WAWA-CONSPI - Par la connaissance nous les briserons !

Archives Conspirations Mondiales.

Vous n'êtes pas identifié.

#1 02-12-2010 08:49:53

LouSomPau
Invité

Adolf Hitler

VIDEOS - AUDIOS


Hitler Adolf










Adolf Hitler en français
http://www.histoireebook.com/index.php? … tler-Adolf


Adolf Hitler en anglais
http://www.balderexlibris.com/index.php … tler-Adolf











Adolf Hitler - Mon Combat - Mein Kampf
http://www.histoireebook.com/index.php? … Mon-Combat
http://www.balderexlibris.com/index.php … Mon-Combat





http://www.the-savoisien.com/blog/public/img3/Personnalites/Hitler/hitler3-6.jpg



http://www.the-savoisien.com/blog/public/img14/adolf_hitler_libres_propos.png

Adolf Hitler
Libres Propos

sur la guerre et la paix recueillis sur l’ordre de
Martin Bormann.



Adolf Hitler - Libres Propos Tome 1.pdf
http://www.balderexlibris.com/index.php … s-Propos-1
http://www.histoireebook.com/index.php? … s-Propos-1


Adolf Hitler - Libres Propos Tome 2.pdf
http://www.balderexlibris.com/index.php … s-Propos-2
http://www.histoireebook.com/index.php? … s-Propos-2





Ces citations de Hitler révèlent un homme aux préoccupations très modernes : vivre en communion avec la nature, prêcher la tolérance religieuse, faire triompher la “raison” sur un christianisme maudit, “libérer” l’homme des autorités traditionnelles par la révolution. Moderne, l’abandon de l’institution politique pour le mythe de l’élection du meilleur, de l’homme providentiel qui apportera le salut au pays. Moderne, ce subjectivisme irresponsable d’une raison humaine autonome, débarrassée de toute transcendance : « je puis me tromper, mais je suis de bonne foi » ; même si l’erreur coûte quelques millions de vies. Faut-il s’en étonner ? Par essence révolutionnaire, l’idéologie conduit toujours aux mêmes effets : le “Führer” est bien le digne continuateur des grands ancêtres de 1789 dont il revendique l’héritage.













http://www.the-savoisien.com/blog/public/img5/HitlerInCarCloseup.jpg

Dernière modification par LouSomPau (02-12-2010 08:55:02)

 

#2 16-06-2011 11:22:22

Savoisien
Administrateur
Date d'inscription: 03-03-2010
Messages: 368

Re: Adolf Hitler

http://www.the-savoisien.com/blog/public/img5/Adolf_Hitler_53.jpg

Adolf Hitler et le secours d'hiver



Discours prononcé pour l’ouverture du Secours d’hiver de guerre par Adolf Hitler
Berlin, 3 octobre 1941

A l’occasion de l’ouverture du Secours d’hiver de guerre, le Führer a prononcé le discours suivant au Palais des Sports de Berlin


Les remerciements du Führer au Front et au Pays





Adolf Hitler - Discours en faveur du Secours d Hiver - 3 octobre 1941.pdf (604.61 KB)
Adolf Hitler - Discours en faveur du Secours d'Hiver -  3 octobre 1941 (rare)

http://www.balderexlibris.com/index.php … tobre-1941





[b]Ce n’est que lorsque ce peuple tout entier sera devenu une seule communauté dans le sacrifice, que nous pourrons espérer et attendre que la Providence nous soit également secourable dans l’avenir.
Le Seigneur n’a encore jamais aidé un paresseux, il n’aide non plus le lâche, il n’aide d’aucune façon celui qui ne veut pas s’aider lui-même.
Ici s’applique de la manière la plus grandiose le principe :
Peuple, aide‑toi toi-même, et alors le Seigneur ne te refusera pas non plus son aide !



http://www.the-savoisien.com/blog/public/img5/Hitler_and_an_Eva.jpg

http://www.the-savoisien.com/blog/public/img5/adolf_hitler_berlin_1941_secours_hiver.png

Allemands et Allemandes, mes compatriotes !



