église cathodique et dans toutes les congrégations télévisuelles. Le pardon, la tolérance, l'amour de son prochain a fait place chez ces gens là, à l'appât du gain et aux mépris de l'humanité. Aurait-on peur que ces modestes paroles© deviennent, malgré le temps passé à ne plus les écouter, révélatrices de conversion© ?
Vu l'ardeur belliqueuse, les moyens de rétorsions et autres pressions, pour faire retirer du Net net et de celui pas net ces documents, il faut bien le croire. Cela n'est pas l'argent que devrait représenter ces propos, non, ce n'est pas. Mais qu'est-ce donc qui incite à la peur chez ces gens là qui est véhiculé dans ces magnifiques documents sonores et surtout transcrit en texte© sans falsification aucune.
Vous ne le saurez jamais, puisque nous ne pouvons plus les trouver sur le Net. Big Brother© veille et sévit.
Bien sur, il s'agit d'une fable, que tout ces propos affirmatoires ; les conspirationnistes ne sont que des malades mentaux, dépressifs sévères, affabulateurs et bon pour l'asile, sans un sous vaillant, munis que de leur bonne foi en ce qu'en dit la morale crétine qui les habite. Ne croyait surtout pas que tous cela soit vrai. Non cela ne l'est pas. Comme n'est point vrai les six millions de mort de l'Holodomor.

Mais qui sont donc ces marchands du Temple ? Comment peut-on devenir aussi infecte et pervers avec les akum ou goyim ces animaux à visage humain, serviteur de la race élue, corvéable, soumis, et réserve de sang pour l'azim et d'organes pour la régénération ?

