Saint_Vlad_Tepes_Fuhrer.jpg


Sur les traces du véritable Führer
Vlad Tepes, plus grand saint de toute l'Histoire de l'aryanité.

Dracula, tout Homme a déjà entendu sa légende même si peu de personnes savent réellement qui il est. La vie du Christ a été récupérée et instrumentalisée par les forces du mal. Hitler quant à lui voué aux gémonies. Cependant Vlad Tepes a été totalement transformé en créature démoniaque, personnification suprême du mal. Pourquoi ? Car il a sauvé la race aryenne, et par là même notre planète.


Les hébraïques, vils serviteurs des forces des ténèbres, précipitèrent la chute de l'Empire Romain pour installer en Europe la religion catholique. Et de ce fait les portes de l'Europe s'ouvrirent aux races d'égouts. Mais contre toute attente, au 15ème siècle, en Roumanie, ils se heurtèrent à Vlad Tepes. Un mur de pureté chevaleresque, de dévotion, de ténacité, fanatisme et radicalité. Le tout forgé dans le métal des Dieux.

Vlad Tepes a.k.a. Vlad l'Empaleur, révéla de par son insoumission forcenée, l'alliance des religions abrahamiques contre notre race. Il réussit suite à une vie de combats acharnés, menées sur tous les fronts et tous les plans, a arrêter les hordes de races inférieures qui déferlaient alors sur l'Europe. Musulmans, juifs et chrétiens, unis pour nous détruire. Prêts à toutes les cabales pour éradiquer ce qu'ils ne pourront jamais toucher du doigt, l'expression de notre perfection, croyant détruire ainsi notre essence.


Hitler fut considéré de son vivant par beaucoup comme un modéré, le temps leur a donné raison.
Il est aujourd'hui évident pour les blancs issus des classes populaires dotés de conscience, que la supériorité de notre race ne se discute pas. Car plus un être est métissé plus il est inférieur, en particulier en intelligence, mais aussi en âme. En effet les vielles âmes ne s'incarnent pas dans des corps physiques médiocres et à faibles capacités intellectuelles car elles ne peuvent s'y exprimer.
Comment les Allemands du Troisième Reich et plus généralement les fascistes européens, ont-ils pu s'illusionner sur les magrébins ? les arabes ? les anglo-saxons ? ou encore les indous ?
Tout simplement parce qu'ils ne les connaissaient pas. Ou plutôt ils croyaient les connaître par leurs littératures, le résultat fut catastrophique. Ils pensaient pouvoir trouver chez les autres races des alliés. Dans le cas des magrébins, au plus ils sont dégénérés racialement, au plus leurs codes, lois, écrits et mythologies sont stricts, exigeants, radicaux, et fantasmés. Cette tendance est générale chez les peuples métissés, et on la voie actuellement s'installer en France.
Cela a pour objectif de rétablir un certain équilibre au sein de ces sociétés en créant par la pensée ce qu'ils ne peuvent matérialiser. Un étranger naïf sera alors leurré sur ce qu'il en est réellement de leurs mœurs et coutumes (incestes, mutilations enfantines, esclavage, sorcellerie, etc...).

Les allemands qui connaissaient bien les slaves avaient à leur encontre de nombreux griefs. Aujourd'hui pour des francophones les slaves incarnent un paradis perdu. En effet que serait-il advenu de l'Europe et du Monde si les nazis avaient connus ces races comme ils connaissaient l'Est de l'Europe ?
Les nouvelles générations d'aryens connaissent mieux qu'elles-mêmes les métèques qui peuplent la France, et plus généralement l'Europe de l'Ouest. Car elles vivent dans la misère avec ces dernières. Cela ne s'est jamais produit auparavant. Les générations passées sont physiquement incapables de concevoir ce qu'est la vie d'un blanc aux revenus modestes en France né après 1980. Ce qui les rends pûrement et simplement obsolètes, à éliminer, particulièrement dans les milieux militants.
Les français aux capacités intellectuelles limitées arrivent à s'accommoder des sous-races en adoptant leurs modes de vie. Mais les blancs doués d'intelligence ne pourront jamais s’accoutumer de structures sociétales primitives. L'exil est donc indispensable et saint, puisque la lutte armée est rendue impossible par le rapport du nombre de métèques et d'aryens dans l'hexagone.