Si je m’adresse à vous de nouveau aujourd’hui, après de longs mois de silence, ce n’est pas afin de répondre à l’un de ces hommes d’Etat qui se demandaient récemment avec surprise pourquoi je me taisais depuis si longtemps. Un jour la postérité pourra juger en toute connaissance de cause et décider ce qui a eu le plus de poids durant ces trois mois et demi : les discours tenus par Churchill ou mes actes.
Je suis venu ici aujourd’hui pour prononcer comme de coutume quelques mots d’introduction à la campagne du Secours d’hiver. Il m’a, du reste, été très difficile de venir, cette fois, parce qu’à l’heure où je vous parle s’achève une nouvelle opération entamée sur notre front de l’Est et qui doit constituer un événement formidable.

Depuis 48 heures cette action a pris des proportions gigantesques. Elle contribuera à écraser l’adversaire à l’Est.

Je vous parle maintenant au nom de ces millions d’hommes qui combattent en ce moment, afin de vous demander à vous, au pays allemand, de consentir cette année encore, en plus de tous les autres sacrifices, à ceux qu’impose l’oeuvre du Secours d’hiver.
Depuis le 22 juin une lutte est déchaînée, qui est vraiment d’une importance décisive pour le monde entier. Seule la postérité pourra discerner nettement quels furent l’ampleur et les effets de cet événement. Elle constatera aussi qu’il est la base d’une ère nouvelle.

Mais cette lutte non plus, je ne l’ai pas voulue.

Depuis janvier 1933, date où la Providence m’a confié la conduite et la direction du Reich, j’envisageais un but défini dans ses grandes lignes par le programme du Parti national-socialiste. Je n’ai jamais été infidèle à ce but, jamais je n’ai abandonné mon programme. Je me suis alors efforcé d’opérer le redressement intérieur d’un peuple qui, après une guerre perdue par sa propre faute, avait subi la chute la plus profonde de toute son histoire. C’était déjà, en soi, une tâche gigantesque. J’ai commencé à réaliser cette, tâche à un moment où les autres y avaient échoué ou ne croyaient plus à la possibilité de réaliser un tel programme.
Ce que nous avons accompli pendant ces années de pacifique redressement, reste unique dans les annales de l’histoire. Aussi est-il vraiment offensant, souvent, pour mes collaborateurs et pour moi de devoir nous occuper de ces nullités démocratiques qui ne sauraient se référer dans tout leur passé à une seule oeuvre vraiment grande et qui fasse date dans leur vie.
Mes collaborateurs et moi nous n’aurions pas eu besoin de cette guerre pour immortaliser notre nom. Les oeuvres accomplies en temps de paix y auraient suffi – et même amplement. Du reste nous n’avions pas encore achevé notre oeuvre créatrice dans maint domaine nous ne faisions même que commencer.
Ainsi l’assainissement intérieur du Reich avait donc dans les conditions les plus difficiles. En effet, il faut en Allemagne nourrir 140 personnes par kilomètre carré. La tâche est plus facile pour le reste du monde. Et cependant nous avons pu résoudre nos problèmes, alors qu’en grande partie le monde démocratique n’a réussi à le faire.

Les buts que nous poursuivions étaient les suivants :

Premièrement, consolider intérieurement la nation allemande ;

Deuxièmement, obtenir à l’extérieur l’égalité des droits ;

Troisièmement, unir le peuple allemand et rétablir ainsi une situation naturelle, artificiellement interrompue pendant des siècles.


