You are not logged in.

WAWA CONSPI - The Savoisien

Exegi monumentum aere perennius

Announcement

#1 Articles, Inclassables - Articles, Miscellaneous » Le Nouvel Ordre Mondial ou la Synarchie des élites au pouvoir ... » 29-04-2018 11:02:27

Riton_le_Besogneux
Replies: 0

Le Nouvel Ordre Mondial ou la Synarchie des élites au pouvoir ...

Trilatérale & Synarchie Française

La présente fenêtre d'opportunité, durant laquelle
un ordre mondial pacifique et interdépendant peut-être
construit, ne sera pas ouverte pour très longtemps.
Nous sommes à l'orée d'une transformation globale.
Tout ce dont nous avons besoin est une crise majeure
appropriée, et les nations accepteront le Nouvel Ordre Mondial.

David Rockefeller, 23 septembre 1994.

Le pacte synarchique révolutionnaire pour l'Empire français
http://www.histoireebook.com/index.php? … utionnaire
http://www.balderexlibris.com/index.php … e-francais
http://www.freepdf.info/index.php?post/ … utionnaire

_________________

Le temple au pouvoir

Synarchie par-ci, Trilatérale par là,
l'on y perdra sa liberté, avant son latin.

Le Néné, à force de causer de Trilatérale ; Non, rassurez-vous, cela n'est pas une règle à mesurer les coins perdus, ni la quadrature du cercle restreint de ses amis.
Mais dîtes comme !
Cela a-t-il une incidence sur ma puberté ? Ou sur mon porte-monnaie?
Ah! mais dîtes donc, faut pas les insulter ses grands hommes à la noblesse bien noire et à l'âme soumise à la prédation de l'espèce des minables non-élus, mais encore plus servile qu'eux.

Cela ne nous dit pas ce que cela est ! Il y a quelque temps, fin 2005, des articles sur la Synarchie furent soumis à la sagacité des lecteurs de sa lettre confidentielle du "mot dans le vide" de Lenculus et suite à leurs diffusions sur le Net pas vraiment net ; là ou le vide régnait, et l'indifférence crasse de l'ignorance faisait son office, de nombreux sites ont commencé à parler de ces sociétés qui gouvernent le monde en douce.

Le seule problème sur le Net reste le copier coller, et l'on ne retrouve souvent que les mêmes textes. Mais cela s'en vient. Les Martinistes sur leurs différents sites commencent à se réveiller et diffusent la réalité de celui qui fut à l'origine de la résurgence de la synarchie. Saint-Yves d'Alveydre fut celui par qui le mot synarchie devint une réalité. Mais la perversion de quelques-uns a transformé la belle idée en cauchemar à venir. L'on ne saurait trop conseillé à ceux qui étudient ces documents de ne le faire que lorsque, au fil du temps, la sagesse, l'altruisme, la compassion à gagner le cœur. Comme en dit dans le milieu : "Attendre que blanchisse les cheveux". Sinon, le coté obscur submerge le dévot.

Vous pouvez les retrouver sur un site qui fit grand cas de ses trouvailles. Pour information, ces documents étaient introuvables à la misère que nous sommes devenus avant la publication soumettant à la curiosité populaire le pacte synarchique.

http://www.the-savoisien.com/wawa-consp … php?id=561
http://www.the-savoisien.com/wawa-consp … php?id=647
http://the-savoisien.com/wawa-conspi/vi … hp?id=1550
http://www.the-savoisien.com/wawa-consp … hp?id=2136
http://www.the-savoisien.com/wawa-consp … hp?id=2443

Et puis comme cela est bon, voici une rediffusion de l'introuvable Pacte synarchique (enfin plus depuis que le trois fois maudit Lenculus, l'a soumis à la populace).
Voici donc pour votre ouverture d'esprit ; pour que certains comprennent que le vote qu'ils s'apprêtent à effectuer en douce dans une cahute, derrière un rideau que certains revendiquent (j'en suis) où s'isolant un moment, non pas pour satisfaire au cycle naturel de la mixtion, mais plutôt pour offrir notre pays à un homme, ou une femme (?) à la compétence mise en exergue par une propagande savamment diluée durant le "temps libre de cerveau".

La réflexion guidée le plus souvent par la manipulation médiatique perd pied devant le doute de l'avenir incertain, (vous me direz cela est mieux ainsi, cela fait moins mal au corps, qu'un coups de pied dans le fondement); glisser une feuille de papier recyclé (important le recyclage jetable), avec dessus le nom du (de la) futur(e) comique "on fait gaffe au genre" que l'on ridiculisera pendant 5 ans, pendant que sa clique, engeance apatride, nous pèlera et plumera nos dernières économies et autres libertés.
Alors par souci didactique voici quelques petits noms de ceux qui servent Mamon ; à lire sur un air de "Ah que la soupe est bonne !"

__________________

Trilatérale

La division européenne de la Commission trilatérale, la plus importante association mondialiste, a tenu sa réunion annuelle,à huis clos, à Porto fin octobre 2003. A cette occasion, nous avons réussi à récupérer la liste intégrale de ses membres. La section française se compose ainsi (après les départs de plusieurs personnalités comme Raymond Barre, Jacques Attali ou Thierry de Montbrial) :
Edmond Alphandery, président de la Caisse nationale de prévoyance, ancien PDG d'électricité de France, ancien ministre UDF de l'Economie et des Finances ;
     * Francois Bayrou, président de l'UDF et ancien candidat à l'élection présidentielle (qui fait donc son entrée) ;
     * Georges Berthoin, ancien président international du Mouvement européen et de l'Association Jean Monnet(1) ;
     * Jean-Louis Bourlanges, député européen UDF (et ex-RPR) et ancien président de la section française du Mouvement européen ;
     * Francois Bujon de l'Estang, PDG de Citigroup France, ancien ambassadeur de France aux Etats-Unis ;
     * Hervé de Carmoy, ancien président de la Banque industrielle et mobilière privée et ancien directeur général de la Société générale de Belgique ; administrateur de Rhone Group ;
     * Bertrand Collomb, PDG de Lafarge (et patron de la section française du Groupe de Bilderberg);
     * Michel David-Weill, président de Lazard LLC, président du collège des associés-gérants de Lazard Frères ;
     * Laurent Fabius, ancien Premier ministre socialiste et ancien ministre de l'Economie et des Finances, premier présidentiable du PS(2);
     * Denis Kessler, PDG de la SCOR, ancien président de la Fédération française des assurances, ancien n°2 du Medef ;
     * Anne Lauvergeon, PDG d'ArEvA et de la Cogema ;
     * Pierre Lellouche, député UMP-RPR de Paris
     * Dominique Moist, conseiller spécial du directeur général de l'Institut français des relations internationales ;
     * Benoit Potter, PDG de L'Air liquide (nouveau membre) ;
     * Henri Proglio, PDG de Veol,a Environnemen. (nouveau membre) ;
     * Jean-Philippe Thierry, PDG des Assurances générales de France (nouveau membre) ;
     * Serge Weinberg, président de Pinault-Printemps-Redoute, président de l'Institut français des relations internationales, ancien conseiller de Laurent Fabius. Est actuellement en congé, car exerçant des fonctions publiques ;
     * Patrick Devedjian, ministre UMP-RPR des Libertés locales.

(Nous pouvons envoyer la copie intégrale - 15 pages - des membres de la Commission trilaterale à jour à octobre 2003, pour 7 euros port compris)(3).
___________________
(1) [Note du Néné] - Voilà un des fondateurs de la synarchie, façon ENA.
(2) [Note du Néné] - Ce document date de Novembre 2003 et la vicissitude de la prestitude à nous imposer une nullitude n'était pas encore au programme des agences de communications.
(3) Faits & Documents - 15 au 30 Novembre 2003, page 3. (bimensuel) BP 254-09, 75424 Paris cedex 09 - Tel : 01 40 16 80 92. (Avant la mort de Ratier, qui depuis est une propagande de la clique au grand fisteur du Logos du Bonnet dit soral.

#2 Articles, Inclassables - Articles, Miscellaneous » Le blanc ! y'a bon !... » 19-03-2018 10:52:06

Riton_le_Besogneux
Replies: 0

Le blanc ! y'a bon !...
Et si on causait nourriture ?

four-solaire-boite-01342.jpg

La gouteuse, celle qui donne le pouvoir de celui qu'on mange. Quoi ? Va falloir s'y remettre à cette vieille cuisine du fin fond des âges.
Tiens bin v'là un article de Rivarol reprenant celui du Metro de l'édition de Manchester.

Au fait souvenons-nous des diams à l'autre le gars à la particule achetée pour la salir de son ridicule le : d'Estaing.