FaugerasProie-000a.jpg

LA RACE

_______________________

Les Juifs sont issus d’un triple métissage : d’abord un croisement originel sémite-mongol en Asie centrale (dans les chaînes de l’Altaï), puis un deuxième croisement, nègre celui-là, du peuple métis ainsi créé. Dans la suite des temps, de nouveaux métissages ont particularisé certaines variétés de la race juive primitive, sans en modifier d’ailleurs le caractère profond dès lors fixé (Juif askénasique de l’Europe centrale, Juif séphardique de l’Afrique du Nord et de l’Espagne, Juif Gerim et Khasar de Russie, Juif Falasha d’Abyssinie, Juif négroïde du « Sénégal, Juif de l’Inde, Juif babylonien, Juif chinois). Ainsi, blancs, jaunes, noirs confondent dans la variété raciale juive leurs caractéristiques souvent opposées, mais sans les fusionner, d’où un déséquilibre initial réalisant la sommation des défauts et des tares des races composantes : « Les familles israélites nous présentent en matière de folie les plus beaux sujets que l’on puisse imaginer », écrit le Professeur Charcot.
L’anthropologie nous montre un unique deuxième cas de triple métissage : les Zambaïgos d’Amérique du Sud croisés blancs d’Europe, rouges d’Amérique, noirs d’Afrique ; ce sont des êtres pervers et féroces, totalement déséquilibrés dont il est dit : « Dieu a créé l’Indien et le Nègre, mais c’est le Diable qui a produit le Zambo. »
Le caractère racial le plus apparent chez le Juif est le caractère négroïde : développement précoce, cheveux fréquemment crépus, nez épais, lèvres charnues. A ce caractère s’ajoutent le teint olivâtre et les pommettes saillantes du Mongol, les pieds plats et les mollets maigres du Sémite. Le Juif subit par ailleurs les atteintes des maladies spéciales aux espèces dégénérées, en particulier névrose et déséquilibre mental.
L’Homme blanc est équilibré, constructeur ; « Le Nègre est un enfant même dans son âge mûr, le Mongol un vieux même dans sa jeunesse ». Le Juif, désaxé physique, mental et moral, du fait de son triple métissage, sera essentiellement un destructeur. Son comportement procède de ses origines raciales, mais en les dénaturant. La hâblerie du nègre devient chez le Juif imposture et astuce, son désir naïf de jouissance devient égoïsme féroce, son immoralité spontanée devient amoralité insolente, sa paresse devient volonté absolue de refuser tout travail réel : arrogant et servile, rapace et prodigue, orgueilleux, féroce, lâche, passionné jusqu’à la fureur, toujours instable et pervers, mais ayant hérité du sang mongol une inlassable patience, une indomptable ténacité, un sens psychologique aigu, une absence totale d’idéalisme. Si la perversion et la férocité de son égoïsme font du Juif un destructeur, ces mêmes vices lui imposent le conservatisme absolu de tout ce qui lui apparaît comme un bien propre, et d’abord de sa race et de sa tradition, religion, race, nation constituant un tout indivisible.
Avec cela, peuple sans art, sans technique, sans culture, « le peuple le plus grossier et le plus imbécile de la terre », dit Voltaire. La langue juive originelle, l’Hébreu, est un mélange barbare de langues asiatiques, si rudimentaire qu’elle ne présente que deux temps dans la conjugaison des verbes, qu’elle ne comporte même aucun mot signifiant école. Le seul monument historique du peuple juif, le Temple de Jérusalem, dut être construit par des ouvriers étrangers que fit venir Salomon. « La race juive, écrit Renan, se reconnaît presque uniquement à des caractères négatifs ; elle n’a ni mythologie, ni épopée, ni science, ni philosophie, ni fiction, ni arts plastiques, ni vie civile ; en tout, absence de complexité, de nuances, sentiment exclusif de l’unité. » « Vous ne trouvez dans les Juifs, dit de son côté Voltaire, qu’un peuple ignorant, paresseux et barbare qui joint depuis longtemps la plus indigne avarice à la plus détestable superstition et à la plus horrible haine pour tous les peuples qui les tolèrent et qui les enrichissent. » « Ils sont, ajoute-t-il, les ennemis naturels du genre humain. Ce n’est pas l’effet d’un mot d’ordre mystérieux qu’en tous temps et en tous lieux ils ont été en horreur à tous les peuples qui les ont admis. »
Livré à lui-même, le peuple juif, uni dans ses communautés raciales, ne dépassa jamais le stade du ghetto, ghetto des pays latins et slaves et mellah de l’Afrique du Nord où, « dépenaillés, teigneux, amorphes, rachitiques, les Juifs traînent par les rues de leurs taudis leur indolence nostalgique et leur incurable horreur du travail manuel », mais, toujours prêts à foncer sur une proie, à exercer ces instincts de vautour dénoncés par le Général Marbot pendant la campagne de Napoléon Ier en Russie : « A peine étions-nous hors de Wilno, écrit-il dans ses mémoires, que les infâmes Juifs se ruèrent sur les Français (blessés et malades demeurés dans la ville) pour leur soutirer le peu d’argent qu’ils avaient ; ils les dépouillèrent de leurs vêtements et les jetèrent par un froid de 3o° tout nus par les fenêtres ».
Moïse, le législateur hébreu, a formulé au peuple juif dans le Deutéronome le but racial de son action : « Tu posséderas grandes et bonnes villes que tu n’auras pas bâties, maisons pleines de toutes sortes de biens que tu n’auras pas remplies, citernes que tu n’auras pas creusées, vignes et oliviers que tu n’auras pas plantés ». Et le juif Maurice Samuel constatait en 1924, trois mille cinq cents ans plus tard, les circonstances et moyens de cette action : « Entre les Gentils et nous il y a un abîme. Les Juifs forment le plus raciste de tous les peuples. Nous Juifs, destructeurs, resteront éternellement des destructeurs. Rien de ce que vous ferez ne satisfera à nos besoins et à nos demandes. Nous détruirons toujours parce que nous voulons un monde à nous seuls. »

Last edited by Savoisien (27-02-2011 18:44:33)

Board footer


Minds - VK - GAB - RSS

Balder Ex-libris - Histoire Ebook - Free PDF - Aryana Libris - PDF Archive

Aldebaran Video - Viva Europa - Le Gentil - Un grain de Sable

WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius