Saint-Yves_d_Alveydre_Joseph_Alexandre_Mission_de_l_Inde_en_Europe.jpg


Joseph Alexandre Saint-Yves d'Alveydre - Mission de l'Inde en Europe
Mission de l'Inde Asie
La question du Mahatma et sa solution


Avertissement
C’est avec une véritable émotion que nous publions aujourd’hui cette œuvre, inconnue encore, de notre vénéré maître le marquis de Saint-Yves d’Alveydre.
La Mission des Juifs, cette clef lumineuse de l’Histoire Universelle, la Mission des Souverains, cette prodigieuse mise au point des rouages secrets des États d’Europe, sont l’œuvre d’un chercheur muni des seules clefs intellectuelles.
La Mission de l’Asie résulte d’une double série de recherches, intellectuelles d’abord, astrales ensuite.
C’est le premier ouvrage de Saint-Yves où les expériences pratiques de dédoublement aient permis à l’auteur de pénétrée dans les sanctuaires les plus secrets de la Terre pour vérifier des enseignements oraux.
La constitution de l’Agarttha est révélée pour la première fois aux lecteurs d’Occident et la question, non pas « des » mais « du » Mahatma est rétablie à sa véritable place.
Ce n’est pas sans un ineffable sourire que les Initiés de l’Église Brahmanique entendaient des Européens ayant essayé d’étudier le Bouddhisme, parler « des Ma-hatmas ». Après les avoir multipliés, on en a fait un « Collège ». On a même, en Amérique, délivré des Diplômes issus de ce prétendu Collège de Mahatmas ! Saint-Yves, dans un appendice à son œuvre Jeanne d’Arc victorieuse, avait publié une courte note à ce sujet. Le titre de Mahatma appartient à l’Église Brahmanique, et il caractérise la fonction d’un seul individu. Il n’y a pas plus de Collège de Mahatmas que de Conciles de Cardinaux Luthériens. L’avenir montrera avec évidence que les sources auxquelles a puisé Saint-Yves sont non seulement véritables, mais encore vivantes.
Mais il s’agit ici de choses sacrées. La polémique y serait déplacée et notre Maître n’a jamais répondu aux basses injures proférées sur son œuvre et sur son compte.

Nous ne saurions oublier de remercier encore le comte Alexandre Keller, qui a eu la délicate pensée de nous transmettre le seul exemplaire existant de cette œuvre précieuse qui ne devait pas voir le jour du vivant de notre Maître. C’est avec respect que nous recommandons la lecture de ces pages à ceux « qui veulent savoir ».

Les amis de Saint-Yves
13 février 1910.


Joseph Alexandre Saint-Yves d'Alveydre - PDF
Marquis Saint-Yves d'Alveydre
Joseph Alexandre Saint-Yves d'Alveydre - Mission des juifs