Polycarpe.jpgAd Nauseum

Devrions-nous en venir à ces interdictions et recommandations paru dans une circulaire au Gabon en 1977, concernant la chasse aux cadavres encore frais pour servir de mets à diverses préparations culinaires et autres fantaisies ésotériques ou érotiques ?

L'immonde, en nos contrées. Les morts de faim, la haine, la religion ou le racisme poussé jusqu'à ses extrêmes ? Que font ceux qui nous interdisent de nourrir nos pauvres ?

Il est vrai que bientôt même le bon Saint-Antoine devra disparaître pour cause de "pas bien", lui et son cochon devront rejoindre les enfers du politiquement minable. Une nullitude de plus.

Crions donc comme Saint-Polycarpe(1), "Mon Dieu ! mon Dieu ! Dans quel temps m'avez vous fait vivre !"; Est-ce la, l'intégration tant souhaité par nos bons dirigeants. Doivent-ils eux aussi goûté à la viande blanche comme en son temps notre président Giscard d'Estaing(2)?
_______________________
(1) - SAINT POLYCARPE Évêque et Martyr (70-167)
Saint Polycarpe fut un personnage d'une éminente sainteté et d'une très profonde doctrine. Il avait eu le bonheur de connaître plusieurs disciples du Sauveur, et de les entretenir familièrement, surtout l'Apôtre saint Jean, par l'autorité duquel il fut établi évêque de Smyrne.
Homme de grande foi, Polycarpe avait horreur de tout ce qui attaquait la doctrine chrétienne. L'hérétique Marcion s'approcha un jour de lui audacieusement, au moment où Polycarpe détournait la tête pour éviter de le voir, et il lui dit: "Ne me connaissez-vous pas? -- Si, répondit l'évêque, je vous connais pour le fils aîné de Satan." Une telle âme était préparée au martyre.
Le récit de son sacrifice est une des plus belles pages de l'histoire aux premiers siècles. A l'entrée de ce saint vieillard dans l'amphithéâtre, tous les chrétiens présents entendirent une voix mystérieuse qui lui disait: "Courage, Polycarpe, combats en homme de coeur!" Le proconsul lui demanda: "Es-tu Polycarpe? -- Oui, je le suis. -- Aie pitié de tes cheveux blancs, maudis le Christ, et tu seras libre. -- Il y quatre-vingt-six ans que je Le sers et Il ne m'a fait que du bien; comment pourrais-je Le maudire? Il est mon Créateur, mon Roi et mon Sauveur. -- Sais-tu que j'ai des lions et des ours tout prêts à te dévorer? -- Fais-les venir! -- Puisque tu te moques des bêtes féroces, je te ferai brûler. -- Je ne crains que le feu qui brûle les impies et ne s'éteint jamais. Fais venir tes bêtes, allume le feu, je suis prêt à tout." De toutes parts, dans l'amphithéâtre, la foule sanguinaire s'écrie: "Il est digne de mort. Polycarpe aux lions!" Mais les combats des bêtes féroces étaient achevés; on arrêta qu'il serait brûlé vif.
Comme les bourreaux se préparaient à l'attacher sur le bûcher, il leur dit: "C'est inutile, laissez-moi libre, le Ciel m'aidera." Le Saint lève les yeux au Ciel et prie. Tout à coup la flamme l'environne et s'élève par-dessus sa tête, mais sans lui faire aucun mal, pendant qu'un parfum délicieux embaume les spectateurs. A cette vue, les bourreaux lui percent le coeur avec une épée. C'était le 25 avril 167.
                                            Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.

(2) - Giscard dîne chez Bokassa. On leur sert un plat exotique et Giscard demande à Bokassa : Est-ce qu'on peut manger cela avec les doigts ? Bokassa lui répond : Non, les doigts on va les manger à part!
____________________________
A NOUS LES PETITES ANGLAISES... EN BROCHETTES !
claude.lorne@yahoo.fr - http://www.rivarol.com/
Rivarol (n°2794, p.12)
http://www.histoireebook.com/index.php? … -2792-2838

Car, si l'on ose dire, il n'y a pas que le viol. Un lecteur ami m'envoie l'édition de Manchester du journal Metro, en date du 10 mars 2006 et signalant que, pour la police de Blackpool, le corps de la petite Charlene Downes, introuvable depuis 2003, alors qu'elle était âgée de 14 ans, a été dépecé... et « transformé en viande à kebab » !
Il faut savoir que deux hommes — de confession musulmane —, dont un ancien travailleur social (!), ont été inculpés pour le meurtre supposé de l'adolescente anglaise ainsi que pour complicité dans la disparition du corps, qu'ils auraient donc fourni à la gargote « Funny Boyz », une appellation qui ajoute au macabre du drame.
« La combinaison d'un meurtre probablement raciste, l'éventualité que des clients du kebab aient effectivement mangé la dépouille de Charlene, sans oublier la possibilité que cette sordide affaire soit liée aux affaires de prostitution impliquant des gangs musulmans exploitant de jeunes Anglaises de souche, tout cela, écrit notre ami anglais, aurait dû suffire pour que ce "fait divers" fasse les gros titres des médias nationaux et mondiaux. Ce ne fut pas le cas... La presse britannique observa un black-out absolu sur l'affaire. On peut raisonnablement se demander pourquoi les organes médiatiques, censés informer la population, observent ici un mutisme complet. »
Sans doute parce qu'il importe avant tout sous nos climats — où les dirigeants se sont résignés à une occupation parfois particulièrement bestiale faute de savoir l'endiguer — d' occulter tout fait de nature à décourager les plus optimistes de pratiquer cette "tolérance" dont se félicitent Ségolène Royal, Isabelle Lévy et Mohamed Mazouz dans un si bel élan œcuménique.
___________________

(Renaissance sociale - janvier 2007) Claude Lorne rapporte, dans Rivarol (n°2794, p.12), avoir reçu d’un ami anglais l’édition de Manchester du journal Metro du 10 mars dernier qui signale que, pour la police de Blackpool, le corps de la petite Charlene Downes, 14 ans, introuvable depuis 2003, a été dépecé et transformé en viande à kebab. Elle précise que deux hommes de confession musulmane, dont un ex-travailleur social, ont été inculpés pour le meurtre de l’adolescente, ainsi que de complicité dans la disparition du corps qu’ils auraient fourni à la gargote ‘Funny Boys’.

Pour l’ami anglais, « La combinaison d’un meurtre probablement raciste avec l’éventualité que des clients du kebab aient effectivement mangé la dépouille de Charlene, sans oublier la possibilité que cette sordide affaire soit liée à la prostitution impliquant des gangs de musulmans qui exploitent des jeunes Anglaises de souche, tout cela aurait dû suffire pour que ce ‘fait divers’ fasse les gros titres des médiats nationaux et mondiaux. Ce ne fut pas le cas. La presse britannique a observé un black-out absolu. On peut se demander pourquoi les organes médiatiques censés informer la population observent ici un mutisme complet. »

Sans doute, propose Claude Lorne comme réponse à cette question, parce qu’il importe avant tout sous nos climats -où les dirigeants se sont résignés à une occupation parfois particulièrement bestiale faute de savoir l’endiguer- d’occulter tout fait de nature à décourager les plus optimistes de pratiquer cette ‘tolérance’ dont se félicitent Ségolène Royal, Isabelle Lévy et Mohamed Mazouz dans un si bel élan œcuménique.(gh)
___________________
http://www.antisharia4belgium.com/2013/ … s-dun.html

Les détectives ont rouvert une enquête sur l'assassinat tragique de l'adolescente Charlene Downes, 10 ans après sa disparition.

Aucune trace de l'adolescente de 14 ans n'a jamais été retrouvée après sa disparition le 1er Novembre 2003.

Les procureurs en 2007 lors du procès d'un propriétaire fût condamné et plus tard acquitté de sa mort selon qui son corps a été découpé et aurait été transformé "en kebabs".
La cour a entendu que Charlene était l'une des nombreuses jeunes filles blanches qui aurait eu des relations sexuelles avec des hommes plus âgés dans le magasin des suspects.
La police a déclaré aujourd'hui - au 10ème anniversaire de la disparition de Charlene - faire un nouvel appel à témoin, et espère rafraîchir la mémoire des gens au sujet de ce qui lui est arrivé il y a une décennie.

___________________

Circulaire_Gabonnaise.JPG  metro070126.jpg

Le reportage de Metro (Version papier qui n’apparaît pas “online”)

The body of a missing schoolgirl may have been turned into burgers and kebabs and served up at a seaside fast food outlet.
Police fear the remains of 14 year old Charlene Downes, who went missing in November 2003, may also have been ground up into tile grout.

Iyad Albattikhi, 28, who ran the Funny Boyz takeaway in Blackpool, is charged with her murder.
The co-owner of the business Mohammed Raveshi, a 49 year old former social services worker and foster father, is charged with assisting in the disposal of her body.