Aryens français qui êtes ou allez partir dans des régions du monde encore blanches, que ferez-vous une fois sur place du savoir que vous avez accumulé en France ?
Reproduirez-vous les schémas de vos parents ? Passerez-vous vos week-ends à jouir sur de la musique judéo-nègre et à vous droguer ? A manger des merguez cuites au barbecue et boire de l’alcool ? A regarder les soirs de la semaine des films hollywoodiens, des matchs de football, et à jouer à des jeux-vidéos ? A dépenser votre argent dans les futilités du monde judéo-capitaliste ultra-matérialiste ? Utiliserez-vous votre énergie à forniquer à droite à gauche ?
Si vous choisissez cette voie, alors il aura été mérité qu'il ne resta rien de la France.


Votre expérience française vaut de l'or, elle est unique. Cette expérience est l'expérience de Vlad Tepes il y à 600 ans en Roumanie et Turquie.
La confrontation brutale d’un être raffiné, saint, intelligent, doué d'empathie... aux pires abominations que l'espèce humaine peut produire. Seul faces aux hordes de bêtes humaines, seul contre les traîtres.
Cristallisez vos peurs et vos haines en diamants, vous les offrirez à nos frères sur tous les continents de la planète.
Abandonnez votre statuts d'esclave-citoyen, les policiers qui vous oppriment, les latins qui ne vous comprennent pas, vos avocats qui vous ruinent. Abandonnez vos familles traîtresses à leur race et à leur progéniture, les chefs de partis et de groupuscules qui s’enrichissent sur votre dévotion. Ils ne le savent pas encore mais ils sont déjà morts.
La France à fait le choix de disparaitre, et par son martyr de montrer au reste du monde tout ce qu'il ne faut pas faire. Vous en serez les apôtres.

Partez conquérir ce monde, le temps presse, d'ici à quelque années, l'état français ne vous laissera partir que difficilement. Prenez-vous une femme sur place. Qu'elle soit australienne, hongroise, argentine, québécoise, norvégienne, brésilienne, néo-zélandaise... Expliquez-lui directement pourquoi vous avez quitté votre pays que vous aimiez. Qui l'a détruit, comment, et pourquoi il a été détruit.
N'oubliez jamais d'où vous venez, ni ce que vous avez vécu enfant, adolescent, et dans le début de votre vie d'adulte. Ces souvenirs seront les futurs pieux qui feront place nette d'ici quelques générations sur notre Terre.
Éduquez racialement de petites communautés. Implantez dans votre espace vital un maximum de vos frères d'armes français, qui n'auraient pas sauté le pas sans une aide extérieure.

Vous avez pour mission d'emmener notre race au firmament, même si cela passe par la disparition du pays dont vous êtes le fruit.


Par le vénérable Professeur Z et l'illustre Monsieur T,
janvier 2014, Beauharnois.


Pour plus d'informations sur Vlad Tepes

A lire également :
Tu pues la France
Précisions sur le "mouvement skinhead"
Message aux jeunes Aryens de France


Prime Time - Ocean Of Crime (we're Movin' On)

Take a look don't waste your mind
Take a look don't close your eyes
Playing on this crazy game it sounds
Change your move don't stay in line
Be yourself this is your life
Fighting in a mighty-sparkling war

We're moving on in the shades of a new world
We're moving on to the sound of a gun
All through the land there's no sense for the future
No shining light to guide in the dark

We're in the line of fire nothing with desire
How many times you're gonna feel this pain ?
Fight your battle now show your pride
Don't play your loosing game it sounds.

Waiting up for a vision tonight in an ocean of crime
Waiting up for a shot in the dark tonight

We're moving on in the shades of a new world
We're moving on to the sound of a gun
All through the land there's no sense for the future
No shining light to guide in the dark

Try to find a way to make love forever
Walkin'up and down to find your light
Fight your battle now show your pride
Don't play your loosing game it sounds

Waiting up for a vision tonight in an ocean of crime
Waiting up for a shot in the dark tonight