Ainsi, mes compatriotes, notre programme extérieur lui-même se trouvait donc fixé dès le principe, les mesures nécessaires pour sa réalisation étaient préalablement définies. Cela n’impliquait nullement que nous eussions jamais l’idée de faire la guerre. Mais une chose était certaine, c’est que nous ne renoncions en aucun cas ni au établissement de la liberté allemande, ni, par suite, aux conditions d’où sortirait le nouvel essor du pays.
En poursuivant la réalisation de ces idées J’ai soumis au monde un très grand nombre. de suggestions. Inutile de les répéter ici, mes collaborateurs les mentionnent chaque jour dans leur activité de publicistes. Si nombreuses qu’aient été ces offres de paix, propositions de désarmement, propositions en vue d’amener par une voie pacifique un nouvel ordre économique national etc., toutes ces propositions ont été rejetées par ceux auxquels je les avais faites et notamment par ceux qui, manifestement, ne croyaient pas pouvoir accomplir leurs propres tâches en poursuivant une oeuvre pacifique – ou, plus exactement, qui ne croyaient pouvoir ainsi maintenir leur régime au pouvoir.
Néanmoins nous avons réussi peu à peu, au cours de longues années de travail pacifique, non seulement à réaliser la grande oeuvre de réforme intérieure, mais encore à organiser l’union de la nation allemande, à créer le Reich grand-allemand, à ramener des millions de concitoyens allemands au sein de leur vraie patrie et, par suite, à offrir au peuple allemand le poids de leur nombre comme facteur de puissance politique.
Durant ce temps j’ai réussi à acquérir un certain nombre d’alliés, en première ligne l’Italie ; une étroite et profonde amitié m’unit personnellement à l’homme d’état qui la dirige.

Avec le japon également nos relations n’ont cessé de s’améliorer. En outre, nous avions en Europe une série de peuples et d’Etats qui nous avaient toujours conservé une inaltérable et bienveillante sympathie, notamment la Hongrie et quelques Etats nordiques. A ces peuples d’autres se sont joints, mais malheureusement, point ce peuple que j’ai le plus sollicité durant ma vie: le peuple anglais. Non que ce soit le peuple anglais lui-même dans son ensemble qui porte à lui seul la responsabilité de cette situation. Non, ce ne sont que quelques personnes qui, dans leur haine aveugle, dans leur folie obstinée, ont saboté toute tentative d’entente, secondées en cela par cet ennemi international du monde entier, que nous connaissons tous, la juiverie internationale.
Nous n’avions donc malheureusement pas réussi à amener la Grande-Bretagne, et surtout le peuple anglais, à ces relations avec l’Allemagne que j’avais toujours espérées. C’est pourquoi, exactement comme cela s’est passé en 1914, le jour arriva où il fallut prendre une dure décision. Je n’ai certes pas hésité à la prendre, car je voyais clairement que si je ne pouvais réussir à obtenir l’amitié, anglaise, il valait mieux que l’hostilité de l’Angleterre atteignît l’Allemagne à un moment où je me trouvais encore à la tête du Reich. En effet, si cette amitié n’avait pu être obtenue par mes mesures, par mes avances, c’était donc qu’elle était à jamais perdue ; il ne restait donc plus qu’à combattre, et suis reconnaissant au Destin du fait que cette lutte ait pu être dirigée par moi.
Je suis donc également convaincu qu’il n’y a réellement aucune entente à espérer avec ces gens-là. Ce sont des fous délirants, des gens qui depuis dix ans déjà n’ont qu’un seul mot à la bouche : «Nous voulons de nouveau une guerre contre l’Allemagne !»

En effet, durant toutes les années pendant lesquelles Je me suis efforcé d’amener à tout prix une entente, M. Churchill n’a jamais fait que répéter : «Je veux avoir ma Guerre !» .
Il l’a maintenant, cette guerre ! et tous ses co-fauteurs qui, comme lui, excitaient à la guerre et ne trouvaient rien d’autre à dire que : «Nous aurons une guerre charmante» et qui, dès le 1er septembre 1939, se félicitaient mutuellement de voir venir cette charmante guerre, ils auront, entre temps, sans doute changé d’idée sur les charmes qu’elle présente.