The men appeared at a hearing at Blackpool maistrates court yesterday.
The teenager whose body has never been found left home on Halloween saying she was meeting friends on Blackpool’s North Pier.
It was initially thought Charlene, a pupil at St George’s Church of England High School, had run away.

Appeals for her to come forward were subsequently posted in missing persons’ columns.

However six months after her disappearance police searched freezers at three Blackpool curry houses looking for her remains.
During the investigation some 3000 men were DNA tested and a TV appeal for information was broadcast on the BBC’s Crimewatch show.

Darren Day, Charlene’s favourite West End performer, even made a plea for help in finding her.

During the ten minute hearing yesterday the two accused, who were flanked in the secure dock by four security officers, spoke only to confirm their names and ages and to state that they understood the charges against them. Neither of the defendant’s lawyers applied for bail.
(Source : BNP)

#3 Articles, Inclassables - Articles, Miscellaneous » Euthanasie : En fait ! Ils ne veulent pas tous mourir ... » 18-03-2018 09:10:23

Riton_le_Besogneux
Replies: 0

Euthanasie : En fait ! Ils ne veulent pas tous mourir ...

Ta_gueule_saute_r.jpg
Porté par ses amis sur une échelle, ce sclérosé de la plaque remercie ceux-ci
avant de sauter pour le magnifique cadeau qu'ils lui ont offert : une corde de chanvre tressée.
Remarquez la joie, de le voir partir pour toujours. Ils n'auront plus à payer pour l'entretenir à ne rien foutre.

Au fait, l'idée de base, c'est pas les gaziers qui l'ont eu.

Liste des « personnes socialement inaptes » stérilisables
« Est socialement inapte toute personne qui, par son propre effort, est incapable de façon chronique, par comparaison avec les personnes normales, de demeurer un membre utile de la société. (…) Les classes sociales d’inaptes sont les suivantes :
       •   1) les débiles mentaux ;
       •   2) les fous ;
       •   3) les criminels (y compris les délinquants et dévoyés) ;
       •   4) les épileptiques ;
       •   5) les ivrognes ;
       •   6) les malades (tuberculeux, syphilitiques, lépreux, et autres atteints de maladies chroniques…) ;
       •   7) les aveugles ;
       •   8) les sourds* ;
       •   9) les difformes ;
       • 10) les individus à charge (y compris les orphelins, les bons à rien, les gens sans domicile et les indigents). »

          (Rapport du laboratoire psychopathique du Tribunal municipal de Chicago, 1922, cité par A. Pichot in La société pure, p. 215)
________
* Vous pouvez commander Témoins sourds, témoins silencieux à CNRS Diffusion : 1, place Aristide Briand 92195 Meudon Cedex. Tél. : 01.45.07.56.86. Courriel : fotofilmecrit@aol.com

Ne vous inquiétez pas cela revient à grand pas, vu que l'histoire ne doit surtout pas être connu autrement que par des historiens officiels.  Bientôt vous mourrez en bonne santé. Vive le progrès.
Calquée sur le modèle de la loi eugéniste californienne de 1909, la première loi nazie traduit bien l’importance de la médecine dans le système politique et idéologique nazi. C’est une véritable ordonnance médicale :
« Loi sur la prévention des descendances atteintes de maladies héréditaires ». Elle fut votée le 14 juillet 1933 et mise en application le 1er janvier 1934. En voici le premier article (à rapprocher de la liste des personnes stérilisables établie par le tribunal de Chicago en 1922)…

« Toute personne, atteinte d’une maladie héréditaire, peut être stérilisée au moyen d’une opération chirurgicale si, d’après les expériences de la science médicale, il y a lieu de croire que les descendants de cette personne seront frappés de maux héréditaires graves, mentaux ou corporels.
Est considérée comme atteinte d’une maladie héréditaire grave toute personne qui souffre des maladies suivantes :
Débilité mentale congénitale ; schizophrénie ; folie circulaire ; épilepsie héréditaire ; danse de Saint-Guy héréditaire ; cécité héréditaire ; surdité héréditaire ; malformations corporelles graves et héréditaires. Peut être aussi stérilisée toute personne sujette à des crises graves d’alcoolisme »
.
Allez en prime ajoutez les déviants et autres fiottes.

Mais pourquoi, existe-t-il encore des historiens ? Va falloir les ajouter à la liste. Ils ne devraient pas se reproduire.
___________
Témoignage d'un homme en mal de vivre.
On pourra se rendre compte que la "Maladie de Charcot" ne laisse que peut d'espoir de vivre longtemps comme l'autre sosie de Hawkins, l'auteur de science fiction promu par la grâce de ses pairs grand chercheur du vide sidéral.

___________
DOCUMENTS

Pierre PANIS.
N°9 rue du Bac.
66 250 SAINT LAURENT DE LA SALANQUE.
Tel :  04.68.28.30.07 / Fax : 04.68.28.65.14 / ppanis@aol.com

Saint Laurent, le 27 septembre 2003

Monsieur le Premier Ministre,

Je suis muet, totalement paralysé, trachéotomisé, branché à un appareil respiratoire et ne peux désormais remuer que les yeux.
Cette maladie, appelée "Sclérose Latérale Amyotrophique" (S.L.A.) ou  "Maladie de Charcot", entraîne une dégénérescence inexorable de tous les muscles et conduit rapidement le malade à une dépendance totale.
Mais la vraie vie, le vrai bonheur, la vraie force de l'homme, résident dans la tête et dans le coeur.

Monsieur le Premier Ministre, si on fait abstraction de la dignité humaine qui est l'argument des orgueilleux et des lâches pour en finir, je vous assure que, même dans cet état, la vie est merveilleuse à vivre.

MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE,
     JE REVENDIQUE LE DROIT DE VIVRE

            L'euthanasie est la porte ouverte à tous les abus...
            L'euthanasie ouvre la porte à tous les fous qui se croient investis d'une mission de nettoyage...
            La légalisation de l'euthanasie serait une régression de l'être humain jusqu'au stade animal le plus primaire...

Monsieur le premier ministre, c'est l'Amour qui fait tourner le monde et c'est l'orgueil et la haine qui le détruisent.

MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE,
     JE REVENDIQUE LE DROIT A DONNER DE L'AMOUR
     JE REVENDIQUE LE DROIT A RECEVOIR DE L'AMOUR
     JE REVENDIQUE LE DROIT A L'AMOUR

Aussi longtemps que Dieu laissera battre mon coeur...

Pierre PANIS.

#4 Articles, Inclassables - Articles, Miscellaneous » Mémère Teresa (Anjezë "Agnès" Gonxha Bajaxhiu) et son petit commerce . » 16-03-2018 08:17:47

Riton_le_Besogneux
Replies: 0

Mémère Teresa (Anjezë "Agnès" Gonxha Bajaxhiu) et son petit commerce ...
Reste « Mère Teresa », qui, hélas pour elle, n'a jamais été la mère de personne
(n'est-ce pas curieux cette propension des religieux qui ne font pas d'enfants à se faire toujours appeler « père » ou « mère » ?
Nostalgie, compensation, revanche ou escroquerie morale ?
Interrogez-vous là-dessus, braves gens
).

Bin voilà, dire des choses différentes sur une dame en odeur de sainteté est ridicule, tant la prouesse devient délire.
L'albanaise du Kosovo est une sainte pour ceux à qui elle fournissait moyennant pognon, un môme.

Teresa_inde.jpg

En passant à chaque fois qu'il y avait des catastrophes (inondations, tremblements de terre, etc) n'importe où dans le monde, (Afrique, Amérique du Sud, Asie...) elle envoyait ses nonnes de sbires, une douzaine, pour aller récupérer les orphelins qui s'y trouvaient. pour les revendre après à de riches ou moyennes familles qui pouvait dépenser de 10.000 à 15.000 dollars US pour chacun. Selon l'âge les prix variaient. Bien sûr elle s'en occupait (plutôt les formatait aux bonnes manières catholiques), les engraissait et les habillait mais seulement pour son hostie d'égo et celui du pouvoir occulte de sa congrégation.
Elle était une chienne hyper sévère et disciplinaire et souriait quand elle avait besoin de quelque cho$e et tempestait ensuite pour
montrer son autorité austère. Elle prenait des orphelins hindous les transformait en bon petit catholique... et voilà une autre forme de violence qu'on ne soupçonne pas... Elle était la vierge noire de la Tyrannie du Bien :
Dévorer tout au nom de Dieu et du bien. Je pourrais t'en dire long sur elle. Beaucoup de gens de la place ne l'aimaient pas mais maintenant qu'on l'a béatifiée, il est difficile de dire du mal d'elle..
C'est cela le contrôle du bien que le nouvel âge disperse également au nom de l'amour et de la lumière (lucis) ... Bon j'espère que ça te chatouille le gosier ... Nenki du site conspiration.cc (2003)
_____________
et puis comme je pouvais pas rester en reste, voici mon petit pamphlet
Voici un article qui m'interpelle, merci pour cette analyse.
Il est bon d'avoir une autre vision.