We're moving on in the shades of a new world
We're moving on to the sound of a gun
All through the land there's no sense for the future
No shining light to guide in the dark


ligne.jpg

William Pierce - White altruism
Léon Degrelle - Nous autres nous avons revé à quelque chose de grandiose
William Pierce - The lesson of Haiti
William Pierce - A lesson from Zimbabwe
William Pierce - Who We Are


ligne.jpg

Vlad Tepes


Vlad Tepes Dracula est né en 1431. Il doit son nom à son père, dignitaire de l'ordre du Dragon, "Dracul" en Roumain, ce qui signifie aussi démon.
Après des hautes études, il vécut à Constantinople la chute de l'Empire Byzantin. A l'âge de 12 ans, il est pris en otage par les Ottomans. Ses quatre années d'adolescence recluse feront de lui un féroce ennemi des Turcs.
En 1447, son père est enterré vivant par le prince de Transylvanie; Vlad hérite de l'Ordre du Dragon et parvient à fuir la Turquie.
Dans les Principautés de Moldavie et de Transylvanie il sera poursuivi par les Boyards (nobles propriétaires terriens) meurtriers de son père, avant de se faire restituer la Principauté de Valachie ainsi que deux duchés de montagne: Fagaras et Amlas.

Couronné en 1456, il profite de la cérémonie pour faire empaler quelques cinq cents Boyards jugés responsables de la mort de son père et il soumet les autres.
L'usage cruel du pal était fréquent en Europe Orientale mais en le pratiquant à grande échelle, Vlad en fit une stratégie politique et une tactique militaire qui lui valut le surnom de Vlad Tepes (l'Empaleur).
Face à la montée en puissance de l'Islamique Empire Ottoman, Dracula se comporte en ardent défenseur de la foi Orthodoxe; il fait rebâtir plusieurs monastères dont Cozia et Tismana, en Olténie, existent encore.
Depuis la ville de Tirgoviste, il règne en souverain absolu coutumier de terribles provocations: une délégation de Pachas Turcs refusant de se découvrir devant le chef roumain rentre au pays, les turbans cloués sur les crânes !
Il fait aussi parvenir à son Suzerain, le Roi Mathias de Hongrie, vingt-trois mille têtes prises à l'ennemi. C'en est trop pour Mahomet II qui lui déclare une guerre sans merci avec l'aide de Radu, le propre frère de Dracula.
Rivalisant d'audace, Vlad Tepes s'attaque aux puissantes armées Ottomanes et lorsqu'il se sent menaçé il fait empaler vingt mille prisonniers afin de dissuader ses poursuivants. La méthode est si efficace que Dracula est considéré par les cours européennes comme le bouclier de la Chrétienté dans les Balkans.
Pourtant, face à la coalition des Boyards, de son frère et des Turcs, Vlad Tepes doit se réfugier en son château de Poenari, au nord de Curtea de Arges. Devant l'imminence d'une attaque Turque, sa fiancée se précipite dans un abîme mais Dracula, s'échappe par un souterrain.
Avec l'aide du roi de Hongrie, il tente la reconquête de la Valachie mais son allié, souhaitant la paix, le lâche bientôt et l'emprisonne douze années, durant lesquelles le frère de Vlad, vendu aux Turcs, règne sur la Principauté Roumaine. A la mort de Radu, la pression Turque se fait si forte que le roi Mathias de Hongrie doit se rendre à l'évidence: Vlad Dracula est le seul à pouvoir contenir les Ottomans.
Libre, assuré du soutien de son Suzerain Hongrois dont il a épousé la nièce, Dracula bouscule les Turcs. En quelques mois, il libère la Valachie, entre à Bucarest et reprend son trône. Peine perdue, Vlad Tepes, victime d'une trahison ourdie par les Turcs, est poignardé par un faux serviteur; sa tête est envoyée à Constantinople, tandis que son corps est jeté dans le lac de Snagov. Nous sommes en 1476, le triomphe de Dracula aura duré moins d'une année.
Il est évident qu'au regard de l'histoire, il fut, à l'instar d' Etienne le Grand et de Jean le Terrible en Moldavie, de Mircea le Vieux et Michel le Brave en Valachie, de Iancu de Hunedoara en Transylvanie, l'un des glorieux Voïvodes, dont l'identité Roumaine est redevable, comme devrait l'être l'Europe entière. Chacun, dans sa région et en son temps, a résisté à la vague Ottomane qui, sans eux , aurait déferlée sur l'Occident. Leurs méthodes étaient cruelles, comme l'était leur époque, mais les Roumains préfèrent retenir leur héroïque patriotisme.