Et ils ne savent pas encore que cette guerre n’a rien de charmant pour l’Angleterre, ils finiront par s’en apercevoir avec le temps aussi sûrement que je vous parle ici.
Ces fauteurs de guerre – non seulement dans l’ancien monde, mais dans le nouveau – ont réussi à faire marcher la Pologne. Ils ont su avec ruse la persuader que, premièrement, l’Allemagne n’était pas ce qu’elle prétendait deuxièmement, on avait la garantie d’obtenir en tout cas l’aide nécessaire. C’était l’époque où l’Angleterre n’allait pas encore mendier aide et assistance dans le monde entier, mis où elle offrait encore généreusement son appui. Depuis lors, ma situation a bien changé !

Nous n’entendons plus dire maintenant que l’Angleterre mène à la guerre un État en lui promettant de l’aider, mais nous l’entendons mendier dans le monde entier pour qu’on lui vienne à elle-même en aide.
J’ai fait alors à la Pologne des propositions dont il faut dire – maintenant que les événements ont, contre notre volonté, pris un autre cours – que c’est évidemment la Providence, la toute-puissante Providence qui a empêché alors que mon offre fût acceptée. Elle savait pourquoi cela ne devait pas être, et maintenant, moi aussi, je le sais, nous le savons tous.
Cette conjuration de démocrates de Juifs et de francs-maçons a donc réussi, il y a deux ans, à précipiter d’abord l’Europe dans la guerre. Les armes devaient décider.
Depuis lors se déroule une lutte entre la vérité et le mensonge. Et comme toujours, cette lutte se terminera par la victoire de la vérité. En d’autres termes : la propagande britannique, la juiverie internationale et leurs complices les démocraties, auront beau entasser les mensonges, elles ne changeront rien aux faits historiques. Et c’est un fait historique que les Anglais ne sont pas en Allemagne, que les autres Etats n’ont pas conquis Berlin, qu’ils n’ont avancé ni à l’ouest ni à l’Est.





http://www.the-savoisien.com/blog/public/img5/hitler-mercedes.jpg

Hors ligne

 

#3 20-06-2011 18:03:55

Galactic Aryan Crusader
Cleaner
Date d'inscription: 11-06-2011
Messages: 366

Re: Adolf Hitler

Mein Kampf
My Struggle



http://www.the-savoisien.com/blog/public/img11/mein_kampf.png

An English original printing of "Four and a Half Years of Struggle Against Lies, Stupidity and Cowardice" aka Mein Kampf.

Before judging what the man has "said," why not read what he has written ?



Adolf Hitler - Mein Kampf.pdf (15.52 MB)
http://www.balderexlibris.com/index.php … Mein-Kampf



http://www.the-savoisien.com/blog/public/img11/white_power.jpg







Mein Kampf



http://www.the-savoisien.com/blog/public/img13/mein_kampf.png

AUTHOR’S PREFACE


On April 1st, 1924, I began to serve my sentence of detention in the Fortress of Landsberg am Lech, following the verdict of the Munich People’s Court of that time.
After years of uninterrupted labour it was now possible for the first time to begin a work which many had asked for and which I myself felt would be profitable for the Movement. So I decided to devote two volumes to a description not only of the aims of our Movement but also of its development. There is more to be learned from this than from any purely doctrinaire treatise.
This has also given me the opportunity of describing my own development in so far as such a description is necessary to the understanding of the first as well as the second volume and to destroy the legendary fabrications which the Jewish Press have circulated about me.
In this work I turn not to strangers but to those followers of the Movement whose hearts belong to it and who wish to study it more profoundly. I know that fewer people are won over by the written word than by the spoken word and that every great movement on this earth owes its growth to great speakers and not to great writers.
Nevertheless, in order to produce more equality and uniformity in the defence of any doctrine, its fundamental principles must be committed to writing. May these two volumes therefore serve as the building stones which I contribute to the joint work.