En effet, que vient donc faire cette "Mère" en Inde ? Respecte-t-elle la tradition des castes depuis si longtemps établi au sein de ces sociétés plus que millénaires ? Un sujet à mettre plus en évidence que ces quelques mots.
Respectait-elle la sélection naturelle ? Bon d'accord on veut éliminer la souffrance et ses misères. Toutefois est-ce bien de voir se multiplier anarchiquement des colonies de souffreteux destructeurs de milieux naturels générant encore plus de misère et de mort tant animal que végétal du fait de leur prolifération anarchique.
De quel droit s'ingère-t-elle, Elle, ses semblables et autres jésuites, dans une culture différente ?

La souffrance de ses pauvres gens a-t-elle permis à cette personne d'offrir une vision juste de son Dieu et de se sentir investie d'une mission lui permettant d'assouvir sa propre divinité ? Il est fort heureux pour cette personne que l'Inde pratique la Tolérance.

Bientôt au Hit-Parade de la béatification du fâcheux Abbé Pierre ; le Groués de son nom véritable. Voilà une idole de plus à mettre sur le calendrier. Le Jean XXIII, le Jean-paul II et les autres.

Ce qui est remarquable dans ces schémas de sainteté, c'est que l'on n'attend plus de voir avec le temps, au moins un siècle ou deux, si l'œuvre de ces personnes perdurent. Le fond de commerce s'éteint en général lorsque cela ne permet plus aux salariés de ces associations de s'offrir suffisamment pour vivre mieux que leurs déshérités.

Un Pape qui faisant fi des règles séculaires de l'église catholique se permet de béatifier aussi rapidement cette personne au même titre qu'un membre de l'Opus-Deï, ne trouvez-vous cela par trop rapide, comparé à Jeanne d'Arc ?

L'inculture religieuse, des peuples règnent en maître. Merci à la presse, merdia télévisuel, radio inféodées à la puissance du contrôle de la pensée unique.

Voici jeté en pâture à la ire populaire quelques questions peut conforme à l'orthodoxie ambiante.

Puissiez-vous en faire l'usage et la réflexion qui leurs convient.
Je ne crois pas que laisser parler sa sensiblerie de cette façon, si conforme à la pensée unique, soit le moyen d'obtenir un monde meilleur.
Chacun est libre d'avoir la vision de la société qui lui paraît la plus juste pour lui. Est-ce donc ainsi qu'il nous faut agir, avoir un droit d'ingérence sur le comportement non-conforme d'autrui ? Si OUI : que vive la Sainte Inquisition.

#5 Articles, Inclassables - Articles, Miscellaneous » Devoir d'Histoire ... C'est autre chose que la mémoire ... » 15-03-2018 13:15:33

Riton_le_Besogneux
Replies: 0

obey-giant-hostile-takeover-93352-150bf.jpg

Devoir d'Histoire ... C'est autre chose que la mémoire ...
En Février 2003, nous avions eu connaissance des ces faits. Et alors ? ...

Un article passablement édifiant sur la montée des intégrismes et de alliances qui se forment pour contrer le Grand Satan.
____________________________________________

Un transfuge iranien révèle la collaboration de l’Iran avec l’Irak, la Corée de Nord, Al-Qaïda et le Hezbollah

Le quotidien saoudien Al-Sharq Al-Awsat, édité à Londres, rapporte qu’Hamid Reza Zakiri, haut responsable iranien des Gardiens de la Révolution, a récemment fait défection. Dans une interview du quotidien, Zakiri dévoile des informations concernant la coopération entre les Gardiens de la Révolution, les Renseignements iraniens(1) et le régime de Saddam Hussein, certaines organisations terroristes palestiniennes et égyptiennes, Al-Qaïda et le Hezbollah. Zakiri évoque aussi les assassinats politiques commis en 1998 par la Sécurité iranienne et révèle en outre que l’Iran possède des installations nucléaires(2).

Al-Sharq Al-Awsat présente Zakiri comme un ancien directeur des services de renseignements des Gardiens de la Révolution, ensuite passé au ministère de la Sécurité, où il a travaillé pensant plusieurs années à divers postes. Il a par la suite rejoint la Sécurité du Bureau du Guide, où il était responsable du Secrétariat ; c’est là qu’il a appris l’existence de liens secrets entre la Sécurité des Gardiens de la Révolution et les forces révolutionnaires de la région.

Dans l’interview, menée hors d’Iran, Zakiri affirme que le Dr Ayman Al-Zawahiri, chef de l’organisation égyptienne pour le djihad et adjoint d’Oussama Ben Laden, a établi des liens étroits avec le commandant adjoint actuel des Gardiens de la Révolution et les commandants des forces iraniennes et des forces d’Al-Qods, membres des Gardiens de la Révolution. Parmi ces commandants figurent Ahmed Vahidi et Hussein Muslih (ancien commandant des Gardiens de la Révolution au Liban).

Zakiri évoque le séjour de Ben Laden au Soudan, à l’époque où la présence des Gardiens de la révolution iraniens y était importante. Zakiri explique que le Hezbollah et le Djihad islamique palestinien, sous la direction de Fathi Shiqaqi, étaient très représentés dans les camps d’entraînement spéciaux supervisés par des officiers des Gardiens comme Dhu-Al-Qadr.

Al-Sharq Al-Awsat ajoute que Zakiri s’est dit choqué par le dossier sur les assassinats politiques qui révèle l’implication de la Sécurité(3).
Le journal annonce en outre que Zakiri a donné des informations sur le rôle d’Imad Mughnia (éminent activiste du Hezbollah stationné en Iran et lié à Al-Qaïda) dans un certain nombre d’opérations communes financées par les services de renseignements iraniens et exécutées par le Djihad islamique et d’autres organisations fondamentalistes.
Voici l’interview d’Al-Sharq Al-Awsat dans son intégralité, ainsi que la réaction du ministère iranien des Affaires étrangères et des informations sur d’autres transfuges iraniens.

Informations personnelles

Al-Sharq Al-Awsat : Qui êtes-vous ?

Zakiri : Je m’appelle Hamid Reza Zakiri. Je suis né en 1962 dans la ville de Nadjafabad, dans le district d’Ispahan. Depuis le début de la Révolution, et jusqu’en 1985, j’ai travaillé avec les comités révolutionnaires et les Gardiens (de la Révolution) à Ispahan. Je suis ensuite parti pour Téhéran, où j’étais responsable des Gardiens (de la Révolution) pour le dixième arrondissement de la capitale. A l’époque, Mahdi Mubligh était commandant régional. Ce district était considéré comme le commandement central et à sa tête se trouvait Mohsen Rezayi (qui devint ensuite commandant des Gardiens et qui est actuellement Secrétaire du Conseil du
discernement de l’intérêt supérieur du régime). J’étais également proche de Hajj Morteza Rezai (à la direction des services de renseignements des Gardiens de la Révolution) ; sur son ordre, j’ai exécuté de dangereuses missions sur le front de guerre contre l’Irak et ses agents. En 1986, je faisais partie d’un groupe de 400 officiers des Gardiens (de la Révolution) attachés au nouveau ministère de la Sécurité.

Al-Sharq Al-Awsat : Quelle était votre fonction au ministère de la Sécurité ?

Zakiri : J’ai suivi un entraînement spécial et j’ai étudié à l’étranger car je suis un ancien étudiant de l’Institut d’études supérieures Imam Baqer (affilié au ministère de la Sécurité, dont les étudiants sont membres de la Sécurité). Mon domaine était naturellement l’espionnage et le contre-espionnage, ainsi que la gestion des affaires de sécurité intérieure. Au bout de quelques années, j’ai terminé de prestigieuses études au [département] des affaires stratégiques et de la Sécurité.

Les relations entre l’Iran et la Corée du Nord

Al-Sharq Al-Awsat : Où, à l’étranger, avez-vous étudié ?

Zakiri : Je me suis rendu deux fois en Corée du Nord, pays avec lequel nous avons des relations particulières.
Nous avons envoyé plusieurs groupes de Gardiens de la Révolution et de la Sécurité en Corée du Nord. Parmi ceux qui ont reçu un entraînement au combat figurent Rahim Safavi, commandant des Gardiens de la Révolution, et son adjoint Dhu-Al-Qadr. Parmi le personnel des Gardiens de la Révolution se trouvaient des unités de pilotes, entraînées là-bas aux opérations en vol et au saut en parachute, comme Kalibaf (aujourd’hui commandant des forces militaires). Notre groupe comprenait des officiers des services de renseignements. La première fois, je suis parti suivre un séminaire de quarante jours sur la guerre psychologique et le contre-
espionnage, et la deuxième fois, je suis resté en Corée du Nord pour quarante autres jours, où j’ai reçu une formation spéciale sur la protection des installations nucléaires et autres installations secrètes.

Al-Sharq Al-Awsat : Quel est le but de ces installations nucléaires ? S’agit-il véritablement d’installations
nucléaires ?

Zakiri : Je n’ai pas l’intention d’élaborer là-dessus. C’est un sujet qui touche à la sécurité de mon pays. Je suis contre la minorité [conservatrice], mais je ne suis pas contre l’Iran. L’Iran est un grand pays et il est clair que sa défense nécessite une solution empêchant toute agression extérieure. Nous avons sacrifié un demi-million de shahids [martyrs] et des centaines de milliers de villes (…) ont été détruites par l’Irak.
Al-Sharq Al-Awsat : Quelle était votre position avant de quitter l’Iran ?

Zakiri : Après l’élection du président Khatami, et après avoir appris le rôle joué par le ministère de la Sécurité dans les assassinats (de 1998), je ne pouvais plus demeurer au ministère de la Sécurité. J’ai soutenu la réforme et appuyé Khatami, et quand j’ai appris que le ministère de la Sécurité était l’auteur de complots odieux et inhumains contre Khatami et les réformistes, j’ai décidé de rejoindre l’un des dispositifs civils du pays. Mais le directeur en place du Bureau spécial (le bureau des renseignements du Guide de la Révolution), Hadadian, m’a convoqué à son bureau et m’a chargé d’une mission qui devait me préparer à travailler à son ministère.

La Sécurité en Iran

Al-Sharq Al-Awsat : Combien de dispositifs de sécurité existe-t-il, et pourquoi la loi sur la fusion de tous les dispositifs de sécurité du ministère de la Sécurité n’est-elle pas entièrement appliquée ?
Zakiri : Avant Khatami, il existait une totale coordination entre les dispositifs de sécurité, mis à part le Renseignement militaire. Le ministère de la Sécurité a supervisé toutes les affaires liées à la sécurité pendant les deux mandats de Mohammed Rayshahri et Ali Falahian (en tant que ministres) et le bref laps de temps, après Khatami, où Dari Nafadjabadi a reçu le ministère (de la Sécurité).

Je vais vous avouer un secret : avant les élections présidentielles de mai 1997, nous avons reçu l’ordre du ministère de la Sécurité, nous et nos familles, nos proches parents et nos connaissances, de voter pour le candidat du Guide (Khamenei), Ali Akbar Natiq Nouri, qui était alors président du Majlis. Le personnel des Gardiens (de la Révolution) et les fonctionnaires ont reçu des instructions similaires. Toutefois, plus de 90% du personnel des forces de Sécurité, des Gardiens (de la Révolution) et des dispositifs d’Etat ont voté pour Mohammed Khatami, ignorant les instructions du ministère (de la Sécurité).
Pour en revenir à votre question : après l’affaire des assassinats politiques et la nomination d’Ali Younesi comme ministre de la Sécurité (et des Renseignements), le ministère de la Sécurité a cessé d’être sous contrôle du Guide (Khamenei) et des conservateurs pour se trouver supervisé par le cabinet. Les conservateurs ont donc établi leur propre ministère de la Sécurité. D’un côté, le bureau de la Sécurité du Guide (Khatami) s’est agrandi et un Conseil suprême de la Sécurité a été établi ; de l’autre, le champ d’action des Renseignements des Gardiens de la Révolution et des services secrets du département de la Justice s’est élargi. Ces dispositifs sont en honteuse violation de la loi quand ils procèdent à l’arrestation de réformistes, ferment des journaux, maltraitent et abattent des personnes.

Relations entre l’Iran et Al-Qaïda

Al-Sharq Al-Awsat : Vous dites que vous vous êtes trouvé dans d’importants centres de la Sécurité. Il est naturel qu’on vous demande s’il existe vraiment un lien entre l’Iran et Al-Qaïda. Et que pensez-vous de la présence de Saad Oussama Ben Laden (fils d’Oussama Ben Laden) en Iran(4) ?

Zakiri : Le sujet des relations entre les Renseignements des Gardiens (de la Révolution) - et non du gouvernement (iranien) - et l’organisation Al-Qaïda et d’autres groupes fondamentalistes comme le Djihad islamique égyptien et le Djihad islamique palestinien nous ramène aux années 1980. Après l’assassinat (du président égyptien) Anouar Sadate, certains Egyptiens impliqués dans le crime sont venus nous voir et les Renseignements des Gardiens (de la Révolution) ont établi des contacts avec eux. Plus tard, nous sommes allés au Liban, où nous avons fait la connaissance de nombreux activistes révolutionnaires non- chiites.

Soutien iranien aux actions anti-américaines du Hezbollah

Al-Sharq Al-Awsat : Vous êtes allé au Liban ?

Zakiri : J’ai visité la plupart des pays de la région, mais ce que je veux dire, c’est que les Gardiens [de la Révolution] ont établi des bases au Liban, qu’ils ont employées pour recruter et entraîner les révolutionnaires, les amenant petit à petit à (exécuter) leurs plans contre les Américains, comme l’explosion des quartiers généraux de la Marine à Beyrouth (1983) ou l’attentat à l’ambassade américaine. Imad Mughnia et certains commandants des Gardiens (de la Révolution) ont largement participé à ces actions. Imad Mughnia et certains officiers des Gardiens (de la Révolution) ont dirigé le détournement d’un avion américain et l’assassinat de l’un
de ses passagers. Mughnia est resté officier de liaison, avec le Dr Ayman Al-Zawahiri et les commandants d’autres organisations fondamentalistes.

Al-Qaïda a demandé de « l’aide pour une opération de la plus haute importance dans le pays du grand Satan » - aide refusée.

Al-Sharq Al-Awsat : Étiez-vous au courant des projets d’attentats du World Trade Center à New- York ?

Zakiri : Non, mais nous avions dans nos quartiers généraux une maquette des deux tours (du World Trade Center), de la Maison blanche, du Pentagone et de l’immeuble de la CIA à Langley. Imad Mughnia est venu en Iran, a rencontré un certain nombre de hauts responsables de la Sécurité du Guide (Khamenei) et leur a transmis un courrier de la part du Dr Ayman Al-Zawahiri, qui disait : «Nous avons besoin de votre aide pour une opération de la plus haute importance dans le pays du grand Satan.» Le problème a donc été posé, mais l'aide refusée. Plus tard, le directeur du département et l’adjoint de Natiq Nouri, responsable du service des enquêtes au Bureau du Guide (Khamenei) et chargé de le représenter au Conseil suprême de la Sécurité, ont chargé Mughnia de garder le contact avec Al-Zawahiri et ses camarades, à condition de ne pas participer à leurs activités.

Al-Sharq Al-Awsat : Ou se trouve Imad Mughnia aujourd’hui ?

Zakiri : Il est toujours en Iran, où il poursuit ses activités. Je pense qu’il a planifié l’évasion de dizaines d’hommes d’Al-Qaïda et leur passage en Iran, certains avec leurs familles. Préalablement, la femme de Ben Laden était arrivée, une jeune femme yéménite accompagnée de son fils ; nous les avons remis aux autorités du Yémen. Il est possible que Saad Oussama Ben Laden (aussi) soit passé en Iran par le biais de Mughnia.

Le président Khatami

Al-Sharq Al-Awsat : Le président Khatami est-il au courant des agissements de ces personnes ?

Zakiri : Je suis chagriné et soucieux pour le président Khatami. C’est un homme instruit, loyal, parvenu à son poste pour appliquer des réformes et défendre le progrès et l’élargissement des libertés (individuelles et civiles).
Malheureusement, il n’a pas réussi à tirer profit de l’appui absolu dont il bénéficiait auprès du public iranien.
Ses ministres et confidents ont été emprisonnés ; il y a eu des tentatives d’assassinat de ses proches conseillers (Saïd Hajjarrian) et plusieurs tentatives d’assassinat de Khatami lui-même ont été déjouées.
Voyez l’Iran aujourd’hui : Abbas Abdi, ami et conseiller de Khatami, doit faire face à un châtiment cruel (il est accusé d’espionnage pour le compte des Etats-Unis). Le crime d’Abdi a consisté à mener une enquête qui révèle que les Iraniens sont favorables à la reprise des relations avec les Etats-Unis. Ces derniers ont aussi indiqué leurs préférences quant aux hauts responsables (politiques)(5). Le plan Khatami représentait la dernière chance de sauver le régime. La direction suprême (de la Sécurité), sous contrôle conservateur, a tiré le tapis sous (Khatami) en contrecarrant ses plans et en causant du tort aux réformistes. Les étudiants, les femmes et la majorité des Iraniens ont perdu tout espoir de changement progressif.