The Fortress, Landsberg am Lech.


http://www.the-savoisien.com/blog/public/img13/Adolf_Hitler_joy.jpg

Dernière modification par GalacticAryanCrusader (21-06-2011 08:58:18)

Hors ligne

 

#4 25-06-2011 18:07:44

Dejuificator II
Maîtres Ascensionnés V.I.P
Date d'inscription: 03-03-2011
Messages: 549

Re: Adolf Hitler

Germany's Hitler

Heinz A. Heinz



http://www.the-savoisien.com/blog/public/img13/Hitler_germany_Heinz_A_Heinz.jpg

Germanys_Hitler-Heinz_A_Heinz-1938-259pgs-POL.sml.pdf (3.08 MB)
http://www.balderexlibris.com/index.php … y-s-Hitler



http://www.the-savoisien.com/blog/public/img13/germany_hitler.png

Dernière modification par DejuificatorII (25-06-2011 18:08:41)


Nous serons toujours là.

Hors ligne

 

#5 25-06-2011 18:16:40

Dejuificator II
Maîtres Ascensionnés V.I.P
Date d'inscription: 03-03-2011
Messages: 549

Re: Adolf Hitler

http://www.the-savoisien.com/blog/public/img13/present_war_mayville.png

Hitler's Mein Kampf and the Present War

A Critical Survey of the Nazi Bible of Hate and Its Effect on Pre-war Events in Germany from Which Emanated the Impending Cataclysm of the World


A. P. Mayville




Mein-Kampf-And-The-Present-War-AP-MAYVILLE.pdf (1.12 MB)
http://www.balderexlibris.com/index.php … resent-War



http://www.the-savoisien.com/blog/public/img13/Adolf_Hitler_war.jpg

Dernière modification par DejuificatorII (25-06-2011 18:19:55)


Nous serons toujours là.

Hors ligne

 

#6 25-06-2011 18:29:30

Dejuificator II
Maîtres Ascensionnés V.I.P
Date d'inscription: 03-03-2011
Messages: 549

Re: Adolf Hitler

http://www.the-savoisien.com/blog/public/img13/bd_shaw.png

Mein Kampf, an unexpurgated digest


B. D. Shaw - 1939



A pamphlet issued in the summer of 1939; an unauthorized translation of passages from Mein Kampf.






Mein-Kampf-BD-Shaw.pdf (853.26 KB)



http://www.balderexlibris.com/index.php … ted-Digest








.

Dernière modification par DejuificatorII (25-06-2011 18:48:43)


Nous serons toujours là.

Hors ligne

 

#7 25-06-2011 18:34:02

Dejuificator II
Maîtres Ascensionnés V.I.P
Date d'inscription: 03-03-2011
Messages: 549

Re: Adolf Hitler

Mein Kampf Collectors Guide



http://www.the-savoisien.com/blog/public/img13/collectors_guide.png

This Book
The book was produced to document various versions of Mein Kampf and
to assist collectors in identifying valuable and non-valuable versions.

More eBooks
If you are interested in a color or digital version of this book, then check
out the downloadable eBook version, at www.HitlerLibrary.org

Second Edition



Mein-Kampf-Collectors-Guide.pdf (2.35 MB)
http://www.balderexlibris.com/index.php … tors-guide



http://www.the-savoisien.com/blog/public/img13/Mein_kampf.jpg

Dernière modification par DejuificatorII (25-06-2011 18:35:30)


Nous serons toujours là.