Les relations entre les Renseignements irakiens et iraniens

Al-Sharq Al-Awsat : On a évoqué des liens étroits entre les Renseignements des Gardiens (de la Révolution) et l’Irak. Existent-ils vraiment ? Les Gardiens ne sont-ils pas au premier plan de la guerre contre l’Irak ?

Zakiri : Après la guerre (du Golf), les Gardiens (de la Révolution), sous le commandement de Morteza Rezai, ont créé des sociétés commerciales afin de fournir du travail au personnel des Gardiens et au Basidj (unités paramilitaires loyales à Khamenei, qui agissent de concert avec les Gardiens de la Révolution).
Depuis le milieu des années 90, elles travaillent en coopération avec la société Babil, dirigée par Qusay, le fils de Saddam. Elles se sont notamment occupées de contrebande de pétrole irakien. La coopération entre les Renseignements des Gardiens et l’Irak dans le domaine de la fraude et du commerce a pris fin il y a près d’un an. Mais les Renseignements des Gardiens sont toujours en contact avec Uday, l’autre fils de Saddam, et avec les Renseignements irakiens, tandis que la coordination entre les partis dans des domaines comme le siège des Kurdes et la confrontation avec les Etats-Unis continue. A titre d’exemple, l’organisation Ansar Al-Islam au Kurdistan irakien a gagné le soutien et la protection des Renseignements des Gardiens et des dispositifs de renseignements du régime irakien.Al-Sharq Al-Awsat : Il y a plusieurs autres activités et secrets que vous n’avez pas évoqués.

Zakiri : Je préfère ne pas le faire pour le moment. Une fois que ma famille et moi-même serons en sécurité, je serai prêt à répondre à toutes vos questions.

Réaction du ministère iranien des Affaires étrangères

Une source au ministère de la Sécurité et des Renseignements à Téhéran a démenti l’existence de relations entre les dispositifs de renseignements iraniens, Al-Qaïda et l’adjoint d’Oussama Ben Laden, le Dr Ayman Al-Zawahiri. La source, qui d’après le journal, souhaite garder l’anonymat, a confirmé que Zakiri «a été renvoyé du ministère à cause de son comportement, de ses relations douteuses et de ses activités dans d’autres centres sans en avoir informé le ministère de la Sécurité et des Renseignements.» Afin de confirmer l’identité et les affirmations de Zakiri, Al-Sharq Al-Awsat a appelé le Bureau de Khatami, mais un fonctionnaire au bout du fil a refusé d’évoquer le sujet, déclarant qu’il s’agissait là d’une affaire privée du Bureau. Ce fonctionnaire a également accusé Zakiri «d’espionnage, de complot contre l’islam et la Révolution islamique, ainsi que de collaboration avec le sionisme et l’arrogance mondiale (en référence aux Etats-Unis)». Le ministre iranien des Affaires étrangères a nié l’appartenance de Zakiri à la Sécurité iranienne, ajoutant ne rien savoir de la récente défection d’un quelconque responsable de la Sécurité(6).

Nouveaux rapports et autres transfuges iraniens

Al-Sharq Al-Awsat a également rapporté qu’Etemad, quotidien réformiste iranien, a publié sur le site Yek Khabar, créé par Ali Ara Mohammadi (ancien haut responsable de la Sécurité et directeur adjoint de l’autorité iranienne de diffusion), la récente défection de trois hauts responsables du système de sécurité iranien, lesquels auraient emporté avec eux de nombreux documents, dont des enregistrements vidéo contenant des protocoles d’enquêtes de responsables de la Sécurité informés des assassinats.

Le directeur du centre islamique de documentation, Rouhallah Husseinian, opposant de la réforme et ancien haut responsable des services de renseignements iraniens, a accusé un dirigeant du Bureau du président Khatami de complot avec Zakiri car, dit-il, la présence à l’étranger de Zakiri est la preuve ultime que les activistes iraniens hostiles au régime islamique aident les personnes comme Zakiri (7).
____________________
(1). Ces dispositifs sont proches du Guide Suprême Ali Khamanei et exécutent ses décisions.
(2). Al-Sharq Al-Awsat (Londres), le 18 février 2003
(3). En référence au rôle joué par des activistes de haut rang des services de renseignement iraniens dans les explosions sur la tombe du 8ème imam Reza (dans la ville de Machhad), avant l’élection du président Mohammed Khatami, pendant le mandat du président Hashemi Rafsandjani. Les services de renseignements iraniens ont accusé les résistants sunnites, mais il s’est avéré que ceux qui avaient planifié l’opération étaient l’ancien ministre des Renseignements Ali Falahian et son adjoint Saïd Emami, lequel s’est suicidé en 1999, suite à son arrestation liée aux assassinats politiques.
(4). Le 12 février, le quotidien saoudien Al-Sharq Al-Awsat, édité à Londres, a cité une source diplomatique de Rome déclarant que « Saad, fils aîné d’Oussama Ben Laden, a été aperçu en Iran. La même source ajoute ne pas savoir si d’autres dirigeants d’Al-Qaïda accompagnaient Saad Ben Laden, insistant toutefois sur le fait qu’Oussama Ben Laden lui-même ne se trouvait pas en Iran. La source a insisté sur l’exactitude de l’information communiquée, qu’elle considère comme le point de départ de la chasse aux dirigeants d’Al-
Qaïda. De nombreuses sources concordent sur le fait que le pouvoir de Saad Ben Laden s’est étendu après la guerre en Afghanistan, soulignant qu’il est devenu le bras droit de son père, suite au départ d’Al-Qaïda d’Afghanistan et la mort, ou l’arrestation, d’un grand nombre de ses dirigeants. Ce rapport est considéré comme le premier du genre sur la présence d’un dirigeant d’Al-Qaïda en Iran.
(5). 6% des sondés appuient Khamenei.
(6). Al-Sharq Al-Awsat (Londres), le 18 février 2003
(7). Al-Sharq Al-Awsat (Londres), le 18 février 2003

#6 Histoire - History » Algérie 1958 - Parlons-en ou visionnant là plutôt ... » 13-03-2018 15:28:48

Riton_le_Besogneux
Replies: 0

Algérie 1958 - Parlons-en ou visionnant là plutôt ...
      On pourra lire pour se faire une idée
      Fontaine Pierre - Saint pétrole
      Fontaine Pierre - La nouvelle course au pétrole
      Fontaine Pierre - La mort étrange de Conrad Kilian
      Fontaine Pierre - La guerre froide du pétrole

Notre bon président du moment le Macronphage de la Nation française et sa Dulcinée décatie, connaissant la Nouvelle Histoire du Pays sur le bout de sa langue fourchue et si sensuel pour d'autres débats qui non pas lieu d'être distingués en ce pamphlet, nous affirme, avec la conviction d'un escroc que le français est un criminel de guerre de qualité supérieur.

Macron_et_sa_copine.jpg
Dhimmitude ou Jupiter & Ganymède s'en vont voir si la rose est éclose ...(1)
Remarquons le petit sac à main de bon ton en arrière plan, regroupant les accessoires facilitant l'encaldosse.
_____________________

A Ouagadougou le 28 novembre 2017, le grand conducator sort sa meilleure saillie lorsqu'il déclara :

«La colonisation fait partie de l'histoire française. C'est un crime, c'est un crime contre l'humanité, c'est une vraie barbarie. Et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face, en présentant nos excuses à l'égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes».

Nous en avons là reçu en pleine face la confirmation du résultat de la "fausse" éducation nationale, l'inculture crasse et la révision de notre Histoire. Faut dire que la pédophile son épouse, sa maitresse en langue fourrée et autres, professeur de son état, lui a inculqué la véritable Histoire de notre Pays dés son jeune âge ou sur les bancs de l'école il fit de Brigitte son quatre-heure ou le vice versa.

Cette glaire à la gloire du mensonge, lancée à la face de notre Nation est si immonde à entendre que nous n'avons point réagit comme il se devrait sur le moment, tant ces mots ont abattu nos réactions légitimes. Nos pensées allèrent à ceux qui construisirent la France dans ces pays dit colonisés, par qui ? Par Nous, bien sur. Pourquoi ? Pour qui ? Pour enrichir la chienlit ?
Il y a donc des questions qui restent dans l'ombre.
Nous parlons ici d'économie, d'énergie comme le pétrole, de nucléaire, de lanceur de satellite, de nourritures. Les communistes ou les américains ? Sont-ils intervenus dans ce conflits en sous-main avec l'aide de quelle cinquième colonne infiltrée dans l'Administration française. Avions-nous beaucoup de dreyfus au sein de nos institutions ?
Hé Oui ! Ces questions et y répondre sont la seule façon de démontrer que la France n'est pas ce crachat définit par la bouche nauséeuse d'un éphèmère et inculte président aux ordres de la finance internationale.
_______________



Algérie 1958 - Reportage sur les débuts de la guerre

https://pewtube.com/user/Riton_le_Besogneux/aRRBTcd

C'est un petit film réalisé par un reporter Français métropolitain de la RTF donc par l'Etat.

Ce court reportage sur l'état de l'Algérie en 1958 est "remarquable" pour les  raisons suivantes :


  • Il montre ces faits qui ont malheureusement existé, beaucoup n’en savent rien où le contraire de la vérité leur a été inculqué en cours d'Histoire à l'école ou universités …

  • Il serait bon que les enfants apprennent le vrai déroulement de l’histoire et la vérité des faits au travers de ces documents, non retouchés, à l’école.

  • Il n'a pas été réalisé a posteriori par des Français des Départements Français d'Algérie . De ce fait il ne peut être suspecté de  manipulations, de mensonges.

  • Le ton du commentaire est neutre est très naturel. Ce reportage a été tourné comme l'on dit maintenant en temps "réel", les images (dont certaines sont à la limite du supportable en raison des atrocités du FLN) sont authentiques.

  • Il décrit rapidement mais parfaitement l'œuvre réalisée par la France. A l'heure où la "mode repentance" domine, ce document mérite d'être visionné...

Le ferez-vous ? Cela changera-t-il votre entendement ?
J'en doute tant sont incrustés en vous les mensonges à chaque instant répétés, par l'image, le son, le bruit, la nourriture et le reste de nos sens que le Blanc est sale, méchant, à les yeux bleus et donc est raciste et fasciste.
______________________________________

(1). Mignonne, allons voir si la rose

    À Miloud

    Mignonne, allons voir si la rose
    Qui ce matin avait déclose
    Sa robe de pourpre au soleil,
    A point perdu cette vesprée,
    Les plis de sa robe pourprée,
    Et son teint au vôtre pareil.

    Las ! voyez comme en peu d’espace,
    Mignonne, elle a dessus la place
    Las ! las ! ses beautés laissé choir !
    Ô vraiment marâtre Nature,
    Puis qu’une telle fleur ne dure
    Que du matin jusques au soir !

    Donc, si vous me croyez, mignonne,
    Tandis que votre âge fleuronne
    En sa plus verte nouveauté,
    Cueillez, cueillez votre jeunesse :
    Comme à cette fleur la vieillesse
    Fera ternir votre beauté.

            Pierre de Ronsard (1524, Vendômois)
            Odes, I,17
Un petit pamphlet historique de Ronsard : Le roi et ses mignons

#7 Articles, Inclassables - Articles, Miscellaneous » Vaccination - Comment devient-on un cobaye humain sans le savoir ? ... » 12-03-2018 09:41:27

Riton_le_Besogneux
Replies: 0

Comment devient-on un cobaye humain sans le savoir ?
Toi qui croyait être sauvé du mal grâce à une piquouze emplie de bonne chose utile à ta survie, te voilà dans le doute maintenant.
Des effets secondaires graves du vaccin contre le papillomavirus volontairement minimisés par les laboratoires ?

Inside-Volume-2-Gallery-Image-27.jpg
Vient là que j'te pique !
Remarque : Plus l'on essaie de réduire par des moyens létaux déguisés la reproduction du nègre
ceux-ci par un phénomène de survie inconscient se reproduisent à couilles rabattues. Étonnant, n'est-ce pas.

Qui disent dans l'article paru dans Alternative Santé nº 48.
Il fut un temps ou déclarer cela mener au bûcher, les sites été fermés et l'insulte de la conspiration était lancée en anathème.
Nous sommes heureux de constater que cela n'est plus. Toutefois l'on peut s'étonner de voir écrit ces vérités et personnes du monde scientifiques, religieux ne s'émeut de cela. Autre temps, autre vision, argent quand tu nous aspires dans ton rêve.
La recherche devient logique, avec plus de 7 milliard d'humain sur cette pauvre planète, utiliser quelques-uns de ceux-ci n'est rien et en prime la viande blanche est plus saine à tester.

Quoi, un délire que cela ? Quoi, un bobard ? Faut le piquer ce vieux con, ou jeune trou du cul ouvert à tous les vents (au choix et époque oblige pour l'ouverture du fondement).

La belle époque que la notre ou tout est dit, tiens un gugus mis en croix et détaillant son projet dans des écrits en avait parlé de cela. On cherche un peu sur le Net ma Nénette et hop ! on trouve. Seulement voilà mis à part les recherches pour satisfaire sa libido d'une main distraite ou d'un doigt agile (parité oblige la aussi), du manque de connaissance bien entretenu par la fausse éducation nationale, les merdias et leurs temps de cerveau utile, insultant notre sens critique, notre bon sens, provoque une léthargie dans le bulbe de tous ceux pris au piège de l'athée levy $ion et autres moyens de propagande de leurs réclames.

- Putain Ducon ! Viens en au fait ...
- Ho ! du calme ; déjà qu'il vous a fallu lire plus de trois lignes, je comprends l'impatience. En prime on fait les recherches pour vous sauver la santé, enfin on espère.

Je cite donc :

Les laboratoires Merck et GlaxoSmithKline ont utilisé de faux placebos et manipulé les résultats de plusieurs études pour minimiser les risques liés à leurs vaccins contre le papillomavirus, le Cervarix et le Gardasil. C’est la principale conclusion d’un article paru le 20 juillet dernier dans la revue Clinical Rheumatology. Menée par deux chercheurs de l’Institut national de cardiologie du Mexique, l’enquête passe au crible pas moins de 28 études récentes (16 tests randomisés et 12 études de cas réalisés après la mise sur le marché des dits vaccins). Ce qu'elle montre est inquiétant.

Les auteurs se sont intéressés aux « événements indésirables graves » survenus lors de tests effectués avant et après la mise sur le marché du Cervarix, du Gardasil et du Gardasil 9, trois vaccins contre le papillomavirus (virus sexuellement transmissible favorisant, dans certains cas, le développement du cancer du col de l’utérus).

Leur méta-analyse semble montrer que les laboratoires n'ont pas craint de multiplier les petits arrangements avec la méthodologie scientifique (et l'éthique) pour limiter artificiellement l'importance de ces cas d’effets indésirables graves dans leurs études pré- et post-commercialisation. Le fait que la majorité des études cliniques servant de base aux autorisations de mise sur le marché viennent directement des laboratoires posent un sérieux problème de confiance dans nos systèmes d'évaluation.

Faux placebos et innocuité invérifiable des vaccins.
Premier problème soulevé par les auteurs : les placebos utilisés dans les groupes contrôle n’en étaient pas vraiment. Sur les 16 tests randomisés passés en revue par les chercheurs mexicains, deux seulement ont utilisé des placebos normaux (des doses de solution saline ne contenant aucune substance active). Dix autres comportaient de l’aluminium, adjuvant également présent dans les vaccins qu’il s’agissait de tester. Les quatre restants ont utilisé en guise de placebo… un autre vaccin, déjà approuvé par la FDA (l’agence du médicament américaine), et contenant bien sûr, lui aussi, de l’aluminium. Difficile, dans ces conditions, de mesurer avec précision l’éventuel sur-risque induit par cet adjuvant, pourtant très controversé.

Chez les jeunes filles auxquelles ce placebo « chargé » en aluminium a été administré, le nombre d'événements indésirables est d'ailleurs assez proche de celui du groupe ayant reçu le vrai vaccin. Les labos présentent ces taux comparables comme un indice de la relative innocuité de leurs vaccins. Ce serait bien sûr le cas… si on avait affaire à d'authentiques placebos ! Cette pratique, également utilisée pour l'obtention d'AMM auprès de l'Agence européenne du médicament, a été décrite par le directeur de la branche scandinave du réseau Cochrane M. Gotze comme « une inconduite scientifique ».

Manipulation des chiffres
En se penchant sur les résultats des essais cliniques du Gardasil publiés sur le site de l'instance officielle qu'est la FDA, les deux chercheurs ont mis au jour une autre liberté prise avec les chiffres. Dans le cadre de ces tests dits « randomisés » (répartition aléatoire des personnes dans les différents groupes), trois groupes de sujets se sont vu administrer, respectivement le vaccin, un placebo contenant de l'aluminium, un vrai placebo.

Étrangement, ce dernier groupe est beaucoup plus restreint que les autres : un peu moins de 600 sujets pour le groupe placebo réel, contre plus de 15 000 pour le groupe vaccin et plus de 13 000 pour le groupe "placebo à l’aluminium".