Hors ligne

 

#8 25-06-2011 18:42:18

Dejuificator II
Maîtres Ascensionnés V.I.P
Date d'inscription: 03-03-2011
Messages: 549

Re: Adolf Hitler

Mein Kampf : A Translation Controversy
An Analysis, Critique, and Revelation



http://www.the-savoisien.com/blog/public/img13/translation_controversy.png

They Got Mein Kampf Wrong! Adolf Hitler's book, Mein Kampf, has been controversial for many reasons but one of the greatest controversies has been over the English translations. We have discovered that these older versions contain mistranslations, inaccurate translations, and outright embellishment. Mein Kampf: A Translation Controversy takes a look at Mein Kampf like no one has before and explains many elements that have confused readers. We also reveal many passages that were quietly omitted from past English translations.
I reviewed and checked every line and for the first time, Mein Kampf is available in an easy to understand version. This long road of research and sweat from the development of a new translation has revealed over 1000 errors in past English translations. Now you can discover previously unknown aspects to Mein Kampf and understand it as no one has before. There are many secrets in the pages of Mein Kampf. They have remained hidden by poor and inaccurate translations. In this critical analysis of the existing English translations, we will reveal countless errors that have distorted the meaning of the work. We will also explain some important points about Mein Kampf that have confused readers in the past and give you some background information that will enhance the political and historical meaning of this hotly debated work. Don't miss your chance to learn what few people know. Read Mein Kampf: A Translation Controversy now.



Mein-Kampf-Translation-Controversy.pdf (1.01 MB)
http://www.balderexlibris.com/index.php … ontroversy



http://www.the-savoisien.com/blog/public/img13/Adolf_Hitler_translation.jpg

Dernière modification par DejuificatorII (25-06-2011 18:44:17)


Nous serons toujours là.

Hors ligne

 

#9 04-08-2011 09:55:18

Sycophante
Invité

Re: Adolf Hitler

Adolf Hitler lance un dernier appel à la raison





http://www.the-savoisien.com/blog/public/img23/Hitler_Adolf_-_Adolf_Hitler_lance_un_dernier_appel_a_la_raison.jpg



Hitler Adolf - Adolf Hitler lance un dernier appel à la raison.pdf (6.65 MB)
http://www.balderexlibris.com/index.php … -la-raison
http://www.histoireebook.com/index.php? … -la-raison