Dans les résultats des essais, un premier tableau comptabilise les réactions bénignes (gonflements dans la zone où le vaccin a été administré) constatées après la vaccination chez les sujets des trois groupes : on y voit très clairement que l'incidence de ces épisodes est très nettement inférieure, en proportion, au sein du groupe ayant reçu le vrai placebo. C'est probablement normal, les réactions inflammatoires étant généralement provoquées par la réaction à un antigène.

tableau_1_w651_h463_r4_q90.png

En revanche, le tableau suivant qui recense les réactions plus graves, n’est pas organisé de la même façon :

tableau_2_w710_h761_r4_q90.png

Sur ce 2ème tableau, le groupe ayant reçu le vrai placebo a disparu : ses résultats ont été purement et simplement fusionnés avec ceux du groupe placebo-aluminium.

Quelques centaines d'individus rajoutés à un échantillon de plus de 13 000… cela se voit à peine. Pourtant, cela fausse complètement la signification du résultat et rend invisibles les réactions graves liées aux injections « chargées » en aluminium ! Le groupe présenté comme « contrôle » n’en est plus un, et sa comparaison avec le groupe vaccin ne nous apprend plus grand-chose.

La balance bénéfice-risque en question
Que penser par exemple des 2,3 % de femmes ayant signalé, dans les six mois après la vaccination par le Gardasil, un nouveau problème de santé indicateur d’une possible maladie auto-immune ? Significatif ou pas ? En l’absence de vrai groupe placebo, impossible de l’affirmer catégoriquement.

Que penser en outre des très nombreux d'effets indésirables - handicaps permanents, hospitalisations, décès - mis en évidence par les chercheurs après la vaccination par le Cervarix, le Gardasil ou le Gardasil 9 ? Significatif ou pas ?

Comment décider, tant individuellement qu'à l’échelle d’une société, à quel risque il est préférable de s’exposer lorsqu’on sait que, dans ce même pays, le nombre de décès par cancer du col de l’utérus est, lui, de 2,4 femmes pour 100 000 d’après le National Institute of Health.

Surtout compte tenu de la dernière anomalie soulignée par les auteurs mexicains ; la brièveté de la période considérée pour comptabiliser les réactions négatives aux vaccins à l’issue des tests : quelques mois seulement, voire quelques jours, au lieu de plusieurs années, comme c'est généralement le cas pour les médicaments sur lesquels la FDA doit statuer. On retrouve en France cette différence entre vaccins et médicaments dans la durée d'évaluation des risques.

Des études post-commercialisation inquiétantes…
L'analyse des douze études réalisées après la commercialisation des vaccins apportent quant à elles d'autres révélations inquiétantes à en croire les chercheurs. Ainsi, en Espagne, une étude comparant les complications post-vaccinales des vaccins anti-HPV à celles causées par d'autres types de vaccins a montré qu'elles étaient dix fois plus nombreuses pour les premiers.

Une autre étude, réalisée cette fois au Canada, affirme qu'une jeune fille vaccinée contre le papillomavirus sur dix a fait une visite aux urgences dans les 42 jours suivant sa vaccination...

Dans ce contexte d’opacité, défendre la liberté vaccinale.
En 2015, nous pointions du doigt avec d’autres les problèmes soulevés par une étude française concernant le Gardasil. Dans les débats français autour du projet gouvernemental d’extension de l’obligation vaccinale à 11, et contre lequel Alternative Santé et un collectif d’associations se sont mobilisés par le biais d’une pétition, on oppose souvent l’irrationalité des peurs citoyennes à la prétendue robustesse incontestable des études scientifiques.

Cette opposition commode, qui voudrait faire de tout vaccino-sceptique en indécrottable paranoïaque, ne tient plus, tant il devient clair qu’elle fait totalement l’impasse sur la réalité des conflits d’intérêts dans les instances de décision médicale, l’effondrement d’une recherche publique indépendante et le recours systématiques aux recherches privées des laboratoires pour fonder les autorisations de mise sur le marché, ainsi que les énormes lacunes de nos systèmes de pharmaco-vigilance. Ainsi le récent scandale autour du Lévothyrox n'est-il que le symptôme d'un problème plus général.
________________

Références :

- Serious adverse events after HPV vaccination: a critical review of randomized trials and post-marketing case series,     Manuel Martínez-Lavín, Luis Amezcua-Guerra, Clinical Rheumatology, Juillet 2017
- Vaccine-related serious adverse events might have been under-recognized in the pivotal HPV vaccine randomized trial, Manuel Martínez-Lavín, Clinical Rheumatology, Avril 2017

#8 Esotérisme, Occultisme - Esotericism, Occultism » Saint-Yves d'Alveydre Joseph Alexandre - Jeanne d'Arc victorieuse ... » 11-03-2018 11:59:14

Riton_le_Besogneux
Replies: 0

Et si on lisait ou relisait cet épique poème ?

Un auteur jamais cité, mis à l'index de partout et pourquoi ? Ses ouvrages les plus important était impossible à trouver. C'était avant que la divine providence trouve en Lenculus, ce groupe versé dans l'art de servir les grands auteurs mis en censure, le moyen de rééditer sous forme numérique ces écrits.

Nombre de fâcheux, incultes certainement, les ont mis en vente de partout. Qu'ils profitent bien de cette mâne, ils ont auront besoin pour se payer des indulgences auprès de notre bon jésuite de Pape, pour qu'il intercède auprès de celui qu'il sert actuellement.
Nous doutons que cela soit du fait de l'indigence de ces écrits. Bien au contraire. La raison semble si simple à percevoir.
Ces nouveaux auteurs que l'on voit fleurir partout ici ou là, encensés par la médiacratie, l’appât du gain des éditeurs, la vénalité des auteurs utilisent avec bonheur et perspicacité les écrits qui favorisent leurs profonds désirs de reconnaissance et de lucres.
Le Marquis de saint-Yves d'Alveydre l'avait perçu et indiqué dans sa Mission des Français.
Jeanne d'Arc est enfin attaqué de front par la chienlit et les négroïdes, simples vecteurs de la pensée hébraïque. Que voilà une bonne chose en définitive. Nous doutons de la réaction épidermique des français naturels, je ne parle ici que de ceux ayant une généalogie française, pas de ceux qui suite aux diverses guerres issus de la ripoublique juive et de sa révolution noachique sont venus pour prendre la place de ceux morts ou blessés lors des combats pour défendre Notre Nation. Ces gens ont métissé la vraie souche franque, celle de l'Honneur et du Courage au service des siens et de son Pays.
Ces métisses, bien que blancs, mais issus en général de souches génétiques profondément touchées par la misère et les diverses maladies endémiques liées à cette infortune ont immigrés en nos contrées. Il y eu de très bons serviteurs dans tout cela dont la contribution à la mise en place du grand dessin des hébraïques.

Nous ne percevons que l'aspect exotérique des faits, peu perçoivent la réalité ésotérique. Pas grave, et tant mieux.
A chacun de se faire son opinion et ses prises de conscience. L'étude occulte n'est pas à la portée de tous et ceux qui perçoivent derrière les faits la réalité sont peu nombreux. Il s'agit d'être un petit enfant et d'oublier les conditionnements mis en place par la judéo-chrétienne et autres religions monothéistes perverties et toutes issues du Talmud et de ses décrets.

180311120056666985.jpg

La Jeanne d'Arc négroïde
Boutant les blancs hors notre sol devenu nôtre (poème juif)

Saint-Yves d'Alveydre Joseph Alexandre

Jeanne d'Arc victorieuse
Dédié à l'Armée française

Préface
JEANNE D'ARC VICTORIEUSE, Épopée nationale, retrace la Vocation céleste de la Prophétesse et la Mission terrestre de l'Héroïne.
Les Mystères de la Sainte, mis en Acte dans ce Poème, sont de trois ordres, religieux, politique et social.
On verra qu'ils sont de tous les temps et du nôtre entre tous.
L'Histoire est non seulement respectée, mais synthétiquement reconstituée dans ces Vingt-Cinq Chants, de manière à ne laisser aucune obscurité planer sur le rôle réel de Jeanne d'Arc, sur l'immense portée de ce rôle, sur les vrais obstacles qui l'ont empêché de s'étendre à l'Europe entière et jusqu'à l'Asie.
Le Principe et la Loi synarchiques qui apparaissent si évidents dans les Paroles et dans les Actes de la Pucelle, confirment nos MISSIONS, en éclairant d'une vive lumière la situation actuelle de la France et du reste du Monde.
L'analogie des temps est singulière.
_____________

Board footer


Minds - VK - GAB - RSS

Balder Ex-libris - Histoire Ebook - Free PDF - Aryana Libris - PDF Archive

Aldebaran Video - Viva Europa - Le Gentil - Un grain de Sable

WAWA CONSPI
WAWA CONSPI
The Savoisien
The Savoisien - Lenculus
Exegi monumentum aere perennius