Députés! Hommes du Reichstag allemand! Au plein milieu de cette lutte titanesque, livrée pour la liberté et pour l'avenir de la nation allemande, je vous ai fait convoquer à cette séance. Les motifs de cette initiative résident dans la nécessité de permettre à notre propre peuple de se bien pénétrer de l'importance historique, véritablement unique, des événements que nous avons vécus, mais en même temps de remercier les valeureux soldats allemands. Ils s'inspirent en outre de l'intention de nous efforcer d'adresser un nouvel et dernier appel à la raison universelle. Celui qui compare les facteurs d'où est sorti ce règlement de comptes historiques avec l'ampleur, la grandeur et la portée des événements militaires, doit reconnaître qu'il n'y a aucune proportion entre les épisodes et les sacrifices de cette lutte et les raisons qui l'ont provoquée, à moins que ces raisons n'aient elles-mêmes été que les prétextes pour réaliser des intentions cachées. Le programme du mouvement national-socialiste, en tant qu'il se rapportait à la forme future des relations du Reich avec le reste du monde, était une tentative d'amener la révision du traité de Versailles en tout état de cause, mais autant que possible par la voie pacifique. Cette révision était une nécessité naturelle. L'intolérabilité des clauses du traité de Versailles ne résidait pas seulement dans l'humiliante discrimination infligée au peuple allemand et correspondant d'ailleurs à l'avilissement qui résultait du désarmement assuré de ce peuple, mais surtout dans la destruction matérielle, consécutive, du présent et dans l'anéantissement, projeté, de l'avenir d'un des plus .grands peuples civilisés du monde, dans . l'accumulation complètement absurde d'énormes quantités de pays sous la. domination de quelques États, dans la spoliation du vaincu, désormais privé des fondements irremplaçables de son existence et de ses biens vitaux les plus indispensables.
Le fait qu'au cours même de la rédaction de ce dictat, des hommes clairvoyants, ont, même dans les rangs de la partie adverse, mis en garde contre l'application définitive des clauses de cette œuvre de folie, est une preuve de la conviction, qui régnait même dans ces milieux, qu'il était impossible de maintenir ce dictat dans les temps à venir. Évidemment, on a réduit leurs objections et leurs protestations au silence en assurant que la Société des Nations, nouvellement formée, garantissait, dans ses statuts, la possibilité de réviser ces . dispositions et même était compétente pour le faire. L'espoir d'une révision n'a donc jamais été considéré comme quelque chose d'illicite, mais comme quelque chose de naturel. Malheureusement, conformément à la volonté des hommes responsables du dictat de Versailles, l'institution de Genève ne s'est point considérée comme un organisme, chargé de préparer des révisions raison ·nables; dès le début, au contraire, elle s'est uniquement considérée comme le garant de l'exécution et du maintien impitoyable des clauses de Versailles. Tous les efforts tentés par l'Allemagne démocratique pour arriver, par la voie de la rev1s10n, à donner au peuple allemand l'égalité des droits, sont restés sans succès. Résolution de se libérer des chaînes de Versailles. Or, il est dans l'intérêt d'un vainqueur de présenter les stipulations qui lui sont utiles comme sacrées pour tous et il est dans la nature de l'instinct de conservation du vaincu de recouvrer les droits universels de l'homme. Pour lui, le dictat d'un vainqueur arrogant avait d'autant moins force de loi que cet adversaire n'était pas un loyal vainqueur. Un rare malheur a voulu que, dans les années 1914 à 1918, le Reich allemand ait été très mal dirigé. C'est à cette circonstance, c'est à !a foi, à la confiance du peuple allemand, - auquel les yeux n'avaient pas encore été ouverts, - dans la parole d'hommes d'État démocratiques qu'il fallut attribuer notre déclin. Aussi, pour tout honnête Allemand, la revendication anglo-française tendant à imposer le dictat de Versailles comme une sorte d'instauration d'un droit international, voire supérieur, n'était-elle qu'une insolente prétention et la supposition que justement des hommes d'État anglais ou français étaient les gardiens du droit ou même de la civilisation humaine, une impudente sottise. Impudence suffisamment illustrée par les résultats on ne peut plus médiocres obtenus dans ces domaines. En effet, aucune partie du monde n'a été gouvernée avec un tel minimum d'intelligence, de morale et de civilisation que cette partie qui fut livrée, à l'époque, aux fureurs de certains hommes d'État démocratiques.










Quand on comprend le discours, la gestuelle reprend un aspect tout à fait normal.




Adolf Hitler - Discours


This is National Socialism - English French subtitles


http://www.the-savoisien.com/blog/public/img20/Adolf_Hitler_PhotoGallery_Picture_058_of_100__get___Adolf_Hitler_PhotoGallery.htm___.jpg

_________________


Extrait d'un commentaire sur youtube :

Cet homme en l'écoutant parler, il ne voulait que du bien pour son pays, il ne cherchait pas à le détruire, il avait compris que l'Allemagne courait un grand danger en laissant se développer dans son pays la corruption juive. Partout où les juifs ont séjourné, il y a eu de la corruption, la débauche, la prostitution et du vice.


_________________



L'importance considérable de la presse pour les fins du Judaïsme a été merveilleusement définie
par les mots attribués à Itzek-Aaron-Moïse Crémieux :




"C'est en vain que vous monopolisez les capitaux, le commerce, etc ... Tant que nous autres Juifs, ne serons pas maîtres de la presse périodique et n'aurons pas dans les mains la presse du monde entier, nos aspirations à la domination mondiale resteront une vaine chimère."

Netchvolodow A. ; L'Empereur Nicolas II et les Juifs, Page 351

 

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr